Partagez
 

 Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptySam 7 Sep - 17:05

Rufus &  Clionestra
Cette sombre nuit de l'été 1920


Été de 1920

Cela faisait déjà quelques jours, sous le commandement de l'ordre, je suivais les traces d'un lycan qui avait perdu son humanité. L'animal s'attaquait à tout ce qui lui tombait sous les griffes en ne laissant que des cadavres sanguinolents sur son passage. La mission donnée avait été plus que formelle. Je devais le traquer, l'éliminer et ce sans plus de manière. Évidemment, cela m'allait très bien! Un peu d'action calmera certainement ma soif de violence qui m'assaillait depuis un moment et je commençais à étouffer affreusement entre ces murs!

Alors, je remontai les traces laissées sur son passage. Elles me guidèrent vers les montagnes rocheuses. Je découvris avec une certaine touche de délice sa dernière victime. Elle était encore en vie. C'était une jeune femme. Cependant, elle était très mal en point. Je dû user de retenu inespéré pour parvenir à me contrôler et je réussis à l'achever sans goûter sa chair. Ce qui fut un véritable exploit pour moi!

Ensuite, je m'éloignai du massacre en attrapant la flasque de sang dissimulée dans la poche intérieure de mon manteau. Prenant une longue gorgée, je continuai la traque. Un fait me paru évident, ces empreintes étaient encore fraîches. La bête ne devait pas être bien loin. J'arrivai enfin tout près de ma proie, car je pu la percevoir.

Voulant le prendre par surprise, je sortis de l'ombre et l'attaquai avec cette belle opportunité. Je parviens à le blesser gravement grâce aux balles en argent armées dans mon colt. L'animal blessé lança l'alerte donc, 3 autres loups imposants apparurent en m'encerclant. J'étais vraiment dans de sales draps! Comment allais-je faire, cette fois, pour m'en sortir?

Celui à ma droite démarra l'attaque et fut suivi de près par celui de gauche. Je parviens à esquiver le premier et frapper le deuxième qui s'écrasa durement contre un arbre. Le dernier ayant ses crocs et griffes sorties, me mordit à la nuque par dernière. J'hurlai de douleur en écrasant son museau sous ma main afin de le retirer. Le loup couina de douleur en me relâchant rapidement et recula. Un autre prit ce moment d'inattention pour m'assaillir à la jambe. À nouveau, un cri de douleur fut poussé en me départant de ce nouveau canidé.

Je réalisai que s'était une peine perdue, je devais fuir pour survivre! Résolu, je vidai mon chargeur de mes dernières balles qui firent mouche avant de simplement quitter les lieux.

Mes pas précipités faiblirent rapidement, heureusement que j'étais loin des loups. La fièvre commença à me gagner, je ne tiendrai plus longtemps. Soufflant difficilement, je me retrouvai devant un manoir étrangement conçu, comme s'il émanait une force blanche. Ma vue s'assombrit et je m'affalai au sol devant le bâtiment en sombrant dans l'inconscience.
Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptySam 7 Sep - 23:54

Clionestra était en train de parler bébé … C’était peu dire qu’elle était la personne à venir voir lorsqu’on avait peur de ne pas être un parent à la hauteur. La jeune mère lui parlait depuis maintenant trois ou quatre heures de la peur de ne pas pouvoir inculquer à sa fille la noblesse et la douceur… Elle comparait aussi très souvent sa fille à Clionestra, et Clionestra souriait toujours en lui rappelant que tous les êtres étaient uniques. Aucuns êtres étaient la copie conforme d’une autre, parce que chaque déplacement d’air, paroles, ou regards changeaient qui on était de quelques détails. Personne ne serait comme elle … Surtout que Clionestra était enfermé dans son sanctuaire depuis si longtemps que son histoire en était devenu une légende.

Les gens venaient toujours la voir, comme cette mère, sans savoir qu’elle ne pouvait sortir des portes de son manoir. Elle ne pouvait se permettre de mettre un pied dehors … parce que la lumière de la lune la ferait devenir le monstre sanglant. Elle était devenu louve, et son peuple n’avait pas voulu la tuer, préférant l’enfermer, avec son autorisation dans ce lieu protégé par la lumière. On continuait de venir la voir pour ses conseils sans savoir la vérité.

Clionestra n’avait pas de manque de l’extérieur, parce qu’elle n’était jamais seule. On venait souvent la voir, elle avait des amis elfes qui venaient la voir régulièrement et passait des heures avec elles pour discuter de tout se qu’il se passe en dehors. De plus, on lui apportait des livres, des objets et autres trésors que le monde des humains aimaient bien confectionner pour se compliquer la vie. Non. Elle ne se sentait pas enfermer, et les lierres qui montaient sur les murs à l’extérieur pouvaient tout autant faire leur vie à l’intérieur. Elle ne se sentait pas prise au piège … Sauf dans de rare cas … Cas qui arriva en cette nuit d’été 1920 avec une elfe enceinte.

L’elfe enceinte s’apprêtait à partir quand elle ouvrit la porte pour voir l’avancement de la nuit. Elle ne pensait pas restait aussi longtemps … mais qu’importe, puis elle vit le sang, et elle vit l’homme.

- Oh mon dieu, il faut prévenir les …
- Pouvez-vous me l’amener ?

Clionestra la regarda avec son sourire simple.

- Clionestra, tu ne dois pas aider cet homme. Regarde le il est sale et blessé, et s’il amenait de la noirceur dans ton sanctuaire.

Clionestra posa la main sur l’épaule de la future mère.

- Voudrait-tu que ta fille sauve un homme, ou le laisse périr devant sa porte ?

Elle l’observa. Clionestra avait les mêmes cheveux très claires qu’elle. Les mêmes yeux d’un bleu océan. La même peau blanche… Mais la femme enceinte savait qu’elle ne fonctionnait pas comme tout le monde … elle était bien plus que ça. Elle aurait dû être reine, et par ce simple souvenir, la femme enceinte finit par s’approcher du corps de l’homme. Elle prit son bras pour le tirer assez prêt. Clionestra prit le relais et avec un sourire referma la porte de son manoir.

Si Clio n’était plus une elfe a part entière, elle était une louve malheureusement … mais la force que cette condition lui donner était la bienvenue pour une fois. Dans son manoir, elle avait toute sorte de chambre … parce que, pas seulement les elfes blancs pouvaient venir lui parler et être protégé dans son sanctuaire. La mort n’était pas une possibilité en ses lieux… car elle l’avait décidé ainsi. Une chambre était donc faite pour cet homme qu’elle définit comme un vampire … Après tout, elle avait 853 ans … elle pouvait reconnaître un vampire quand elle en voyait un.

Le posa dans un lit de drap blanc elle finit par tout simplement s’occuper de ses blessures le temps de sa convalescence. Et oui, on déshabille les blesser. Elle avait des tuniques (blanches) de rechange qui pourrait lui allait en attendant.

HRP - Il peut se réveiller pendant qu’elle le soigne, même si elle est très douce, pendant qu’elle le déshabille, ce qui est plus chelou déjà xD, ou même après une fois qu’elle l’a changé et soigner… (ou les trois si tu veux qu’il fasse des réveils au milieu :D En espérant que ça t’aille :D )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyDim 8 Sep - 15:39

Rufus &  Clionestra
Cette sombre nuit de l'été 1920


Complètement inconscient après cette forte fièvre, je perdis momentanément le déroulement des événements présents. Ma vision trouble pu percevoir cependant, que l'on m'attrapa le bras afin de me transporter à l'intérieur du curieux manoir. Tout ceci se déroula pendant l'une de mes rares périodes d'éveil. Évidemment, n'ayant plus aucune force pour m'interposer, je fus conduit plus profondément dans le bâtiment. Une pensée fila durement dans mon esprit troublé et embrumé par la douleur. Allais-je mourir de façon aussi grotesque?

Puis, je sombrai à nouveau en lâchant des faibles gémissements de souffrance. À nouveau, je fus déconnecté de la réalité happé par les méandres de l'inconscience. Combien de temps s'était-il écoulé? Je n'en avais strictement rien...

Je m'éveillai à nouveau cette fois, ma vision était moins embrouillée. Mes yeux devaient certainement revêtir leur couleur rubis et mes crocs étaient à leur pleine extension. Je me trouvais dans une chambre, couché sur un lit aux draps blancs. Je pus remarquai une femme aux longs cheveux blancs immaculés au-dessus de moi.

- Ah... où suis-je? Qui êtes-vous? Dis-je entre des soupires de douleurs.

Je remarquai enfin, quoique assez tard, que ses mains déboutonnèrent ma chemise tâchée de sang et elle retira mon pantalon.

- Mais qu'est ce que... Lâchai-je faiblement sous la surprise.

Soit, j'étais loin d'être une vierge effarouchée que l'on effeuillait, mais tout de même... J'avais mon amour propre! Hélas, je n'avais plus aucune force de combativité pour m'interposer. J'étais entièrement à la merci de cette étrangère. Forte heureusement, elle ne s'occupa que de mes plaies. Elle termina par les bandages.

Ensuite, elle me couvrit d'une tunique blanche également. Mollement, je suivis les mouvements qu'elle m'insufflait. Mais pourquoi tout était aussi blanc ici? Je regardai plus longuement la femme à mon chevet. Non, elle n'était pas humaine... Étais-ce dû à ma fièvre, une étrange aura lumineuse émanait d'elle. Moi qui n'avais plus vu le jour depuis long un moment, cela me faisait presque mal aux yeux.

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyDim 8 Sep - 19:10

Clionestra était très calme alors qu’elle prépara de quoi ranger tout cela. Dans cette pièce sans fenêtre, une lumière étrange avait prit place. Les murs étaient lumineux. Elle l’était tout autant, mais ce n’était pas plus par magie que par l’empathie qu’elle pouvait ressentir. Elle était calme dans ses gestes. Elle vérifiait toujours que l’homme « respire » encore… si tant est que l’on pouvait vérifier le pouls d’un vampire … elle verifiait qu’il ne périssait pas de ses blessures.

Ses gémissements lui faisaient mal au coeur et elle ne désirait pas que cela continue. Clionestra avait remarqué ses réveils plus ou moins conscient. Quand il lui demande qui elle était. Elle répondit doucement, sa voix ne dépassait pas le niveau d’une berceuse pour enfant.

- Vous êtes chez moi, je suis Clionestra.

Clionestra empêcha l’homme de bouger quand elle le vu, presque, s’offusquer qu’elle lui enlève ses haillons. Voyons, il fallait bien les retirer pour soigner ses plaies de loup garou. Elle lui sourit alors qu’il finit par repartir dans l’inconscience. Au moins pouvait elle vaquer à ses occupations sans que l’homme ne lui fasse des réflexions. Clionestra releva ses yeux pour voir les yeux ouverts de l’homme. Elle posa doucement ses fesses sur un tabouret qu’elle avait mit à côté du lit. Prenant une éponge mouillé et essuya le visage de l’homme dans un calme qui n’était pas du tout forcé venant d’elle.

- Je reprends maintenant que vous êtes un peu plus réveillé. Je me présente, je suis Clionestra.

Elle ne donnait pas son « nom de famille » parce qu’il signifiait le monstre qu’elle était devenu, et elle n’avait pas envie que cela soit un mauvais départ avec l’homme. Elle posa alors l’éponge mouillé dans le bac qu’elle avait pris et sourit doucement.

- Vous êtes tombé dans l’inconscience à ma porte, et je vous ai transporté jusqu’à cette chambre. Ne vous en faites pas, vous avez le temps de vous en remettre, cette chambre n’a pas de fenêtre vers l’extérieur. La lumière de la journée ne pourra vous attendre.

La jeune femme était douce, mais elle savait que, même si elle n’était pas une louve, elle ne donnerait pas son sang à l’homme… Son sang d’elfe était précieux, son sang de louve était précieux … et puis, son sang était son sang… elle ne pouvait se permettre de lui en offrir. Pour son bien, comme pour celui de l’homme. Elle voulait d’abord vérifier qu’il méritait vraiment d’être sauvé. Qu’il méritait qu’elle demande à un des elfes de son village de lui trouver un donneur. Et pour cela, elle devait comprendre ce qu’il s’était passé.

- Pouvez-vous me dire ce qui vous ait arrivé ?


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyDim 8 Sep - 21:39

Rufus &  Clionestra
Cette sombre nuit de l'été 1920


Mon regard ne quitta pas la demoiselle qui se présenta à moi d'une voix douce, Clionestra. " Ma foi, curieux comme prénom! Il est très peu commun... où ai-je atterris cette fois? " Évidemment, la fièvre étant encore présente en moi. Combien de temps prenait-il pour remonter de morsures de lycan? Comme cela était ma première et fortement agréable expérience, je ne pouvais le deviner. Je soupirai durement n'ayant même pas la force de me relever de ma couchette. Je me contentai de fermer les yeux un moment en reprenant mes minces forces. J'avais tant horreur d'être si démuni et... désarmé!

Puis, une fraîcheur agréable posé sur moi me poussa à ouvrir les yeux. Il n'avait pas à dire, ce froid fut le bienvenue sur ma peau brûlante. Je remarquai d'où provenait cette compresse bienfaisante. La femme venait de passer une éponge humide sur mon corps défaillant. Ensuite, dans le plus grand calme, la blonde continua ses explications tant attendues par ma personne. L'on m'avait conduit afin de me secourir. Véritablement? Et bien, il semblerait que l'altruisme n'avait pas quitté entièrement ce monde injuste.

À la mention que la pièce ne donnait sur aucune fenêtre, mon regard se balada sur les murs nous entourant. Oui, elle disait vrai étrange... mais cette lumière ambiante... Comment? Ma curiosité prit le dessus me poussant à la questionner.

- Pourquoi...est-ce si... blanc! C'est éblouissant... Dis-je difficilement en soufflant durement.

Sa question ne me surprit aucunement, je pouvais la comprendre. Je ramassai mon énergie afin d'être sensé et cohérent dans les paroles à suivre. Je n'avais clairement pas la force nécessaire pour entreprendre une longue discution...

- Je fus chargé... d'éliminé un lycan qui... a perdu son humanité. Je repérai sa trace et... je le pris en embuscade. Cependant... j'ignorais qu'une meute m'y attendait! Vous avez dû percevoir le ta... touage qui informe mon appartenance.

Sur mon épaule intacte gravé à même ma chaire, le dessin de l'ordre d’Ouroboros fut présent. La suite ne me surprit guère avec tout ce sang perdu... Ma soif s'éveilla doucement.

- Ma... ma flasque dans... de mon manteau. Il... Il me la faut! Je vous en pris... Dis-je en gémissant de plus bel mélangeant ma souffrance et ma soif.

Mes yeux rouges démontrèrent bien la véracité de mes dires. Heureusement pour elle, je n'avais plus de force pour sauter à la gorge de quiconque qu'importe l'odeur alléchante.
Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyLun 16 Sep - 12:44

Clionestra était une personne douce et aimable, alors n’hésita-t-elle pas trop longtemps à faire un très grand sourire. Son prénom n’était pas si curieux si on regardait de plus prés le nom donné aux enfants elfes … mais elle pouvait comprendre, et admettre qu’une personne hors de la sphère elfique puis le trouver peu commun, alors elle ne pouvait que sourire.

Elle lui laissa le temps d’émerger dans un calme tranquille… Elle lui fit un nouveau sourire quand elle posa la question sur la blancheur des lieux. Elle ne trouvait pas son habitat plus blanc qu’un autre, mais encore une fois, elle savait que le monde des humains étaient étranges, et que la lumière pourrait les déranger.

- les elfes blancs ont le goût de la lumière. Les murs sont de la pure énergie lumineuse… C’est pour cela que vous avez cette impression. Pour ce qu’il en est de votre chasse, je comprends… Vous aurez du chasser aussi en meute, cela aurez pu vous éviter cette attaque non ?

Clionestra sourit encore alors qu’elle pensa à tous les hommes qui avaient pu passer le pas de sa porte avec l’orgeuil et la supériorité dont il pouvait faire preuve … C’était plus souvent que ce qu’on imagine que les hommes meurent à cause de leur désir de prouver leur puissance. Courir après un loup, même seul, sans un allié était dangereux… assez pour que les hommes désirent essayer. Elle ne connaissait pas le tatouage, ou de nom, et savait juste que ça impliquer un groupe de personne.

Et on en revenait encore au fait que chasser seul c’est stupide. Alors qu’elle allait lui en faire la réflexion à nouveau, il lui parla de sa flasque. Elle se releva avec la grâce elfique dont elle pouvait faire preuve. Elle sortit de a pièce pour aller vers les affaires qu’elle avait entassé pour les laver plus tard. Il ne pouvait pas repartir avec une tunique blanche, et la jeune femme était sur qu’il ne le voudrait pas …

Et il ne pouvait pas non plus sortir à poil… alors elle comptait lui laver ses affaires. Elle prit la flasque et revient vers l’homme dans un pas rapide mais vaporeux. Elle lui ouvrit pour lui mettre sur les lèvres et l’aider à boire si besoin. Elle était calme. Elle continua à lui parler pour ne pas qu’il sombre ni dans la faim, ni dans le sommeil.

- Vous connaissez mon nom, et le votre quel est il ? Vous êtes dans un lieu sacré personne ne vous fera de mal ici, vous pouvez parler sans peur.

Ou pas… mais elle ne pouvait lui dire que les elfes avaient cette particularité de tuer les opposants de leur peuple … même si ce sont des elfes d’une autre couleur …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyMer 18 Sep - 1:58

Rufus &  Clionestra
Cette sombre nuit de l'été 1920


Peut-être était-ce dû à mon lamentable état du moment, mais une impression bizarre me parvint plutôt clairement. Comme si l'être en face de moi dégageait un étrange calme inébranlable et une sagesse infinie. Ouais je devais certainement divaguer avec les effets néfastes que la fièvre laissait sur mon esprit. Qui était-elle et qu'était-ce réellement la nature des elfes? Ma douleur me fit rapidement perdre le fil de mes questionnements mentaux. Puis, la curieuse femme arborait un sourire à mes interrogations sur les lieux et y répondit simplement.

- " Véritablement étrange que l'on puisse éprouver ce genre de goût pour la lumière... Mais, tout compte fait, je suis certainement très mal placé pour en juger! " Dis-je en fermant mes yeux toujours fortement éblouis dans un soupire. Cependant, j'étais certain de simplement l'avoir penser... Ah les joies de la fièvre!

Ensuite, sa voix s'éleva à nouveau en me poussant à ouvrir les yeux. La scène qui se déroula devant mes yeux réussi à faire naître en moi de l'hilarité. Comment pouvais-je faire autrement? Alors, ses réactions résultant de mon explication donnée me fit rire... Évidemment, une douleur aiguë prit d'assaut mon corps suite à ma légère surprise amusée. Je lâchai un petit gémissement en posant ma main sur mon épaule abîmée. Malgré la douleur que me causa cette réaction instinctive, je conservai mon sourire en me forçant à répondre.

- Oui... cela aurait été plus raisonnable effectivement... Mais hélas... je ne l'ai jamais été... raisonnable. J'ai toujours fait cavalier seul! Et puis... un loup était gérable... quatre l'étaient beaucoup moins! Lâchai-je plaintif dû à ma souffrance.

Mes mots furent prononcé dans un ton très faible, presque des murmures. Mes forces s'amenuisèrent rapidement, j'avais perdu trop de sang! Ma faim n'était maintenant que le cadet de mes soucis.

Lentement, je perdis à nouveau le fil des événements. J'étais, à nouveau, sur le seuil de l'inconscience la plus totale. J'en avais bien peur! Allais-je perdre conscience pour un long moment cette fois? Puis, une douce odeur de sang vint à moi, elle était tout près. L'on me déposa le goulot de la flasque à mes lèvres. Avec une aide extérieure, j'avalai avec de faibles soupires son contenu. Ceci me permit de rester conscient plus longtemps. Mais pour combien de temps?

La voix de ma salvatrice retentit à nouveau ceci me poussa à rester alerte et éveillé.

- Cl...Clayton! Je me nomme... Clayton. Je dois... me nourrir davantage... ce sang ne suffira pas!

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyLun 23 Sep - 12:54

❝ Cette sombre nuit de l'été 1920 . ❞
- Clionestra  & Clayton -
Our mother God we hold the sword in holy times, We are the war, we never see the light, The order call, we all will take more human wine, And we toast to the night
Clionestra ne savait plus trop quoi faire pour mettre à l’aise l’homme … pour qu’il ne se sente plus ainsi mal … Elle savait que les morsures des loups garou n’étaient pas bonne, pour quiconque … mais encore moins pour les vampires qui en souffrait plus encore comme le prouver l’homme. Elle se pinçait les lèvres délicatement.

-  La lumière permet de mieux voir, elle permet de comprendre en voyant chaque parcelle des choses. Faisons le test, préfériez vous que je vous soigne les yeux ouverts ou fermés ? C’est la même chose pour la lumière. Les elfes blancs nous aimons pouvoir observer tout ce qu’il se passe. Bien sur certaines choses sont cachés…

Elle en était la preuve vivante, parce que son existence n’était connu que de son village et de quelques grands responsables de la royauté … Elle reprit en oubliant cette information. Après tout, elle était caché en pleine lumière, tout le monde pouvait la voir, lui parler, l’observer. Elle était un mensonge devant les yeux de tout le monde, et tout le monde le savait. Elle fit un sourire en vérifiant les blessures de l’homme sans la moindre gêne pour sa pudeur.

- Mais la lumière permet de voir et d’apprendre. Pour ce qui est de votre chasse solitaire, au moins la prochaine fois, vous apprendrez à ne pas partir réellement seul, trouvez vous un ami qui vérifierait vos arrières …

Loin d’elle l’envie de le commander, et ça pouvait s’entendre dans sa voix qu’elle était à des années lumières de dire cela. C’était juste un conseil qu’elle donnait, elle le donnerait à tout le monde. La solitude n’est pas fait pour ce monde… si la solitude devait exister alors on ne serait pas aussi nombreux. Clionestra voyait bien que lh’omme avait besoin de plus de sang, et cela avant même qu’il ne lui dise. A nouveau, elle pinça ses lèvres, elle ne pouvait pas appeler quelqu’un de l’extérieur … et elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance.

Le visage de souffrance de Clionestra eu raison de son indécision. Après tout, si elle devait mourir par perte de sang, c’est qu’elle avait vécu jusqu’à la pour cela. D’un mouvement doux, elle releva l’homme et se glissa derrière lui. Elle posa le dos de l’homme contre son torse et releva la manche blanche qui cachait un bras tout aussi blanc.

- Alors buvez. Ne vous en faites pas, si je sens que vous en prenez trop pour ma santé, alors je serais me défaire de votre emprise.

Elle n’avait pas posé l’homme contre elle pour rien. Ainsi, il lui serait plus facile de le pousser pour récupère son bras avec sa deuxième main, et de le tenir croc contre le matelas s’il perdait les pédales. On ne vivait pas aussi longtemps qu’elle s’en savoir se défendre un peu. Et l’homme manquait de force, elle aurait toutes ses chances. Elle approcha son bras nu devant la bouche de l’homme. Elle ne savait pas ce qu’on ressentait en se faisant mordre par un vampire … était ce comme pour les loups garous ?

Elle ressentit un gêne à sa jambe, là où la morsure du loup n’avait jamais disparu… elle espérait vraiment que ça ferait moins mal … Au moins cette fois ci le faisait elle de son plein gré.

- Clayton, voulez vous que je vous parle pendant votre repas, pour vous concentrer sur ma voix ? Ou préférez vous le silence ?  
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



Tu es le premier à tester le code pour Clio :D


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 91
⚝Localisation : Derrière vous.

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyMar 24 Sep - 1:13

Rufus &  Clionestra
Cette sombre nuit de l'été 1920


La voix de la demoiselle me poussa à nouveau être alerte en posant mon regard sur celle-ci. Cependant, ce qu'elle me laissa, me paru bien curieux... Un moment, venait-elle de lire dans mes pensées ou avais-je déblatérer mes pensées à haute voix ? Je l'ignorai complètement! Tout était si confus pour moi à cet instant de souffrance... Perdais-je complètement la carte... peut-être!

- Vous... vous pouvez lire... les pensées d'autrui ma parole! Lâchai-je difficilement sous la surprise.

Un conseil fut prononcé, sa teneur était de faire appel à un potentiel ami pouvant venir à mon aide lors de mes prochaines escapades périlleuses. L'amusement prit l'entièreté de mon être en ajoutant à mon hilarité du moment. Un nouveau rire, cette fois, plus soutenu fut produit. Aussitôt, ma douleur ressentit fut plus que prenante... Elle me lacerait atrocement l'épaule. Un véritable petit cris de douleur fut expulsé et ma main se posa instinctivement sur mon épaule endolori à nouveau. Mes yeux se fermèrent en tâchant de reprendre contenance dans un soupire bruyant. Puis, j'élevai à nouveau les paupières en la regardant.

- Ah... évitez de me faire rire je vous prie... Je vous saurais gré! Mais... je ne possède aucune connaissance de la sorte... Ces mots furent prononcés dans un ton très bas...

Ensuite, je retirai mes doigts laissant la femme jeter un regard sur mes plaies béantes. Heureusement, elles semblaient moins profondes qu'il y a peu. Étaient-elles en voie de la guérison? Fort probablement. Cependant, quelques écoulements de sang venait de faire irruption. Mes crises de rire avaient dû les rouvrir...

- Génial... si je ne peux même plus rigoler pour l'instant... hum... j'ai bien peur que ma guérison prennes un certain temps hélas! Lâchai-je dans un très faible soupire. Étant davantage pour moi!

Sans crier gare, je me fus redresser dans un mouvement doux qui me fit lâché, tout de même, un petit soupire d'inconfort. Mes yeux se refermèrent instinctivement sous la douleur survenue. Puis, je sentis un nouveau déplacement à mon dos. L'elfe était à présent derrière moi et elle m'appuya contre sa poitrine. Je ne contrôlai absolument rien de la situation! Cette scène paraissait presque irréelle, comment pouvais-je être si vulnérable? Cela en était même affreusement ridicule! Puis, un bras fut tendu vers mon visage en s'offrant ainsi à moi. Étrangement, j'hésitai... mais pourquoi? Était-ce dû à cette position d'infériorité si inhabituelle?

- Vous... Vous êtes certaine? Je pris un moment avant de réagir en détaillant avidement le membre offert. Je pus décelé sans mal la veine qui battait agréablement sous cette peau si blanche. Certes... cela n'est pas une mauvaise idée... Allez s'y! Il est possible que je perde le contrôle de mes futurs actes! Lors de mes dires mes crocs et mes prunelles rouges apparurent.

Mes besoins vitaux gagnèrent sans difficulté contre ma conscience. Alors, mes crocs transpercèrent sa chaire tendre. Ma morsure fut plus douce qu'à mon habitude... sans pour autant manquer d'avidité. Yeux clos, j'aspirai avec avidité le liquide qui envahit ma gorge avec joie. Ce sang possédait un goût étrange... il n'était pas déplaisant, simplement différent de ce que j'avais pu déguster jusqu'à présent. Doucement l'une de mes mains se posa sur le poignet auquel je m'abreuvai en lâchant un soupire aisance faiblement. Je pouvais sentir la chaleur de son sang se diffuser dans mes membres brûlants par la fièvre. C'était si revigorant!

Code by Silver Lungs


Hrp: C'est très jolie en tout cas ^^ ta signature aussi :P



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 98

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] EmptyMer 25 Sep - 20:56


❝ Cette sombre nuit de l'été 1920 . ❞
- Clionestra  & Clayton -
Our mother God we hold the sword in holy times, We are the war, we never see the light, The order call, we all will take more human wine, And we toast to the night
HRP - J’avais pas vu l’italique, mais bon elle comprends vite les gens alors on va dire ça. Sorry :D

Elle eu un petit rire quand l’homme lui demanda si elle lisait dans les pensées. Bien sur qu’elle n’avait pas ce pouvoir .. ni en tant qu’elfe, ni en tant que louve … et elle trouvait que ce pouvoir était d’ailleurs très triste.

- Je ne lis pas dans les pensées, mais je comprends votre visage et vos grimaces. Pas besoin d’être devin pour comprendre, vous êtes expressif vous savez.

Elle ne le dérangea pas plus avec ses paroles. De toute façon, elle se demandait si avec son état, il se souviendrait de tout une fois complètement reposé … C’était une question importante … s’il pensait avoir rêvé, quand il va se réveiller ne risquerait il pas de l’attaquer ? Elle le repousserait bien évidemment, mais un vampire plein de sang est logiquement plus fort qu’une elfe ne pratiquant plus de combat depuis des centaines d’années … Clionestra avait fait en sorte de vérifier ses plaies, et elle s’était ensuite installé pour se faire boire … l’idée ne l’enchantait vraiment pas mais quand il faut y aller … il faut y aller .. non ? Elle avait juste hocher la tête pour dire oui, avant de remarquer qu’il n’avait pas les yeux derrière la tête, et qu’il était peut être encore trop faible pour sentir le déplacement de l’air.

- Oui, ne vous en faites pas. Et d’accord alors, je vous parlerais tout le long, de toute façon, je ne vous quitterais pas, et il ne risque rien de vous arriver ici.

Elle voulait continuer de parler pendant que les crocs rentrèrent dans sa peau, mais la douleur la fit tressaillir malgré elle. Heureusement qu’elle contrôlait ses réflexes, parce qu’elle avait voulu repousser son bras de la bouche avide de l’homme à peine les crocs avaient ils été planté … Elle ne dit rien alors le temps que la douleur passe, et qu’elle calme la colère sourde qu’elle entendait de par sa louve. Elle posa sa tête contre le dos de l’homme et respira, reprenant sa respiration et elle commença à parler.

- Connaissez-vous la légende de Kot Baouin ? C’est la légende d’un chat russe, je ne sais pas si elle est véridique, mais on dit que c’est un chat côté de magie, qui aurait le pouvoir, rien qu’avec ses paroles d’endormir les gens et de les manipuler. Son propriétaire aurait aussi alors de la chance en santé …j’aimerais le rencontrer un jour ce chat, juste pour taper dans ses pattes … vous en pensez quoi ?

Elle savait que l’homme ne l’écoutait pas vraiment, et peut être ne l’entendait il même pas… elle commençait à se sentir un peu fatigué, mais elle voulait laisser l’homme comprendre par lui même sa santé, et ce qu’il devait faire. Elle voulait qu’il apprenne de par cette situation, et elle ne comptait pas l’aider pour cela. Elle reprit sur une autre légende, plus connu et véridique, puisqu’elle n’avait jamais rencontré Kot Baouin, celle des phénix qui sont devenus des humains par la faute des humains capricieux.

Elle lui caressait le dos pour qu’il sente sa présente et qu’il ne l’oublie pas. Elle n’était pas qu’une fiole rempli de sang, et elle pensait que lui rappeler était vraiment important.

- Clayton, il va falloir penser à me rendre mon bras bientôt …  
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



Contente que ça te plaise :D


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
“You smile, but you wanna cry. You talk, but you wanna be quiet. You pretend like you’re happy, but you aren’t.”

©️️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty
Message# Sujet: Re: Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]   Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Cette sombre nuit de l'été 1920 (Pv Clionestra) [contient scène de violence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: RPS spéciaux :: Flashback-