Partagez
 

 Gravestones calls my bones | Rufus & Keon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptySam 31 Aoû - 18:29

Il boit de manière régulière. Quelques verres, quelques fond de bouteilles sur son lieu de travail, il n’est pas alcoolisé, pas de quoi être dangereux, mais il creuse progressivement sa tombe et il le sait pertinemment. Il a beau en avoir connaissance, il n’est pas capable de se raisonner, de se stopper dans sa propre destruction. Il fonce, tête première dans la déchéance. Il a beau essayer de lutter, de se battre pour vaincre ses peurs, ses angoisses et surtout ses démons. Il quitte tard son travail ce soir. Normalement, il aurait simplement haussé les épaules, sa femme ne rentrera qu’aux aurores ce matin. Il n’a jamais aimé la solitude, pas même dans cette maison où s’il s’y sent en sécurité. Cependant, l’arrivé de sa chienne dans sa vie a tout changé. La présence de cette adorable pitbull estropiée le rend un peu plus responsable, cela lui fait une présence lorsqu’il est à la maison et ça lui permet de voir un peu plus loin que dans ses pensées, fixant l’œil unique de son animal dans lequel il a l’impression de pouvoir y lire tant de choses étranges...

Mais ce soir, il n’a pas la force, il n’a pas la volonté. Son cerveau lui prodigue de mauvaises sensations, il lui fait comprendre qu’il n’a pas bu de la journée, il commence à le faire souffrir. En marchant dans les rues sombres de la nuit, il sait qu’il risque de céder à l’une ou l’autre de ces portes. Les bars ce n’est pas ce qui manque à Hollywood, habituellement il termine son emploi plus tôt. Pour éviter les bars ouverts et les vampires qui se cachent dans la foule.

Il y a cet homme. Keon croise son regard. Il le sent au plus profond de son être, s’en est un. Il faut croire que ces dons de médium lui permettent parfois d’être tellement clairvoyant. Il devrait prendre la fuite, mais la clairvoyance, ne rend pas forcement plus prudent. Keon ne sait pas mesurer le danger, il ne sait pas se protéger parce qu’il n’accorde que peu de crédit à sa misérable vie. Pourtant, il ne souhaite pas mourir, ça non. Mais ces derniers temps, la vie est devenue plus pénible, plus lourde à portée. Son désir d’alcool glisse lentement vers une envie folle... De morsure.

A force de rester planter là, à fixer ce gars, il sait qu’il prend des risques. Ses pupilles se dilatent d’excitation au seul regard de ce prédateur sur sa personne. D’un geste brusque, il rabat sa capuche sur sa tête coiffée de cheveux en bataille puis se dirige vers cette rue vide de commerce si ce n’est ce chariot à hot-dog tout au fond. Ses pulsation cardiaque se font si fortes qu’elles résonnent dans ses tympans, il lutte, mais il ne veut pas lutter, au fond de lui... Il s’ennui. Bon sang, ce qu’il a besoin de se sentir vivant ! De chasser cette culpabilité qui pèse sur lui en en chargeant plus encore. Oui, parce que rien n’est logique quand c’est son addiction qui prend le contrôle de lui...

Il se retourne et il est bien là, il l’a suivit n’est-ce pas ? Après tout, ne l’a-t-il pas cherché, provoqué ardemment ? Le canadien étire ses lèvres en un fin sourire « Salut... T’aurais pas cinq dollars ? » qu’il demande sans gène, ce n’est pas inhabituel pour lui de faire la manche, même si cette fois ce n’est qu’un prétexte, son regard glisse vers le stand de hot-dog plus loin « J’meurs de faim... »




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptySam 31 Aoû - 21:20

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Les jours se succédaient sans véritable attachement. Réalisant maintes tâches pour l'ordre, j'avais perdu le fil du temps. J'avais malheureusement mis trop longtemps mes besoins vitaux de côté. Ma rage de sang ne tarderait pas à faire acte de présence et certainement avec violence! M'avais-je à ce point négligé? Il semblait que oui... Fichtre, que cela risquait d'être plaisant!

Cette nuit, la faim me tira hors du lit. Cette soif... Oh, il y avait si longtemps que je n'avais pas ressenti cela aussi ardent. C'était douloureux et délectable à la fois. Mon être n'aspirait qu'à une seule chose à l'instant, assouvir mon brûlant désir d'hémoglobine! Mes attraits vampiriques plus qu'apparents démontraient bien l'état actuel auquel je me trouvais à l'instant.

Sous l'influence de la soif immense, mes pas me dirigèrent vers la sortie de mon domicile sans avoir pris au préalable mon arme, mon éternel chapeau et mon long manteau. Preuve que je n'étais plus entièrement moi-même. Remarquant l'oublie insensée, j'empoignai simplement mon chapeau avant de quitter sans plus... mais où avais-je la tête? Ensuite, je gagnai rapidement la foule. Peu m'importait l'endroit où mes pas me conduisirent, je ne désirais que me délecter d'un être vivant.

C'était ainsi que je me retrouvais dans les rues de Hollywood. Mes sens ballaient les potentielles victimes qui s'offraient à moi dans ces rues bondées. Un homme se tenant au milieu de la place immobile me fixa. Je pouvais sentir son excitation. Mon regard rubis se posa immédiatement sur celui-ci. " Intéressant... sait-il ce que je suis? Ah, son sang m'est bien appétissant d'ailleurs! " Un sourire étira mes lèvres laissant apparaître mes crocs prédominants. Je venais de jeter mon dévolu sur ce pauvre bougre. Oui ce soir... ton sang sera mien!

Ensuite, tout d'un coup, l'homme intriguant se couvrit la tête et se dirigea vers un coin sombre à l'abri des regards. Je n'avais, pour une fois, rien commis pour qu'il s'exécute. " Hum... serait-ce une invitation? " Cette question me fit sourire davantage.

Sans plus d'attendre, j'apparus dans l'ombre de la nuit lorsqu'il s'adressa à moi. Je pris la peine de camouflé mes particularités de ma race. Cependant, la question qui sortit me laissa perplexe. Venait-il véritablement de me demander de l'argent?

- Bonsoir jeune homme... est-ce vraiment cela que vous désirez ou bien autre chose? Dans mes dires, mon sourire ne me quitta pas un instant. J'attendis patiemment les réactions de celui-ci.
Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyDim 8 Sep - 22:04

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Cette dualité est plus présente que jamais. Sa raison lui ordonne de mettre fin à ces attentions, à avorter sa volonté, son désire de destruction. Mais son cerveau n’est pas son allié ce soir, le centre de ses pulsion s’active, s’acharne contre lui. Il lui ordonne de vivre l’instant de briser sa solitude, son quotidien monotone. Et pourtant, il l’aime sa routine de vie, il aime ce qu’il a construit avec sa femme, ce qu’ils font pour s’en sortir. Il a besoin de ça, de leurs rituels pour qu’il ait quelques repères. Il n’aime pas ça, la décevoir, la blesser, ne pas être à la hauteur tout simplement. Il le sait, s’il cède ce soir, ce sera peut-être sans retour. Il veut être fort, il veut voir l’avenir. Quelque chose ne va pas dans leur couple et ça le ronge. Il ne supporte pas de voir la fatigue, la tristesse dans le regard sublime de Violet et être tout simplement impuissant face à ça. Il est terrifié à l’idée de perdre, il se sent responsable de ce qu’elle vit, de ce qu’elle subit, du déclin vers lequel il semble la conduire. Il n’est pas l’homme qui sait rendre sa vie plus facile, il n’est pas un bon mari. Il ne cesse de s’accabler depuis leur nouveau déménagement, il est conscient qu’il leur attire tous les problèmes auxquels ils ont du faire front ces dernières semaines.
Il en vient encore à se dire que ce serait plus simple pour elle, s’il venait à disparaitre.

Le canadien ne décroche pas son regard de celui du présumé vampire, il faut dire qu’il lui a semblé voir de longues canines, à moins que ce ne fut qu’un fantasme de plus... « Eh bien, ça dépends de ce que tu me propose d’offrir. » qu’il provoque, la langue sur le bout des lèvres, c’est vrai qu’il est pas mal cet homme ça, bon sang, il faut vraiment qu’il cesse de se sentir à ce point attiré par le danger. Il sait qu’il mérite autre chose, qu’il n’est pas obligé de continuer de courir après sa propre perte. Pourtant, ce n’est pas ses pensées là qui le font agir, il a simplement passé une longue journée comme bien souvent, son être réclame sa dose, veut quelque chose de plus fort. Il se sent monstrueusement égoïste, si seulement cet homme là pouvait le rejeter, mais il le sent, le vampire ne le rejettera pas.  Il faut à tout prix qu’il esquive cette terrible connerie. « Mais moi, j’mangerai bien un hot-dog et toi ? » il sourit à son interlocuteur qui est tout aussi souriant, c’est qu’il a ce dont le Keon, d’attirer les gens, de se faire offrir des choses, de plaire, tout ça sans trop d’efforts. Il le sait, il en joue parfois, parce qu’il ne peut pas s’offrir grand-chose. « Il est cool ton chapeau, c’est plutôt sexy... Est-ce que ça fonctionne vraiment pour séduire le look cow-boy ? » Oui parce que lui, il est plutôt du genre à mettre un bonnet ou rabattre sa capuche, à l’occasion une casquette, mais un chapeau, ça jamais, il a l’air ridicule avec ce genre d’accessoire. Son air trop jovial ne va pas avec le classe que demande ce genre de couvre chef. Il ne sait pas pourquoi il demande ça, c’est qu’il ne cherche pas vraiment à séduire, ne cherche en réalité qu’à essayer d’être potable parfois lorsqu’il sort avec sa femme. Mais il y a bien longtemps que ça n’est pas arrivé. Le jeune homme turbulent peine à rester en place, jouant avec ses manches de sweat-shirt sans quitter des yeux cet être si dangereux pour pourrait tant se passer de son consentement pour verser son sang. Malgré son attitude, une part de lui reste en retrait, sur la défensive, prêt à prendre la fuite face à cette rencontre qu’il vient de provoquer.

Code by Silver Lungs




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyLun 9 Sep - 19:19

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Le regard soutenu du jeune homme m'impressionna légèrement. Je remarquai un changement dans ses réactions malgré le désir brûlant que je pus lire dans ses yeux il y a peu. Se remettait-il en question? Avait-il maintenant des doutes? Cette dualité fit monter en moi un sentiment de curiosité. Oui, il était parvenu à attiser ma soif, mais pas uniquement qu'elle... Que cherchait-il à accomplir en s'adressant à moi à la base? Hélas, il était trop tôt pour en tirer des conclusions.

Ces nouveaux dires accompagné de cette expression faciale provocatrice me firent arquer un sourcil. Un moment, venait-il de me proposer plus qu'un amuse gueule? " Alors, là, je le félicite! Je ne m'attendais point à ce genre de proposition... " Le moins que l'on pouvait affirmer était que cet être était fortement énigmatique. Voir même déroutant!


- Euh... je ne suis plus sûr de vous saisir jeune homme. Lâchai-je en riant légèrement.

Puis, il revint à la charge avec les douceurs humaines et affirma qu'il ne désirait qu'un "Hot-dog" le sourire aux lèvres. Toujours aussi hilarant d'ailleurs comme appellation pour l'encas. Je n'avais jamais prit cela au sérieux par le passé! Assez étonnant, que l'on utilise encore ce terme aujourd'hui. Plus, je l'observais et plus je décelais en lui un certain charme. " Je me dois de lui accorder, il est plutôt mignon dans son genre. " Je lui laissai alors toujours aussi souriant.  

- Non, je ne désire rien de tel. Les plaisirs gastronomiques humains ne m’atteignent plus hélas depuis fort longtemps maintenant. Mais soit, si tu le désires, je peux t'offrir quelques billets pour un encas... si c'est ce que tu souhaites... Réellement!

La suite de ses mots me provoquèrent un rire franc. Alors, je ne m'étais jamais, au grand jamais, attendu à quelque chose de la sorte. Il venait de me complimenter son mon habillement... vraiment! Ce qu'il pouvait être déstabilisant et cela m'amusa fortement. Je repris de mon hilarité du moment occasionné par cet être particulier.

- Pour être franc avec vous, je ne me vêtis pas ainsi afin d'attirer le regard de quiconque, quelle que soit la nature de la gente. En fait, ce code vestimentaire est ancré naturellement en mon être depuis toujours, comme ce qu'il dégageait autrefois... le désir brûlant et indomptable de liberté. C'est une seconde peau pour moi! Mon sourire s'élargit et je lassai. Ah... Aller, réjouissez-vous, vous m'avez vaincu! Je vous offre votre encas de ce soir. Toutefois, j'ignore où nous rendre alors, ouvrez la marche et je vous suis!

Mon désir dans apprendre davantage sur cet homme prima sur ma soif de sang. L'hilarité était complètement!  

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyLun 23 Sep - 5:31



Son âme, son esprit se déchire. Il désire, il refuse. Il convoite, il rejette. Il se dégoute, mais il ne peut pas se contenir, il joue avec le feu, il en est convaincue. Il sourit, joue des doigts le long de son bras couvert par son vieux sweat-shirt alors qu’il souffle « Je suis sûr que tu comprends très bien... » Sourire taquin, regard pétillant, il sait qu’il est déjà hors de contrôle. Il se bat contre lui-même, à tel point que son cœur s’affole délicieusement. Il sait qu’il ne peut compter que sur lui-même pour s’en sortir et pourtant, il ne semble pas particulièrement enclin à sauver sa peau.

Il relance au sujet des hot-dog, la réponse de l’étranger ne fit qu’affirmer son hypothèse. Fort longtemps ? Combien de temps ? A en croire son look, on pourrait le croire sorti tout droit du far west, mais ici, il ne fond dans la masse même avec un tel accoutrement. Hollywood baby. Keon ne compte plus les Mickael Jackson et les Marilyne rencontrés. Si c’est amusant au début, avec le temps, ça se noie, devient aussi invisible d’un mec lambda tel que lui.

« A t’entendre, on pourrait croire que tu n’es pas qu’un cowboy échappé des studios d’Hollywood
... » Il plonge sans crainte son regard dans les yeux de ce qu’il sait, sent être un vampire. Il devrait fuir, mais il ne le fera pas. Il n’aura pas cet instinct, pas cette nuit. « La liberté a un prix, elle... Peut nous détruire. Mais tu n’as pas l’air du genre prudent. » Oui, Keon a toujours été ainsi, un électron libre. Capable du pire et du meilleur, pour lui. Il a conscience que les choses ont changée, l’alliance qu’il porte, un engagement si fort. Il n’est plus question que de lui désormais... Ses doigts viennent jouer avec cet anneau autour de son doigt, un petit sourire en pensant à son épouse « Suis moi, lone star ! » Qu’il lui lance en pivotant vers le fond de la ruelle, il ignore comment l’appeler après tout. C’est qu’il ne dira jamais non à un repas gratuit, et puis, il est expert en la matière, dix ans de servitude aux vampires de la Triade lui ont enseigné que l’on ne donne pas son sang l’estomac vide depuis quasiment vingt-quatre heures. Il est bien minuscule à côté du vampire, le médium gringalet lui désigne le stand au fond de la rue. C’est qu’il a l’air tellement différent des vampires de la Triade, mais il sait que l’autre n’en reste pas moins un prédateur et lui, une proie facile.





Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyMar 24 Sep - 2:55

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Son système cardiaque s'accéléra délicieusement sous les nouvelles pulsions qui animèrent mon interlocuteur lorsqu'il fit courir ses doigts sur son vêtement. Alors, sans mal, mes sens capta sa fougue avec délice et la soif se repointa légèrement. L'inconnu était complètement possédé par un désir déchirant qui mettait à rude épreuve sa conscience. Oui son combat intérieur ne me manqua aucunement et je trouvai même cela bien distrayant! Combien de temps, prendra-t-il avant qu'il ne s'abandonne entièrement à moi? J'étais bien curieux de le découvrir. Ma patience à ses limites, mais j'étais prêt à jouer le jeu pour cette nuit en tenant difficilement mes pulsions sanguinaires en laisse.

Une fois de plus, les dires du jeune homme accompagné de ce sourire bien mignon étirant ses lèvres, produit en moi un petit rire. " C'est qu'il est direct ce petit! Cela ne me déplaît aucunement dois-je dire! " Pensai-je avec un petit sourire s'éternisant également sur mon visage amusé.

- Hum... je crois voir où vous désirez en venir!

Les réactions qui me laissaient sur ses ressentis envers ma personne était des plus véridiques. Alors, j'avais vu juste, il connaissait probablement ma nature de prédateur maintenant. Pourquoi ne m'avait-il pas fuit? Qui était-il? Plus je l'observais et plus je pouvais déceler quelque chose d'inhabituelle chez lui. Ce n'était pas un humain ordinaire qui me faisait face! Je conservai pour l'instant cette information pour moi.

- Oh vraiment... Dis-je tout en souriant et en plongeant également le regard dans celui de l'intriguant personnage. Puis, je poursuis dans ma lancée. Et bien, il est vrai que vous n'êtes pas loin de la vérité jeune homme! Oui, hélas, elle a un prix mais... comme vous le devinez sans mal, je suis bien disposé à payer pour la vivre entièrement!

Je vis ses gestes apposés sur sa bague lorsqu'il me parla. Encore une fois, je ne le relevai pas. Puis, l'homme ce retourna en m'invitant à le suivre se que je fis sans broncher dans le silence complet. Mon sourire toujours présent sur mes lèvres.

Il me conduit devant un petit stand à comme on les surnomme "Hot-dog". Je me retournai vers l'étranger en ajoutant.

- Et bien choisissiez ce que vous désirez et je vous le paie ce soir! Faites-vous plaisir. Ceci en récompense à mon hilarité franche d'il y a peu... je vous dois bien ça!
Code by Silver Lungs




L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyLun 7 Oct - 22:30

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Evidemment qu’il voit où il veut en venir, Keon n’en doute pas une seconde. C’est un vampire, il en est formel, les signes ne manquent pas, le manque de réaction des pupilles, pas de sueur malgré la situation, pas d’odeur… Keon sait qu’il joue avec le feu, beaucoup trop même, c’est un jeu délicieux, mais un jeu dangereux. Il est déraisonnable, il est dans l’excés, il ne se contrôle pas, mais la vie lui est si difficile ces dernières semaines. Il ne sait pas ce qu’il est sensé faire, ce qu’il doit faire pour se sentir mieux dans son corps, dans sa vie, dans son couple. L’absurde solution que de plonger complètement dans l’alcool, dans la drogue, dans… Sa bonne vieille addiction à la morsure.

Il se maudit tant, il ne voudrait pas en être réduit à ça, à envisager à se faire du mal pour se sentir mieux. Et s’il était à ce point là, au point où il ne veut plus vivre ? Il n’a jamais vraiment senti être arrivé à cette limite, à cette frontière là. Il l’a souvent approché, mais pourquoi maintenant, pourquoi ce soir, pourquoi ce type ?

- Quelques hot-dogs est un faible prix… Vous pensez que je vaux plus ?


Qu’il répond avec un léger sourire alors qu’ils se dirigent vers le stand de hot-dog, il ne se fit pas prier deux fois et choisi quelques hot-dogs, dont certains à emporter, si jamais il rentre en vie ce soir, au moins, il pourra offrir ça à sa femme.
La grande question est, aura-t-il l’opportunité de lui porter ?

Le médium attend avec impatience son repas.
Son estomac gronde depuis si longtemps, mais il y a bien longtemps qu’il n’écoute plus ces besoin vitaux comparé à ceux que lui demandent son cerveau. Il aimerait ajouter un bière la dessus, mais il se retient, il est tout chamboulé, il sait qu’il fait une grave erreur.

- Est-ce que tu connais un coin sympas où manger ?

Bien sur, il ne laisse que peu de doute quant à ce qu’il suggère, il sait que personne en viendra lui sauver la mise, que personne n’est jamais venu à part sa femme est celle-ci est loin, très loin de lui. Une fois de plus, il est tout seul face à sa folie destructrice.

- Iiihh ! Merci !

Le vendeur lui tend ses petits sandwiches qui font trépigner l’homme-enfant de joie, c’est que ça le change de la bouffe volée, les boites de conserves et parfois, des poubelles.

Code by Silver Lungs




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyMar 8 Oct - 19:26

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Le questionnement relevé par le jeune homme me fit hausser un sourcil estomaqué malgré le faible sourire perceptible sur les lèvres de mon interlocuteur... En me posant cette question, un fait me parut évident. L'estime qu'il portait sur lui-même ne devait pas être bien haute. Cela en était navrant voir presque triste! Je lâchai dans un ton amical et souriant.

- Oui, cela ne fait aucun doute, vous devez valoir bien plus que quelques malheureux dollars très cher! Alors, si vous désirez encore autre chose, pour vous sustenter, n'hésitez pas!

Puis, nous attendîmes sa commande dans le silence brisé seulement par des grondements d'estomac peu discrets. Ce son bien audible, me fit me questionner? Depuis combien de temps ne s'était-il pas rassasier? Rapidement, ma rage de sang, jusqu'à présent tenue en laisse, me revint avec force en me forçant de n'émettre aucune autre spéculation. Ma soif brûla ma gorge au passage. Soupirant sous le désir bouillant, machinalement, j'allai attraper ma flasque afin d'en prendre un peu. Je l'ouvris et l'apportai à mes lèvres affamées. Hélas, je réalisai bien trop tard, qu'elle était entièrement vide. Sous ma sortie précipitée de mon domicile, j'avais dû oublier de la remplir avant de la glisser dans la poche de mon jeans. Avais-je été à ce point inattentif voir même sot pour d'omettre quelque chose aussi essentiels de la sorte? Je lâchai un faible grognement de mécontentement rattrapé par la lassante vérité. Vraisemblablement oui! C'était impressionnant ce que la faim peut nous faire faire!

- Ah... Et merde! Dis-je à voix basse, sous la mauvaise surprise. " Je suis dans de sales draps... " La suite se continua dans mon esprit tourmenté par la faim.

Puis, mon compagnon d'infortune s'adressa à nouveau à moi. Un coin "sympa" hein? J'y réfléchis un moment en faisant abstraction de mes nouvelles pulsions. Avait-il simplement la même idée conçue d'un agréable endroit que moi? Dans une autre époque, j'aurais définitivement donné comme réponse n'importe quel nom de saloon prisé.

- Le parc si le coeur vous en dit... à cette heure tardive, si nous avons de la chance, il est peut-être désert.

Ensuite, le restaurateur du casse-croûte tendit la nourriture et le client le prit avec une joie non dissimulée. Malgré mon état accablant du moment, je ne pus retenir un léger sourire en payant le marchand de Hot-Dog.

- Alors, mettons nous en marche... Si vous n'y voyez pas d’inconvénient.

Dis-je en m'adressant au jeune homme à mes côtés. Je devais impérativement me nourrir... allais-je devoir presser le jeu ou me nourrir d'une autre proie? Voilà que ma patience me joua encore des tours...

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyJeu 10 Oct - 14:54

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Le regard de Keon s’attarde sur le vampire, étonné par sa réponse. Il cherche à lire si celui-ci se moque de lui ou non lorsqu’il lui dit qu’il vaut plus que quelques dollars.

Il sait que son sang est délicieux, mais il ignore pourquoi il est à ce point apprécié des vampires. Il a supposé que c’était parce qu’il est médium, que la magie dans ses veine doit rendre son sang meilleur, mais il ne sait pas avant tout, qu’il a un peu de sang de sorcier dans les veines, son père est une inconnue dans l’équation de son ADN. Une part de lui trouve des gènes de magie noire, ce qui enraye son hémoglobine du rang de simple humain ou médium, cela fait son son sang un nectar d’une composition unique. Assez unique pour qu’on en fasse un esclave une décennie entière.

Mais l’homme à l’air sérieux, alors il ajoute deux soda, ils s’empresse de mettre son butin pour sa femme dans son sac à dos, puis mord avec joie dans le hot-dog qui lui était destiné en poussant des gémissements de plaisir exagéré, même si vraiment, son plaisir est immense. Il aime cette idée d’être comme tout le monde, d’acheter des hot dog, d’en avoir les moyens et de manger sur le pouce, debout dans la rue.

Il lève les yeux vers le vampire qui a sorti de sa poche une flasque en principe réservé à de l’alcool fort, mais voyant l’expression du vampire, Keon dégluti rapidement sa bouchée pour commenter sans la moindre gêne :

- On dirait que ça urge…

Il sourit, c’est que ça va finir à la sauvage. Il commence à réaliser que si la créature à vraiment soif, il n’aura peut-être pas de limite. Peut-être que c’est pour ce soir et que ça, c’était son dernier repas.

Au lieu de prendre la fuite, il lui demande où il veut faire ça. Il suggère le parc, Keon hausse les épaules, pourquoi pas après tout, là ou ailleurs, il n’a aucune préférence de l’endroit où il va mourir, il sait qu’il aimera ça, que ça sera le pied total, la fin aussi certainement. Il s’efforce de ne pas penser à sa femme, parce qu’il sait qu’elle sera malheureuse, il espère seulement qu’elle ne fera rien de stupide et qu’elle saisit cette chance pour enfin avoir une vie, loin de ses problèmes à lui, sans son boulet de mari.

Il ne réponds pas, se contente de glisser sa main dans celle du vampire, il sent le froid de la mort à travers sa peau. Il marche, ivre de ses pensées les plus sombres, de l’excitation d’enfin s’en libérer, de sentir les crocs de cette brute déchirer sa peau.

Déjà ils arrivent au parc, il a fini d’engloutir son repas, alors le médium retire sa capuche, dévoilant sa peau, sa gorge abîmée par une cicatrice, celle du jour où sa vie aurait déjà dû s’arrêter. Il n’oubliera jamais que des monstres comme celui en face de lui ait tenté de l’égorger comme un simple bétail. Malgré cela, il sourit.

- Ecoute beau gosse, t’as l’air affamé…


Voilà qu’il se colle à lui, pour baisser le ton, parce qu’il ne se sent pas en sécurité ici, dans le parc, parce qu’il n’a jamais fait ça dans un lieu en principe public.

- Mais j’ai quand même quelques conditions… Pas d’artère.

Parce que le processus est beaucoup plus long par le biais d’une veine, que ça demande un peu plus d’effort de succion, que c’est ça qu’il aime, qu’on prenne son temps...

- J’veux pas que tu m’tripotte ou que tu m’embrasse, que tu m'hypnotise pour que je sente moins, si je survis… J’veux pas que t’efface mes souvenirs, de toute manière, ça finit toujours par me revenir et t’as rien à craindre de moi. J’suis personne, j’vaux même pas ce que j’viens d’bouffer… J’suis à toi.


Il n’a pas de préférence, la gorge, le bras, il a déjà été mordu dans des zones bien plus fantaisistes. Il ne ferme pas les yeux, il veut voir, il n’a pas peur. Seulement, il a un geste de recul soudain alors que tout semblait parfait

- T’as entendu ? Y’a quelqu’un…



hrp : coucou, vois si tu veux rep avant ma petite marraine la bonne fée / louve  hihi


Code by Silver Lungs




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon EmptyVen 11 Oct - 20:02

Bottons des fesses.Clionestra avait suivit les deux imbéciles tranquillement. Elle était une louve et avait une ouïe permettant une observation très longue … et elle était une elfe qui avait l’habitude de regarder plus que d’agir quand elle n’avait rien à faire… elle avait su que Clayton était là. Sa louve avait ressenti son odeur dans la ville et avait eu vite fait de le trouver … Se mouvant au dessus des immeubles, elle observait de sa hauteur la discussion entre son ami vampire et …

Son petit filleul des alcooliques anonymes … Dire qu’elle avait fait un facepalm des plus magnifique aurait été un euphémisme … Elle en avait eu quelques secondes la marque alors qu’elle les observer depuis son perchoir … Trouver du sang en bouteille n’était pas chose aisé dans cette ville quand on ne connaissait pas les bonnes adresses … heureusement pour Clionestra, elle avait des adresses dans sa tête depuis les années qu’elle passait à aller venir dans cette jungle qu’est Los Angeles.

Mais le fait que son ami vampire, dont le contrôle avait été mis en doute déjà à l’époque, et son ami alcoolique … dont elle allait devoir faire la morale plusieurs heures pour lui faire rentrer dans le crâne certaines choses …. Elle allait avoir du boulot. Respirant leur odeur, elle savait que Keon allait se prendre une pièce des AA dans la tête, et que Clayton était assoiffé … Clayton avait été le seul vampire dont elle avait donné l’autorisation pour prendre du sang … Surtout parce que les autres vampires dans son peuple était où tuer ou considèrer comme un émissaire … Mais les elfes blancs ne donnent pas leur sang normalement … Clionestra en avait eu la remarque les 13 années restantes …

D’une rapidité loin d’être humaine, elle se faufila dans un appartement qu’elle savait appartenir à un donneur de sang, et cela ne manqua pas. Elle prit les fioles non sans laisser un « désolée » écrit dans la crasse de l’habitation. La plupart des donneurs de sang étaient comme ça, parce que c’était une drogue, comme une nécessité d’avoir de l’argent … Et Clionestra savait ne pouvoir aider tous les addicts …

Mais Keon avait une odeur de bonne foi, et elle ne comptait pas le laisser ainsi. Elle se remit sur le haut de son perchoir pour voir que ses deux petits casse-bonbons avaient disparu, se jetant sur le sol, elle suivit l’odeur et définit leur trajectoire vers le parc.

- Ce sont des … abrutis.

Elle se glissa vers le parc, et elle voulait savoir jusqu’où les deux imbéciles allaient aller, alors qu’elle avait une fiole de sang dans les mains. Sur l’arbre, elle voyait les yeux de Keon, avait il oublié sa femme ? Peut être… elle allait lui faire prendre une douche froide, heureusement pour elle qu’il y avait un lac à côté … et Clayton le rejoindrait à la flotte s’il ne voulait pas la reconnaître … Même si elle n’avait pas vraiment changé depuis un siècle.

Alors elle craqua, exprès, une branche de l’arbre sur laquelle elle était perché. C’était une branche cassée et elle savait ne pas avoir été la cause d’une douleur pour l’entité. Doucement, elle entendit Keon demander à Rufus s’il y avait quelqu’un. Elle finit par se jeter en arrière, se tenant sur les jambes pour le cochon pendu… oui oui, elle était à l’envers.

- Sérieusement ? Tu entends un bruit dans un parc avec un vampire et tu pars pas en courant ? Faut vraiment que l’on revoit ensemble tes priorités. Je vais te taper.

Elle fit un saut pour revenir sur ses pieds, et au passage envoya la fiole dans les mains de son ami Clayton.

- Ne le croque pas s’il te plait, il est peut être appétissant, mais il a une sobriété à garder. Comment vas tu ? Pourquoi es tu assoiffée ainsi ?

Elle observa les deux hommes, et une idée saugrenue lui vient en tête … Keon et Clayton … étaient ils tous les deux contre la vie ? Keon n’en avait rien à faire de mourir, Clionestra pouvait le sentir, ce qui contrasté avec son envie de rester sobre… Mais Clayton ? Est ce qu’il voulait mourir aussi ? Elle ne pouvait comprendre le vampire car elle ne le connaissait pas assez … mais son combat pour rester en vie de ses morsures de loups avait contrasté avec cela. Elle mit ses mains sur ses hanches.

- Bon. Qui je dispute en premier de vous deux ?

HRP - J'espère que ça vous conviendra ... parce que je trouvais cela drôle de dire que Clionestra était là depuis le début et qu'elle faisait le cochon pendu ... voilà ... espérant que ça vous aille brille
:copyright: 2981 12289 0


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rufus Shinra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ Downtown of L.A :: Hollywood-