Partagez | 
 

 I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Humain
avatar
⚝Paroles Échangées : 43

MessageSujet: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Jeu 12 Juil - 0:19

LUCIUS &
THOMAS

I need you so much...what have you done to me ?
La scène, c'était bien, c'était grisant, j'adorais ça. Ouais enfin, faut se calmer hein, je ne suis pas une méga star du rock, je ne remplis pas les salles de concerts connues, moi je me produis dans des bars et quand j'ai de la chance, dans des boîtes de nuit, mais ça me plaît, j'aime cette vie à mi-chemin entre le jour et la nuit. C'est vrai, quand on y réfléchi bien, je ne vois plus beaucoup le soleil. La journée je passe la majeur partie de mon temps à dormir et quand je me lève pour me préparer pour bosser, le soir est déjà là et le soleil décline, mais cela ne me dérange pas. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours adoré la nuit. Quand j'étais ado, pendant ma période rebelle, je sortais souvent me promener la nuit, j'errais sans aucun but, je savais que cela rendait fou mes parents et cela augmentait mon envie d'agir. Ouais, j'étais un petit crétin.  Cela m'a passé heureusement, mais je ne suis pas un modèle de sagesse pour autant. Cela fait maintenant dix ans que je mène cette vie faite de musique et de...et bien ma foi, juste de musique. Ah non pardon, il y a autre chose, parfois je vais voir des expos, j'ai eu une liaison avec un type il y a quelques années et nous sommes restés bons amis. Ce type dirige une galerie d'Art et il me permet de venir voir des expos gratuitement. C'est vraiment sympa de sa part parce que ce n'est pas avec ce que je gagne que je pourrais m'en payer.

Le concert est terminé pour ce soir, j'ai eu un bon petit succès. Je suis content. Tandis que je range ma guitare dans son étui, deux femmes viennent me voir en me disant que j'ai très bien joué, qu'elles ont adoré. Elles me demandent si je suis libre après, elles voudraient m'offrir un verre. Je les remercie chaleureusement, mais je décline leur invitation prétextant que je suis fatigué et que je vais rentrer me coucher. Elles ont l'air déçues, mais sincèrement c'est le cadet de mes soucis.  Ce soir, j'ai quelqu'un à voir, ce soir, je dois éclaircir certaines choses. Je passe voir le patron du bar pour qu'il me donne mon chèque pour la soirée et ensuite, je sors de l'établissement en direction d'un loft où j'étais il y a quelques soirs de cela.

A une expo que j'ai "visité", j'ai rencontré le peintre d’œuvres que je trouvais sublimes, il s'appelle Lucius Lepidi. Il ne signe pas ses toiles alors je n'aurais jamais su que c'était lui si mon ami ne me l'avait pas dit. Enfin bref, Lucius et moi avons passé une nuit ensemble et depuis...je ne sais pas, je me sens bizarre, depuis cette fameuse nuit, je suis en manque, c'est comme si il m'avait injecté quelque chose...est-ce qu'il m'a drogué ? Je ne sais pas, mais en tout cas j'en ai les symptômes. Il m'arrive de trembler parfois et j'ignore pourquoi. Un vrai camé, je vous le dit. Il faut absolument qu'il me dise ce qu'il a fait...peut-être pourrait-il recommencer, juste pour que je vois si c'est bien ça ?

Enfin j'étais arrivé devant le loft de Lucius. Je ne perdis pas un seul instant et frappais un peu violemment à la porte, puis tentant de calmer mes nerfs, je sonnais de manière un peu plus civilisée.

- Lucius....s'il te plaît....il faut que je te parle.


J'espérais qu'il était chez lui. Quoi ? Je sais je débarquais sans prévenir, mais sincèrement là je m'en moquais complètement.

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Vampire
avatar
⚝Paroles Échangées : 59

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Jeu 12 Juil - 17:55



I need you so much...what have you done to me ?
Thomas & Lucius

« Lay you down for awhile. Don't ever stop. You want more. Like nails on your skin. Swallow your sins. Got your body on my mind and I bite, and bite. »


Il n'était pas rentré tard. Il n'était même pas sorti du tout de la soirée. Et la nuit s'étirait comme cape sombre et taciturne à l'extérieur. Pourtant, tout ce qui intéressait Lucius était sa peinture, le tracé précis, le coup de pinceau obtenu après des siècles d'expériences. A lorgner dans l'entourage des plus grands, mais également des plus méconnus, il avait acquis un style et une façon de peindre qui sortait du lot, qui aurait été détesté un siècle plus tôt, mais qui aujourd'hui... fascinait, dérangeait, intriguait, mais poussait également au désir de posséder ces toiles particulières. Sa dernière collection qui avait été exposée récemment avait d'ailleurs obtenu un succès... que l'anonymat voulu du peintre rendait sans doute plus intense. Il allait appliquer un nouveau coup de pinceau lorsque son téléphone sonna, le laissant s'essuyer grossièrement les doigts sur un chiffon, avant de répondre. Question d'art. D'identité. De nouvelles toiles. De la vente d'autres toiles. Un millier de mots. Alors qu'il s'allumait une clope. Et pourtant, son esprit fut distrait par une odeur, un parfum familier, des pulsations qui semblaient lui parvenir, un pouls rapide. Précédant de quelques secondes les coups portés à la porte. Lucius....s'il te plaît....il faut que je te parle. Il descendait déjà les escaliers, tout en continuant sa conversation distraitement...

Thomas ! s'exclama-t-il comme s'il était surpris, une lueur amusée au fond des yeux, alors qu'il ouvrait la porte pour voir l'homme d'une trentaine d'année. Presque instinctivement, sa langue vint caresser ses propres lèvres, trahissant une envie plus primaire, alors qu'il mordillait déjà ses lippes, comme si cela n'avait été que le but de la manœuvre. Un petit sourire vint s'y dessiner naturellement. Parce qu'il se demandait ce qui motivait le mortel à venir ainsi frapper à sa porte, appuyé contre le côté du battant, tirant sur une clope tachée par de la peinture, ses doigts si pâles légèrement rougis par la teinte utilisée. Entre si c'est urgent. souffla le prédateur, se décalant en entrainant la porte avec agilité, avant de la délaisser, certain que Thomas la refermerait bien seul. Il lui tournait le dos, s'avançait dans ce loft où flottait le parfum de ses toiles et de la peinture fraiche. Si tu veux boire quelque chose, sers-toi. souffla-t-il en désignant vaguement le coin où se trouvait le frigo, mais également la réserve de bouteilles d'alcool, tout en reportant son téléphone à son oreille. Celui présent dans l'autre main, tout en continuant à traverser son loft, vêtu d'un simple jean et d'un tee-shirt sombre, les cheveux désordonnés, et qui se laissa souplement choir sur le canapé.

Son attention se reporta sur Thomas, le détaillant d'un regard appuyé. Hum, hum. acquiesça-t-il à la personne qui se trouvait au bout du fil, en tirant une nouvelle fois sur sa clope, tout en détaillant silencieusement celui qui était venu jusqu'ici. Je te rappelle demain pour en reparler, j'ai un invité. ... Thomas, oui. ... Je lui dirai. Et il glissa son doigt sur le symbole signifiant la fin de la communication. T'as le bonsoir de notre ami commun. Celui qui les avait mis en présence l'un de l'autre, et qui ne semblait pas plus surpris que ça de savoir le trentenaire chez celui qui affirmait n'avoir que vingt ans. Alors, qu'est-ce qui t'amène ? demanda-t-il finalement, comme s'il n'en avait aucune idée. En vérité, il hésitait... une question de sexe, l'envie de parler toile, désir de morsure, besoin d'explications vampiriques. Il y avait pour ainsi dire le choix, et tandis qu'il posait son téléphone sur la table de chevet, il ne le quitta pas des yeux, venant tirer une nouvelle taffe à la clope menée à ses lèvres qui reflétaient l'éclat joueur de son regard.

(c) DΛNDELION

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

†  just a young man, an insane man, a cruel man. i was dreaming of bigger things and wanna leave my own sin behind. Setesh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Humain
avatar
⚝Paroles Échangées : 43

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Jeu 12 Juil - 20:58

LUCIUS &
THOMAS

I need you so much...what have you done to me ?
Est-ce que j'avais bien fait de venir ici sans avoir appelé ? Je n'en sais rien. Ce n'était clairement pas faire preuve de politesse, mais je me connaissais, je savais que si j'agissais comme il convenait, j'aurais du temps pour réfléchir et après réflexion, je ne renoncerais à faire ce que j'étais actuellement en train de faire, à savoir sonner chez Lucius. Ce type était plus jeune que moi, mais j'avais l'impression qu'il avait plus d'expérience que moi dans certains domaines...la nuit que j'ai passé avec lui était....bon sang, c'était vraiment le pied. Enfin je ne rentrerais pas dans les détails pour épargner vos yeux chastes, mais je vous assure que si jamais il a envie de recommencer, je ne dirais pas non. De toute façon, j'ai l'impression que même si je le voulais, je ne pourrais pas lui dire non. J'attendais donc anxieusement que la porte s'ouvre, j'espérais qu'il était chez lui, après tout il ne m'attendait pas donc il aurait très bien pu sortir. Heureusement, alors que je me disais cela, la porte s'ouvrit sur l'objet de mes pensées.

- Lu....Oh.

Oui, j'avais remarqué le téléphone dans sa main. Je n'avais donc pas poursuivi ma phrase et m'étais contenté de hocher la tête lorsqu'il m'invita à entrer. Oh oui c'était urgent, c'était diablement urgent, il fallait faire quelque chose, il fallait qu'il fasse quelque chose, qu'il me dise quelque chose sinon j'allais exploser. Une fois entré, je refermais la porte derrière moi et suivi Lucius.  Une odeur de peinture me chatouilla les narines. Déjà, en présence de Lucius, mon corps semblait un peu se calmer. Cela devrait me rassurer, mais ce n'était pas le cas. Je secouais négativement la tête lorsqu'il me parla de boire. J'avais déjà la sensation d'être un drogué, je n'allais pas m'enivrer en plus.  Je passais anxieusement une main dans mes cheveux et fixais Lucius tandis qu'il terminait sa conversation, je fronçais un peu les sourcils lorsqu'il dit mon prénom à la personne à l'autre bout du fil.

- Ah....bien.

Il me demanda ensuite ce qui m'amenait. Je commençais à marcher de long en large.

- En fait, j'en sais rien. Enfin si, je le sais...mais je ne sais pas par où commencer. Je...l'autre nuit avec toi, c'était vraiment génial, j'ai adoré et je n'aurais rien contre le fait de recommencer, mais....est-ce que tu m'as injecté quelque chose cette nuit-là ?

Je marchais ensuite droit sur lui et me saisi de sa main que je posais sur mon coeur. Bon sang il était froid.

- Regarde, tu sens les battements de mon coeur ? J'ai l'impression qu'il va se barrer de ma poitrine, je...je me sens comme si...comme si j'étais en manque...il faut que tu fasses quelque chose....S'il te plaît...c'est...regarde.

Je levais ma main droite devant moi, elle tremblait.

- J'ai fait des conneries dans ma vie, mais je ne me suis jamais drogué...et regarde-moi....on dirait un camé.

Je poussais une sorte de gémissement plaintif.

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Vampire
avatar
⚝Paroles Échangées : 59

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Jeu 12 Juil - 22:16



I need you so much...what have you done to me ?
Thomas & Lucius

« Lay you down for awhile. Don't ever stop. You want more. Like nails on your skin. Swallow your sins. Got your body on my mind and I bite, and bite. »


Comme si c'était à Thomas de s'en foutre... qu'un autre lui disait bonsoir. Alors que son autre question l'incitait à commencer à faire les cents pas devant lui. Il retint la petite remarque moqueuse qui menaçait de se faufiler à ses lèvres, parce qu'il pouvait sentir ce que son corps exhalait, il remarquait les détails de son être, il pouvait l'entendre, son cœur qui tambourinait dans sa poitrine comme s'il désirait la crever pour s'en échapper. En fait, j'en sais rien. commença-t-il, laissant le vampire le regarder attentivement, tout laissant une nouvelle taffe tenter vainement de nécroser ses poumons. Enfin si, je le sais...mais je ne sais pas par où commencer. Je...l'autre nuit avec toi, c'était vraiment génial, j'ai adoré et je n'aurais rien contre le fait de recommencer, mais.... Un petit rire amusé s'extirpa de ses lèvres à ses remarques, ses compliments concernant la nuit qu'ils avaient passé ensemble. ....est-ce que tu m'as injecté quelque chose cette nuit-là ? Il haussa un sourcil, amusé par sa remarque. Injecté ? En voilà une drôle d'idée, alors qu'il n'avait fait que se repaître de son sang, en s'assurant qu'il y prenne du plaisir.

Mais déjà Thomas cessait ses vas et vient pour s'approcher de lui, sa main venant saisir celle qui était à présent libre pour la poser sur son coeur, ce palpitant déchainé qui fredonnait déjà aux oreilles de l'immortel avant même qu'il ne franchisse la porte. Regarde, tu sens les battements de mon cœur ? J'ai l'impression qu'il va se barrer de ma poitrine, je...je me sens comme si...comme si j'étais en manque...il faut que tu fasses quelque chose....S'il te plaît...c'est...regarde. Disait-il à présent en levant une main tremblante devant les yeux de Lucius, sans lui laisser une seconde, pas même la moitié d'une pour parler, poursuivant, continuant. J'ai fait des conneries dans ma vie, mais je ne me suis jamais drogué...et regarde-moi....on dirait un camé. gémissait-il à présent, comme s'il était complètement perdu, égaré, et que le seul à pouvoir l'aider à faire face à cette situation... Thomas ne faisait pas erreur, il avait frappé à la bonne porte. Il était revenu voir l'être qui devait hanter son âme depuis cette autre nuit.

Je ne t'ai pas drogué, Thomas. Je peux te le jurer. souffla-t-il à son tour, se redressant sur le canapé, ses doigts s'attardant sur l'endroit contre lequel son palpitant frappait si fort. Souplement, il vint se mettre à genoux sur l'assise pour se donner plus de hauteur. Mais je peux t'aider à aller mieux... je n'avais pas pensé que te laisser t'en souvenir... continuait-il comme s'il réfléchissait à haute voix, face à cette situation qui avait poussé l'humain à revenir, complètement dépendant de ce qui avait pu se produire entre eux cette autre nuit. Pourtant, il ne songeait pas à lui retirer ses souvenirs, loin de là, venant tirer une nouvelle taffe à sa cigarette, il vint la caler aux lèvres de l'humain, pour libérer ses doigts qui revinrent chuter sur son buste. Courir sur le tissu qu'il portait, pour le relever, tandis qu'il laissait la fumée s'exhaler de ses lèvres, venir s'écraser sur cette peau au parfum enivrant. Sa langue rampa sur son ventre, le laissant inspirer la fragrance du mortel, éveiller cette faim sournoise qui l'envahissait comme un ras de marée. L'instant d'après, il plantait ses crocs dans une veine, inspirant quelques fines gorgées, juste assez pour lui donner un avant goût, une bribe de ce soulagement qu'il était venu chercher en frappant à sa porte cette nuit-là. Car déjà la morsure cessait, de cette saveur de trop peu, de quelques gouttelettes s'écoulant dans la gorge d'un assoiffé.  

Sa langue revint rôder à l'emplacement de la morsure, lapant les dernières perles échappées, avant de laisser son front s'accoler contre son ventre. Il recherchait à nouveau le contrôle, laissant ses yeux retrouver leur couleur naturelle, tout en soufflant... Ca va un peu mieux n'est-ce pas ? Presque un murmure, alors que le désir était revenu s'attarder à son bas-ventre, l'instant avant de se laisser retomber sur le canapé avec cette souplesse féline presque irréelle, deux prunelles acérées lorgnant sur le mortel. Tu vois, aucune drogue. fit-il remarquer d'un petit sourire moqueur, en continuant à le scruter. Allait-il enfin comprendre que rien de ceci n'était normal, qu'il se trouvait dans l'un de ces monstres dépeints par tant d'histoires ?

(c) DΛNDELION

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

†  just a young man, an insane man, a cruel man. i was dreaming of bigger things and wanna leave my own sin behind. Setesh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Humain
avatar
⚝Paroles Échangées : 43

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Ven 13 Juil - 13:32

LUCIUS &
THOMAS

I need you so much...what have you done to me ?
J'étais complètement perdu, empêtré dans un maëlstrom de sensations, pas forcément désagréables, mais très perturbantes. Intérieurement, quelque chose me disait que Lucius saurait m'aider, qu'il pourrait répondre à mes questions et peut-être aussi me donner ce que j'étais inconsciemment venu chercher. Voilà pourquoi j'avais débarqué si subitement chez lui. J'avais crains un instant de trouver porte close, mais heureusement il n'en fut rien, heureusement il était chez lui. J'étais entré sur son invitation et je lui avais expliqué de manière un peu confuse le but de ma visite. Je n'avais prêté que très peu d'attention aux expressions que pouvait arborer son visage tant j'étais perdu dans mes propres sensations. Je l'avais entendu rire de temps en temps, mais je savais qu'il m'accordait toute son attention. Il me laissa parler sans m'interrompre une seule fois quand bien même mes paroles pouvaient sembler décousues, brouillonnes. Je lui avais fait ressentir mon coeur qui battait si fort que je croyais qu'il allait sortir de ma poitrine, je lui avais montré ma main qui tremblait. Je l'avais appelé au secours sans vraiment formuler ces mots-là, je lui avais demandé de m'aider, je ne l'avais pas supplié de le faire, mais je n'en étais pas loin.

Lorsque j'eus fini de parler, ce fut son tour de prendre la parole. Je restais suspendu à ses lèvres, attentif au moindre de ses mouvements. D'abord, il me jura qu'il ne m'avait pas drogué. Bien, je voulais bien le croire, mais pourquoi je me sentais comme ça alors ? Que s'était-il passé pour que j'ai ce genre de sensation ? Ainsi, il pouvait m'aider. Le soulagement s'inscrivit sur mon visage et je commençais à me détendre, néanmoins, je penchais la tête sur le côté, arborant un air interrogatif lorsqu'il commença une phrase sans la terminer.

- Oui ? Me laisser m'en souvenir...de quoi ? Qu'est-ce que tu as pensé ?

Je ne savais pas vraiment si c'était une bonne idée que je le questionne ainsi, mais je devais absolument savoir. Il me colla sa cigarette entre les lèvres et j'en profitais pour en tirer quelques taffes. Il commença à caresser doucement mon torse et je le laissais faire, plongeant mon regard dans le sien. Oui, je voulais qu'il le fasse, qu'il continue ce qu'il avait entrepris. Je frissonnais quand je sentis sa langue sur ma peau et un gémissement s'échappa de mes lèvres lorsqu'il...quoi ? Oh merde, il me mord. C'était...oui, c'était ça la dernière fois, il m'avait mordu aussi, je m'en rappelle..au niveau de la cuisse et c'était bon..mais une simple morsure, me faire un effet pareil, c'est plutôt bizarre, non ? Mon esprit commençait à s'embrumer, mais déjà il stoppa la morsure. Un grognement de frustration s'échappe de mes lèvres. J'en voulais plus...encore plus, même si, effectivement, cette morsure m'avait fait du bien. Je hochais positivement la tête lorsqu'il me demanda si cela allait mieux. En guise de réponse un peu plus complète, je l'embrassais puis je me reculais pour le regarder à nouveau.

- D'accord, aucune drogue, mais...qu'est-ce que ça veut dire dans ce cas ?

Mes méninges tournaient à plein régime, je tentais de comprendre ce que j'étais en train de vivre. J'avais bien une explication, mais elle était surréaliste, alors je la rangeais dans un coin de mon esprit.

- C'est quoi l'histoire...tu es un adorateur du sang, tu as besoin de mordre les gens pour trouver un certain plaisir...

Je passais nerveusement la main dans mes cheveux. Comme pour détendre l'atmosphère, je lançais une boutade.

- Non, je sais, tu es un vampire...c'est ça ? Alors dis-moi, je dois t'appeler comment ? Dracula ou Lestat ? Tant que ce n'est pas Edward Cullen, ça me va.

Content de ma blague j'eus un petit rire. Cela ne pouvait pas être ça, les vampires cela n'existait pas, malheureusement.  

Pando

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -


Lord of Darkness
Don't be afraid little human by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Vampire
avatar
⚝Paroles Échangées : 59

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Ven 13 Juil - 18:10



I need you so much...what have you done to me ?
Thomas & Lucius

« Lay you down for awhile. Don't ever stop. You want more. Like nails on your skin. Swallow your sins. Got your body on my mind and I bite, and bite. »

Il avait ignoré sa première question, celle provoquée par ses réflexions personnelles soufflées à voix hautes. Il avait glissé sa cigarette à ses lèvres, tandis que ses doigts débarrassait une parcelle de chair où il put brièvement planter ses crocs. Avant d'y mettre rapidement fin, comme une mise en bouche, une saveur d'avant goût qui trouva l'écho dans le grognement de frustration qui s'échappa des lèvres de Thomas. Petit sourire moqueur aux lèvres du prédateur qu'il était, il lui avait soufflé ce dont il se doutait, cette sensation de se sentir mieux, qui se refléta chez le trentenaire d'un simple hochement de tête, avant que Lucius vienne préciser qu'il n'y avait pas de drogue. L'évidence de ces secondes, car pire encore, Thomas n'avait pris aucune boisson... sa cigarette, certes, mais ce n'était qu'une simple clope comme tant d'autres petits cancers blanchâtres. Il se laissait aller sur le canapé, alors que Thomas se permettait tout de même de l'embrasser, saveur ferreur, sensations troublées par la nicotine sur la langue du vampire qui répondit à ses lèvres. Puis il le vit reculer pour croiser son regard.

D'accord, aucune drogue, mais...qu'est-ce que ça veut dire dans ce cas ? l'entendit-il lui demander, l'amusement brûlant ses iris, sans qu'il n'ouvre les lèvres pour lui répondre. Sans même faire d'effort, il entendait presque une centaine d'autres questions, suppositions, qui s'entrelaçaient dans l'esprit de celui qui lui faisait face. Et même s'il avait tenté d'ouvrir les lèvres, Thomas reprenait déjà, ses pensées hurlant presque leur désir d'exister. C'est quoi l'histoire...tu es un adorateur du sang, tu as besoin de mordre les gens pour trouver un certain plaisir... A ces mots, les lèvres du vampire s'étirèrent plus encore, alors que celui qui parlait ne pouvait viser plus juste sans même le savoir. Setesh, l'Ancien, et tous les murmures fredonner le concernant le soufflait presque avec démesure, cette adoration du sang. Tandis que Thomas se passait une main nerveuse dans les cheveux, détail qui ne lui échappa pas, alors qu'il ne cessait de l'observer. Non, je sais, tu es un vampire...c'est ça ? Alors dis-moi, je dois t'appeler comment ? Dracula ou Lestat ? Tant que ce n'est pas Edward Cullen, ça me va. blaguait Thomas, riant de ses mots, certain que tout ceci ne pouvait pas exister. Mais ô combien se trompait-il, lui, fragile poupée de chair, calice d'un nectar délicieusement attractif.

Il resta là, échoué contre le dossier du canapé, ses jambes repliées sous lui, silencieux, un mystérieux sourire s'étirant sur ses lèvres. Navré de te décevoir, je ne ressemble pas à un diamant en plein soleil, et je ne deviens pas dingue à ton parfum. murmura-t-il, sarcastique, avant de souplement se redresser, laissant ses pieds renouer avec le sol, tandis qu'il le contournait, ses doigts caressant son bras comme un besoin, une nécessité. Cependant je dirais que je me rapproche plus de Lestat que de Dracula. souffla-t-il encore en venant s'immobiliser derrière-lui, hissant légèrement ses traits pour glisser à son oreille, de mordiller sa gorge. Je suis un vampire, Thomas... mais je n'avais encore jamais laissé un humain se souvenir de ma morsure s'il s'éloignait. continuait-il, mettant un terme au jeu de ses lèvres pour le contourner une nouvelle fois, revenir se placer de sorte à croiser son regard.

(c) DΛNDELION

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

†  just a young man, an insane man, a cruel man. i was dreaming of bigger things and wanna leave my own sin behind. Setesh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Humain
avatar
⚝Paroles Échangées : 43

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Ven 13 Juil - 21:49

LUCIUS &
THOMAS

I need you so much...what have you done to me ?
J'avais fini par faire une blague un peu nase. En était-ce vraiment une ? Cela devait oui. Entendons-nous bien, je suis fasciné par les vampires, mais ce ne sont que des racontars, ils n'existent pas. A part deux ou trois timbrés sur Youtube qui se prennent pour des vampires, ce n'est qu'une légende, un mythe et il diffère d'un auteur à l'autre. Prenez par exemple Twilight...les vampires boule à facettes, sérieusement ? Je trouve cela ridicule.  Je suis plutôt pour les vampires d'Anne Rice, celui de Bram Stocker aussi qui est culte. Quoi qu'il en soit, j'eus un sourire amusé lorsque Lucius sembla répondre à ma plaisanterie. Il vint ensuite se placer derrière moi. Je frissonnais en sentant son souffle sur mon cou, sa main sur mon bras. J'ouvris des yeux ronds à ses paroles. Est-ce qu'il plaisantait toujours ou bien...? Un petit gémissement s'échappa de mes lèvres alors que je sentis ses dents sur ma peau et pourtant il n'avait fait que l'effleurer.

- Un vamp...un vampire ?

Je le regardais tandis qu'il s'était replacé devant moi. J'observais avec attention chaque détail de son visage, sa peau, ses yeux, j'essayais de voir ses dents, je n'y arrivais pas, mais peu importe. J'avançais comme un automate vers le canapé et m'y assis. Je restais silencieux pendant un instant et je répétais à nouveau ce mot.

- Un vampire....faut que je m'assois.  Ah merde, je suis déjà assis.  

Je poussais un profond soupir puis je levais le regard vers Lucius. Alors c'était pour ça que j'avais désespérément besoin d'être près de lui ? Il avait bu mon sang, alors forcément...attendez, j'avais lu un truc  à ce sujet il n'y a pas longtemps, mais je ne me souviens plus quoi. Je saisis une de ses mains pour m'assurer de leur froideur, pour m'assurer que tout ce que je venais d'entendre était réel. Un sourire s'afficha sur mon visage

- C'est marrant...enfin je veux dire...j'ai toujours été fasciné par les vampires, le vampirisme tout ça....mais à part deux ou trois trous du cul sur Youtube qui se prennent pour des caïds et qui pensent être des vampires, je n'imaginais pas qu'ils...enfin que vous pouviez exister.

Je relâchais ensuite sa main puis regardais droit devant moi.

- Et du coup...tu veux quoi exactement ? Me saigner à blanc ? Tu sais, je ne plaisantais pas...l'autre soir, c'était vraiment génial et si...enfin si tu voulais on pourrait peut-être recommencer...non ? 

Pando

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -


Lord of Darkness
Don't be afraid little human by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Vampire
avatar
⚝Paroles Échangées : 59

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Ven 13 Juil - 22:53



I need you so much...what have you done to me ?
Thomas & Lucius

« Lay you down for awhile. Don't ever stop. You want more. Like nails on your skin. Swallow your sins. Got your body on my mind and I bite, and bite. »


Les premiers mots qui soufflaient sa crainte de se retrouver en face d'une créature de la nuit, qui pourtant pouvait évoluer en plein jour. Mais au fond, ils ne s'étaient jamais rencontrés que de nuit, Thomas ignorait qu'il pouvait marcher sous le char d'un dieu oublié et de sa course légendaire. Qu'il était à même de sentir la morsure de l'astre assassin, et ce grâce à la bague qu'il portait à l'un de ses doigts, discrète, reflet d'un siècle différent, d'un millénaire qui l'était tout autant. Et l'humain l'observa silencieusement, Lucius le laissant faire sans ajouter quoique ce soit. Un vampire ? Absolument. Il avait connu tellement de mondes différents, témoin d'une humanité radotante par moment. Et à présent, il l'observait rejoindre le canapé, s'y assoir simplement, avant de l'entendre affirmer qu'il devrait justement s'assoir. Ce qui arracha un petit rire amusé au vampire qui ne le quittait pas des yeux, l'observant, alors qu'il n'avait pas eu l'idée de vouloir partir, mais il avait simplement pris place sur son canapé, comme si ce qu'il venait d'affirmer ne pouvait être remis en doute.

Il l'entendit soupirer, avant que leurs prunelles viennent à se croiser à nouveau. Quelques secondes, ce n'était rien. Quelques minutes, pas même un froissement d'ailes dans l'éternité qui était sienne. Mais ce fut une légère surprise qui éclaira les prunelles de l'immortel lorsqu'il sentit ses doigts revenir s'emparer des siens, juste avant qu'un sourire ne se peigne sur les lèvres du trentenaire. C'est marrant...enfin je veux dire...j'ai toujours été fasciné par les vampires, le vampirisme tout ça....mais à part deux ou trois trous du cul sur Youtube qui se prennent pour des caïds et qui pensent être des vampires, je n'imaginais pas qu'ils...enfin que vous pouviez exister. Et Lucius se contentait de l'écouter simplement, le sarcasme pulsant déjà à même sa langue. On les disait sensible à ces ornements chrétiens, alors qu'il n'en était rien. On les accusait de ne pas supporter l'ail, mais guère plus que d'autres êtres. Il y avait bien quelques vérités, mais tout n'était lié qu'à une malédiction, rien de plus. Source d'une rancune pugnace envers ce Dieu jaloux de ceux qui menacent de le détrôner un jour.

Puis Thomas relâcha sa main, comme si ce contact signifiait autre chose, que son regard se perdait plus loin, et qu'il ne parvenait plus à observer le vampire à présent. Et du coup...tu veux quoi exactement ? Me saigner à blanc ? Tu sais, je ne plaisantais pas...l'autre soir, c'était vraiment génial et si...enfin si tu voulais on pourrait peut-être recommencer...non ? Un rire mi moqueur, mi amusé lui répondit... une seconde avant qu'il se rapproche, ses doigts repoussant la silhouette perdue dans ses aveux et ses craintes. Déjà, il l'enjambait, se retrouvant presque à califourchon sur ses cuisses, tandis que ses doigts repoussait son torse pour l'acculer contre le dossier du canapé. Ses lèvres vinrent frôler les siennes, son regard cherchant le sien.

Te saigner à blanc ? Crois-moi, si je voulais te tuer, tu le serais déjà. Mort. Saigné à blanc comme un porc. Cadavre qui ne l'empêcherait nullement de fermer l'oeil. Il avait commis tellement pire pour que la damnation le percute, lui et ses dévots, qu'une vie de plus ou de moins n'avait pas l'ombre d'une importance. Mais serais-tu en train de me proposer que je t'utilise dans tous les sens du terme, quand je le désire ? Le pli de ses lèvres soufflait l'amusement de la situation, son regard troublait par l'ombre plus sérieuse, plus audacieuse qui en suintait. Dès que j'en ressens le besoin... dès que tu en ressentiras la nécessité ? Sa langue vint glisser sur les lèvres du mortel, tandis que son bassin glissait sournoisement contre le sien. Esprit tordu, instable, flou dans sa vision du monde, dans sa façon de percevoir le bien et le mal... Il savait ce que les âmes bien pensantes jugeaient blanc ou noir, vert ou rouge, mais il se noyait dans un océan de gris, daltonien incompris. Tu me le promettrais ? chuhotta-t-il, joueur qui venait mordiller tel un humain la mâchoire du mortel, ses lèvres glissant sournoisement jusqu'à sa gorge. Tu sais que ces "trous du cul" rêveraient d'être à ta place, Thomas ?

(c) DΛNDELION

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

†  just a young man, an insane man, a cruel man. i was dreaming of bigger things and wanna leave my own sin behind. Setesh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Humain
avatar
⚝Paroles Échangées : 43

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   Sam 14 Juil - 11:04

LUCIUS &
THOMAS

I need you so much...what have you done to me ?
Lucius était un vampire...un vrai vampire, avec tout l’attirail, les crocs, les yeux de couleurs différentes ou en tout cas un peu plus foncés ou clairs. Savoir ça était quelque chose de surprenant, peut-être est-ce que cela expliquait le fait qu'il ne souhaite pas signer ses toiles ? Après tout, il aurait peut-être du mal à se retenir de bouffer tous les admirateurs qui viendraient le voir ? Bon sang, ce que je peux être idiot avec mes questions quand je veux. Plaisanterie mise à part, savoir qu'il était un vampire devrait m'effrayer, mais j'étais surpris de constater qu'il n'en était rien. C'était bizarre bien sûr, mais je ne me sentais pas en danger auprès de lui, au contraire...tout du moins, pas en danger immédiat. J'avais plutôt envie de lui poser une foule de questions, mais quelque chose me disait que ce n'était pas vraiment le moment de le faire. Il est possible que plus tard, je lui demande quelles sont les choses à leur sujet qui sont vraies. On voit tout et son contraire dans les livres, alors j'avoue que j'aimerai bien avoir la véritable version et qui de mieux qu'un vampire pour me les révéler ?  Je m'étais donc contenté de m’asseoir sur le canapé, un peu abasourdi par ce qu'il venait de me dire et puis j'avais fini par lui demander ce qu'il voulait exactement.

J'eus une petite moue lorsqu'il me dit que si il avait voulu me tuer, il y avait longtemps que je serais mort. Il était au-dessus de moi et je me perdais dans son regard. Comme un automate, je plaçais mes mains sur sa taille. Je considérais un instant la question qu'il venait de me poser. Le terme "utilise" était peut-être un peu fort, mais quelque part c'était un peu vrai. Je hochais positivement la tête. Je couinais mon accord à la suite de sa phrase lorsque sa langue vint caresser mes lèvres. Je commençais à respirer un peu fort, l'excitation commençait à monter doucement. Il mordilla ensuite ma gorge et j'avais envie qu'il plante à nouveau ses crocs comme il l'avait fait à mon arrivée. Je saisi son visage entre mes mains et accrochais son regard.

- Je te promettrai tout ce que tu veux....d'être ta réserve de sang personnelle si tu le souhaites, mais putain...fais-le...mords-moi.

Je le sentais si proche de moi, je frissonnais. Calice...ce mot arriva dans ma tête. Oui, c'est ça, je me le rappelais, c'était ce que j'avais lu. Certains vampires avaient des calices. Une sorte de réserve de sang perso, un buffet gratis qui leur permettait de se nourrir dès qu'ils le souhaitaient. Toutefois, cette information était-elle vraie ? Est-ce que les calices existaient réellement ? Le concept de calice ? Ce ne serait pas surprenant, mais je devais le savoir, au pire, je ne risquais pas grand-chose, peut-être un rire amusé de sa part, ce ne serait pas le premier ce soir.  Pour la deuxième fois de la soirée, je l'embrassais sans l'avoir averti de quoi que ce soit.  Ensuite je passais mes mains sous son haut, lui caressant son torse.

- Les calices existent-ils vraiment ou bien n'est-ce qu'une invention ?

Pando

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -


Lord of Darkness
Don't be afraid little human by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I need you so much...what have you done to me ? [Lucius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» enfant battu
» Lucius n'est plus chef de la DCPJ:demission ou revocation ?
» L'inspecteur Lucius est toujours directeur de la PJ
» Rapport de bataille, chaos vs tau & space marines!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfum of Blood :: ⚝ Los Angeles :: ♰ Downtown of L.A-