Partagez
 

 Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfe Noir
Jesus Goodman
Jesus Goodman
Elfe Noir
⚝Paroles Échangées : 158
⚝Localisation : Dans ton Q ♥

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptyMar 3 Sep - 15:13


 
Princesse en détresse
 
Myranda Salinger & Jesus Goodman

 
 
Où qu'il est mon Prince ?
La nuit tout est noir, sombre. Les ombres envahissent le monde, les monstres sortent de sous les lits, les créatures les plus affreuses s’éveillent pour tuer, massacrer, torturer. Il existe même de ces nuits où la lune ne peut combattre les ténèbres et se perd ailleurs, plongeant la terre dans le noir le plus total. Oui, la nuit tout est noir, d’une beauté époustouflante.

Tout, sauf Los Angeles.

Jesus lève les yeux au ciel, au-delà des immeubles, en sirotant un Coca-Cola dans un gobelet en carton. La nuit à L.A., les étoiles n’existent pas. C’est à peine s’il arrive à distinguer le ciel, l’espace, les ténèbres du vide intersidéral, derrière les lumières éternelles de la cité des stars. L’elfe noir soupire, soûlé par tant de luminosité, d’écrans allumés même à une heure aussi tardive, de devantures de magasins qui clignotent pour attirer son attention, de lampadaires, de lampes par les fenêtres, de…, de…

Peu importe où il regarde, il a l’impression de ne voir que ça : de la lumière partout. Déclinée dans toutes ses teintes possibles, inondant les rues, les trottoirs, les visages de passants qui, au final, ne regardent même pas ce qui essaie d’attirer leur attention. La plupart ont leurs yeux rivés sur les écrans de leur téléphone portable, petit bijou de technologie dont les gens ont cette fâcheuse tendance, allez savoir pourquoi, de pousser la luminosité d’écran à son maximum.

L’elfe noir bat plusieurs fois des cils pour se soustraire à cet étrange cauchemar qui s’agite autour de lui. Le cola profite de sa distraction pour se coincer en travers de sa gorge. Il tousse plusieurs fois, s’appuie impunément contre un total inconnu et lui crache presque à la figure ce qui a essayé de le tuer. L’autre le regarde mal, perdu entre un dégoût profond et une colère sourde qui le garde juste assez longtemps tétanisé pour que Jesus ait déjà disparu.

Il déambule quelques minutes dans les rues plus minces de Los Angeles, en quête d’un coin plus calme, moins lumineux. Quand, enfin, il trouve l’endroit parfait, il s’avère être le lieu de rendez-vous de quelques péquenauds sortis d’un bar, pas très loin. Jesus connaît plutôt bien le quartier. Il a l’habitude de traîner dans le coin, quand il s’ennuie, et de manger dans un diner du quartier quand il a faim. Ce même diner, d’ailleurs, où les serveuses s’amusent à le regarder bizarrement depuis quelques temps. L’elfe noir n’a pas la moindre idée de ce qu’elles peuvent bien lui vouloir, mais il finira par le découvrir.

Bref, Jesus connaît donc le coin, presque comme sa poche, et quelques visages qu’il croise souvent dans le quartier. Ceux qui se présentent devant lui, à l’instant, dérangés par son arrivée, il se souvient les avoir déjà bousculés, une ou deux fois, par inadvertance, évidemment. Du moins est-ce l’impression qu’il a en zieutant le plus grand, celui qui a l’air le moins intelligent et qui, pourtant, endosse le rôle de chef de cette petite bande de débiles. Trois ploucs qui, assurément, doivent se prendre pour les rois de la nuit dans le nord de L.A.

« Eh ! L’affreux, tu vois pas que tu déranges ? lance le plus grand, essayant de l’intimider. »

L’elfe reste immobile, à quelques pas du petit groupe. Il sait que le coin est plutôt calme, que peu d’habitants passent par là. Ce qui ne laisse aucun témoin, non ? Jesus sent monter en lui l’envie d’écraser ses poings contre les visages de ses adversaires.

« Dis, faut pas lui parler comme ça, répond Jesus en pointant, du bout de la paille de son gobelet, l’un des acolytes du petit chef. C’est pas de sa faute s’il est né comme ça. »

Aussitôt, l’elfe noir reprend une gorgée de Coca-Cola qui émet un bruit très désagréable quand la paille se remplit de plus d’air que de liquide. Les trois glandus, eux, s’échangent des regards et mettent une bonne minute à comprendre les insinuations de Jesus. Quand, enfin, ses mots prennent tout leur sens dans leurs crânes vides d’intelligence, le plus grand fonce sur l’elfe et l’attrape par le col. Si près de la brute, il ne peut louper les yeux qui le fixe avec rage, teintés de jaune. Le caïd s’apprête à parler, mais Jesus l’interrompt d’une grimace dégoûtée.

« Oh, c’est toi qui sens la chienne, comme ça ? se moque-t-il en tapotant l’épaule de son agresseur, compatissant. Faut se laver de temps en temps, mon toutou. »

Un grand sourire aux lèvres, Jesus sait que, cette nuit, il crachera un peu de sang, mais le jeu en vaut plus ou moins la chandelle. C’est que l’elfe noir s’amuse comme un petit fou à emmerder le monde au point de les voir hurler de rage. Ce que le garou fait en serrant le poing. Sa main prend de l’élan et fuse sur le visage de Jesus qui tombe à terre alors que l’autre l’a lâché et… rit. Il se bidonne, à même le sol, son Coca renversé à côté de lui, jusqu’à ce qu’un coup de pied en plein ventre vienne lui couper le souffle.

Au moins, cette nuit, l’elfe noir ne s’ennuiera pas.
 

(c) ROGERS.



Laughter is the best medicine - fear the shadows
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
Myranda Salinger
Myranda Salinger
Métamorphe
⚝Paroles Échangées : 89
⚝Age : 32

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptyDim 8 Sep - 14:40

Princesse en détresse

feat. Jesus Goodman

A mon arrivée dans la BACS je refusais de sortir... J'avais tellement peur de me transformer en panthère noire pendant une bagarre... Alors j'ai beaucoup étudié les différents dossiers pour soit disant étudier la façon de procéder et voir sur quelles interventions on peut agir. Un jour, je suis tombée sur un dossier qui m'a marqué. Il parle d'un mec chauve, un fou furieux qui sévit dans tout le pays. La seule preuve qu'on a c'est une vidéo de surveillance très mal filmée. On arrive à le deviner mais cela n'a jamais été assez suffisant pour l'interpeller. Il a toujours été super malin et a toujours su cacher ses traces et ne laisser aucun témoin... Et ce depuis de nombreuses années...

J'ai étudié de fond en comble ce dossier. Je ne sais pas pourquoi mais je me suis promis d'un jour le trouver et l'arrêter. Mais comment faire avec simplement une vidéo de très mauvaise qualité ? Je ne sais pas mais toujours est-il que j'ai eu un coup de chance il y a quelques mois...

Je suis tombée nez-à-nez avec lui... Croyez le ou non mais il s'agissait vraiment de lui... Mais comme un doute persiste j'ai décidé de le prendre en filature discrètement et sans en parler à qui que ce soit. Je dois être sûre à cent pour cent avant de le ramener. Mais pour l'instant les choses ne se passent pas comme je le voudrais...

Je ne suis plus tellement sûre qu'il s'agisse bien de lui... On dirait une pauvre petite victime qui se fait agresser en permanence. Et ce que je ne comprends pas c'est qu'il se laisse faire... S'il était l'homme de mon dossier il aurait depuis longtemps tué les personnes qui lui font du mal... Ou alors il prépare quelque chose mais quoi ?

Ce soir n'est pas différent des autres soirs... Il se balade dans un endroit assez sombre non loin d'un bar. Il n'y a que des badauds autour de nous. Je suis cachée pour ma part sur le toit. Je ne voudrais pas que Jesus me remarque. Je n'arrive pas à entendre ce qu'ils se racontent à cause des bruits de la rue. Mais soudain je vois qu'un individu se met à frapper Jesus. Les coups fusent et la victime se laisse faire... Je ne peux pas laisser faire... Je fais partie de la BACS, je ne peux pas les innocents se faire démolir... Même les coupables d'ailleurs... Et surtout j'ai besoin de Jesus vivant pour le faire enfermer s'il est bien le fou que je recherche depuis un an...

Je descends donc de mon toit et m'approche calmement des trois individus qui frappent leur victime au sol.

- Trois contre un ? Vous êtes sérieux ? C'est n'importe quoi...

- Et tu comptes faire quoi ? Nous frapper ? Tu risques d'abîmer ta manucure gamine.

Je souris alors en penchant légèrement la tête sur le côté. Et sans prévenir je saisis un premier des agresseurs et lui assène un coup de poing dans la gorge. Un autre commence à me frapper mais je me défends du mieux que je peux. Sans m'en rendre compte mes yeux se mettent à luire, ma panthère veut juste montrer qu'elle n'est pas loin. Je me retourne pour regarder Jesus et voir s'il respire encore avant de reporter mon attention sur les trois adversaires. Ma panthère se réveille en moi, prête à sortir mais je ne le désire pas...

made by guerlain for bazzart


Au service de la BACS
Une panthère sommeille en moi.  ▬ En travaux psychologique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Noir
Jesus Goodman
Jesus Goodman
Elfe Noir
⚝Paroles Échangées : 158
⚝Localisation : Dans ton Q ♥

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptyDim 8 Sep - 19:24


 
Princesse en détresse
 
Myranda Salinger & Jesus Goodman

 
 
Où qu'il est mon Prince ?
La joue de l’elfe le brûle. Une faible douleur comparée à ce qu’il a déjà connu ailleurs, en un autre temps, une époque révolue où il pouvait trouver de vrais adversaires dans ses errances, des créatures capables de lui faire cracher du sang et de briser ses os. Un peu comme le garou, devant lui, qui, pourtant, le touche à peine. Peut-être a-t-il peur de tuer un homme, au milieu d'une ruelle de Los Angeles ? En tout cas, le coup amuse Jesus qui ne peut s’empêcher de rire, et rire, et rire. Il s’amuse de la situation comme un petit fou. Ce qu’il aime le plus, ce n’est pas la douleur, dans un masochisme inavoué, mais les cris de rage de ses agresseurs, leurs visages tordus par la haine, leur envie de lui arracher son rire. Sauf que Jesus continue, toujours, de rire. Encore et encore.

Le coup de pied dans le ventre a le don de lui couper le souffle. L’elfe se plie en deux, les bras croisés sur le ventre, et inspire profondément. La douleur le fait grincer des dents, mais il tient bon. Ce n’est que le début d’une longue nuit, il le sait, il le sent. Il le désire presque, coincé dans une folie plus dangereuse encore que celle qui l’a mené à tuer des « innocents ». Peut-être qu’il mourra, un jour, au milieu d’une rue comme celle-ci, abandonné par ses agresseurs, seul. Étonnamment, ça ne l’effraie pas autant que ça le devrait. Il a l’impression d’une fatalité, d’un destin qu’il ne peut pas et ne veut pas changer. Au fond, il s’en fiche un peu de mourir ici, comme ça.

Les prochains coups visent, heureusement pour lui, d’autres zones. Ses jambes, ses bras. La rage semble aveugler le grand garou qui ne regarde pas où il frappe, il se contente de frapper, d’essayer de faire taire l’elfe noir. Car, souffle repris, Jesus s’est remis à rire. Parfois tout bas, parfois très fort. Un rire coupé en même temps que son souffle quand la chaussure s’enfonce dans son ventre, touche ses côtes, ou écrase son dos. Mais le rire ne cesse jamais vraiment et revient toujours à la charge, attisant la haine des trois petits cons.

Jusqu’à ce que son héros se pointe.

Une bonne femme, les cheveux courts, comme un danger qui brille dans son regard et que les trois autres sont trop bêtes pour apercevoir. Mais Jesus voit et sourit, amusé par l’arrivée inopinée de son Prince Charmant venu le délivrer du Grand Méchant. Il rit à nouveau alors que ses agresseurs provoquent la dame. Lui aussi, il aimerait pouvoir le faire. Il sait que ça vaut le détour, qu’elle pourrait bien lui faire avaler une ou deux dents. L’attitude de l’inconnue ne fait que confirmer ses soupçons. Concentré sur le combat de la jeune femme, l’elfe noir en oublie son propre adversaire, le plus grand, qui lève déjà le genou, haut, très haut, dans l’espoir d’écraser Jesus, de le mettre K.O., peut-être, pour s’occuper lui-même de la donzelle.

Jesus roule sur le côté. La chaussure s’écrase juste derrière lui, sur le bitume. Les poings serrés, le garou rage et n’attend pas plus longtemps pour recommencer, visant la nouvelle position de sa victime. Mais l’elfe, à nouveau, roule sur le côté, revient là où il était encore dix secondes auparavant. La chaussure frappe la route et Jesus voit, dans les yeux de son agresseur, que le choc dur, répété deux fois de suite, le fait souffrir. Alors Jesus rit, et roule, encore, et encore. Jusqu’à ce que le grand hurle de rage et change de tactique.

Le garou fond sur l’elfe, l’attrape par le col et le soulève au-dessus du sol. Ses acolytes, eux, s’occupent de l’inconnue. Jesus se tortille entre les mains de son agresseur, non pas pour se dégager, mais pour l’énerver encore plus. Il sait que la femme aura bientôt terminé son affaire des deux autres. Il ne restera alors que le chef et la bête du chef. Ainsi qu’elle et sa bête à elle. Car Jesus sait ce qu’il a vu briller dans le regard de celle qui a cru bon de venir le sauver. Une lueur différente de celle du gros lourdaud qui recule la tête dans l’intention d’asséner un coup de boule.

L’elfe choisit ce moment pour balancer un pied directement entre les jambes de son agresseur. Celui-ci gémit et lâche sa victime. À terre, Jesus recule de quelques mètres, se met debout et vient se réfugier derrière sa sauveuse. Le grand débile, plus loin, est tant aveuglé par la haine qu’il commence déjà à se transformer. Si Jesus ne rit plus ouvertement, il n’en pense pas moins, tant amusé par la situation qu’il ne sait plus qui il doit aider. Le garou ou l’inconnue ? Finalement, il agrippe la manche de la femme, comme un noyé agrippe une bouée de sauvetage, et couine à son oreille :

« Faites quelque chose, faites quelque chose, faites quelque chose ! Il est devenu fou, il va tous nous tuer ! »

Jesus pousse un petit cri très aigu quand le garou, lui, pousse un grognement inhumain. L’elfe feinte la panique, bat un instant des bras qui percutent malencontreusement sa sauveuse pour l’amener à faire un ou deux pas en avant et l’engager presque de force dans le combat, puis il recule précipitamment, se trouvant une place de choix pour admirer tout ça.
 

(c) ROGERS.



Laughter is the best medicine - fear the shadows
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
Myranda Salinger
Myranda Salinger
Métamorphe
⚝Paroles Échangées : 89
⚝Age : 32

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptyDim 8 Sep - 20:39

Princesse en détresse

feat. Jesus Goodman

Quand je m'approche je me rends compte que la victime rigole. Je ne sais pas si c'est la folie qui le pousse à faire cela ou la peur. Parfois on peut réagir de façon incontrôlable comme rire à un enterrement. C'est juste les nerfs qui lâchent. Mais si j'ai bien en face de moi le terrible individu de mon dossier cela doit être la folie qui parle mais bref. Ce n'est pas le moment d'y penser. Je dois sauver son petit cul de meurtrier pour le faire enfermer par la suite lorsque j'aurais suffisamment de preuves contre lui.

Je me retrouve face à deux loup garous. Ils sont légèrement éméchés et très très en colère. Heureusement que j'ai de bons professeurs à la BACS qui me permettent de parer les coups et d'en donner. Après avoir mis un premier coup de poing dans la gorge du premier je décide tout simplement de mettre un coup de pied dans les parties génitales du second. Je ne m'occupe plus de Jesus même si je sais qu'il est en dans de sale drap. Tant que je l'entends rire je sais qu'il est vivant et cela me suffit amplement.

Celui a qui j'ai mis un coup dans les bijoux de famille se jette sur moi  et j'en profite pour lui donner un coup de pied dans la gorge. Il tombe immédiatement KO au sol. Le second en profite pour me sauter dessus. Ma bête a de plus en plus envie de sortir mais je sais que je peux le maîtriser seule. Je ne veux pas la laisser sortir... Je ne pourrais sans doute pas garder le contrôle par la suite alors non c'est un combat d'humain à humaine. Je le fais passer par dessus moi en me penchant en avant et me penche ensuite au dessus de lui pour lui donner un bon gros coup de poing dans le visage. Je n'ai pas le temps de rigoler et de danser avec lui mais voilà qu'il se relève... J'ai été bien trop gentille.

Soudain je sens quelque chose derrière moi ou pour être plus précise quelqu'un. Je jette un coup d'oeil et je vois Jesus. Je balance à nouveau mon poing contre la gorge de mon adversaire qui cette fois-ci tombe par terre et ne se relève plus. Je me retourne alors tout doucement. L'homme que je viens de sauver s'accroche à moi et me demande d'agir... Je lève le regard et me rend compte qu'effectivement nous sommes en danger désormais... Notre ennemi est entrain de se transformer... Oh non....

Au moment où j'allais dégager Jesus de mon chemin pour le protéger le voici qui s'en faire exprès me pousse en avant face au garou... Je n'ai pas d'autre choix que de... Non... Me dites pas que je dois me transformer. Je ne peux pas, je ne dois pas. Je ne veux pas perdre le contrôle et laisser ma bête agir à ma place... Mais face au garou, sans arme, je n'ai aucune chance.

Ainsi donc commence ma transformation. J'essaie de ne pas crier, de ne pas grimacer mais c'est si dur... Cela fait si mal... Je sens mes os se briser, mon corps s'allonger, mes poils pousser tout comme mes griffes et mes crocs. C'est si douloureux... Une fois la transformation complète ma panthère noire prend ma place et pousse un feulement. Elle se met en posture d'attaque, les yeux fixes et aux aguets, le corps tendu prête à bondir. Je n'ai plus aucun contrôle sur elle. Cependant elle fait ce que j'aurais fait c'est à dire qu'elle pousse Jesus un peu plus loin d'un petit coup de queue  puis se concentre à nouveau sur le garou. Elle attend de voir si elle va attaquer, si c'est le cas elle sera prête à le recevoir.

made by guerlain for bazzart


Au service de la BACS
Une panthère sommeille en moi.  ▬ En travaux psychologique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Noir
Jesus Goodman
Jesus Goodman
Elfe Noir
⚝Paroles Échangées : 158
⚝Localisation : Dans ton Q ♥

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptySam 14 Sep - 15:25


 
Princesse en détresse
 
Myranda Salinger & Jesus Goodman

 
 
Où qu'il est mon Prince ?
Jesus ne s’est jamais attendu à une nuit comme celle-ci. Si, quelques minutes auparavant, il s’ennuyait ferme, prêt à abandonner les rues de Los Angeles pour se réfugier dans le confort partiel de son petit appartement, il ne regrette pas, maintenant, de s’être accordé un dernier petit détour dans les ruelles du nord de la ville. Un combat contre un garou et deux de ses acolytes – garous ou non, peu importe, puisqu’ils sont déjà K.O. – est déjà une aubaine qui a permis à l’elfe noir de s’amuser un peu. Il sent encore la douleur dans son ventre et son dos, à cause des coups de l’ennemi, mais il se souvient plus encore de celle de son adversaire quand il a frappé ses bijoux de famille. Ajoutée à cela la haine de son adversaire et Jesus ne peut qu’être aux anges, s’amusant comme un petit fou.

Il n’aurait jamais prévu l’intervention d’une autre créature. Une femme qui sait se battre, a déjà mis K.O. deux des trois idiots, et doit maintenant faire face à un loup-garou enragé. L’elfe a vu, dans ses yeux, une lueur qui n’a rien du regard d’une simple humaine. Il sait, qu’elle aussi, cache quelque chose de plus sauvage, de plus violent, de plus dangereux encore. Il le sait et c’est ce qui le force à la pousser en avant, plus près du garou, pour qu’elle n’ait pas le choix de se battre. Jesus n’a, de toute façon, pas très envie d’affronter un loup en colère. Il a un peu la flemme, à vrai dire. Et il ne connaît pas le témoin, il vaut mieux qu’il reste en retrait.

L’adversaire a fini sa transformation. Un gros loup gris se tient à la place du nigaud et menace la demoiselle en détresse, Jesus, et son Prince Charmant venu le sauver, l’inconnue. Si l’elfe noir recule un peu pour laisser faire les deux bêtes, il est un spectateur indécis, le doigt posé sur sa télécommande sans savoir s’il doit voter un ou deux. D’un côté, un débile qui a la force des maudits de sa race et appartient peut-être à une meute (ce qui revient à devenir l’ennemi de toute une bande de petits loups enragés). De l’autre côté, une animorphe qui se fait désirer. Jesus a toujours préféré les animorphes aux garous, sans savoir vraiment ce qui peut motiver son choix. Néanmoins, contre un garou, le rapport de force penche dangereusement pour le loup. Il hésite encore, ses yeux sombres fixés sur la femme, attendant de savoir si elle va mordre à l’hameçon ou abandonner le combat.

Évidemment, elle mord. Ses os se dessoudent, se ressoudent, sa peau se tend, se détend, les griffes poussent, les crocs, la queue. Jesus ne loupe rien du spectacle, se délecte de la douleur à l’état pur. Il se demande un instant quel animal jaillira bientôt de cet amas de chair, de muscles, de sang. Il espère presque voir apparaître un gros prédateur, une bête enragée que même un garou, avec sa force décuplée, aura du mal à faire ployer. Un ours, peut-être. Un yéti ?

Le feulement de la panthère arrache un frisson à Jesus. Un bon gros chat tout noir qui se tient prêt à se battre. Il devine les muscles puissants sous le pelage obscur, les griffes acérées, les longs crocs. Une belle bête comme l’on en voit rarement en plein milieu d’une ville comme celle-ci, au beau milieu de la nuit. Un animal comme il les aime et qui lui amène déjà quelques étoiles dans les yeux. L’elfe noir vote pour la magnifique panthère sans hésitation, mais il sait qu’il ne faudra pas longtemps au loup pour la mettre hors d’état de nuire. Alors il décide de piper les dés.

« Va-t-en, sale bête ! couine-t-il, cachant mal son amusement derrière sa fausse frayeur. »

Sans crier gare, ou peut-être qu’il vient de crier gare finalement… Bref, Jesus s’empare d’un bout de trottoir cassé, juste à côté de ses pieds, et le lance aussitôt sur le loup. Le caillou vole au-dessus de la panthère, évite de justesse la gueule du garou et vient le frapper au niveau de l’épaule. L’elfe y a mis toute sa force d’elfe noir et il sait, au grognement énervé du loup, que son coup a non seulement touché, mais aussi fait mal. Une douleur qui l’empêchera peut-être d’attaquer à fond de cette patte là, mais qui a pour but premier de détacher de la panthère l’attention du garou et la fixer sur lui-même, pauvre petit être sans défense qui prie Dieu son père adoré pour lui sauver la vie.
 

(c) ROGERS.



Laughter is the best medicine - fear the shadows
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
Myranda Salinger
Myranda Salinger
Métamorphe
⚝Paroles Échangées : 89
⚝Age : 32

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptyDim 6 Oct - 18:10

Princesse en détresse

feat. Jesus Goodman

Après m'être occupée des premiers attaquants je me retrouve face à un loup garou.je n'ai donc pas le choix que de me transformer à mon tour même si je n'aime pas du tout cela... Je hais cet abruti que je dois sauver. La panthère pousse un feulement d'énervement . L'abruti menace le loup garou. Il est complètement inconscient... Mais au final il n'est peut être pas si bête que cela. Il jette un truc sur le loup et le blesse à l'épaule. Il a créé un point faible.

C'est à cet instant que la bête noire décide d'attaquer et vient chopper avec sa gueule la patte blessée pour tirer dessus. Le loup garou lui plante ses griffes dans le dos ce qui force ma bête à lâcher... Elle recule alors. La douleur est présente mais ce n'est pas grave. Il faut tuer ce loup. Elle attend que le loup vienne à elle. Ce qu'il fait d'ailleurs. Sans prévenir elle pousse plus loin Jesus pour ne pas qu'il soit blessé et bondit sur le loup. Un combat commence alors, un vrai. Des coups de griffes, des coups de crocs. Elle arrive à lui arracher des poils, lui mordre la gueule. Elle essaie souvent de viser la patte blessée mais pas trop quand même car cela met sa nuque à vue et pourrait être fatal.

La panthère noire recule à nouveau. La douleur est de plus en plus présente et la fatigue se fait quand même ressentir. Son adversaire est puissant et fort. Il faut dire aussi dire que de temps en temps elle surveille Jesus pour voir s'il ne prend pas la fuite. Il ne faudrait pas qu'elle le perde trop longtemps de vue.

Elle tourne autour du loup. Il a l'air d'être dans un sale état. Elle sait qu'elle peut avoir le dessus mais il ne faudrait pas qu'elle rate son coup... Elle réfléchit tout en évitant de lui tourner le dos. Elle grogne souvent. Sa concentration est portée totalement sur son adversaire. Il commet alors une petite erreur et c'est à ce moment-là qu'elle décide de se jeter sur lui pour mordre sa patte blessée qu'elle brise enfin dans un gros crac sonore. Sans réfléchir et sans écouter mon avis elle se rue sur lui et l'achève alors que je ne le voulais pas du tout. Je ne voulais pas tuer mais elle en a décidé autrement...

Ma panthère fini par se coucher au sol en haletant et se léchant les plaies atteignables. Tout son corps lui fait mal et elle n'a pas encore conscience des plaies qu'elle a. Elle ne sait même pas si certaines blessures sont très grave. Et pour l'instant elle ne veut pas me laisser reprendre le dessus et redevenir humaine... Elle couine.

made by guerlain for bazzart


Au service de la BACS
Une panthère sommeille en moi.  ▬ En travaux psychologique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Noir
Jesus Goodman
Jesus Goodman
Elfe Noir
⚝Paroles Échangées : 158
⚝Localisation : Dans ton Q ♥

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] EmptyMar 22 Oct - 12:08


 
Princesse en détresse
 
Myranda Salinger & Jesus Goodman

 
 
Où qu'il est mon Prince ?
Jesus est aux anges. Il se croit presque dans une salle de cinéma, le confort en moins, assis sur son bout de trottoir. Le spectacle devant ses yeux le maintient parfaitement alerte. Il n’en rate pas une miette, se délecte du moindre coup, du moindre grognement, du sang qui gicle des griffes et des crocs des deux adversaires. Il donnerait cher pour participer à un tel massacre ! Mais il se retient. Bien vissé à son bout de trottoir, retenant ses mains de se frapper l’une l’autre pour montrer sa joie. Il préfère rester discret. Ne pas attirer l’attention du loup sur lui, encore moins celle de la panthère, est une bonne idée. Il ne veut pas finir en goûter.

Le loup est handicapé par la patte que Jesus a blessée. Il s’en félicite intérieurement, conscient que ça peut décider de la fin du combat. Si la panthère est intelligente – ce dont il ne doute pas, complètement gaga du gros chat noir – elle saura mettre cette faiblesse à profit et faire basculer l’avantage pour elle-même. Évidemment, dans la cohue, le félin se mange de gros coups et Jesus grimace un peu, déçu, inquiet pour son chien de combat. C’est un peu ça, en fait. Un combat de chiens pour lequel il est le seul à avoir misé. Et il mise sur la panthère, évidemment.

Bientôt, le loup s’affaiblit. Jesus se campe finalement sur ses pieds, prêt à fuir si la panthère échoue et que le garou décide de lui faire regretter d’être né. S’il cherche souvent les coups des humains, une bonne bagarre pour faire passer sa frustration, il ne veut pas être griffé par une grosse bête comme celle-ci. S’il vient à perdre un membre ou, pire, finir comme Clionestra la maudite ? Rien qu’à y penser, l’elfe noir en a la chair de poule et un vilain frisson. Il se secoue un peu dans son coin et serre les dents. L’enjeu du match, enfin, se joue devant ses yeux sombres.

Les deux bêtes se tournent autour et le chauve réfléchit à la possibilité de lancer un autre caillou, juste pour mettre, une bonne fois pour toute, fin à ce ballet ennuyant. Il veut de l’action lui ! Du sang ! Des cris ! Que les adversaires se jaugent, avant le dernier round, voilà qui ne lui plaît qu’à moitié. Et si le loup, dans un sursaut d’intelligence que l’on connaît peu aux garous, trouve un point faible à la belle panthère ? Non, Jesus ne peut pas laisser ça arriver !

L’elfe s’empare d’un nouveau caillou qu’il s’apprête à lancer au loup quand, finalement, la panthère décide d’attaquer. Elle bondit comme une furie sur la jambe blessée. Le bruit de l’os qui cède sous la pression de sa mâchoire remue Jesus. Il se mord un peu la lèvre, jalouse le félin qui a eu le droit d’être aux premières loges et se dit, qu’enfin, le combat est terminé. Le loup a perdu.

Jamais, ô grand jamais, Jesus ne pensait assister à une exécution publique. La panthère est inarrêtable et achève son adversaire d’une vitesse incroyable. L’elfe, les yeux écarquillés par la surprise et la joie, ne bouge plus, comme figé, choqué par la scène devant lui. Il bouillonne, à l’intérieur, et doit se faire violence pour résister à tout ça. Un délice pour les yeux et les oreilles, ce combat. Un bon souvenir qui ne lui échappera pas de si tôt ! Si Jesus s’attendait à ça…

La panthère, méfait accompli, s’allonge à côté de sa victime et l’elfe, lui, ne tient plus. Il se rue sur la bête, referme, sans lui demander son avis, ses bras autour de son cou et dépose, sur le haut du front du gros chat, un baiser qui cache mal son amour pour le travail bien fait. Il n’est, néanmoins, pas assez con pour se laisser avoir aussi vite et décide de cacher sa joie sous une autre idée que le simple fait d’assister à l’exécution pure et simple d’un loup-garou :

« Mon héros ! crie-t-il, sans s’inquiéter d’être entendu. Tu m’as sauvé la vie ! »

Finalement, l’elfe s’intéresse aux blessures de la panthère et se fait la réflexion qu’elle est plutôt bien amochée. Il a très envie de l’achever, mais le spectacle mérite un peu de considération de sa part. Il gratte le félin derrière les oreilles, les yeux pétillants d’admiration pour la bête complètement noire qui a du sang plein la bouche. Un tableau de rêve, un animal de compagnie comme lui seul en voudrait, qu’il se doit d’aider un peu. Mais il ne peut décemment pas traîner la panthère derrière lui jusqu’à une pharmacie… si ? C’est pas l’envie qui manque en tout cas, alors qu’il grimace déjà à l’idée de revoir apparaître l’humaine derrière la bête.

« Tu es bien amochée à cause de moi, quelle horreur ! Mais je peux pas te trimballer dans la rue comme ça… Et que va-t-on faire de lui ? Hmmmm…. Tu es le plus beau chat que j’ai vu de toute ma vie ! » (Il a très envie de lui refaire un gros bisou bien baveux, mais il se retient.) « Mais va falloir redevenir humaine, maintenant… »

Il n’en a pas envie, mais bon, pas le choix. Alors, il se détourne de la panthère (même s’il a très envie de revoir la transformation) et se penche sur le corps inconscient d’un des acolytes du loup-garou. Sans la moindre considération, il désapa le gars et, manteau défait, le lance à la panthère. Jesus ne veut pas avoir à poser les yeux sur une humaine à poil… pas une nouvelle fois. À force, il va finir par se demander s’il les attire, s’il est si irrésistible que ça, qu’elles se foutent toutes toute nue devant lui. Il n’en a pas envie, alors stop !
 

(c) ROGERS.


HRP : Prends ton temps pour répondre c2 c2



Laughter is the best medicine - fear the shadows
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty
Message# Sujet: Re: Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]   Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Princesse en détresse [pv — Myranda Salinger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Prêtresse des Glaces
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]
» Elerinna : l'ambitieuse prêtresse.
» Haute Prêtresse Ishannah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ North of L.A-