Partagez
 

 Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 205

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 EmptySam 31 Aoû - 17:07


   


- La prochaine fois, va craquer des allumettes ailleurs !


Lucas connaissait donc deux phénix, le médium en fut assez soulagé, il ne pourrait clairement pas aider son ami à ce sujet. Il ne savait même pas que de telles créatures existaient ! Et puis quoi encore ? Des sirènes et des krakens ? Si seulement il savait...

Keon fut ravi d’entendre de nouveau la voix de Lucas, non pas que les petits dessins le dérangeaient, mais c’est que lui était un grand bavard pour être quelque peu hyperactif, alors faire la discussion seul, on tourne un peu en rond rapidement. Le canadien écoute les explications du jeune blondinet au sujet des flammes, ça devait être tellement... Effrayant. Ok, lui se plain avec ces esprits, les morts qui chuchotent en permanence et s’amusent vraisemblablement à le rendre fou. Mais au moins, en théorie, il ne pouvait faire de mal qu’à lui-même. Le feu, c’est terriblement dangereux.
D’ailleurs, Lucas exprime immédiatement une crainte de faire mal aux autres.
Keon comprends par ce fait qu’il a du déjà en faire...

Puis sans prévenir, il se retrouve dans les bras du jeune homme. Keon le serre également, c’est vrai qu’il est chaud. Mais pas d’une manière moite, chaud... De manière si mystique. C’était terriblement agréable. Il sent tellement d’énergie en lui, à tel point qu’il a du mal à le laisser reculer. Il se laisse prendre la main, Keon a toujours été docile et avoir la trentaine n’a en rien changé ce fait. Il commence à le suivre, même si ce n’est pas la bonne direction. Puis enfin, il tire sur son bras, le bandana toujours lié derrière sa nuque, mais est tombé sous son menton. « On a tous déjà fait du mal à quelqu’un sans faire exprès. » Parfois en le faisant exprès, mais ça, ce n’était pas pour les gens comme eux, ils sont des gentils, pas vrai ? Lui aussi avait fait du mal parfois, à cause de ce que les esprits l’obligent à faire, à dire... « Tu vas apprendre à les contrôler, en plus, tu en connais deux comme toi, moi... Je ne connais personne qui est comme moi, pour m’apprendre. » Non, il est livré à lui-même, expérimente des choses pas lui-même et c’est souvent un terrible échec. Mais il n’a pas d’autre choix que d’essayer, de regarder des explicatifs sur internet, de livre des livres et revues plus ou moins fiables et tenter en priant pour que ça fonctionne.

« Est-ce que les flammes, ça te fait du mal à toi ? »
Oui parce que ça serait vraiment terrible ! Il ne voudrait pas d’une vie pareille, mais l’ennui, si c’est comme dans Harry Potter, ils ne peuvent même pas se suicider, ils renaissent de leurs cendres ! Keon continue de questionner « Est-ce que tu peux te transformer en oiseau et voler ? » En faisant une imitation grotesque d’ailes avec son bras libre ; il rougit se rendant compte qu’il pose beaucoup trop de questions, mais qui ne s’en poserait pas s’il n’avait jamais rencontré quelqu’un comme Lucas ? Il sourit maladroitement avant de montrer de sa main la direction opposée pour lui dire « Je vis par là, je veux bien te montrer ma maison, mais et toi... Tu vas où pour dormir ? » Parce qu’il a l’air de trainer dans les rues vu comme ça et Keon, il sait ce que c’est que d’être à la rue, il ne souhaite ça à personne, pas même à ses ennemis. La rue est un endroit cruel dont il ne parle jamais et à le voir, on ne se douterait pas qu’il y ait longtemps véc, il n’en a pas l’air marqué alors que certains de ses pires souvenirs datent de cette époque. Instinctivement, il serre un peu plus fort sa main.
Ne voulant pas imaginer Lucas endurer ce qu’il a vécu.
C’était trop douloureux...


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Lucas Smith
Lucas Smith
Phénix
⚝Paroles Échangées : 361

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 EmptyDim 1 Sep - 23:42

Lucas attendait que son ami revienne parmi eux … parmis les « gens » vivants si on pouvait dire ainsi … Il attendait que l’homme respire et reprenne totalement sa contenance alors qu’il observait les étoiles doucement. Il avait fini de faire le câlin à son ami … et il se sentait un peu gêné … mais il n’avait pas honte du câlin, mais de l’avoir fait sans le demander. Tenir la main de quelqu’un, l’enlaçait … tout ça était des actions qu’il pouvait faire sans avoir peur du jugement des autres … on le jugeait déjà pour sa timidité et son mutisme … un peu plus ou un peu moins, il savait qu’il n’allait pas en mourir. On pouvait penser tout ce que l’on voulait de lui …

Détachés et marchant, Lucas se figea à sa phrase… Il n’était pas sur de comprendre … mais il était sur que l’homme ne pouvait s’imaginer ce qu’il avait fait. Tuer une personne sans le vouloir s’était une chose … Tuer ses parents juste parce qu’on s’était réveillé avec un mal de tête, c’était autre chose … cela allait au delà de l’explication rationnelle … C’était un meurtre quoi qu’on en dise, mais ce n’était pas volontaire ou involontaire, c’était mystique … Et ça, Lucas n’arrivait pas à le digérer, et ne le digérerais peut être jamais. Lucas observa leur main lié et fit un sourire à l’homme.

- Si … si je … rencontre un autre .. co… comme … comme toi… je … je te …l’amène …

Dans sa tête il s’imagine prendre la personne, qu’importe qui elle pouvait être, et l’amener par la peau des fesses voir son nouvelle ami… la réalité … et il le savait … ressemblait plus à un jeu de Pac man quand les booster son actvité et que Pac man peut manger les fantômes … d’ailleurs la vie d’un médium ne pouvait il pas avoir son booster ? Quelque chose qui l’aide à repousser les fantômes, voir même à les faire disparaître. Lucas se disait que s’il avait plus de voix, il pourrait demander … mais son silence était beaucoup trop bruyant pour passer au dessus malheureusement… Lucas le regarda et répondu aux questions.

- Non.

Les flammes ne lui faisaient pas mal. Jamais. Elles pouvaient mettre le feu à ses vêtements ainsi qu’à d’autres choses qu’il portait, mais jamais elles ne l’avaient blessé lui.

- Non. Je … je vole pas.

Il rougit doucement en pensant à Xander et ses ailes perdus. Il ne pouvait comprendre le manque que cela devait lui amener de n’être qu’un homme sur deux pieds, et non un oiseau avec deux ailles. Alors qu’il avait encore la main de l’homme dans la sienne, il sentait la nouvelle pression… douce et chaleureuse … mais il semblait à Lucas que cette pression illustré aussi une certaine… inquiétude.

- Je … je vis au foyer … Je … dors … là bas …

Et il allait d’ailleurs se faire arracher la tête quand il allait revenir … mais avoir un nouvel ami, ça n’avait pas de prix. Jamais. Il sourit encore alors qu’il essayait de tranquilliser l’homme.

HRP - Comme dit sur le post de Violette, pour un soucis de transparence entre vous deux, on peut dire que Lucas rencontre Violette le matin, et Keon le soir si ça vous arrange. #CoeurSurVous Amusez vous bien.



Team Héricendre
Revenir en haut Aller en bas
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 205

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 EmptyDim 8 Sep - 22:13


   


- La prochaine fois, va craquer des allumettes ailleurs !


Le médium eut un léger sourire lorsque le phénix lui promis de lui amener un médium s’il venait à en croiser un. Keon se demande si c’est rare d’être médium ou si seulement, les gens ignorent tout comme lui ce qu’ils sont, ou s’ils se cachent... Mais pour fuir quoi ? Les sorciers ont des coven, mais il ne semble rien exister de tels pour les gens comme lui. Peut-être qu’il faudra envisager un jour créer quelque chose de la sorte, s’il n’était pas en cavale avec sa femme, peut-être qu’ils auraient pu se lancer dans cette aventure là. Mais survivre, c’est ça leur aventure.

Keon est malgré tout rassuré de savoir que les flammes ne peuvent blesser son ami, un peu déçu qu’il ne puisse pas voler, car ça doit être vraiment chouette ! Parfois lorsqu’il voit des esprits flotter au plafond, il se demande ce qu’ils ressentent.

Le canadien grimace et lui répondit « Moi aussi j’ai connu ça les foyers, ils m’y ont emmené quand j’avais dix ans. » Ils l’ont prit à sa mère, d’abord à l’infirmerie pour dégriser, puis mis avec les autres enfants. C’est là qu’il a commencé à parler seul et quelques mois plus tard, il avait été diagnostiqué schizophrène. Keon ne peut pas les blâmer, quel médecin psychiatre digne de ce nom aurait pu simplement le déclarer médium ? Non, il fallait une véritable explication et il avait présenté tous les symptômes de cette pathologie, arrivé dans un contexte d’alcool, même un débutant aurait compris immédiatement. Et pourtant, non... Il avait du passer quinze années de sa vie à se croire fou, tout aussi pénible qu’une peine de prison à tord. « J’espère qu’ils sont gentils avec toi. » Il ne garde pas de bons souvenirs de cette époque. Non, pas le moins du monde ! Il faut dire qu’il a été particulièrement maltraité par les autres enfants, lui qui était un fou... Ses familles d’accueil n’ont jamais voulu le garder, trop instable, traitement inefficace, voleur d’alcool ! Lucas a l’air beaucoup plus facile à vivre, un petit trésor, en dehors de ses flammes tueuses.

« Tiens, c’est pour toi... » Qu’il dit en fouillant ses poches pour sortir ses pourboires de la journée, il aimerait que Lucas ait les moyens de dormir ailleurs si ça ne se passe pas bien pour lui. Le canadien lui sourit avec insistance dans son geste pour l’empêcher de refuser. « Ce n’est pas grand-chose, ma femme ne m’en voudra pas si c’est pour aider. » Non c’est certain, elle serait la première à le faire même s’ils sont dans la misère. Elle n’est même pas fâchée lorsqu’il dépense leur argent dans l’alcool. Il n’a pas réussi à sauver beaucoup de dollars ce mois-ci, elle tenait leur survie à bout de bras, il aimerait tant qu’elle puisse davantage compter sur lui, il se sent si minable. « T’as quel âge ? » Parce qu’il devait être encore bien jeune pour être dans un foyer, ce devrait plutôt être lui qui le raccompagne et non pas l’inverse...

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

HRP : pas de souci, ça me va comme timeline =)




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Lucas Smith
Lucas Smith
Phénix
⚝Paroles Échangées : 361

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 EmptyLun 9 Sep - 0:48

HRP - Je te propose qu’on clôture après ta réponse ? Ou même si tu veux considérer ma réponse comme la dernière si tu veux. Comme ça on a fini et on reprendre à ton retour après l’évent bien au chaud dans nos couettes ;) (dans le deuxième cas envoie moi un mp et j’éditerais). Mais on peut aussi continuer pendant des années hein :D J’aime beaucoup notre rp :D

Lucas ne pouvait clairement pas aider tout le monde, mais si un jour, il tombait sur un médium, et que ça valait le coup de l’amener rencontrer Keon il le ferait. Il précis si ça vaut le coup pour une raison très simple … S’il trouve un médium et le ramène à Keon, il devra dire le secret de Keon à une autre personne … et ça, il n’avait pas envie… alors il comptait bien faire très attention à qui il lui ramène avant de le faire. C’était important.

- Dé… désolé …

C’était la pure vérité … il était désolé de savoir que l’homme avait connu ce que Lucas vit en ce moment même … surtout qu’il n’avait pas besoin d’être médium ou devin pour imaginer qu’avec son pouvoir à lui ça devait être pire… Lucas n’avait pas de problème pour le cacher, tout le monde le prenait pour un petit timide qui aimait la solitude plus que tout … et qui pouvait disparaitre la nuit pour être seul, ou juste ne pas regarder quiconque pendant un moment juste trop occupé à dessiner … et ses flammes, il les gérait … mal … puisque l’homme avait du lui sauver les miches d’une malédiction fantomatique … mais il les gérait. Voir des esprits aurait été plus délicat.

Il fit un oui de la tête tout simple. La vérité était bien plus étrange, mais il n’avait pas envie de déranger l’homme avec ses histoires… il dérangeait déjà assez de gens pour ça … et il n’avait pas envie d’en rajouter encore … Lucas était considéré comme un « barge » c’était le nom qu’on lui donnait à cause de son caractère très introverti … Ainsi que parce qu’il ne pouvait parler réellement. Il pensait que de passer de Santa Maria à Los Angeles changerait quelque chose à cette opinion qu’on avait de lui … malheureusement plusieurs personnes de son ancien foyer se sont retrouvés avec lui … et sa psychiatre a suivit … Leur opinion avait déteint sur tout le monde avant même qu’il ne franchisse le pas de la porte.

Lucas observa ce que l’homme lui mit dans la main… de l’argent … l’homme avait refusé que Lucas lui paie une boisson, même si en faite, il l’avait tout de même fait … et il voulait qu’il prenne son argent ? Non… il ne pouvait pas faire ça … mais le sourire de l’homme signifiait qu’il n’accepterait aucun refus. Lucas prit l’argent en faisant un sourire de remerciement … en sachant très bien que cette argent servira ou à lui payer quelque chose une autre fois, ou à aider quelqu’un d’autre dans le besoin … son foyer ne le laisserait pas dormir ailleurs sans tout savoir alors … bon. Lucas reposa les yeux sur l’homme et fit un large sourire.

- J’ai … j’ai 19 ans !

Depuis pas longtemps …mais on s’en fiche … et sa liberté se comptait en deux ans maintenant …meme s’il savait qu’on essayait de le mettre sous la juridiction de l’état pour être un inadapté social … Il continua de marcher en faisant un grand sourire.

- Et … et toi ?

La marche était profitable, il pouvait admirer les étoiles tout en marchant et en faisant connaissance avec un nouvel ami … que demander de plus ? Surtout qu’il comptait le revoir pour lui rembourser tout ça.



Team Héricendre
Revenir en haut Aller en bas
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 205

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 EmptyLun 23 Sep - 5:52




Keon sait pourquoi le petit Lucas est désolé, il n’y a pas terrain à s’épanouir à être heureux en foyer, encore moins pour des gens ‘comme eux’. Le jeune homme lui adresse un petit sourire qui se veut rassurant, c’est le passé après tout. Mais le passé a laissé des cicatrices. Keon est couvert de cicatrices de ce genre, mais il ne les montre pas. Certaines sont visibles, plus que d’autres...

Lucas prétend que les choses vont bien, il sait que c’est faux. Mais il faut bien se dire que les choses vont bien aller, c’est indispensable de se mentir, de tenter de garder espoir. Mensonge vital. Sans quoi, l’on ne trouve jamais le courage de rester pour voir naitre le jour suivant.

Keon lui tandis l’argent qui se trouvait dans sa poche, pas grand-chose, une vingtaine de dollar tout au plus. Il ne se sentait pas mieux après ce geste, parce qu’il sait que ça ne changera rien. A son âge, si on lui avait filé vingt dollar, il se serait payé une dose pour essayer d’oublier sa vie merdique, mais Lucas n’est pas de ce genre. C’est un gentil garçon qui boit des milkshakes.

« Ah oui, moi pareil. » qu’il lui répond avec un petit sourire amusé, avant de faire une moue adorable pour compléter « Okay, ajoute m’en dix. » il pouffe de rire, chipoter sur son âge n’est pas vraiment son style. Il n’en revient simplement pas, jamais il n’aurait cru pouvoir vivre aussi longtemps. Il ne s’est jamais imaginé vieillir, il n’a jamais eu peur du temps qui passe.

Ils arrivent non loin de la maison où il vit, le médium pivote vers le jeune phénix et lui désigne de l’index son domicile « C’est là que j’vis maintenant. » Il lui laisse un moment pour apprécier sa petite maison qui ne paye pas de mine, mais qui reste tout de même très charmante. « Si à ton âge on m’avait dit qu’une telle chose me serait arrivé, je ne l’aurais jamais cru, je be pensais pas même voir le soleil se lever le lendemain... » Cela lui est si étrange de parler de ça, de ce qu’il a vécu, de ces blessures là qu’il cache, qu’il ne souhaite pas exposer pour ne pas y repenser. Il pose sa main sur la joue chaude de son nouvel ami. « Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, qu’on est des fous, des bizares,des monstres... On est les seuls à décider de ça. » Sa main glisse derrière la nuque de Lucas, c’est que cette peau si chaude et douce est diablement agréable sous les doigts. Il lui sourit franchement avant de lui dire « Si un jour t’as besoin de... j’sais pas... Te poser quelque part et... Tu ne saurais pas où... Bah, maintenant... Tu sais où. Je ne peux pas te l'expliquer, mais je ne sens rien de monstrueux en toi. » C’est qu’il n’a jamais invité d’ami à la maison, il ne sait pas comment s’y prendre. Alors il se contente de lui sourire, de poser sur sa joue un baiser tout doux et de rentrer chez lui, le cœur réchauffé par un phénix pas vraiment comme les autres...





Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Lucas Smith
Lucas Smith
Phénix
⚝Paroles Échangées : 361

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 EmptyLun 23 Sep - 10:31

HRP - C'est la fin, et j'aime trop et comme j'aime trop je te le dis ici pour garder une trace de ce que je dis en faisant un mini flood de fin. C'était trop coooool voilà ! Super fin, Lucas lui expliquera plus tard qu'ils ne sont malheureusement pas les seuls à décider surtout au vue de son âge :p

Dès que tu veux un autre sujet n'hésite pas Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 3453722916 Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 3453722916

- FIN -



Team Héricendre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty
Message# Sujet: Re: Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)   Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Désolé, je ne voulais pas déranger votre repos (avec Keon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Première journée à Minas Thirith
» Orc et ange, étrange combinaison! [ Luyak Salamia]
» Rangers de l'Ithilien
» Refait sa garde-robe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Archives :: ♰ Archives :: RPS finis-