Partagez
 

  My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptySam 27 Juil - 23:38


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain




Il a cédé.

Et ce n’est pas à défaut d’avoir envoyé bouler cette voix plus d’une fois. Mais à chaque fois qu’il lui demande de partir, elle revient comme un boomerang. Pas toujours rapidement, non, elle lui laisse l’espoir d’avoir réussit à s’en débarrasser plusieurs dizaines de minutes avant de revenir vers lui. « Je travaille, enfin ! » râle le canadien, mais la voix se contente de ricaner.  Elle ne le tourmente pas de sa voix fluette, même s’il se sent obligé de contourner sa forme ectoplasmique curieusement transparente, alors qu’il pourrait se contenter de la traverser. Il n’est pas fan des fillettes, leurs demandes sont souvent complètement folles. Keon n’a aucune envie de faire quelque chose de fou volontairement, il en fait bien assez naturellement à son insu. L’esprit disparait sur un rire, il ignore qu’elle glisse à travers les plans du voile pour communiquer avec un autre médium. C’est qu’elle a envie de se faire des amis pour  retrouver le gros chat, vraiment... C’est beaucoup trop délirant.

Mais aussi délirant que le fait qu’il se retrouve finalement au port en compagnie de cet esprit exubérant. Même s'il adore les animaux, maintes questions flottent dans son cerveau dans la bouillie de ses songes destructeurs. Qui est ce big-cat ? Il l’ignore, mais cet endroit empeste les mauvaises idées et en toute logique : les ennuis. Il ne devrait pas être là, pas sans avoir prévenu Violet. Mais c’est trop tard, il n’est qu’à quelques mètres de l’usine de sang quand un homme arrive également face à lui. Le canadien en vient à se dire comme bien souvent qu’il aimerait être lui aussi invisible de temps en temps, parce que ce gars là, bien que pas spécialement imposant a l’air... Un peu fou ?
C’est l’hôpital qui se fou de la charité !

Keon a la bonne idée de se tasser contre le mur, comme si c’était ça : être discret. Il n’a pas la moindre idée ce que c’est que la discrétion, sinon il ne porterait pas cette chemise à fleurs ! Il devrait sérieusement songer à laisser Violet composer sa garde robe et se charger de lui sortir ses vêtements pour le lendemain, mais il préférait essayer de s’en sortir tout seul. Cela lui donnait un sentiment puéril d’avoir un peu d’autonomie... « C’est le gros chat ! » « Quoi ?! » Qu’il braye beaucoup trop fort en écarquillant les yeux, non ça ce n’est pas un gros chat ! Tout au plus un matou à peine adolescent, mais ce gars là, regarde-le, il à l’air franchement gentil, pas vrai ? Oui parce qu’il suffit que ses yeux trouvent quelqu’un mignon pour qu’il se mette à distribuer généreusement des qualités humaines à cette personne sans même le connaitre... Ouais, il parierait que ce gars là est un chaton tout doux, celui qui boite un peu et s’mange les murs, mais tellement sweet....

« Est-ce qu’il a franchement l’air d’un gros chat ?! » Qu’il reprends envers l’esprit dans un sifflement qui se veut discret, mais c’est de nouveau un pitoyable échec. Esprit qui tout à coup a une forme immatérielle beaucoup plus visible près de la zone où se trouve probablement... Son corps ? Là, il voit deux trous dans la gorge de la victime, deux traces de crocs de vampires... Keon recule horrifié, en dépit de toutes les visions d’horreur qu’il ait déjà subit. « C’est pas un gros chat, c’est... C’est... C’est un... » Un vampire ! Instinctivement il recule, sa paume presse sa propre gorge dissimulant sa longue cicatrice. C’est comme si tout à coup il sentait de nouveau ce couteau l’égorger, c’est fou comme la chair est si peu solide quand on y pense... Pourquoi est-ce qu’il n’est pas simplement rentré chez lui ? « Vous n’avez qu’à l’invoquer... » glousse cette voix qui lui a filé la migraine tout le long de la journée.

Invo-quoi ? Non, non, non, il ne touche pas à ça lui, il est beaucoup trop nul, ça va mal finir encore cette histoire ! « Osti d’criss d’calice, ça n’a pas d’allure, est-ce qu... » Puis ce gars, le chaton avec sa petite barbiche qui arrive déjà sa hauteur, Keon se râcle la gorge et d’une voix sur-aigue, il tente de paraitre normal « Ah tiens, euh salut, c’est une bien belle soirée pour s’en dégourdir les jambes ! » Bon sang, heureusement que sa femme n’est pas témoin de sa médiocrité, il se liquéfirai de honte...


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Sean Kenney
⚝Paroles Échangées : 99

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyDim 28 Juil - 20:00


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


J'ai mal à la tête bordel ! Puis c’est quoi se poids sur mon torse ? Mes yeux s'ouvrent et j’aperçois enfin la raison pour laquelle un poids pèse sur moi. La Chèvre de Stefano s'est glissé sur le lit pendent mon sommeil et sa tête repose sur mon torse. "Mais merde alors ! Stefano ta créature est encore venue dans ma chambre !" Le vampire millénaire m'avait pourtant promis qu'il tiendrait biquette hors de mon espace privé ! Je me lève en furie en bousculant la chèvre qui finit par descendre du lit et par retourner auprès de son maudit maître aux longues dents ! Je peste encore lorsque je rentre dans la salle de bain. Je retire mon caleçon et mon Marcel qui sentent tout deux le bouc et je me glisse sous l'eau chaude. Je me lave, je sors, je m'enroule dans ma serviette et là comble de l'horreur, j'aperçois l'esprit d'une fillette dans ma salle de bain ! Oh bordel ! D'abord une chèvre et maintenant ça ! "Oh toi là ! Je suis pas en service alors attends 9h00 comme tout le monde avant de me demander quoi que ce soit !" Un rire sors alors la gorge de la gamine et elle disparaît. Bon, voilà je suis au moins tranquille pour m'habiller.

Une fois vêtue, je sors de la salle de bain et là, je la vois à nouveau, la gamine spectrale sont sourire fixé sur son visage ectoplasmique ! Je soupire et je la fixe ensuite de mon air le plus mauvais. "Ecoute jeune fille tes parents ne t'ont peut-être pas appris les bonnes manières, mais on embête pas les gens dans leur maison ok ?" Elle semble alors boudeuse et se met à pleurnicher à propos de la perte d'un gros chat ? Elle ne me lâche pas et continue de chialer tant et si bien que pour la calmer, je me vois obliger de lui promettre de l'aider à retrouver son gros matou, mais seulement après mon boulot ! La petite fille cesse sur le champ de pleurer et me souris sataniquement avant de disparaître ! Les esprits adorent qu'on fasse ce qu'ils veulent. Une fois qu'ils ont ce qu'ils veulent ils partent.

Le boulot se passe donc de façon ordinaire sans aucune apparition de sale gamine, juste les esprits ordinaires de mes enquêtes la routine habituelle quoi.

Le soir est donc là, la petite fille revient et m'indique l'endroit où elle pense que se trouve son petit chat. Je soupire et je la suis sur le port de marchandise. Génial en pleine nuit je me rend sur le territoire des suceurs de sang ! Je devrais appeler Stefano et lui dire où je suis juste par précaution ? Je me saisi alors de mon portable lorsque des drôles d'injures m'interpelles. Merde je ne suis pas seul ici ! La sale gamine me fait alors signe de m'approcher et étrangement, je le fais ! Je ne sais pas pourquoi, mais mon instinct me dit que la personne qui est là n'est pas un danger pour moi.

Une fois à sa hauteur le type semble étrange... Une belle soirée pour me dégourdir les jambes ? Je lève alors mon souci et reporte mon attention vers la gamine. "Bon, va falloir que tu apprenne à faire la différence entre un chat et un humain ! Ca là." Dis je en montrant le type face à moi. "Ce n'est pas un chat !" Puis la gamine éclate de rire en disparaissant. "Ben oui c'est ça laisse nous là comme deux débiles ! On trouvera comment rentrer sans toi !" Puis en direction du type : "Les esprits sont vraiment farceur et mal élevé et encore plus les sales gamine ! " Puis je tend ma mains vers lui. " Jolie chemise mec. Ça me fait plaisir de rencontrer un autre Médium. Je suis Sean Kenney et toi ?"
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyMar 30 Juil - 0:13


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


Il ouvre grand les yeux, louche un peu sur cet index qui le désigne de beaucoup trop près. L’ennui, c’est que contre son mur, il n’est pas en posture de reculer davantage. Keon a vu beaucoup de vampires dans sa vie et cet homme présente beaucoup trop de mimiques et son train, légèrement baigné de soleil en dépit d’une pigmentation qu’il devine très claire, efface doucement sa crainte de faire face à un suceur de sang. Mieux valait alors qu’il ignore qu’il se trouve à quelques pas de l’usine et qu’ici, c’est clairement le territoire ennemi.  L’ignorance fait tellement de bien parfois...

Est-ce que c’est lui le gros chat ? Mais... Non, puis d’abord le canadien préfère les chiens. Ouais, Il rêve tellement en adopter un, tout moche, tout perdu, mal aimé. Entre clodos, ça serait l’amour fou ! Les sourcils du médium s’envolent lorsque la gamine disparait en riant. Et... Et le chat alors ?

Décidément, il n’y comprend rien aux esprits... S’il avait un moyen de renoncer à son pouvoir, il redeviendrait un simple humain sans la moindre hésitation et pourtant, une époque il avait aimé ça... Lorsqu’on l’avait arraché de chez lui pour la place dans les services sociaux il s’était senti si seul, sans le moindre ami. Regarde de travers par ses camarades violents et tout aussi tristes que lui. Même s’il a été diagnostique schizophrène, il avait au moins un peu de compagnie. C’est bien pour cela qu’il avait mal suivit son traitement antipsychotique, parce qu’en faisant disparaitre ses petits amis imaginaires en étant drogué, il s’était senti si seul... Livré à lui-même. Incompris des adultes et des enfants. Aujourd’hui il a Violet, mais quelque part, il a probablement toujours besoin de ça même s’ils lui font souvent peur et qu’il n’a aucun contrôle sur ce qu’il fait.

Keon avance avec prudence sa main de celle du dénommé Sean Kenney bien qu’il ne pu réprimer un petit sourire face au compliment lancé au sujet de sa chemise, éclairé par l’idée niaise que celui-ci était certainement sincère. Mais il ne serra pas la main de l’autre, il avait fermé le poing pour toucher de l’index je coté du pouce de cet homme, comme pour s’assurer que le petit chaton est bien réel... Il sent ses joues s’embrasser quand il sent le contact de leur peau, il se sent ridicule, mais qu’est-ce que ça peut bien changer de d’habitude. Sa seconde main, toujours accrochée sa gorge retombe doucement, refoulant doucement le souvenir des circonstances de cette cicatrice qui lui traverse la gorge. « Tu peux les voir ? » qu’il demande plus bas, comme si c’était un secret. Il n’a jamais rencontré quelqu’un comme lui, il sait qu’il y en a d’autres, mais il n’a jamais été mis en relation avec un autre médium bien qu’il ait toujours secrètement rêve d’un ami qui pourrait véritablement le comprendre. Tous les esprits ne sont pas d’adorables fillettes casses pieds, non loin de là...

Il n’avait cependant pas rêvé, le chaton avait parlé avec cette petite fille, oui, sinon, comment saurait-il pour le chat ? La main de Keon contourne doucement celle de Sean pour venir la serrer de manière malhabile. « Je m’appelle... » Il s’arrête, il ne sait pas s’il doit le lui dire, parfois, il ment, il s’invente d’autre nom pour ne pas même donner son faux nom de peur de tout foutre en l’air encore, il est doué pour bousiller leur couverture et les forcer à déménager, encore... Mais ils avaient épuisés leurs possibilités et il aimerait s’installer quelque part avec sa femme, il aime bien cette petite maison qu’ils occupent... Il n’a jamais eu de maison avant ça... « Keon. » Il relâche la main de Sean, bien que lui, il aime bien ça le contact avec d’autres êtres vivants, cela lui rappelle qu’il l’est également. Il affiche un rictus, visiblement mal à l’aise. Il a l’impression d’avoir à faire à un homme qui s’y connait en paranormal contrairement à lui.

« Eum... T’aime bien les chats ? » C’était raté pour dire quelque chose d’intelligent, il se croirait de nouveau avoir dix ans face aux autres enfants qui se moquent de lui s’il ose parler des choses qu’il voit. Il n’y a qu’avec Violet qu’il explique certaines choses, qu’il verbalise surtout, après avoir passé des années à intérioriser. Il se mord la lèvre en baissant les yeux, affichant une posture d’infériorité, parce que ça au moins, il sait faire... « Je suis désolé, je ne sais pas où je suis... Je n’aurai jamais dû la suivre, est-ce que je peux m’en aller ? » Il fixe leurs chaussures usées, les ondes qui émanent de cet endroit ne le rassure pas, il voudrait rentrer chez lui et attendre sagement sa femme en jouant aux jeux vidéos et lui raconter cette histoire là, de l’homme qui voit aussi des choses... Dieu ce qu’il aimerait tout de même rester ! Il a tant de questions qui se déversent dans ses pensées et ne demandent qu’à sortir de sa bouche. Mais il doit la jouer sécure, pas vrai ? Ce qui est vivant n’est pas forcement bénéfique, il l’a appris avec le temps sans réussir pour autant à savoir vivre parmi eux.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Sean Kenney
⚝Paroles Échangées : 99

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyMar 6 Aoû - 22:33


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


Ben ça alors ? Le type face à moi semble encore plus perché que moi. Il ne semble pas comprendre ce que je dis. Pourtant j'ai bien articulé ? Il finit néanmoins par avancer sa main vers moi, mais il ne la serre pas. Ce qu'il fait est d'ailleurs très étrange, mais je le laisse faire. Il doit sans doute vouloir vérifier si je suis bien réel. Parfois certains Médiums ne font plus la différence entre le réel et l'irréel. Au début c'était pareil pour moi. Lorsque je voyais des esprits, j'avais l'impression d'être plongé dans un trip d'enfer ! Ou alors j'étais vraiment dans un trip d'enfer ? Quoi qu'il en soit, mes sens étaient tellement perturbé que je ne savais plus différencier le vrai du faux. Puis soudainement, le type à la drôle de chemise semble émerger d'un songe étrange, d'un monde qui n'appartient qu'à lui et revenir enfin à la réalité. Puis soudainement il devient rouge d'embarras face à moi. Merde alors, je ne savais pas que je pouvais faire cet effet aux gens ? C'est la première fois qu'un truc du genre m'arrive. Je me sens soudainement légèrement gêné et pourtant après avoir vue Stefano sous la douche avec son canard en plastique vibrant je pensais vraiment ne plus être gêné par rien en ce monde...

Il retire ensuite sa main de sa gorge comme ci il y avait à présent assez de confiance entre nous pour que je puisse voir sa cicatrice. Je le prends comme une marque de confiance en tout cas en espérant que ça soit bien cela. Puis il me demande si je peux les voir aussi et là je comprends qu'il n'a mais alors jamais rencontré d'autres médiums. Il faut dire qu'on a pas de club à nous comme les sorciers donc forcément si on est novice et que personne ne nous explique ce monde et nos pouvoirs ben on se retrouve bien souvent perdu et solitaire. "Oui je les vois et crois moi parfois j'aimerais bien que ça ne soit pas le cas." Oui, certains souhaitent toute leur vie avoir des dons exceptionnels et bien, moi et certains autres on espère juste pouvoir vivre une vie la plus ordinaire qui soit. Puis soudainement, sa main revient vers la mienne et il la serre fébrilement. Je lui souris alors bien conscient que pour l'homme face à moi qui me dit se nommer Keon les choses ne sont pas simple. Je suis moi aussi passé par là et sans mon amie Tamara pour tout m'expliquer, je serais encore persuadé d'être un malade mental.

Puis alors qu'un rictus étrange éclair son visage, il me demande si j'aime les chats et là, j'éclate de rire. C'est plus fort que moi. Je ne souhaite pas me moquer de lui, mais je pense soudainement à la chèvre de Stefano et je dis en riant toujours : "Oui les chats j'aime bien, mais les chèvres non ! Pour l’anecdote, mon colocataire Stefano a une chèvre pour animal de compagnie d'où mon aversion pour cette créature du diable !"

Le pauvre Keon est perdu et me demande si il a eu tord de suivre l'esprit et si il peut partir. "A vrai dire non tu as pas vraiment eu raison de suivre cet esprit et moi non plus d'ailleurs ! Ici on est sur le territoire des vampires et des démons qui les emploient ! Tu vois l'usine là-bas ? Je ne sais pas si tu le sens d'ici toi, mais moi je la sens la souffrance et la mort qui émane de ce coin là et je n'ai pas plus envie que toi de m'attarder ici..." Ouais, je les entends les esprits des pauvres êtres qui ont perdus leurs âmes et leur vies entre les murs de cette usine à quoi d'ailleurs ? Je ne le sais pas et je ne vais surement rien faire pour le savoir ! Une enquête de police me mènera peut-être un jour à m'y pencher mais pour l'heure moi je veux juste me tirer d'ici ! "Viens on se casse ! Tu veux boire un verre avec moi ? Je connais un coin sympa ou on pourrait prendre un verre et discuter." J'ai à peine le temps de dire ça que des ombres nous encerclent ! J'ignore ce que cela est, mais instinctivement, je me rapproche de Keon pour ne pas que nous soyons séparé...
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyVen 9 Aoû - 21:35


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


Il n’en croit pas ses oreilles de cinglé. Cet homme pouvait les voir également, même s’il en avait entendu parler, il n’a jamais été en contact avec un autre médium. Les médiums ne se regroupent pas, ils ne sont pas faciles à dénicher dans la masse sociétale et puis les chances de tombers sur des charlatans ou des fous sont bien trop élevés pour qu’il ait tenté d’en rechercher. Il avait bien assez de tracas comme ça.  Lorsqu’il se mit à rire à sa question au sujet des chats, Keon enfonce son regard dans le sol. Il se sent stupide, il l’est probablement d’ailleurs. Son cerveau est grandement endommagé par tous les alcools et substances qui l’ont nourri depuis l’âge de quatre ans. Qu’il ne soit pas encore complètement déchétique à l’âge de trente ans relève du miracle. Sa décennie passer auprès des vampires l’avait éloigne de l’alcool et la drogue, mais privé de leur morsure, il n’avait pas perdu de temps pour sombrer de nouveau. Quelque part, devenir une poche de sang ambulante lui avait permis de survivre bien qu’il se mourrait peu à peu d’une toute autre façon.

Il relève timidement son regard vers le chaton qui lui explique avoir une aversion pour les chèvres. S’il n’était pas terrifié de la sorte par la situation actuelle, il aurait probablement posé beaucoup de question au sujet de biquette. Il a toujours voulu avoir un animal de compagnie, mais il trouvait cela si particulier... Il préfère focaliser son intérêt sur cet étrange esprit qui s’est volatilisé au passage. Pourquoi est-ce qu’ils sont ici ? Est-ce que c’est un piège ou... Une manière de les réunir, mais pourquoi ici ? Cet endroit ne lui inspira pas confiance, pire, lui procure nausée et frissons dans le dos.

Keon voulu reculer, mais tout ce qu’il parvint à faire se fut d’enfoncer le mur sur ses omoplates. Le territoire des vampires ? Des démons ? Les démons contrôlent les vampires ? Sa respiration se complique alors qu’il lève les yeux en direction de la dite usine. Il fit l’erreur de se concentrer pour ressentir la douleur des supplices des âmes s’y trouvant. L’estomac au bord des lèvres, ses yeux s’humidifient alors qu’il n’arrive plus à détacher mon regard de cette porte de l’enfer.

« D’accord... » Qu’il murmure, parce qu’il lui faudra plus d’un verre pour digérer la peine qui l’a traversé. Il ne songe pas à cet instant à son sevrage, cette pensée viendra le torturer un peu plus tard. Il reporte difficilement son regard vers Sean, se sentant de plus en plus oppressé par le lieu dans lequel il se trouve. Il ne manque pas de remarquer les ombres, ils sont chargés en ondes négatives à tel point que le canadien ne puisse plus se retenir de vomir. Il se tourne cependant pour ne pas déverser le maigre contenu de son estomac sur les chaussures de son interlocuteur. Trop sensible pour la cruauté de ce monde, il continue à cracher sa bile en posant un genou au sol.

Il essuie sa bouche d’un revers de la main qu’il frotte ensuite sur le bas de son pantalon. En proie à quelques vertiges, il ne trouve pas encore la force de se relever, alors son poing se serre autour du tissu du bas de la chemise de Sean. Bon sang, il ne voulait pas être abandonné ici.
Ce n’était pas tant les ombres qui lui faisaient peur pour une fois, mais bien cette usine. Il se portait beaucoup mieux avant de savoir que des vampires s’y trouvaient et causaient bien des horreurs qu’il ne connaissait malheureusement que trop... Submergé par des souvenirs atroces et divins à la fois. Pourquoi fallait-il qu’il soit brisé de la sorte ?

Quand il trouve la force de se lever, il ne lâche pas ce pauvre Sean, celui-ci lui avait l’air de bien s’y connaitre, il voulait se reposer sur son expertise. Il jugea utile de préciser « Il faut que j’te dise.. Quelque chose. Je... J’sais pas... Vraiment pas... Je n’sais pas contrôler Je ne sais pas ce que je dois faire, je n’veux plus leur obéir... » Il a un peu honte, parce que Sean lui a paru détendu jusque là, comme à l’aise avec son don, alors que lui n’a aucune idée de comment gérer son pouvoir, comment supporter, ce qu’il est sensé faire. Il en a assez de les laisser décider pour lui.
Peut-être était-ce temps de prendre enfin une leçon avec quelqu’un comme Sean.
Il y a avait peut-être une raison à leur présence à tous les deux.

Au-delà du fait qu’il ne sache quoi faire de son talent, ses connaissances en esprits étaient maigres. Tout cela n’avait été pour lui que des hallucinations, des amis imaginaires, des chimères ou encore des cauchemars... « Qu’est-ce que c’est ? » Il ne se souvient pas avoir déjà vu quelque chose de la sorte, ses mains tremblent de peur et de manque et ses paumes deviennent moites. Il s’accroche tant bien que mal, il a déjà vomi, pas la peine d’éclater en crise de larmes ! Il tente de rester courageux bien que ça ne soit clairement pas sa principale qualité. « Calisse, j’vais pas y arriver ! » Il part défaitiste, mais il connait trop bien la chanson. Il se concentre pour ne pas de nouveau vomir ses trippes, il est prêt à faire tout ce qu’il lui dira. Absolument tout.



© Frimelda, sur une proposition de © Blork




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Sean Kenney
⚝Paroles Échangées : 99

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyVen 16 Aoû - 11:12


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


Maudite usine à sang ! Maudit vampires ! Il faudrait vraiment que les autorités viennent fouiner par ici. Ça commence à bien faire tout cette affaire ! Je suis persuadé que c'est elle et les choses qui se passent à l'intérieur qui donne autant de puissance maléfique à ses ombres qui nous entourent à présent. Keon vomis et moi je suis juste soulagé qu'il ait pris la peine de tourner la tête pour le faire. Les ombres ça va en tant que Médium j'en ai souvent vue et généralement les esprits qui les produisent sont dangereux, mais métrisable avec le matériel approprié, mais le vomis ça, c'est une arme mortelle contre ma personne ! Le Médium une fois son soubresaut de vomis passer se colle à moi et me dit assez honteusement qu'il ne sait pas contrôler son don. J'ai aussi été dans son cas avant d'apprendre. D'ailleurs, il m'arrive encore parfois d'être submergé par mes pouvoirs, mais je vais éviter de lui dire pour ne pas plus encore l'effrayer.

Je réfléchis à tout allure. Puis je souris me souvenant que j'ai dans ma poche un talisman protecteur qui devrait empêcher ses choses de nous approcher. "Normalement ils ne devraient pas s'approcher d'avantage de nous. J'ai toujours dans ma poche un talisman qui éloigne ce genre d’énergie noire et négative. Tu as raison de suivre ton instinct et de rester coller à moi." On avance donc prudemment et heureusement mon talisman semblent bel et bien les tenir à distance. Les ombres nous suivent encore sur quelques bon mètres, puis elles s'en retournent d'où elles viennent. Je continue néanmoins de garder Keon contre moi. Ils pourraient revenir et s'en prendre à lui si il était à nouveau isolé.

Puis une fois en pleine lumière, je m'éloigne de quelques centimètres de lui. "Putain on a eu chaud !" Je pousse ensuite un grand soupire de soulagement en passant ma main sur mon front pour e essuyer la sueur. "Ça c'était des âmes désincarnées ! Des âmes de créatures qui ont subis une mort tellement abominable qu'elles ne se souviennent même plus d'avoir été humaine un jour. Ils sont dangereux pour nous plus encore que pour les autres espèces. Nous les Médiums nous sommes plus sensible que les autres aux énergie négative et pour couronner le tout, on les attire comme des aimants !" Je vois que Keon ne va pas bien du tout et que tout cela le dépasse. Je sort alors mon talisman de ma poche, je prends sa main que j'ouvre et dans laquelle je dépose mon talisman. "Tiens, c'est un talisman protecteur. Il protège des esprits et âmes maléfique. C'est un répulseur pour eux. Celui-ci c'est moi qui l'ai fait. Je t'apprendrais à en faire ne t'en fais pas. Garde le toujours sur toi il te sauvera de bien des situations dangereuses. Tu vois, nos dons ne peuvent pas disparaître. Ils sont parfois intenable, mais on peut réussir à vivre avec." J'ai l'impression d'être maître Yoda qui conseil son jeune Padawan ! Faudra que je vérifie dans le miroir si ma peau n'est pas devenue verte et que des oreilles pointues on pas poussaient à la place des miennes...

Puis je tape sur l'épaule de Keon amicalement et je lui re propose d'aller boire un verre : "Bon alors on va le prendre ce verre ? Je crois que là on en a plus besoin que jamais !" Puis je ris en l’entraînant vers le bar un petit bar sur les Docks. L'endroit est petit et pas de la première jeunesse, mais je suis sûr qu'ils servent ici du whisky et c'est ce dont j'ai besoin là tout de suite et en grande quantité !
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptySam 17 Aoû - 17:04


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


Keon reste englué à son nouveau camarade, il ne sait pas vraiment de quoi il parle avec ce qu’il au fond de la poche, mais il a comprit que les esprits ne l’approchent pas et ça lui suffit amplement ! Il a passé son bras autour des hanches de Sean, il ne se rend pas compte que c’est quelque peu déplacé. C’est que dans le fond, il aime bien ça, être proche de quelqu’un. Aussi inconnu soit-il. Une personne bien en vie, il sent la chaleur de son corps, et ce gars là en dégage beaucoup. Le canadien ignore où ils se rendent, mais il jette de nombreux coup d’œil aux ombres qui semblent de plus en plus loin, mais peut-être font-elle semblant ? Qu’est-ce qu’il en sait ? Il n’en a jamais vu autant et d’aussi menaçantes. Pourtant, il a déjà été confronté à de nombreux Poltergeist dans le passé.

Des âmes désincarnées ? Le simple nom de ces choses le fait ouvrir des yeux ronds d’effroi. La description de celles-ci ne le rassura qu’encore moins, surtout l’idée de savoir qu’il pouvait attirer ce genre de chose, il en était absolument terrifié. Il ne sait pas les repousser ces choses là, il n’a jamais apprit. La plupart du temps, il obéit aux esprits, il fait ce qu’ils lui demandent pour avoir la paix. Il se laisse faire, sa main dans celle du médium qu’il ne quitte pas de ses pupilles tremblantes. Il sent un objet au creux de sa paume, il écoute, beaucoup trop religieusement. Il croirait tout ce que lui dirait cet homme c’est certain, il a besoin de ça, de quelqu’un qui sache...

« C’est vrai, on ne peut pas les faire disparaitre ? Pourquoi t’as pas peur, toi ?  » Qu’il demande d’une voix basse, un peu désespéré par cette nouvelle. Ce serait tellement plus simple pour lui, s’il pouvait refermer l’ouverture de son esprit. Malheureusement depuis ses dix ans, la solitude avait creusé son besoin de voir, sa curiosité n’a pas été réprimée et quand bien même il n’eut aucun guide, sa proximité avec le voile était conséquente. Les choses ont empirés il y a trois ans, il pense que c’est à cause du sevrage des morsures, que leur influence sur lui avait quelque peu diminué son don, certes, mais c’était avant tout à cause de son passage dans l’entre-deux. Il a voyagé, il a vu des choses qu’un médium inexpérimenté ne devrait pas connaitre, depuis, il lui arrive de pouvoir décortiquer tellement de plans à la fois que le monde semble se superposer à l’infini...

Ses yeux descendent sur sa main, il regarde l’objet qu’il s’y trouve, outre sa beauté esthétique, il ne peut évidement qu’en ressentir certaines vibrations magiques. Cet objet est tellement rassurant, il repli délicatement ses doigts sur celui-ci. « Merci... Mais, et toi ? » Murmure sa voix, ne pouvant s’empêcher avec  douceur  de s’inquiéter de priver son mystérieux chaton de sa protection.
Tandis qu’ils se remettent en marche, il ne regarde pas où ils vont, sent à travers sa peau l’énergie qui omnibule ses pensées, personne ne lui offre jamais rien à lui.

Il se fige à l’appel du bruit, des voix alors qu’une porte est ouverte devant lui. L’odeur de l’alcool imprègne ses narines, dilate ses pupilles, tend ses muscles avec douleur. « Non. » Il s’oppose, il refuse. Pourquoi est-ce qu’on veut encore lui faire du mal ? Puis il se souvient, cette invitation à boire un verre, encore une mauvaise idée à laquelle il avait répondu à l’affirmative. Pourtant c’est vrai, il en a besoin... Terriblement même. Comment peut-il dire non, à cette substance vitale ?

Il entre. L’odeur est si forte, s’ajoute les bruits des verres, la bière qui crépite, le bois du plancher un peu humide. Son pouls s’accélère, il peut y arriver pas vrai ? Juste un verre... Un seul... Ce n’est rien un verre, ce n’est pas assez pour parler de rechute, pas vrai ? Ce n’est qu’un petit écart de rien du tout et puis il l’a dit, ils en ont besoin. Et Sean sait beaucoup mieux les choses que lui...
« Tu ne m’laisse pas tout seul ici, hein.... » Il ne survivra pas si Sean partait d’ici sans lui, il partirait en vrille c’est inévitable, il n’a aucune idée de ce que c’est de réussir une fois dans sa vie à se contrôler, à juste pouvoir s’arrêter à temps.
Est-ce que cet homme est bien réel seulement ?
Il ne sait pas, ça lui fait trop mal d’y réfléchir.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Sean Kenney
⚝Paroles Échangées : 99

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyVen 30 Aoû - 19:55


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain


Ça me fait drôle d'être pour une fois le plus expérimenter dans une situation. Généralement, c'est plutôt moi qui ai besoin d'aide pour piger des trucs. C'est assez étrange en fait mais je pense que je pourrais m'habituer. Pourquoi moi je n'ai pas peur ? Mais quel acteur je suis je vous jure. J'ai vraiment la trouille ! En fait y a pas un moment dans ma putain de vie ou j'ai pas peur de me faire happer par un esprit maléfique et entraîner dans les entrailles du monde des morts ! J'y suis aller une fois. Par pur hasard en fait. J'avais pris une nouvelle drogue de couleur verte un trucs brillant et étincelant. J'en avais tellement pris que je me suis retrouver à cheval entre les deux mondes, le notre et celui des morts. C'était fun sur le moment, mais super flippant en y repensant. A vrai dire je préfère autant rester sur terre. On pourrait en douter vue toutes les saloperies que je m'injecte dans le corps et pourtant la vie j'adore ça ! Rien ne vaut la vie ! Même si elle est parfois injuste et cruelle, la vie est le plus précieux des cadeaux. A votre avis, pourquoi autant de mort s'attardent sur terre si ce n’est pour vivre encore un peu plus ? "Jamais ils partiront. C'est notre malédiction à nous les Médiums. On les voit, on les entends et on les subits. Après y a des moyens pour que ça soit plus calme comme le talisman que je viens de te donner. Et t'en fait pas j'en ai bien d'autre chez moi. Mais jamais ils ne partent."

Nous voilà enfin à l'intérieur. L'endroit je le connais bien. D'ailleurs je me demande quel bar de la ville je n'ai pas déjà tester ? Entre mes sorties nocturnes et celles que je fais avec Stefano je pense que j'ai dû tous les faire au moins une fois. Keon a l'air d'apprécier l'endroit malgré son appréhension. Ce type me rend curieux. Rien chez lui n’est ordinaire pas même sa tenue. J'ai envie de lui poser milles questions, mais je pense qu'on va y'aller doucement. Je ne voudrais pas qu'il fuit. On avance vers une table plus éloignée que les autres. J'ai pas forcément envie que tout le monde entendent nos histoires alors je pense que c’est le bon choix comme ça.

Une fois assis l'un en face de l'autre, je nous commande une bonne bouteille de whisky. Une fois que celle-ci est là, je nous sers à tout les deux un verre. J'avale le miens d'une traite et je l'aide à descendre avec un second. "Ah ça fait du bien par où ça passe !" Dis-je en souriant à Keon. "Pose moi tes questions je répondrais à tout ce que je peux. J'ai pas les science infuse, mais disons qu'avec le temps et mon job pour la police de L.A j'ai appris pas mal de trucs." Oui, on m'a bien aidé moi alors il est normal qu'à présent j'aide à mon tour. Puis honnêtement je m'en voudrais si il lui arriver un truc et que je ne l'avais pas aider.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyVen 6 Sep - 18:51


   


My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain

Il n’est pas vraiment fan de cette malédiction. Il a du mal à croire que l’on puisse pleinement vivre, s’épanouir avec de tels pouvoirs. Mais ils n’en ont pas le choix, il en est terriblement bouleversé, même s’il n’avait jamais cherché un moyen officiel de mettre un terme à ses pouvoirs. Sa consommation de drogue avait été impulsée par le fait que cela avait au moins le mérite de calmer ses voix. Il avait couru de grave danger, il est à peine croyable qu’il soit encore en vie et son âme, toujours dans son corps. Toutes les fois où il avait perdu connaissance, pas loin de l’overdose, il aurait pu se faire subtiliser son être à n’importe quel moment. A croire que quelque chose le protégeait. Il ne croit pas vraiment à ce que les gens appellent la « bonne étoile ». Il n’a jamais été véritablement gâté dans la vie et les gardiens ou le destin, il ne sait jamais quoi en penser. Il met plus de croyance au hasard, la chance ou la malchance. Il s’en était sorti, c’était tout ce qui comptait, car à en voir les esprits, à écouter leurs lamentations, la mort est terrifiante. Keon ne souhaite pas particulièrement mourir en dépit de son comportement destructeurs et des pensées dépressives qui habitent sa tête. Sa passion pour la vie, il doit la rendre plus forte chaque jour pour être plus grande que son obsession pour la mort.

« Merci... » Keon pense à cet instant qu’il ne quittera jamais cet objet, pourtant, il sera amené à le donner à plu nécessiteux que lui, oui, parce qu’en venant ici, il brise enfin sa solitude face à ce monde mystérieux qu’est l’au-delà. Un soutien qui l’aidera peut-être enfin, à voir une issue à cet enfer qu’il vit. Après tout, si Sean s’en tire. Pourquoi pas lui ?

Ce soir, malgré la peur qui l’habite, il est comme dans un doux rêve. Il se croit plus fort, peut-être même un peu trop. Il se pende assez fort pour se limiter à un verre, assez fort pour penser que ce ne sera qu’une prise isolée. Mais ce n’est pas un verre qui s’impose entre eux. C’est une bouteille qui est posée sur la table et le canadien se sent déjà sombrer, son âme coule au fond de celle-ci...

Ses yeux bruns fixent Sean alors qu’il ingurgite déjà deux verres, l’alcoolique, pose ses doigts sur son verre, il sent qu’il perd pied, que déjà son cerveau s’émoustille ; c’est comme un matin de noël. Il a découvert ça avec Violet, l’échange du cadeau sous la neige, l’envie de faire comme ces gens à la télé, de manger quelque chose de chaud et de se dire des mots tendres sous la couette avec un café pour elle et un chocolat chaud pour lui. Il l’aime, il ne voudrait pas continuer à gâcher ses efforts, leurs efforts. Mais c’est trop tard, le verre se pose contre ses lèvres et le liquide brulant glisse dans sa bouche, et bientôt diffusera son effet toxique à travers son organisme.

Quand il ouvre les yeux, un peu chamboulé c’est vrai, il n’a pas bu d’alcool de qualité depuis fort longtemps. Et pourtant, ce n’était certainement pas une bouteille de luxe. Il relève péniblement son regard vers son interlocuteur qui l’invite à poser toutes les questions qu’il souhaite. Pourtant la seule qu’il veut vraiment poser, c’est s’il a le droit de se servir un autre verre. Une part de lui, aimerait que Sean lui réponde à la négative même si cela risquait de le rendre irritable. Keon inspire doucement avant d’ouvrir les lèvres, sur lesquelles il sent encore le délicieux parfum de cette boisson. « Tu travaille pour la police... » En réalité, Keon savait que sa femme et lui auraient bien besoin de jeter un coup d’œil à certains dossier dans la police de la ville, pour savoir ce qu’il en est, des mafias dans le coin. Pourtant, il se voit mal demander un job dans la police lui aussi, surtout, qu’il est plutôt médiocre comme médium, il ne voit pas en quoi il pourrait se rendre utile, ce ne serait probablement pas aussi reluisant que dans les série TV. Il espérait que ce soit du moins, aussi bien payé qu’il l’imagine ! « Désolé, c’est que... Tu n’as pas vraiment une tête d’policier. » qu’il sourit amusé, bien que toujours respectueux. Non vraiment, il n’avait pas trop la tête de l’emploi celui-ci ! « Okay... Alors... Par où commencer ? Comment est-ce que tu fabriques ces talismans ? Pourquoi j’ai l’impression que mes pouvoirs sont plus forts dans cette ville ? Est-ce les esprits t’obligent à faire des choses aussi ? Tu fais quoi pour qu’ils ne viennent pas t’emmerder jusque sous la douche ? Tu dis qu’on ne peut pas les faires partir... Mais parfois, j’avais l’impression que si, grâce à des trucs... Comme ça. » Il désigne timidement la bouteille, l’alcool, la drogue, les morsures de vampires... Des choses qui lui avait permis de s’évader des voix, de les éteindre, ce n’est pas une option viable... « Quand j’prenais mon traitement pour la schizophrénie, pourquoi est-ce que ça fonctionnait parfois ? » Oui, seulement parfois, mais assez pour qu’il pense sa maladie aussi réelle que son alcoolisme... Par ailleurs, sa main hésite, saura-t-il résister à cette envie de se verser un verre, puis deux et trois,... ?


© Frimelda, sur une proposition de © Blork

Sauvé par les dés pour une fois dr




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des lieux
Hell
Hell
Maître des lieux
⚝Paroles Échangées : 520
⚝Localisation : Partout

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon EmptyVen 6 Sep - 18:51

Le membre 'Keon Quill' a effectué l'action suivante : Lancés de dés


'Oui ou Non' :
 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon 3NXog5l


I am the master of hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty
Message# Sujet: Re: My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon    My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

My spirit is contained Like neon inside the glass, they form my brain| Sean & Keon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Zelda Spirit Tracks
» Moon Dorian || @moondorian
» Still Inside •• Jabberwocky [terminée]
» La presse haïtienne mal formée et affamée
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Archives :: ♰ Archives :: RPS finis-