Partagez
 

 Hello ... feat. Lyanna Johnston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 79
⚝Localisation : Los Angeles

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyDim 18 Aoû - 19:30

Hello ...

La journée avait été ignoble à la bourse. Beaucoup de tension car de nombreuses actions avaient chuté. Le téléphone n’avait cessé de sonner et j’avais un peu eu les nerfs à vif. J’avais horreur que l’on me vole des affaires et des actions sous le nez alors que j’étais avec mes clients. Je décidais sur le coup de 17h00, d’aller me détendre dans le quartier Nord. J’aimais le calme qui entourait cette zone de la ville et je connaissais un petit café qui amenait beaucoup de détente chez moi.

J’avais pris un taxi pour faire le plus long du chemin. J’avais horreur de conduire. Je voyais les automobiles comme des objets encombrants et inutiles en plus d’être des gouffres financiers immense. Peut-être un jour, je changerais d’avis, mais pour l’instant je me contentais de prendre le taxi. Je louais une voiture de luxe pour les soirées plus officielles. Faire bonne impression était toujours important. Une pluie intense s’était mise à tomber alors que j’arrivais devant le Béni-boui-boui. Tant pis, je serais mouillé un tantinet. Je n’avais pas peur de la météo, avec la chaleur qu’il faisait à Los Angeles, une bonne averse faisait toujours du bien et le ciel nuageux n’aurait pus trompé personne en cette fin de journée.


- 20 dollars soixante monsieur Muranov.

J’ouvrais mon porte-feuille bien garni et donnait 25 dollars au chauffeur de taxi. Avant de poser une main sur son épaule en faisant un sourire.


- Merci Alphonso. Gardez la monnaie et je vous souhaite une bonne soirée.

- Vous aussi monsieur Muranov.

Je prenais toujours les même chauffeurs de taxi. J’avais mes petites habitudes bien encrées. J’ouvrais la porte du taxi et relevais mon veston de complet haut de gamme sur ma tête pour me protéger de la pluie après avoir rangé mon porte-feuille dans ma poche intérieur. Je claquais la porte du véhicule et je courrais pour entrer dans le café. J’étais trempé malgré tout. Mon nettoyeur allait sans doute me charger le gros prix pour ça. Je m’avançais lentement vers le comptoir et commandait un bol de café au lait avec de la cannelle sur le dessus ainsi qu’un scône au citron et graine de pavot.

Je prenais le journal qui traînait sur le comptoir pour l’ouvrir et je me mettais à parcourir les pages sans faire attention aux gens présents dans le café. J’étais tranquille, mais qui sait qui je pouvais croiser dans cette ville.
 
lumos maxima


Albert Muranov
Vous êtes chez moi ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Lyanna Johnston
⚝Paroles Échangées : 304

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyLun 19 Aoû - 5:03

Hello ...


Lyanna avait eu pas mal de choses à faire en cette journée pourtant banale. Il y avait des jours où rien ne se passait et où l’ennui était un compagnon indésirable un peu trop collant, et d’autres où les tâches s’accumulaient. Elle s’était mise en tête de faire progresser Zéphyr, son protégé depuis maintenant trois ans, un jeune sorcier dont elle ignorait toujours pourquoi elle s’obstinait à le garder dans son coven alors qu’il était réellement nul et dangereux pour lui et les autres. Mais Lily avait ce besoin comme viscéral de le protéger, de lui venir en aide à chaque fois qu’il revenait, après avoir disparu plusieurs jours, dans un état toujours plus piteux. La dernière fois avait été celle de trop, et la régente de White Chapel avait décidé de taper du poing sur la table. Il ne pouvait pas rester un minable toute sa vie, il fallait qu’il se prenne en main et ça commencerait pas maîtriser sa magie. Là où l’académie avait été insuffisante, Lyanna réussirait. L’échec ne faisait pas partie des options, cela avait toujours été un trait de caractère dominant chez la sorcière.

Elle s’était donc rendue dans une boutique tenue par une elfe qu’elle connaissait depuis des années pour se procurer diverses choses dans le but d’entraîner Zéphyr à des sorts et potions simples mais utiles. Elle lui avait également pris un jeu de runes dans le but de les lui confier après s’être assurée qu’il connaissait bien la signification de chacun des symboles. Alors qu’elle avait envoyé son chauffeur rapporter à la chapelle tout ce qu’elle avait acheté, elle avait décidé de se promener un peu à pied dans le quartier. Elle savait que la boutique de fleurs d’Elisabeth se trouvait dans le coin, et elle n’avait toujours pas pris la peine de venir la voir depuis son retour. Mais son intention fut bien vite arrêtée par une pluie drue qui lui tomba dessus. Hors de question de bousiller ces vêtements hors de prix qu’elle portait. Son attention se porta sur le Béni-boui-boui, une enseigne qu’elle commençait à connaître maintenant, elle y avait suivi un familier qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à son Ruffus. La régente entra donc et alla commander un café avec du lait d’amande et un peu de cannelle avant de s’asseoir au comptoir, le temps que la serveuse lui apporte sa commande. Alors qu’elle retirait sa veste afin de la faire sécher, elle remarqua sur le tabouret d’à côté= un homme au charme singulier, les tempes grisonnantes, l’air absorbé par son journal. Un sourire se dessina sur les lèvres de la régente tandis que sa commande arriva.

- Les nouvelles sont-elles bonnes ?

 
lumos maxima


Once I loved and once I learnt
Love is weakness, love will leave you burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 79
⚝Localisation : Los Angeles

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyLun 19 Aoû - 13:30

Hello ...

Albert ne releva pas les yeux de son journal dans un premier temps, il avait entendu les propos de la femme sur sa droite, mais n’y prêtais pas vraiment attention. Il restait un homme poli cependant et se prit une gorgée de café latté avec de la cannelle en souriant un peu. Il n’était pas un mauvais esprit quand on tombait sur une journée où il était de bonne humeur. Tant que l’on ne touchait pas ou que l’on entrait pas dans son bâtiment sans y être invité, c’était parfait. Il tourna la page du journal pour tomber dans la section des affaires et de la bourse. Il regarda les taux des actions qu’il avait déjà vu au courant de la journée et la majorité n’était même plus à jour.

- Est-ce que les nouvelles ont déjà été bonnes par le passé? C’est ça la bonne question à se poser.


Je tournais la tête vers cette femme. Elle avait un air sévère et était plutôt belle. Pas mon genre, mais jolie. Je lui faisais un sourire en coin avec une pointe de charme. Les femmes aimaient toujours ce genre de sourire depuis des siècles. Ces derniers semblaient les faire fondre comme neige au soleil.  Elle dégageait quelque chose de puissant. Cette femme n’était pas une simple humaine, c’était plus qu’évident, mais je me retenais de le relever. Ce n’était pas poli de demander la nature des gens, la mienne étant la première à être altérée.

Je regardais la serveuse posé l’autre café au lait à la cliente et je tendais un billet de 20 dollars pour payer les deux commandes. Je me sentais d’humeur généreuse aujourd’hui malgré la pluie battante. À vue de nez, la femme à ma droite n’était pas du genre à aimé se faire mouillée par une averse. Je rigolais en entendant le tonnerre désormais. Les orages m’avaient toujours fasciné au fils des années. Ils étaient violents, imprévisibles et surtout d’une beauté inimaginable avec tous ces éclairs dans le ciel.

- Je vous offre ce café. Mademoiselle ...?

J’attendais qu’elle se nomme. Autant faire un brin de causette, nous étions tout les deux pris dans ce joli café alors autant en profiter. Mon âme solitaire aimait bien devenir sociale par moment. 
lumos maxima


Albert Muranov
Vous êtes chez moi ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Lyanna Johnston
⚝Paroles Échangées : 304

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyMar 20 Aoû - 3:21

Hello ...


Lyanna était de bonne humeur malgré la raison de ses emplettes, malgré la pluie qui l’avait trempée alors qu’elle n’aimait pas paraître ainsi négligée, malgré sa récente rencontre avec Karl alors qu’elle avait réussi à l’éviter pendant vingt-trois ans. Au final, la vie parvenait encore à la surprendre. L’inconnu lui répondit, ce qui attisa son sourire.

- Eh bien, je pense qu’elles sont toujours bonnes ou mauvaises pour quelqu’un, tout dépend du point de vue duquel on se place.

La régente rendit au bel inconnu son sourire, tout aussi charmeur. La commande fut posée devant elle et Lily s’empressa d’apposer ses paumes sur la porcelaine. Le café lui réchauffait les mains et la vue de cet homme hautement désirable achevait l’affaire. Son sourire ne désemplissait pas. Elle murmura quelques mots en latin pour y ajouter une pointe de liqueur. Là, il serait parfait. Peu lui importait que le beau quadragénaire ne remarque, lui aussiAvant qu’elle n’ait pu dire ou faire quoi que ce soit, l’homme à sa gauche dégaina un billet pour s’acquitter du règlement de son café.

- Johnston. Lyanna. Merci, monsieur … ?

La galanterie n’avait pas totalement déserté ce monde, c’était beau et appréciable. La sorcière souleva sa tasse pour l’en délester d’une gorgée.

- A la vôtre, déclata-t-elle avant de se délecter de sa délicieuse boisson.

Rien de plus réconfortant qu’un café au lait d’amande saupoudré de cannelle et agrémenté d’un soupçon de rhum par un temps pareil. Elle imaginait très bien Rufus chez elle lové sur le plaid du canapé, profitant du confort d’être au sec.

- Sale temps, n’est-ce pas ? ajouta-t-elle alors qu’un éclat de tonnerre retentissait.

Malgré tout, les éléments déchaînés avait toujours été quelque chose de bénéfique. La magie élémentaire se nourrissait de la Nature. Sans doute que White Chapel serait rechargée en énergies positives dès le lendemain, peut-être que cela aiderait Zéphyr, car Lyanna ne comptait pas lui laisser de répit. Il rattraperait son niveau. Son protégé depuis maintenant trois ans faisait preuve de beaucoup trop de laxisme, il était un boulet, aucun autre mot ne pouvait le qualifier, même si cela peinait Lily de l’admettre, elle devait se rendre à l’évidence, il fallait agir. Pour une raison qui lui était encore inconnue, elle ne pouvait se résoudre à le renvoyer du coven, alors il faudrait trouver un moyen de le faire s’améliorer et elle savait qu’elle allait aux devants de disputes et de déceptions avec ce jeune sorcier. Mais pour l’heure, ce qu’elle voulait, c’était se détendre avant une journée qui promettait d’être intense le lendemain. Demain étant un autre jour, autant profiter de celui qui durerait encore quelques heures.

 
lumos maxima


Once I loved and once I learnt
Love is weakness, love will leave you burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 79
⚝Localisation : Los Angeles

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyMer 21 Aoû - 14:34

Hello ...

Ah les femmes, les  comportements , de ses dernières ,étaient toujours aussi étranges et remplies de magnifiques petites manies malgré les années qui avaient passées. Elle avait murmure des mots en latin, une langue que je ne maîtrisais absolument pas et dont je me fichais bien des mots au fond. Elle restait intriguante et je souriais lorsqu’elle me divulguait son nom : Lyanna Johnston. Un vieux nom de famille avec un prénom plus moderne à mes oreilles. Je prenais une gorgée de café au lait en levant ma grosse tasse pour en boire lentement une gorgée.

- À la vôtre également mademoiselle Johnston. Je me prénomme Albert et mon nom de famille est Muranov. Ravi de faire votre charmante connaissance.

C’était à cet instant qu’un éclair illumina un peu plus le café avant que le tonnerre ne se fasse entendre avec son bruit assourdissant. J’avais un faible pour les orages, surtout les plus violents comme en ce moment. Ils permettaient de faire tomber la chaleur parfois étouffante qui régnait sur cette ville à proximité du désert.  Les lumières de la boutique clignotèrent avant de se fermer et de plonger l’endroit dans la pénombre. Je ne pouvais me retenir de rigoler. Le noir et les ombres, c’était le monde de la nuit auquel j’appartenais. J’aimais me balader en ville et foutre la trouille de leur vie aux gens alors qu’ils dormaient en faisant tomber des objets sous ma forme spectrale.

Un jeu un tantinet méchant, mais tellement divertissant en soit. Être un esprit avait également ses bons côtés.


- Ce n’est pas quelque chose qui me dérange. Les orages et l’absence de lumière comme en ce moment nous permettre de reprendre nos esprits en oubliant les conneries technologiques qui ont envahis ce monde et qui empêche les hommes et les femmes de discuter librement. Ils ont tous les yeux rivés sur leur écran haute définition et prennent des selfies, ils en oublient les ressources qui ont duré des siècles comme les livres par exemple. Ils oublient la beauté des lieux et ne prennent pas le temps de réellement observer les bâtiments historiques ou les objets composants un musée.

J’avais une opinion des plus claires sur la question et je regardais la femme à côté de moi. Je lui tendais mon scône encore intact au citron.


- Un morceau mademoiselle Johnston?

Elle ne semblait pas marié à première vue, je pouvais donc me permettre une proximité grandissante sans pour autant la toucher. Certaines personnes pouvaient sentir que je n’étais pas humain et avec le latin qu’elle avait prononcer, je me demandais si elle était blanche comme neige.[/color]
lumos maxima


Albert Muranov
Vous êtes chez moi ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Lyanna Johnston
⚝Paroles Échangées : 304

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyVen 23 Aoû - 14:41

Hello ...


Le charme du dénommé Albert n’avait d’égal que le son de sa voix et ses regards. Lily avait bien du mal à s’en détacher, cela l’amusait d’ailleurs. Elle sentait quelque chose de magique venant de lui, sans quoi elle ne se serait pas risquée à une petite formule, aussi discrète soit-elle, devant un inconnu, mais était-il sorcier, ou autre chose ? Il n’avait pas l’air d’être un vampire en tout cas, jamais elle n’avait vu de vampire avec une tasse de café. Eux, c’était plutôt l’alcool, le fort de préférence.

- Enchantée monsieur Muranov. Vous pouvez m’appeler par mon prénom, je ne m’en formaliserai pas, répondit-elle avec un sourire.

C’est là que la petite tempête fit à son tour parler sa magie, ravivant la salle de l’éphémère lumière d’un éclair. Ce changement brusque de luminosité apporta encore plus de charme à cette rencontre. Là où tout le monde avait sursauté, voire même lâcher une petite exclamation de surprise ou de peur, Lily avait sourit. Albert, lui, avait ri, et il fallait reconnaître que cela agrémentait davantage encore son visage, qu’elle ne put soudain plus voir à cause des plombs qui venaient de sauter.

- J’aime beaucoup les orages aussi, mon chat un peu moins.

Ce pauvre Ruffus, bien qu’il soit de base un gobelin, détestait se faire tremper par la pluie, à l’instar de l’animal qu’il avait choisi pour passer sa vie à servir sa sorcière. Cette dernière le comprenait, être détrempé de la sorte n’était pas agréable, mais les plantes et la terre avaient besoin de temps en temps de cela. La Nature savait ce qui lui convenait. Lily ne put retenir un rire à l’évocation des « conneries technologiques » dont faisait mention son interlocuteur. Il avait raison. Les jeunes sorciers étaient bien moins assidus qu’auparavant, plus occupés à gérer leur popularité sur les réseaux sociaux que d’apprendre les choses essentielles à la vie d’un mage.

- Vous avez entièrement raison. Peut-être est-ce réellement le fléau de cette génération. On ne peut cependant retirer l’aspect pratiques de certaines choses.

La serveuse vint apporter une bougie pour chaque table et en déposa une qu’elle venait d’allumer sur le comptoir entre Albert et Lyanna. Celle-ci plongea son regard dans la petite flamme. Le feu l’avait toujours fascinée et était devenu son élément de prédilection. Albert la sortit de sa contemplation en lui proposant un morceau de sa pâtisserie.

- Merci, non, c’est gentil à vous. Je suis toujours déçue des pâtisseries quand ce n’est pas moi qui les fais.

Lui par contre, elle l’aurait bien croqué. Elle se contenta pour l’heure de reprendre une gorgée de son café « spécial » tout en le regardant, la lueur de la bougie faisant danser quelques ombres sur son visage.

- Vous êtes du genre gourmand ? Vous venez souvent ici ?

La première fois qu’elle avait mis les pieds dans ce café, elle poursuivait un familier qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à son Ruffus. Il s’avérait que c’était celui de la personne qui travaillait ici. Et qui avait tenté de se faire passer pour une sorcière. Étrange comportement. Pourquoi les gens se faisaient-ils passer pour ce qu’ils n’étaient pas ?

 
lumos maxima


Once I loved and once I learnt
Love is weakness, love will leave you burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 79
⚝Localisation : Los Angeles

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyDim 25 Aoû - 13:48

Hello ...

Ainsi mademoiselle Johnston aimait les orages tout comme moi. Intéressant et peu commun.  J’apprenais pour le même coup qu’elle avait un animal de compagnie. L’un des simples qui soit et c’était un chat. J’avais les chats un peu en horreur, mais je garderais cette réflexion pour moi. Je cassais le scone en deux et prenait un petit bout pour le porter à mes lèvres. J’avais toujours eu un faible pour les aliments avec du citron ou autres agrumes. De mon vivant, c’était un luxe honéreux que j’en savourais chaque moment avec ma belle Amelia durant les fêtes de Noël par exemple.

- Je n’ai pas d’animal de compagnie. Je travaille malheureusement beaucoup trop pour ça et je ne peux me résoudre à laisser une animal se morfondre dans ma maison durant plus de 12h avec pour seule compagnie une vieille radio qui fait des siennes.

Je n’avais pas de téléviseur chez moi contrairement à la plupart des gens. Je me faisais livrer les journaux de la ville chaque jour. Les pauvres livreurs ayant toujours un peu la frousse en le mettant dans la boîte de fer à l’entrée du Bâtiment Wilkins. Je déboutonnais mon veston pour être plus à mon aise devant cette femme. Une jolie bougie allumé était désormais sur le comptoir entre-nous. Cette femme était encore plus jolie sous la lumière chaude de la flamme. Elle avait refusé mon offre de partager le scone. Ce n’était pas grave en soit et je ne m’en formalisais pas. Les femmes avaient ce luxe de pouvoir refuser avec toute la classe et la délicatesse qui étaient la leur. Maintenant, les jeunes femmes sont plutôt … superficielles. Elles en perdaient leur beauté naturelle sous une couche épaisse de maquillage et de chirurgie esthétique.

- Je trouve également dommage que les discussions disparaissent aux tables. Je trouve beaucoup intéressant de regarder mon interlocuteur dans les yeux, mais je dois être vieux jeu. C’est sans doute à cause de mon âge.

Lyanna faisait des pâtisseries. Intéressant. Elle me posait ensuite une question à double-sens plutôt étonnante. Les femmes de cette génération étaient remplies de surprise et elle en était le parfait exemple. Je rigolais de nouveau avec mon sourire que l’on disait très charmeur.

- Tout de dépend de quelle pâtisserie nous parlons mademoiselle Lyanna. J’ai un faible pour les fruits comme les pommes , mais les desserts aux agrumes sont mes favoris. L’un des sept pêchés capitaux que je m’accorde une fois semaine en venant ici. Pour les six autres, ça dépend souvent de mon humeur du moment.

À l’époque où j’étais vivant, l’Église avait une emprise très forte sur les familles qui vivaient ici et ailleurs. Ce n’était pas comme aujourd’hui où les bâtiments dédiés aux cultes sont détruits à coup de bulldozer et de graffitis. Je regrettais un peu cet époque, tout était plus simple selon moi.

- Vous connaissez les sept pêchés capitaux mademoiselle Lyanna?  Et je ne parle pas du film Seven avec Brad Pitt et Morgan Freeman, bien que ce dernier soit absolument bien fait.

Je n’avais pas de télévision, mais le cinéma était un endroit où j’aimais allé de temps à autre pour me détendre. J’allais toujours à des représentations très tard le soir. Les gens n’allaient pas vraiment à ses heures de représentations et c’était tout à mon avantage.
lumos maxima


Albert Muranov
Vous êtes chez moi ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Lyanna Johnston
⚝Paroles Échangées : 304

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyMer 28 Aoû - 17:43

Hello ...


Entendre parler Albert était reposant, il avait l’air de venir d’une autre époque, il tenait des propos d’un autre âge, et c’était le genre de chose qui plaisait à Lyanna. Elle fréquentait beaucoup de vampires qui, la plupart du temps, étaient vieux de plusieurs siècle. Ce n’était certes pas pour leur sagesse qu’elle les fréquentait, néanmoins il était toujours intéressant de converser avec des personnes qui avaient vu d’autres époques et d’autres lieux. Elle sourit, amusée de la réponse qu’il lui apporta.

- Ruffus n’est pas qu’un simple chat. Et puis il fait sa vie dehors et attend que je revienne pour me sermonner sur la mienne, dit-elle d’un air faussement pensif. Oh vous avez une radio ancienne ? Comme c’est intéressant. Ne la laissez pas dépérir si vous y tenez. Je suis sure qu’elle peut être réparée.

Beaucoup de vieux objets se trouvaient dans la White Chapel, appartenant sans doute à ses prédécesseurs. Lyanna aimait regarder les vieux bibelots, se demandant de quoi ils avaient pu être témoins en leur temps, celui de leur grandeur, ou plutôt de leur utilité. Là où d’autres s’étaient résolu à les jeter, elle, elle avait conservé cela dans une des pièces laissées libres à l’arrière. Prenant une nouvelle gorgée de café, elle l’écouta poursuivre. Les paroles qu’il prononça achevaient de renforcer ce qu’elle pensait déjà.

- Quel âge pouvez-vous bien avoir, Mr Muranov ? demanda-t-elle d’une voix douce, plongeant son regard dans le sien.

Une chose était sure, il ne paraissait pas si vieux que ses propos pouvaient le laisser entendre. Le voir rire était une chose étonnamment réconfortante. Ce sourire chaleureux qui émanait de lui et irradiait son visage à l’instar de la petite flamme de cette bougie disposée entre eux.

- Ah les pommes… Le fruit défendu. Je les aime bien aussi. Je fais des tartes succulentes, à ce qu’il paraît.

Ainsi il venait de manière hebdomadaire dans ce café. Les scones au citron devaient être particulièrement bon pour qu’il ait une telle assiduité. La régente ne put retenir un sourire en coin à l’évocation des sept péchés capitaux.

- Je les connais plutôt bien, il faut le reconnaître, certains plus que d’autres, se contenta-t-elle de répondre. Je ne suis pas une adepte de la paresse, par exemple, bien que je la côtoie chez certains de mes congénères. Quant aux autres, eh bien, ne sommes-nous pas tous un peu faibles de nature pour y succomber tôt ou tard ? Et je n’ai jamais vu le film, soit dit en passant, souligna-t-elle en reposant sa tasse.

 
lumos maxima


Once I loved and once I learnt
Love is weakness, love will leave you burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 79
⚝Localisation : Los Angeles

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyLun 2 Sep - 15:31

Hello ...

Les femmes de nos jours étaient bien différentes de celles que j’avais connues. Pourtant, je n’étais pas si âgé que ça. Elles étaient passé de reine au foyer à reine des affaires en quelques décennies à peine. Je les avais vu militer pour le droit de vote dans les rues et brûler leur soutient-gorge. Une époque bien différente. Je n’avais cependant jamais été un homme autoritaire comme ceux de mon époque. Je laissais de la liberté à ma femme et je lui demandais son avis. J’étais différent malgré mon fort caractère. Lyanna me parla de son chat, qui n’était pas qu’un « simple chat » selon ses spécifications. Donc, elle n’était pas une humaine selon mes déductions. Elle devait sans doute sentir que je n’étais pas humain moi non plus.

Elle me faisait sourire en parlant de la radio ancienne. Je me tournais pour être plus face à elle. Autant discuter de façon pour ouverte avec cette chandelle.


- Oui j’ai effectivement une radio ancienne. Tout comme j’ai un vieux gramophone qui fonctionne comme si les premières notes en sortaient. Je prends un grand soin de mes objets anciens. En fait, je n’ai pas de téléviseur. Je me contente de mon téléphone cellulaire que j’utilise pour le travail et d’un ordinateur portatif qui ne me sert que pour ça également. Si je pouvais, j’utiliserais encore des vieux livres de compte et des registres papiers. Beaucoup plus facile à cacher et à falsifier contrairement aux ordinateurs où une simple mise en corbeille et une suppression suffisent.

Lyanna me posait une question sur mon âge. Je me mettais à rigoler en prenant un morceau de scone au citron. Je le mâchais lentement avant de répondre.

- Plus que vous sans doute charmante mademoiselle Lyanna. Mais cela n’a absolument aucune importance. Sachez simplement que je ne suis pas mauvais, loin de là.

Je ne voulais pas qu’elle prenne peur. J’aimais bien discuter avec cette inconnue que l’orage avait mis sur ma route. Je regardais ses yeux pendant qu’elle parlait. Elle semblait rempli d’une tristesse infinie. Pourquoi? Je l’ignorais, mais une chose était certaine : il s’agissait d’une femme de tête et probablement une leader née. Elle reposa sa tasse avec une grande douceur et je ne la lâchais pas de regard.

- J’avouerais que je fais preuve de paresse lorsque la nostalgie me prend certains soirs. Rien de trop extrême pour l’homme que je suis, mais suffisamment pour perdre la notion du temps. Nous sommes tous à risque de succomber aux pêchés. Certains sont hautement plus agréable que d’autres. J’essaie le plus possible de les éviter, mais parfois cela devient une chose plus compliqué. Sans doute une faille dans l’éducation que mes parents ont tenté de m’inculquer. L’Église et Dieu avait une place hautement importante pour eux, j’ai gardé certaines croyances que j’en ai délaissé d’autres au fils du temps.

Maintenant, les Églises étaient converties en grand appartement luxueux ou encore rasées. Les anges n’étaient plus là. La noirceur nous avait envahie et j’en faisais partie. Je regardais ma tasse en prenant une autre gorgée.

- C’était une autre époque…. Que faites-vous comme travail ma chère?

Je désirais changer de sujet sans le fermer complètement. Penser à ma famille décédée ainsi qu’à ma femme pouvait me rendre de mauvaise humeur et elle n’avait pas à le subir.
lumos maxima


Albert Muranov
Vous êtes chez moi ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Lyanna Johnston
⚝Paroles Échangées : 304

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston EmptyJeu 19 Sep - 21:19

Hello ...


Il était rare que Lily prenne autant de plaisir à discuter avec un étranger, surtout aussi sexy. D’habitude, les hommes beaux n’avaient que peu de conversation, du moins ce qu’ils disaient n’était pas intéressant. Mais celui-ci, cet Albert Muranov, avait quelque chose de particulier, comme une aura. La régente avait senti qu’il n’était pas un humain classique mais elle était pour l’heure incapable d’identifier exactement à quelle « espèce » il pouvait bien appartenir. Elle profitait simplement de la discussion et du café au lait « spécial » qu’elle buvait par petites gorgées.

- Des registres à falsifier, comme c’est intéressant… Néanmoins, chaque méthode, peu importe l’époque, a ses failles. Un registre papier falsifié peut tout aussi bien être découvert qu’une corbeille informatique, ou une dissimulation magique. En fait, toute vérité peut-être découverte à qui se donne la peine de regarder où il faut… En s’y connaissant un minimum, bien entendu.

Lyanna ne put s’empêcher de lui sourire, se tournant à son tour vers lui, son coude apposé sur le comptoir, tenant sa tasse de café.

- Pourquoi voudriez-vous falsifier des registres, Albert ?

Elle lui avait demandé son âge et il avait détourné la question, ce qui la fit sourire de plus belle.

- Détourner une question par la flatterie, c’eut pu être habile si je n’avais pas été l’interlocutrice.

La régente prit une nouvelle gorgée de sa boisson avant de reposer le contenant en porcelaine sur le comptoir.

- Que vous soyez mauvais ou non, je ne vous crains pas, vous savez.

Elle avait tendance à être parfois un peu trop sure d’elle, néanmoins, elle se savait capable de se défendre. Peut-être pas contre tout ni contre tout le monde, mais facilement contre la plupart des êtres magiques ou non.

- Mais puisque vous n’êtes pas mauvais, loin de là, pour reprendre vos mots, tout va bien, reprit-elle avec un sourire charmeur.

Elle en apprit un peu plus sur lui, il parla de ses parents et de leurs convictions religieuses, et de lui-même et ses faiblesses parfois à succomber à certains péchés. Qui n’en avait pas ? Quand Albert parlait, on avait l’impression qu’il évoquait des temps si reculés. Pourtant, il n’était pas un vampire, Lyanna les reconnaissait facilement.

- Qu’êtes-vous, exactement ? Inutile de me dire que vous n’êtes pas aussi beau que moi, ce ne sera pas une réponse, avança-t-elle avec une pointe de taquinerie, faisant ainsi écho à sa précédente réponse pour éviter de donner son âge.

Mais Albert aussi posa une question sur elle, à savoir ce qu’elle exerçait comme profession. N’ayant rien à cacher et étant plutôt fière de la tâche qui était la sienne, Lyanna décidé de répondre avec honnêteté.

- Je suis régente d’un coven.

S’il était versé en sorcellerie, il saurait qu’à LA, seuls deux covens étaient représentés, Red House et White Chapel, et il saurait que White Chapel était représenté par une femme, à savoir elle. Mais comme elle lui avait donné son nom et qu’il n’avait pas fait le rapprochement, peut-être ne savait-il pas.

- Et vous ? Avec vos registres à falsifier et votre ordinateur et téléphone portables qui vous servent uniquement pour le travail, j'en déduis que vous êtes dans les affaires. Quel genre ?

 
lumos maxima


Once I loved and once I learnt
Love is weakness, love will leave you burnt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty
Message# Sujet: Re: Hello ... feat. Lyanna Johnston   Hello ... feat. Lyanna Johnston Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello ... feat. Lyanna Johnston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Obsession Maléfique (feat. Iris)
» En parlant du loup... feat. Ariana R. Collins
» "Fly away" || feat Talasi
» Choi Tae Ho feat. Seung Ho [MBLAQ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ North of L.A :: Béni-boui-boui-