Partagez
 

 Gravestones calls my bones | Rufus & Keon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptySam 12 Oct - 15:47

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Les regards interrogateurs de l'homme sur ma personne lors de ma remarque sur sa valeur, ne me manqua pas. " Quoi ai-je dit une sottise? Non je ne crois pas! " Certes cela pouvait paraître étrange venant d'un prédateur... mais avec mon nouveau rythme de vie imposée par l'ordre, je n'avais pas d'autre choix que de le voir ainsi à présent. Bon, évidemment que ça n'avait pas été des plus simples au début... Cela avait été même assez complexe pour mes pauvres nerfs!

Mon invité prit deux boissons gazeuses en surplus que je payai aussitôt en silence. Je remarquai qu'il empoigna la moitié de ses achats accompagnés et les entreposa dans son sac. Pourquoi faisait-il cela? S'en conservait-il une partie pour plus tard? Était-il fauché à ce point? Puis, le mignon inconnu savoura avec une joie non dissimulée le reste de son petit encas. Un faible sourire étira mes lèvres. Curieux personnage ce jeune homme tout de même!

Il lâcha un commentaire suite à mon désappointement audible advenu plus tôt qui me fit rire.


- Tu ne crois pas si bien dire jeune homme!

Je n'eus aucune réponse verbale concernant l'endroit suggéré. L'homme se contenta de glisser sa main dans la même. Je pus sentir la chaleur de sa peau contre la mienne par ce simple contact. Cependant, cela ne sembla pas le troubler d'outre mesure... bien au contraire! Ensuite, on garda le silence pendant le trajet entier. Des pensées sombres qui l'excitèrent visiblement, semblèrent traverser son esprit pendant notre avancé.

Une fois à la destination et repas avalé, il rabattit le morceau de tissu qui recouvrait sa tête dévoilant ainsi sa chair balafrée. Un léger frison de désir courra le long de mes membres à cette simple vu délectable. Étrangement, cette marque provenant de son passé attisa ma soif. Il s'adressa à moi en affirmant ce que je ressentais fortement déjà, mon brûlant désire d'assouvir ce besoin de sang! Il s'approcha de moi en parlant plus doucement en m'exposant ses restrictions pour ce qui allait suivre.

- D'accords... je suis enclins à le réaliser en vos termes, mais soyez sans crainte, cette nuit ne sera pas votre dernière je peux vous l'assurer!

Je l'empoignai un peu brutalement malgré ma retenue, et je me penchai vers son cou en tirant légèrement le tissu vers le bas. Mes attraits vampiriques apparurent lorsque je m'apprêtai à le mordre. Je fus interrompu lorsqu'il s'adressa à moi suite à un bruit de craquement de branche. Je sentis une présence... Cet arôme, elle me disait quelque chose. Je l'avais déjà senti autrefois... mais où? L'homme avait raison, quelqu'un était bien là, tout près et je n'avais rien vu venir.

Le nouvel arrivant fit son apparition invraisemblable. Une femme blonde surgit d'un arbre la tête à l'envers. Euh non pas juste une femme quelconque, mais l'elfe qui m'avait sauvé la vie autrefois! Clionestra si ma mémoire était bonne...

Sa réplique appartenait à mon futur donateur. Oh il se connaissait aussi? Le monde était vraiment petit ma foi! Ensuite, elle sauta et atterrit sur ses pieds. Elle me lançai quelque chose. Par réflexe, je l'attrapai. C'étais une fiole remplie de sang frais. Je levai les yeux vers elle ahurit de la situation. Rapidement, je débouchai la fiole offerte et avalai son contenu en lâchant un faible gémissement de soulagement. Ouais, j'avais une faim au seuil de l'incontrôlable alors, cette bouteille était la bienvenue! Je lâchai mes lèvres dans un soupire en terminant.


- Soit... je m'abstiendrais dans ce cas. Lâchais-je suite à mes gorgées absorbées. Et puis, je vais bien, simplement les derniers jours furent bien charger à tel point que je me suis négligé. Et vous... il y a longtemps que nous nous n'étions pas croisés! Vous êtes depuis longtemps sorti de votre sanctuaire?

Je levai les mains en riant faiblement amusé par de sa dernière question. Tranquillement, mes particularités vampiriques disparurent suite à cette interruption.

- Oh là, je crois que cet avertissement et cet arrêt au moment décisif serait amplement suffisant! N'êtes-vous pas d'accords avec moi jeune homme? Dis-je en regardant le brunet à mes côtés.
Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyMar 15 Oct - 18:47

Il est sur le point d’avoir ce qu’il veut et ce qu’il redoute à la fois.
Il est sur le point de briser la promesse la plus importante de sa vie.
Il est sur le point de réduire à néant les efforts d’une année, à croire qu’il avait oublié la souffrance du sevrage, qu’il pense à nouveau que tout ça n’est qu’un jeu, que ça n’a pas la moindre importance. Mais il se déteste tellement ces derniers jours, il se souhaite le pire. Il fait du mal autour de lui.  cette fille, Hellebore, à d’autres et puis surtout à sa femme. Oh il sait maintenant, il sait que c’est de sa faute si elle est épuisé, si elle pleure tout le temps, si elle a la nausée, si elle se sent si mal, oui c’est ce sa faute à lui, parce qu’il a merdé et en beauté. Il se maudit, lui et ses dons qui lui auront définitivement gâché la vie.

Il avait accepté toutes ces conditions, ce vampire. il n’a pas cherché les complications, il n’a pas l’air du genre à vouloir en faire qu’à sa tête alors qu’il le pourrait. Il est bien plus fort, il est bien plus puissant, il peut le briser s’il en a l’envie, Keon le sait… Il sait de quoi ils sont capable. Et ce vampire meurt de soif, c’est à peine croyable qu’il s'était prêté à ses petits jeux jusque là, serait-ce quelqu’un de bien ? Cette pensée aurait bien fait rire le médium s’il n’était pas à ce point, lui aussi à sa manière, affamé.

- Ceux comme toi, sont doués pour faire des promesses…

Sourit le jeune homme alors que le vampire l’empoigne avec brutalité, Keon ferme les yeux alors il sait que c’est pour maintenant. Il les connaît, les promesses des créatures immortelles, ils savent que eux, les humains, ne valent rien. Que leur mentir n’a pas beaucoup de conséquences, il choisi de ne pas le croire, de toute manière, il s’en fiche de mourir… Il se dit que Violet s’en sortirait mieux sans lui. Sa mort sera une libération.

Mais il interrompt tout, quelqu’un est là, même lui l’a entendu. Comment ce vampire a-t-il pu se montrer aussi négligeant ? Keon est en colère, son coeur bat un peu trop fort alors que son regard cherche, bordel, il la veut cette morsure…

Il sursaute violemment, parce que lui, il a des réaction humaine et que voir quelqu’un apparaître devant lui, la tête à l’envers, c’est pas très banal et cela, même s’il peut voir des morts à longueur de journée. Il s’est même blotti dans les bras du cowboy, comme si celui-ci allait sérieusement le protéger, lui, qui avait sa vie au bout des crocs…

- Clio ?

Qu’il s’étonne sans réagir à ses paroles, à sa menace de le taper. Elle est sa marraine aux alcooliques anonymes, parce que s’il n’a pas été mordu depuis près d’un an, pour l’alcool c’est une autre histoire ! Il a encore des progrès à faire et c'est pour ça qu'il s'est rendu aux alcooliques anonymes, pour essayer de trouver de l'aider, même s'il n'y croit plus ses derniers temps. Il n’a pas touché de drogue depuis quelques mois, mais l’alcool bon sang… C’est bel et bien son enfer personnel.

Il se détache du vampire, rabat sa capuche sur sa tête alors que la blonde atterri au sol et envoie une fiole de sang aux longues dents. Il ne sait pas ce qu’il rate… Keon est bien plus délicieux que ça, mais ça, il ne le saura jamais.

- Tant pis pour toi…

Qu’il lui lance, enfantin, mais quelque peu boudeur. Clio elle lui demande de lui foutre la paix, mais de quoi je me mêle ? Keon ne dit rien à la blonde, il se contente d’observer ses deux là discuter. Le cowboy dit s’être négligé, ils semblent enclin à faire la causette et ça fait rire le vampire tout ça, soit. Il est habitué à être risible.

Puis le vampire lui adresse la parole, lui demandant d’être d’accord avec lui. Et comment ? Il se sent mal, la frustration lui brise les os en miettes et pourtant, il est obligé de rester debout face à la vie, pourquoi c’est injuste comme ça ? Pourquoi c’est si dur de vivre et quand on veut tout saboter, il y a toujours quelque chose encore pour vous y en empêcher…

- T’es comme ça, tu baisse ton froc devant elle ?

Qu’il rétorque, provoquant, instable émotionnellement parlant. Et c’est pas bon pour lui, parce que dans ces endroits là, comme partout dans cette ville, ce n’est pas les esprits qui manquent et ils sentent son énergie. Ils lui apparaissent, ils sont là et ils ne manquent pas d’espace à peupler. Ils sont venu le narguer pas vrai ? Eux autres qui ont quitté la vie.

Il y a ce petit vent surnaturel qui agite les feuilles des arbres, cette tension paranormale qui fait craquer une branche pourtant encore solide qui s'effondre brutalement au sol manquant de peu le médium, le vampire et la louve. Quand il dit qu’il fait du mal aux autres…

- Ils me font du mal…
Qu’il répond à l’esprit qui se trouve à ses côtés, ses murmures ont pénétré son esprit si fragile ce soir, bien plus que d’ordinaire… Et quand l’esprit lui demande s’il veut se venger, le médium au coeur pur n’est pas capable de dire oui, malgré sa colère due à cette frustration si intense. Il reste figé, une larme amer rouler le long de sa joue, il sait qu’il pourrait glisser dans le voile, qu’il pourrait s’laisser aller, qu’il pourrait arrêter de décider…




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyVen 18 Oct - 11:28

Bottons des fesses.Si quelque chose ne déranger pas Clionestra, c’était d’être étrange. Parce l’étrangeté était un peu sa marque de fabrique, quoi qu’elle peut être sache et aimable..mais c’était une autre histoire bien différente … Clionestra n’avait que faire du regard des autres, et vivait une vie saine à base de thé au Jasmin et d’aide à autrui… Tomber sur deux des personnes qu’elle voulait aider était tout de même une sacré coïncidence, mais elle se disait que ça valait la peine.

Les voir ainsi, risquer de se perdre dans une soif incontrôlée… Cela peiné Clionestra qui avait sa louve connaissait bien cela. Elle ne voulait pas que des gens qu’elle avait connu, et même quiconque, vive cela… et n’ayant pas vu Rufus depuis des années, elle n’était pas sur que ce dernier se contrôle … Elle ne pouvait prendre le risque… Puis … Elle posa ses yeux bleus sur Keon. Il était clairement Addict à plus de choses que ce qu’elle ne l’avait imaginé. Elle allait le mordre en louve, on verra s’il trouve ça toujours aussi cool ! Ses yeux bleus les observaient prête à faire la maman poule. Elle répondit à Rufus.

- J’y suis resté longtemps avant que les barrières n’explosent. Le contrôle est plus facile à dire qu’à faire, alors j’ai eu du temps pour m’acclimater mais tout va bien. Pour cette raison, je devrais te faire la tête au carré pour te négliger ainsi, surtout avec ton travail.

Elle mit ses mains sur ses hanches, une vraie maman en train d’expliquer à son petit que s’il ne prenait pas un petit déjeuner le matin il allait être malade, et elle laissait aussi sous entendre que s’il ne mangeait pas au moins un croissant, elle allait lui faire un casse croute qu’elle rangerait dans le sac. Ce n’était pas vraiment négociable.

- Il est dommage que tu ne me laisse pas vous réprimander, j’étais prête à botter des fesses ou m’assoir sur vous moi.

Tristesse infâme. Elle sourit alors qu’elle observait les hommes, et qu’elle essayait de définir les choses à dire pour les aider, sans qu’ils ne le prennent mal… quoi que Clayton semblait d’accord avec ses paroles, son petit protégé semblait surtout bouder. Ses yeux passèrent sur la tête de boudeur de son protégé, alors qu’elle fit un sourire à sa réflexion.

- Toi aussi, tu va baisser ton froc si tu continues, espèce de patate. Je vais te mordre moi, tu verras qu’il n’y a rien de cool là dedans, et maintenant que je sais ça, j’aurais moins de remord à utiliser la force pour que tu ne fasses pas de connerie.

Clionestra était gentille, très, mais taper les gens, les soumettre par la force, elle faisait cela bien avant d’être une louve. La force était quelque chose qu’elle connaissait .. et si elle savait que frapper un alcoolique qui boit n’était pas la bonne solution … frapper un abruti pouvait l’être. Keon avait parlé de sa femme à Clionestra avec tant d’amour, que juste par respect pour elle, son mari allait finir avec des fesses bleus ! Alors qu’elle lui répondait, une branche tomba, et un nouveau soupire passa les lèvres de Clionestra. Un médium. Doucement, Clionestra s’approcha de l’homme et essuya les larmes qui coulaient dans un sourire.

- Nous te voulons aucun mal Keon. Ne panique pas, pense à ta femme.

Elle posa un regard sur Clayton.

- Et si on allait parler ailleurs, là où personne ne pourra croire que nous sommes en train de martyriser un homme ?

HRP - Comme Keon parle beaucoup de sa femme, je me suis permise de dire qu’il en avait déjà parlé à Clio, si cela te dérange n’hésite pas à me le dire je changerais.
:copyright: 2981 12289 0


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyLun 21 Oct - 1:12

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Je rêvais ou Clionestra me faisait la morale suite à l'explication de mon état?! Je ne pus retenir un rire. Cela me rappela certaines de nos discutions à Lily et à moi, mais je conservai cette pensée muette.

- Il est parfois difficile de consolider les deux avec un emploi du temps charger! Cependant, sache que je tente tant bien que mal de ne pas me laisser emporter!

Puis, la réaction si inhabituelle chez ma possible victime de la soirée m'ahuris complètement me faisant porter mon entière attention sur lui. Était-il vraiment énervé par la situation advenue? La réponse se dévoila positive. Le jeune homme se rebuta même fortement que j'abandonne sans protester aussi facilement face à la nouvelle arrivée! Puis, une seconde question survola mon esprit surpris. Cet humain avait-il succombé à la dépendance que créaient les morsures vampiriques et si oui à quel point y était-il dépendant? Cependant, il était certainement préférable de ne pas tenter davantage. Alors, je serai sage! Mais un fait évident m'apparut. J'allais devoir les quitter pour me trouver une nouvelle proie, car il était clair que cette fiole d'hémoglobine déjà vidé de son contenue entre mes mains, ne sera pas suffisant avec cette soif qui me lacerait brutalement la gorge!

Donc, irrité, le jeune humain se recouvrit de son capuchon avec une mine enfantine boudeuse en lâchant à mon attention un: " Tant pis pour toi... " Cependant, la suite de ses dires me furent lancé dans la provocation sans la moindre dissimulation. Là, je fis un soupire d'agacement à mon tour... heureusement que j'avais le sang du contenant dans le ventre, car il aurait été plus que probable que j'en perds le contrôle.

- Je vous conseille fortement de Cesser cela jeune homme! Ma soif accablante me fit parler légèrement d'un ton sec plus que je l'aurais voulu.

Lentement, le contrôle me revint avec difficulté... Ensuite, la réaction de la demoiselle me fit sourire. Ce fus bien envoyer tout de même!  

Un vent que je reconnus passa dans l'air ambiant et fit tomber une branche violemment au sol devant nous... Non plutôt très près de nous! Pas de doute possible, il était d'ordre spirituel. L'homme devant nous, devait commander aux esprits, un médium! S'il avait bien un être surnaturel que je n'avais guère apprécié affronter au court de mes combats était ces fantômes! Je ne suis jamais outiller convenablement pour ce genre d'affrontement. " Vais-je devoir toujours trimbaler avec moi un contenant de gros sel à partir de maintenant? Non, je suppose que ce n'était point nécessaire!
" Je me vis avec un pot de sel agrafer à la ceinture avec mon colt... Je ne pus retenir un rire! " Non impossible... cela serait beaucoup trop ridicule... je trouverai un meilleur moyen! "

La voix de Clio avec ses gestes de douceur virent réconforter le paniquer. De mon côté, je gardai le silence afin de ne pas envenimer la situation. Puis, la blonde s'adressa à moi.

- Soit, allez-y! Mais... je vais devoir m'absenter quelques instants...

Je ne dis pas à haute voix mes actions futures puisque cela n'était certainement pas nécessaire!

- Je vous rejoindrai sous peu!
Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyVen 25 Oct - 14:12


Keon est contrarié, sa vie part en lambeaux, il a l’impression d’avoir gâché la vie de Violet, d’avoir fichu en l’air leur mariage, il ne veut plus être responsable de ça, de continuer à être rongé de culpabilité, il préfère sombrer complètement, il s’en moque des conséquences, il s’en moque de mourir ce soir, parce qu’il est épuisé mentalement. Il a beau essayer, faire tous les efforts possibles, il ne comprend plus son épouse et il plonge dans l’idée qu’il lui cause beaucoup trop de mal, qu’il ne mérite pas d’être encore son mari.
Il veut la libérer autant qu’il se libérera du fardeau de la vie…

Il se montre agressif envers le vampire, chose qui fit réagir la jeune femme qui lui fit comprendre qu’il devait se calmer, du moins en théorie. Mais c’est loin d’être le cas, le ton sec du vampire ne l’aida pas à se calmer, loin de là ! Il se sent menacé, furieusement en péril et pas d’une manière plaisante comme ce qu’il avait prévu pour cette nuit.

La branche tombe au sol, Keon commence à voir des visages inconnu, à entendre leur murmures, ils se battent déjà pour avoir la place, pour grignoter son énergie. Il sent les mains chaudes de la jeune femme sur ses joues, elle caresse doucement ses larmes et il renifle bruyamment, il fit un pas vers la jeune femme pour poser de tête sur son épaule en courbant légèrement le dos. Il déteste cette nuit, il la déteste viscéralement…

La louve leur propose d’aller dans un autre endroit, mais Keon n’a envie d’aller nulle part, le vampire tente déjà de s'éclipser, probablement pour trouver une autre victime, le médium tourne le regard vers lui, un oeil légèrement plissé par la colère. Pour lui plaire un esprit vient souffler dans les bronches du vampire en le chahutant quelque peu, mais l'énergie est trop faible pour faire le moindre mal à celui qui lui avait offert le repas.

- J’veux boire.

Qu’il réclame bien qu’il sache qu’il n’ait aucune chance d’obtenir ce qu’il souhaite. Le médium reste collé à la blonde, il sent qu’il va s’écrouler s’il n’a plus ce soutien physique.

- J’voulais qu’il me mordre… J’voulais arrêter tout ça, j’veux plus m’battre… Pourquoi t’es là ? Pourquoi tu fais ça, pourquoi tu m’en empêche ?

Oui ça n'intéresse personne en temps normal, il est si insignifiant ! Keon ferme les yeux, il aimerait tellement abandonner, il ne comprend pas pourquoi elle est là à l’aider, à le protéger parce que tout le monde s'en moque bien de ce qu’il lui arrive et il ne sait pas ce qu’il doit ressentir vis à vis de la présence de la jeune femme ce soir.
Il a si mal dans sa tête, son esprit lui fait du mal sans parler des voix qui s'agglutinent contre ses tympans,la pression est si fort qu’il commence à saigner du nez.




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyVen 25 Oct - 17:07

Bottons des fesses.Non, Clayton ne rêvait pas… Clionestra était véritablement en train de le disputer … parce que ce n’était pas possible de se négliger en étant un vampire … Il allait finir par l’avoir sur son dos, il allait malheureusement finir par la détester … mais ce n’était pas grave pour notre louve … Il était grand temps qu’elle aide son ami correctement … et venir lui déposer sa dose de sang tous les matins sur la table de sa cuisine… Ce n’était pas quelque chose qu’elle trouvait de trop pour l’aider… Mais pour cela, … il faudrait qu’elle lui en parle … en face à face… Elle se voyait mal lui faire la vraie morale qu’elle pensait dans sa tête alors qu’un médium en danger était à proximité… Elle serra les dents doucement, et son visage avait tout du « je ne suis pas contente mais je me tait »… Jusqu’à ses yeux… Même si, son être et son fond n’avaient pas changés… Clionestra était juste ici pour aider… et botter des fesses… Dans sa vision des choses, Clayton était un enfant qui ne prenait pas ses médicaments… OK. Elle allait lui faire manger par les trous de nez.

- Si c’est difficile alors demande de l’aide. Je sais que c’est difficile, mais les amis sont là pour ça.

Elle aurait pu commencer à fumer de colère ou de frustration à l’image des personnages de mangas quand ils étaient agacés… cependant, elle ne pouvait lui en vouloir… peut être serait-il venu lui demander de l’aide … S’il avait su qu’elle était là … Elle en doute, mais elle ne pouvait en être sur… Alors elle ne le disputait pas réellement, se concentrant sur l’homme dans ses bras alors qu’elle hocha la tête pour lui dire d’aller faire ce qu’il faut… Même si cela ne la réjouissais pas… Elle espérait qu’il avait assez de sang grâce à ce qu’elle lui avait apporté pour contrôler sa soif et ne tuer personne … Alors qu’elle avait hocher la tête elle reprit cependant.

- Si tu ne reviens pas, je te retrouve et tu m’entendras réellement en colère, compris ?

Elle voulait lui parler plus gentillement, mais elle ne le pouvait pas… parce qu’elle devait courir après deux lièvres. Sa main avait fini sur la tête de son ami médium, et elle le caressait avec délicatesse, comme avec un enfant. Elle n’avait pas cessé ses gestes d’affection alors qu’elle le tenait entre ses bras.

- Si tu veux, un thé aux jasmins ? un café ? Peut être un milkshake (#LucasReference), j’ai vu un café ouvert la nuit… et pas d’alcool mon cher. J’ai besoin que tu parles pour que je puisse t’aider.

Elle le tenait et le calmer. Elle n’allait pas le lâcher, elle ne le lâcherait pas. Elle n’était pas comme ça.

- Je suis là parce que tu es une bonne personne Keon. Je t’en empêche parce que malgré toute la souffrance de ton cœur, tu as une âme magnifique, et que le monde n’en serait que plus noir si je te laisse t’amputer. C’est pour cela aussi que je désire aider Clayton. Toi et lui vous êtes pareils, à croire que vous n’êtes pas une bonne personne. Vous êtes importants.

Clionestra sentait que ce n’était pas prêt de se calmer, alors elle le serra un peu plus fort, et elle se mit à fredonner. C’était une chanson douce, une chanson elfique, qui n’avait pas de traduction, dans aucune langue. Elle espérait que Clayton aussi avait entendu le message.

HRP – Je ne sais pas si Clayton est parti ou non alors, mais ça n’empêche qu’avec son ouie, il aurait pu l’entendre ? Bref. J’espère que ça vous va encore ? Keon, si besoin, tu peux dire que Clionestra le déplace ailleurs dans ta publication pour ne pas trop tourner en rond :D Je vous fait des bisous :D
:copyright: 2981 12289 0


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptySam 26 Oct - 17:55

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Toujours en retrait, je parvenais à conserver mes désirs en laisse grâce à la fiole d'hémoglobine offerte que j'avais avalé sans retenu. J'assistai dans mon mutisme complet, à la scène touchante entre le jeune homme et l'elfe "accompagnatrice" dans son intégralité... y compris ce regard de contrariété que me lança la blondinette. Alors, non je n'avais pas rêvé... elle était belle et bien en train de me faire la morale sur mon agréable accablement advenu un peu plus tôt! Je ne pus contenir un soupire d'amusement sur ses paroles concernant l'amitié. Je savais maintenant, que sur ce fait, elle n'avait pas tort. La véritable et précieuse amitié pouvait faire des merveilles si on lui laissait l'occasion d'agir. Cette pensée me rebutait presque, mais je devais admettre que j'y croyais maintenant!

Ensuite, ce fut le regard de l'homme qui se porta sur ma personne... en colère qui me fit tilter! " Bon qu'ai-je fait cette fois pour mériter cet énervement peu discrète? Est-ce tout simplement parce que je lui ai épargné les "désagréments" d'une morsure? " Puis, une étrange bouffée d'air m'assaillit en m'irritant la gorge au passage. Je toussotai durement en posant ma main libre devant mes lèvres. Ce n'était pas naturel tout ça! Mon regard rubis apparut sous le choc et il se posa sur le médium qui était semblait-il toujours colérique. Je reprenais lentement le contrôle de ma respiration en faisant disparaître mes attraits inhumains. Ouais, avec tous ces retournements de situation, ce n'était clairement pas ma soirée! J'aurais mieux fait de... en fait non j'avais bien fait de quitter l'immeuble! Qui sait ce qui serait advenu si je perdais le contrôle entre les murs du quartier général!  

Les nouvelles paroles de la femme à mon attention furent prononcés. Celles-ci me firent rire légèrement en hochant la tête positivement en clarifiant ma voix suite à cette quinte de toux anormale.


- N'ayez craintes... cela me parait clair comme de l'eau de source... je vous rejoindrai sous peu!

Une douce fragrance de sang embauma l'air et elle me fut apporté par la brise nocturne. Je fermai les yeux en l'humant avidement... Instinctivement, mon corps se mouva dans la direction du duo. Je me devais de les quitter... MAINTENANT! Ensuite, en me faisant violence, mes pas m'éloignèrent de la source de cette exquise arôme.

Je tentai de me concentrer sur une autre piste que m'apporteraient mes sens en affût. J'étais même prêt à prendre le premier animal qui passerait! Toutefois, ce fut mon ouïs qui fut le premier interpellé... Clionestra lâcha un commentaire qui ne me laissa pas de marbre. La demoiselle me qualifia encore de "bonne personne"! Mes membres cessèrent tout mouvement un bref instant, analysant ses paroles à nouveau comme la première fois que je les avais entendus. Cependant, ma soif omniprésente ne le vit pas du même oeil et elle me fit reprendre la chasse aussitôt!

Je décelai avec joie, non loin la présence d'une femme arpentant le parc, seule. J'usai de l'hypnose pour la faire venir à moi. Ensuite, je nous éloignai du sentier fréquenté afin de dénicher un coin à l'abris du regard. Une fois fait, je la mordis sans retenu à son poignet. Lentement, ma faim diminua. Puis, je m'arrêtai avant que le sang vienne à lui manquer. Je lui fis perdre les souvenirs de notre rencontre avant de simplement disparaître.

Comme convenu, j'usai de mon odorat pour remonter leur piste afin de les rejoindre.

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 243

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptySam 2 Nov - 21:33

Les esprits se délectent de l’état émotionnel du médium, ils cherchent la faille, ils sentent qu’elle est si proche, ils en ont assez d’attendre, ils l’ont repéré depuis si longtemps cet homme instable, mais aucun d’eux n’avait la claire certitude de vouloir son corps dépendant de tant de drogues, ce corps de tant de souffrances… Mais cela semble toujours mieux que de rester un ectoplasme, il faut saisir chaque opportunité.

- Oui, j’veux… J’veux bien un milkshake…

Finit-il par réponse d’une voix tremblante, parce que depuis qu’il en avait goûté avec son ami, il doit dire qu’il aime vraiment ça et puis, ça l’avait également réconforté quand il était en mauvaise posture dans ce bar. Le milkshake semble en voie de devenir sa nouvelle gourmandise de consolation, lui qui est si mince, il pouvait sans problème engloutir des litres et des litres si seulement ça pouvait combler le vide qu’il ressent ces derniers temps.

- J’ai tellement mal…


Il ne sait pas si elle peut vraiment comprendre et pourtant, il aimerait ça, il en a terriblement besoin de quelqu’un qui puisse lire dans sa tête, comprendre la douleur qui le paralyse. Cette douleur qu’il ressent jusqu’au plus profond de sa moelle épinière. Le sevrage se poursuit, mais c’est une lutte de chaque jour, son cerveau lui envoie des signal pour le faire replonger, la douleur physique en fait cruellement parti !

Le vampire avait mit les voiles, Keon a de la difficultés à gérer sa frustration, il respire difficilement, il sait qu’elle ne le lâchera pas, mais elle est sa marraine. Elle est là pour l’aider, pas vrai ? Pourquoi est-ce qu’il ne se laisserait pas juste faire, au moins une fois.

- J’te l’ai jamais dit… Je… C’est pas que l’alcool… Je… J’ai été pendant dix ans au service des vampires… Je… C’est eux qui m’ont fait ça…

Et il touche sa cicatrice en tremblant, il n’en parle jamais, bon sang ça fait d’autant plus mal de verbaliser, pourquoi est-ce que cette soirée était aussi terrible ? Oui, il avait eut des hot dog, il aurait pu avoir sa morsure et tout le monde aurait été contents…

- Laisse le me mordre… J’en ai besoin. C’est en train de me tuer, j’t’en supplie va l’chercher, il faut qu’il revienne, j’ferais tout ce que tu veux, mais j’veux que ça s’arrête.

Il se sent mal, parce qu’il a l’impression que son couple bat un peu de l’aile, perdre Violet, même un tout petit peu, ça le bouffe, ça le détruit, ça le plonge dans son vide intérieur, dans la souffrance qui le grignote en silence.




Can you save my heavy dirty soul ?

Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !


Présence réduite du 13 au 28 novembre pleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyMer 6 Nov - 16:48

Clionestra essayait de courir après deux lièvres à la fois… l’un d’entre eux était un vampire, vieil ami et partant parce qu’elle ne pouvait pas lui mettre une laisse, l’autre semblait encore un peu docile et accepter de rester dans ses bras… Elle pensait à Clayton… oh oui, elle allait s’occuper de lui aussi… A notre époque, être un vampire qui boit à même le cou était dangereux, et qu’importe le consentement, elle refusait de voir son ami dans la même situation qu’il y a des années, quand elle l’avait trouvé en bas de sa porte. Claire comme de l’eau de roche, le vampire n’avait plutôt pas intérêt de changer d’avis, sinon c’était elle qui allait le manger. Si le sang de loup ne fait rien, les morsures elles, pouvaient lui faire du mal … et elle se dit qu’elle n’aurait même pas besoin de se transformer pour lui becter le bras, au vue de son mécontentement.

Mais bon, elle n’avait pas le choix de faire au plus presser. Petit idiot addict qui pleure, ensuite grand idiot addict qui se néglige … quoi que les deux se négligent en réalité … Elle sourit alors en continuant à caresser la tête de l’homme dans un geste maternel des plus doux.

- Alors nous y allons.

Elle préfèrerait un thé au jasmin, mais son petit protégé avait besoin de sucre, de sucre et de sucre… et quoi de mieux qu’un milkshake pour lui faire avaler trois ou quatre morceaux de sucre sans qu’il ne le comprenne ? Il avait besoin de se calmer aussi …et elle se déplaçait doucement non sans le quitter de dans ses bras… elle n’était pas sur que l’homme comprenne ce qu’il se passe mais tant pis.

- Je sais Keon, je sais. Je suis là pour t’aider

Elle pouvait comprendre la souffrance. Elle ne l’avait pas vécu ainsi … mais elle pouvait comprendre, alors elle essayait de lui faire comprendre qu’elle était vraiment là. Vraiment présente… Vraiment pour l’aider de la force de ses petits bras…

- Et non, idiot de la lune. S’il revient, et qu’il te mord, ça vous blesserait tous les deux. C’est une personne bien, tu crois qu’il a envie d’avoir une souffrance en plus sur les épaules ? Il en a déjà tellement.

Elle l’aida à se déplacer tout en parlant et rentra dans le premier café… tiens, le même dans lequel Keon avait été avec Lucas (parce que j’en ai envie). Le patron reconnu tout de suite Keon, et il se mit à préparer un milkshake, comme il l’avait promis silencieusement à un petit blond très silencieux. Elle fit s’assoir Keon, et elle se mit à ses côtés… elle allait avoir besoin de Clayton pour le coup… elle allait lui demander… comment calmer une dépendance aux morsures… Clio restait prés de son protégé et lui fit un sourire. Pas question qu’il ne retombe la dedans … Elle avait encore un petit oiseau dont elle devait réparer les ailes…

Pourquoi les personnes qui avaient un cœur aussi grands se trouvaient toujours être les personnes avec le cœur aussi lourd. Elle soupira en prenant le milkshake et sourit. Clionestra allait payer alors que l’homme lui montra la pancarte. C’était écrit « boisson en attente » et une barre avait été effacé. Il y avait pareil pour la nourriture et le patron donna à l’ami du petit un muffin au chocolat. Clionestra le remercie doucement.

- Mange et calme-toi, on va parler plus sérieusement de ce qu’on va faire pour que tout aille mieux, parce que tu me connais pas encore, mais je suis le genre sacrément têtue quand je veux faire quelque chose.

Refuser un mariage princier, taper des loups garou, écraser des vampires et des elfes noirs… Franchement, les deux hommes devaient être contents qu’elle n’ait encore rien fait de trop étrange.

HRP – Clayton, tu peux dire que dès qu’il arrive elle lui pose la question pour t’aider à avoir de quoi rebondir :D


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 EmptyJeu 7 Nov - 5:25

Rufus & Keon
Gravestones calls my bones


Mes sens me conduisirent vers un petit café plutôt tranquille avec peu de clientèle en son sein. C'était assez amusant d'ailleurs que multiples commerces restent ouverts si tard de nos jours. Autrefois, ce n'était pas ainsi... hormis quelques tavernes! Enfin, les êtres nocturnes actuels, peu importe la nature de ses êtres, devaient clairement s'en réjouir!

Je franchis alors, la porte vitrée en repérant le duo recherché d'un coup rapide d'oeil. La faible population présente en était la cause. Ils étaient assis à une table autour d'un breuvage et d'un encas, cependant à l'écart au fond du café. Mes pas instinctifs me conduisirent aussitôt à leur hauteur. Ensuite, je pris, à mon tour, place à leur table en m'asseyant où il avait de la place. J'observai brièvement le décors que composait le lieu. Ce fut assez charmant dans son genre! Puis, mon attention se posa sur mes interlocuteurs.


Le questionnement de Clio à mon arrivée me fit haussé un sourcil par la surprise. L'information prit un moment à être assimilée. Mon regard passa donc sur l'autre homme présent qui dégustait l'encas en silence. Je lâchai un soupire. " Alors, je ne me suis pas mépris sur son compte... il est bien accroc! Tente-t-il de se départir de ce faux plis? Probablement... Heureusement que je ne l'ai pas goûté! Donc, que dois-je faire maintenant? " Je répondis à reportant mon regard sur la demoiselle avec une voix désolée.

- Non navré Clionestra, je ne te serais d'aucune utilité sur ce coup-là, car j'ignore comment l'on doit s'y prendre pour briser ce genre dépendance. Je n'ai que très rarement côtoyer ce genre de mal...

Mon esprit tenta de ramasser mes souvenirs susceptibles d'aider dans cette situation. J'eus une pensée pour Lily ... l'avais-je exposé à ce genre de tourment? Aussi agréable qu'elle le prétendait cela restait tout de même une dépendance! Et si elle le vivait, j'étais responsable de son origine! " Bon... voilà que m'égare encore... Je suis de plus en plus irrécupérable! " Je repris donc simplement en omettant mes pensées incriminantes à mon égare.

- Cependant, pour toute dépendance, l'on doit éviter d'exposer le dépendant à son "fruit défendu" non ? Il serait peut-être plus judicieux que je vous laisse dans ce cas! Je ne désire pas envenimer la situation...

J'étais prêt à les quitter s'ils me le demandaient. Après tout, ma présence pourrait aggraver la situation et j'étais certainement pas le plus irréprochable des vampires errants dans cette ville. Si nous n'avions pas été interrompus, j'aurais certainement flanché!


Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Gravestones calls my bones | Rufus & Keon   Gravestones calls my bones | Rufus & Keon - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Gravestones calls my bones | Rufus & Keon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rufus Shinra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ Downtown of L.A :: Hollywood-