Partagez
 

 You Stay On My Mind [Ft. Lucas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Humaine
Ekaterina Kovalski
⚝Paroles Échangées : 60

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyDim 27 Oct - 23:42

You stay on my mind

@Ekaterina Kovalski & @Lucas Smith

Voilà déjà quelques semaines qu’elle squattait la chambre de Lucas. Il l’avait vu alors que les employés voulaient appeler l’immigration pour la faire retourner en Ukraine. Il l’avait retrouvé lorsqu’elle s’était enfuie, terrifiée par l’idée de devoir retourner dans son pays natal. Il ne l’avait pas pris en pitié pourtant, il semblait réellement vouloir lui venir en aide. Malgré sa difficulté à enfiler deux mots un après l’autre, c’était un être tout simplement adorable. De toute, sa propension à ne pas verbaliser plus qu’il ne le fallait allait très bien à la jeune slave qui avait toujours de la difficulté avec la langue anglaise. Elle n’arrivait pas à placer beaucoup plus de mots un derrière l’autre que lui de toute manière même si elle était extrêmement studieuse.

Ekaterina avait réussi à trouver un boulot qui la payait en logement et en nourriture, ce qui lui allait parfaitement même si elle n’était toujours pas tout à fait certaine qu’elle pouvait faire confiance au propriétaire. De toute, sans papiers, elle ne pourrait pas trouver tellement mieux que cette offre. La proximité perpétuelle d’une autre personne, un homme en plus, pendant si longtemps, à partager un si petit espace, même s’il était tout à fait inoffensif avait un peu usé la corde de la jeune femme qui avait eu énormément de difficulté à fermer l’œil en sa présence. À force d’abus sexuels et physiques, elle n’arrivait absolument plus à se reposer et à laisser tomber ses gardes lorsqu’une personne du sexe opposé se trouvait dans la même pièce qu’elle.

Elle faisait sa valise de manière extrêmement méthodique. Elle prenait probablement plus soin de ses vêtements que les personnes qui payaient pour ces marques. On ne volait pas deux fois la même robe. L’occasion ne se présenterait certainement pas de nouveau pour un tel article. Ce qui était plus fragile avait sa propre housse. Ce qui l’était moins était plié de manière à ce qu’aucun pli disgracieux ne puisse s’imprégner dans le tissu. Sa trousse de maquillage était parfaitement en ordre pour avoir un visuel sur chacun des articles qu’elle possédait.

Une fois le tout proprement refermé, déposé près de la porte, la jeune femme s’installa par terre pour emballer le cadeau qu’elle avait volé quelques jours plus tôt spécialement pour Lucas. Elle était revenue en boîtant suite à la frayeur qu’un esprit avec beaucoup trop de moralité pour ce qui était matériel lui avait donné. Elle était tombée en bas de ses Louboutins qui n’étaient déjà pas particulièrement des plus pratiques juste pour marcher. Lucas ne s’était d’ailleurs pas étonné de sa chute sans jamais en avoir le contexte lorsqu’il avait vu la hauteur des chaussures. Elle avait trouvé une petite boîte pour y mettre le bracelet d’or tressé qui était juste assez masculin sans non plus être une gigantesque chaine trop voyante comme beaucoup d’homme portaient. Elle habilla la boîte d’un foulard vert émeraude et d’une magnifique boucle de soie dorée. Elle travailla sur la boucle plusieurs minutes avant d’être entièrement satisfaite de celle-ci et d’enfin se lever pour se déplacer vers le lit et déposer le cadeau sur ses genoux.

Katya ressenti une légère trépidation lorsqu’elle entendit les pas caractéristiques de Lucas dans le corridor et que la poignée remua après un léger silence. Elle s’était habillée pour l’occasion. Une jolie robe noire qui laissait voir ses longues jambes fines. Elle avait un maquillage neutre agrémenté par des lèvres pourpres et généreuses. Le visage du blondinet passa enfin la porte. Ekaterina resta assise sur le lit, toujours terrifiée par le contact physique mais un sourire se dessina sur son visage qui ne présentait aucune imperfection.

« Loukass! »


Dit-elle de son accent prononcé. Elle n’avait toujours pas appris à dire convenablement le nom de sn hôte malgré les efforts qu’elle y avait mis. Elle s’était même pratiquée dans le miroir pour essayer d’imiter les mouvements du visage qu’elle observait lorsqu’il le disait mais avait vite fait de jeter l’éponge, fatiguée de se regarder contorsionner son visage de manière ridicule pour imiter l’accent américain.

« Je voulais dire merci. »


Elle avait pratiqué cette phrase qui était de manière surprenante presque grammaticalement correcte. Elle aurait pu trouver des mots plus élégants mais elle n’était pas encore assez confortable pour les mettre dans une phrase et espérer s’en rappeler lorsque le moment de les prononcer accompagnés d’autres mots. Elle avança la boîte du bout de ses bras, déposée dans ses mains délicates vers le propriétaire de la chambre qu’elle habitait jusqu’à maintenant.

« Pour toi. »

Évidemment que c’était pour lui, elle n’aurait certainement pas préparé cette mise en scène pour quelqu’un d’autre. La chambre était dans un état de propreté surprenant. Le lit parfaitement fait, chaque chose à sa place. Elle s’était assise en pleins milieu du lit pour ajouter au côté théâtral du tableau, pour qu’il y ait une symétrie plaisante lorsque Lucas allait entrer dans la chambre. Katya ne laissait pas les choses au hasard, surtout pas les choses qui avaient une telle importance pour elle.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyLun 28 Oct - 22:06

Lucas avait prit dans un sac des petits pains chauds de la cantine … Depuis quelques temps déjà, il essayait d’aider une jeune femme qui avait du mal à parler anglais … L’aider ? Pas réellement … de ses petits muscles il ne pouvait rien faire de concret … cependant, il faisait son maximum… Il avait fait en sorte de la cacher dans sa chambre … aussi fallait il dire que se faire passer pour un malade avait aidé … Et se faire enfermer pour avoir fait le mur aussi … Il avait donc cacher depuis quelques temps une jeune femme….

Cependant, il ne pouvait mentir sur le fait qu’il avait encore plus de mal à communiquer avec elle … déjà parce qu’elle semblait ne pas lui faire confiance … alors qu’il n’était pas vraiment dangereux … sauf si on était son père ou des zombies … mais Lucas préférait ne pas penser à cela … ll ne ferait jamais de mal à la jeune femme, et il ne savait pas réellement comment, mais il avait réussi à lui cacher son état de phénix pendant tout ce temps … même s’il était sur que la jeune femme devait le trouver étrange …

« Barge », c’était encore le mot qu’il reçu dans la figure de la part d’un des garçons du centre alors qu’il montait déjà les escaliers pour s’isoler dans sa chambre… L’apparition de la jeune femme avait eu le mérite de lui faire oublier ses problèmes quelques temps… de lui faire oublier les zombies, et leurs odeurs de cramer … de lui faire oublier le mal qu’il avait désirer faire … La boite de pandore n’était pas un mythe, et avoir aider à en retrouver une malgré lui, cela lui avait fait plus de mal que de bien… Katya avait donc été une libération … un temps en tout cas… Lucas avait un peu mal au dos à force de dormir par terre … mais JAMAIS il n’aurait laisser la jeune femme alors il ne s’en formaliser pas alors qu’il sentait ses muscles monter les escaliers.

Arrivé à hauteur de la porte, il ouvrit la porte en sachant que la jeune femme se cacherait si elle avait un doute sur son identité. Ouvrant la porte et la fermant aussi sec, il sourit à son amie alors qu’il rajoutait un surnom à sa longue liste. Petit Lu, Lulu, Lucas, Loukass. Il trouvait cela mignon d’avoir une surnom. Il ne répondit que par son sourire entier … avant de voir le lit et la chambre .. et sentir que quelque chose de triste aller se tramer.

Lucas observa le cadeau … Pour ensuite porter son visage déjà plein de larmes vers la jeune femme. Il ne savait pas où elle allait, mais elle allait lui manquer. Elle voulait qu’elle aille bien, et il était heureux qu’elle parte parce que c’était certainement pour un mieux … mais qu’importe, les larmes étaient logique dans ce genre de situation. Il prit le cadeau en tremblant, l’échangeant contre le pain chaud qu’il avait prit pour elle… Il regarda le cadeau … et ne pu l’ouvrir alors qu’il le prit contre son coeur en pleurant tout simplement.

Il savait qu’elle reviendrait … en faite … non… Lucas se sentait tellement inutile et pas important qu’il se disait que si la jeune femme voulait l’oublier, elle le pouvait. Se déplaçant doucement, il ouvrit un tiroir d’ordinaire complètement désordonnée, pour y trouver un carnet noir avec les gommes, les crayons et les tailles crayons bien rangés. Il apporta le carnet à la jeune femme et lui tendit. Dedans, sur la première page, il y avait un dessin de lui et d’elle, en train de faire un câlin tout ce qu’il y a de plus adorable. En réalité … Lucas avait déjà prévu le coup depuis un moment … ce moment avait juste été repoussé jusqu’à maintenant.

On pouvait voir sur le dessin des tâches d’eau, des larmes, qui faisait une tache disgracieuse bleu en transparence… signe que quelque chose d’autre était écrit de l’autre côté.

« Je sais qu’un jour arrivera où tu vas devoir partir, je ferais tout pour que cela soit ton choix. Je sais aussi que je n’aurais pas de câlin, peut un jour aussi quand on se reverra ? Je ne veux pas que tu partes, mais j’espère que tout ira bien pour toi. Tu es mon amie. ».

Alors que Lucas lui tendit tout ça, il observa le cadeau, en réfléchissant comment il pouvait l’ouvrir sans toucher à sa boucle… Doucement, il se mit à parler.

- Je ..; je … Je… peux … ouvrir ?

La question n’était pas s’il pouvait ouvrir le cadeau, parce que c’était évident, mais s’il pouvait le faire sans faire attention…. Comme un enfant qui découvre ses cadeaux de Noel…



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
Ekaterina Kovalski
⚝Paroles Échangées : 60

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyMar 29 Oct - 18:49

You stay on my mind

@Ekaterina Kovalski & @Lucas Smith

Ils échangèrent leurs biens. Ekaterina lui donna le petit paquet vert et doré et lui, lui donna un carnet. Il avait déjà les joues humides. Elle décida de rester assise, dans l’incompréhension des évènements. Pourquoi était-il si triste? Il devrait être heureux d’enfin pouvoir retrouver son lit. Elle avait bien essayé de lui expliquer qu’elle pouvait dormir par terre parce qu’elle avait dormit dans des conditions bien pire que celle-ci, autant à l’orphelinat qu’aux États-Unis. Elle n’avait pas réussi à bien s’exprimer et quand Lucas avait insisté encore et encore, au lieu de s’épuiser à faire des phrases, elle avait tout simplement accepté. À contre-cœur mais ces dernières semaines avaient été le meilleur repos qu’elle avait pu avoir depuis des années.

« Hey! C’est pas triste… »

Ce qu’elle voulait dire, c’est qu’elle n’allait pas loin, c’est que ce n’était pas un adieu, un simple à la prochaine. Un à bientôt. Elle ne pourrait pas réellement passer plus que quelques jours sans lui parler, enfin, sans échanger quelques paroles vu leurs capacités d’élocutions à tous les deux. Katya l’appréciait. Il était différent parce qu’il était doux. Parce qu’il ne demandait rien de personne et était prêt à tout donner. Elle ne comprenait pas d’ailleurs pourquoi les autres enfants étaient aussi méchants avec lui. Elle ne comprenait pas l’étendue de leurs insultes et de leurs remarques parce qu’elle ne les entendait qu’à travers la porte et qu’ils parlaient beaucoup trop vite pour sa compréhension limitée du jargon.

Katya ouvrit le carnet, regarda le dessin. Elle frissonna à l’idée de se faire toucher. Surtout avec une telle proximité. Ce n’étais que Lucas, elle devait s’en rappeler. L’ukrainienne maîtrisa sa respiration, ce n’était pas vrai, ce n’était qu’un dessin, un joli dessin très réaliste mais qu’un dessin. Elle tourna la page, passa ses doigts sur les petites tâches plus foncées qui montraient les larmes qui avaient été déposées en écrivant ce petit paragraphe lui-même remplis d’émotions. Elle pinça les lèvres, incapable de regarder le visage de son ami qui pleurait encore à chaudes larmes.

« Oui. Ouvre. C’est à toi! »

Dit-elle d’une voix qu’elle voulait douce mais dont l’accent rendait tout de même plus affirmatif qu’elle ne le voulait réellement. Ekaterina relu encore et encore le paragraphe, tournant les pages, passant du dessin au paragraphe, étudiant les spectres des larmes sur chacune d’entre elle puis, le reste du carnet était vide. Elle feuilleta les pages vides. Elle avait fait le ménage dans ce tiroir, pourquoi n’avait-elle pas plus porté attention à ce carnet? En même temps, il avait tellement de carnets vides un peu partout, comment aurait-elle pu savoir que celui-là était spécial? Les traits de crayons l’avait rendu différent de tous les autres carnet parce qu’il y avait un dessin d’affection, de l’affection pure, sans arrière-pensée autre que de partager un sentiment d’appréciation et de le démontrer.

« Loukass? Je peux garder? Pour pratiquer l’anglais. Tu pourrais corriger quand j’écris? »

Ça serait une excuse pour le rencontrer à chaque semaine. Ça serait une bonne manière de pratiquer son écrit parce que de passer du cyrillique à l’alphabet latin, ça avait de quoi lui gruger le cerveau par moment. Elle n’avait non plus rien d’autre qu’un dictionnaire pour la corriger et ce n’était pas l’idée pour la syntaxe et les accords. En plus, ce carnet, maintenant, il avait une valeur inestimable parce qu’il avait un petit bout de l’affection que lui portait son sauveur. Il y avait un dessin d’eux qui se faisaient un câlin et un jour, bientôt, elle espérait franchement être capable de lui en faire un pour vrai, juste parce que franchement, pour tout ce qu’il avait fait pour elle, il le méritait bien.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyJeu 31 Oct - 23:09

Lucas était un être très simple, sa mère et son père l’avaient élevé ainsi …. Avec la bienveillance et l’amour qui prédomine sur tout le reste. En effet, quand on voyait le malheur du monde, Lucas était ce genre de petit être qui ne devrait pas vivre sur Terre… peut être était il tombé du paradis ? En tout cas c’était ainsi que ses parents l’avaient décrit … un petit être, gentil, souriant, ne voulant que faire le bien autour de lui … c’était étrange d’imaginer cela, et pourtant … Lucas faisait son maximum pour être à l’image de ses parents … Alors aider Ekaterina était la moindre des choses … cependant, il s’était aussi attaché à elle, comme à une amie … elle l’avait sauvé de la solitude bien plus que ce qu’elle ne pouvait le comprendre…. Elle l’avait sauvé de ses cauchemars…

La personne qui auraient du montrer de la gratitude, c’était lui, et il le savait … Il lui offrait qu’un dessin qui la mettait mal à l’aise … et un carnet vide … Il se sentait inutile alors qu’il prenait le cadeau pour l’ouvrir avec la délicatesse qui convenait pour un cadeau de cette importance. Il ne savait pas à quoi s’attendre et observa le bracelet qu’elle lui avait offert. Lucas ne pensa pas une seule seconde à comment elle avait pu le payer. Il le passa à son poignet. Le bracelet était froid … il l’observa… Il fallait qu’il le cache quelque part pendant les temps de douche, et il n’aurait pas le droit de l’amener au travail. Son cerveau essayas de penser à tout autre chose que l’au revoir que la jeune femme était en train de mettre en place dans ce décor … Lucas releva ses yeux à sa question. Un grand sourire sur ce visage baignant dans les larmes.

- Il .. Il … Il est pour … pour … pour toi. Et … oui … Oui … avec … avec plaisir.

Il lui fit un sourire. Ce genre de sourire où les yeux disaient quelque chose et où la bouche en disait une autre. Ravie de voir la jeune femme partir pour des meilleurs conditions … mais triste. La jeune femme ne pouvait pas deviner le soulagement qu’il avait eu de dormir avec elle. Même si ses rêves étaient des cauchemars, avoir une personne avec qui « converser » même si c’était que des mots rapides et des phrases courtes lui avaient permis de ne pas finir fou à regarder son mur … assis sur le lit … La boite de pandore lui avait réellement retourner l’esprit. Il regarda la jeune femme… Les larmes pleins les joues, il sourit.

- Tu … tu … tu …

Crotte d’agneaux et beurre à frire, il n’arrivait pas à finir cette phrase se déplaçant, il finit par prendre un post it, dessus il marqua son numéro de téléphone, l’adresse de l’aéroport, l’adresse du foyer, qu’elle connaissait … mais c’était pour lui dire « tu sais ou me trouver si besoin ». Il allait lui tendre, puis il se rétracta. Doucement, il finit par écrire l’adresse de Xander. Avec un flèche disant « si tu me trouves pas demande de l’aide là ». Lucas donnait sa confiance la plus totale au phénix. Il lui donnerait sa vie si besoin … Il prit un autre post il et rajouta.

« D’accord pour t’aider en anglais si tu m’apprends ta langue ».

Même si elle disait non, il comptait l’aider … mais c’était pour donner encore plus de raison de se revoir et d’avoir des nouvelles… Ses larmes avaient sécher, et le sel s’incrustait dans sa peau avec une douleur trop connu pour notre bébé phénix … mais ce n’était pas grave. Il comptait aider son amie dans toutes les matières qu’elle ne gérait pas…. Et si quelqu’un essaie de lui faire encore du mal, ce qu’il était sur était déjà arriver, il ferait jouer ses flammes, bien que terrifiant et effroyable, pour l’aider ! Là !

HRP - Comme elle doit partir, je te propose que Lucas la raccompagne jusqu’au nouveau endroit ? Pour ne pas rester bloquer dans la chambre ;) Fin si tu le souhaite, sinon ils peuvent aller boire un milkshake x’D)



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
Ekaterina Kovalski
⚝Paroles Échangées : 60

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptySam 9 Nov - 14:38

You stay on my mind

@Ekaterina Kovalski & @Lucas Smith

Elle ne comprenait pas le visage triste de son ami. Elle ne comprenait pas les larmes. Elle n’allait pas loin. Il pourrait retrouver son lit. Ça semblait être le meilleur des mondes pour tout le monde non? Pourquoi est-ce qu’il était si triste de la voir partir. Elle n’avait pas pu s’imaginer que sa présence avait été un réconfort pour lui dans un moment difficile. Ils n’avaient pas réellement parlé de toute, la barrière linguistique étant une raison, mais la maladresse verbale du blondinet en étant une autre. L’addition des deux ne leur avait pas laisser l’occasion de se perdre dans de longues conversations jusqu’aux petites heures du matin comme les gens de leur âge le faisaient souvent. Ils n’étaient pas normaux, tous les deux, de toute. Deux orphelins avec un sacré choc post-traumatique.

Quand il lui confirma qu’il était pour elle, Ekaterina ferma le calpin et le serra contre elle, les deux bras croisés par-dessus. Elle en prendrait soin, autant qu’elle s’occupait de chacune de ses précieuses choses. Il aurait une place de choix dans sa valise qu’elle cacherait sous son lit de dortoir. On ne lui avait jamais rien donner par pur gentillesse. Elle aurait le dessin à chérir lorsqu’il lui manquerait un peu trop même si elle avait bien l’intention de venir l’embêter le plus souvent possible. Surtout qu’il venait d’accepter lui apprendre l’anglais. Elle en avait vraiment besoin de ces petits cours privés. Elle l’écouta patiemment, son bégaiement n’aboutit jamais à une phrase complète et il se tourna pour écrire sur un post it avant de lui tendre. Katya ouvrit le cahier et colla le bout de papier à l’intérieur, pour ne pas le perdre.

« Je te trouverai. »


Elle le trouvera quoi qu’il arrive. Même s’il fallait qu’elle s’infiltre de nouveau dans sa chambre et qu’elle doive attendre toute la journée avant qu’il rentre, elle le ferait. Sa patience n’avait presque pas de limites. Pas pour ceux qu’elle appréciait du moins. Katya se leva pour mettre son cadeau dans sa valise, la refermer et l’apporter près de la fenêtre. Elle n’était jamais sortie par la porte. Elle n’allait certainement pas risquer de se faire voir alors qu’elle s’apprêtait à partir. Heureusement qu’elle était agile et qu’il n’était pas au dernier étage. Ils auraient probablement trouvé un autre moyen mais la fenêtre restait la meilleure option pour la demoiselle. C’était presque surprenant que leur petit manège n’ait pas encore été découvert par les employés du foyer.

« Viens dehors avec moi. »


Dit-elle en lançant sa valise et ses chaussures par la fenêtre avant d’elle-même s’y faufiler en souriant.

« J’attends en bas! »


Elle ne savait pas comment lui dire qu’elle voulait qu’il marche avec elle jusqu’au refuge pour animaux. Elle se contenterait de le mettre devant le fait accompli. Katya était presque certaine qu’il n’aurait pas refusé de toute manière. Il était trop gentil et définitivement pas prêt du tout à la laisser partir même si les raisons de toutes ses émotions lui échappaient grandement. L’ukrainienne n’avait jamais cru que sa présence pouvait être agréable aux autres. Elle avait plutôt l’impression qu’on essayait de se débarrasser d’elle la majorité du temps. Il était vraiment différent, Lucas.

La brunette fini sa descente avec le plus d’élégance possible. Elle atterrit juste à côté de sa valise et de ses chaussures qu’elle récupéra et enfila par la même occasion. Katya se dirigea vers le coin de la rue de sa démarche désintéressée comme si elle ne venait pas tout juste de pendouiller d’un rebord de fenêtre. Elle avait un petit quelque chose de félin, probablement sa personnalité plus que son élégance. Elle fit un large sourire lorsqu’elle vit enfin les cheveux blonds de son ami briller au soleil alors qu’il sortait du foyer. Elle lui fit signe de venir la rejoindre.

« Viens. »

Elle n’avait toujours pas trouvé comment lui dire qu’elle voulait qu’il l’accompagne et assumait qu’il finirait pas comprendre malgré tout.

HRP – Ouiiiiiiiiiii on leur fait une petite aventure sur la route? Huehuehuehuehuehue!

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyMer 13 Nov - 20:29

Lucas ne pouvait formuler sa tristesse et son état à son ami … Cela lui demanderait des paroles, des sons, qu’il sait ne plus pouvoir faire depuis longtemps … Ce n’était pas un problème neurologique qui l’empêcher d’enchainer ses idées à l’oral, mais bien mental. Il avait d’ailleurs réussi à faire une phrase sans le remarquer en la présence de Jésus … mais ça, il ne l’avait pas remarqué … Là, il aurait tant de chose à dire à la jeune femme. Tant de choses pour exprimer ses sentiments … mais le dessin était suffisant pour lui … parce qu’aucun mots ne pourraient servir dans son histoire … Alors notre petit phénix battait juste des cils, chassant les larmes par le mouvement et essayant de paraître bien plus fort que ce qu’il ne l’était en réalité.

Il était content que le cadeau lui fasse plaisir. Le sien, déjà au poignet … Lucas le pensait beaucoup trop lourd pour ses frêles épaules … Quoi ça se mets pas sur les épaules ? Vous êtes en train de chipoter … Lucas trouvait le cadeau beaucoup trop classe pour être porter, surtout avec Claude et les autres dans les environs … Alors il mettait la main dessus comme pour l’éviter de s’envoler. Il la remercia en hochant la tête doucement. Si elle veut le trouver, elle le trouvera … et puis il ne se cache pas vraiment donc …

Lucas la regarda sortir par la fenêtre … et il fit un sourire … il lui aurait bien dit de venir par la grande porte avec lui, mais il savait qu’elle n’était pas le genre… de plus, lui aussi passer souvent par là pour sortir quand personne ne le regarder … Il avait donc hocher la tête affirmativement avant de la voir disparaître. Il passa la tête par la fenêtre pour la voir en bas. Fermant la fenêtre, il allait sortir avant de s’arrêter sur le pas de la porte. Se reculant, il finit par chercher sous son lit une boite à outil vieillotte, avec des traces de brûlure. Ouvrant l’intérieur, il déposa le cadeau de la jeune femme, avec le papier et le ruban, dans une place qui lui allait comme un gant. Refermant le tout, il la remit au fond de son lit sans le moindre soucis.

Il finit par sortir de sa chambre en la fermant à clé… évitant in extremis Claude, qui depuis la rencontre avec un homme dans le parc avait encore plus les nerfs contre lui. Il descendit pour arriver à l’extérieur du foyer sans le moindre anicroche … cela mériterait une médaille … Il allait ouvrir la porte quand un responsable de foyer l’arrêta.

- Lucas. 22 heures.

Et il partit …Lucas avait viré au blanc aspirine, bien que sa peau soit déjà pas bien bronzé. Si on pouvait croire que cette phrase était gentille, elle voulait surtout dire que s’il rentrait après 22 heures, il allait encore avoir des remontrances, et pire encore… Il avait juste hocher la tête … C’était le jour du hochement, et il sortit enfin … Il commença par regarder rapidement vers sous sa fenêtre … sans surprise, la jeune femme était déjà parti … un peu trop visible sinon ? Balayant les horizons, au loin il tomba sur la jeune femme et s’approcha d’elle alors qu’elle lui disait d’approcher …

Il n’avait pas pris son téléphone, logique, pas pris non plus de papier. D’un geste rapide, il vérifia ses poches et trouve un crayon mâchouillé, et un stylo bic bleu… la marque qui continue de ventre toujours le même stylo depuis sa création… Il se dit que ça pourrait l’aider pour discuter et les déplaça pour être dans la poche de devant.

- On … on … on … va … où ?

Question à un millions d’euros … Il se doutait qu’ils allaient vers son nouveau chez elle … mais c’était ou ? Peut être connaissait-il quelqu’un ? Après tout depuis qu’il était arrivé … soit quelques mois déjà … Il en avait fait des rencontres. Des elfes noirs tout gentil, des métamorphes adorables, des sorciers bienveillants, des phénix compatissants, des dragons mignons … Ouais … même si ce n’était que dans les yeux de Lucas que tout le monde était ainsi … il n’empêche qu’il préférerait connaître quelqu’un de l’endroit où elle va que pas du tout … Alors … bon… C’était que notre bébé phénix, derrière sa peur de tout et sa naïveté chronique avec un grand sens de l’amitié … et si la jeune femme en face avait besoin de lui, il viendrait … et si là où elle va s’était dangereux …

Il regarda un instant ses mains d’où des picotements de chaleur pouvait se voir.. Laissant ses mains se terrer dans le fond de ses poches, il préférait ne pas savoir ce qu’il pourrait faire si on lui faisait du mal…pour aider Adam, il avait mis le feu à des cadavres … C’était peut être sous le coup d’une puissance magique … mais ça ne changeait rien … il avait fait du mal et ne voulait plus y penser.

- Tu … tu … tu … voudras … que … je … je … t’aide ?

« À t’installer » … la fin de la phrase c’était « que je t’aide à t’installer ? » .. Il avait envie de lui faire une peinture …Même s’il n’avait pas toucher ce moyen de dessiner depuis … longtemps. Depuis la mort de ses parents, il ne dessinait plus qu’aux crayons. Aux crayons gris. Pas de couleur sauf récemment pour faire la couleur des flammes … Sauf que Claude avait brisé son unique couleur, alors il recommençait ses dessins en nuance de gris …. Mais si là où elle vit, il y a un mur de libre, alors il pensera à lui faire une toile … sa mère adorait offrir des toiles … Il baissa les yeux alors qu’il marchait au côté de la jeune femme.

- Tu … tu vas me… manquer.

Il préférait le dire maintenant qu’attendre le plus tard qui risque d’être déchirant …. Il marchait à ses côtés et se demander comme il pourrait peindre sans que Claude ou ses sbires de lui brise ses affaires, ou sans que les responsables ne mettent son envie d’utiliser la peinture sous quelques problèmes psychologiques de plus qui le ferait enfermer …. Que c’était compliqué d’être barge quand on était muet …

HRP - Si tu as une idée vas y.... Une aventure magique ou réelle déjà ?



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
Ekaterina Kovalski
⚝Paroles Échangées : 60

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyDim 17 Nov - 21:13

You stay on my mind

@Ekaterina Kovalski & @Lucas Smith

Elle n’avait jamais été aussi heureuse de voir quelqu’un. La tête blondinette qui sort de cette large bâtisse la fait sourire. C’était presque surprenant qu’elle sache encore sourire mais il réussissait malgré tout. Il vint la rejoindre après l’avoir cherché des yeux, passant du rebord de la fenêtre, au sol, au coin de la rue où elle se trouvait. Lucas, c’était sa personne préférée. Il était gentil et en plus, elle comprenait quand il parlait. Elle avait vraiment choisi la meilleure personne pour lui donner des cours d’anglais malgré sa difficulté à s’exprimer. Au moins il ne lui faisait pas des phrases dignes de recherches scientifiques comme les autres. C’était court, précis et simple.

Il marchait à ses côté, Katya trainait sa valise sur le béton chaud californien. Les roulettes faisaient un bruit constant uniquement interrompu par les quelques cailloux sur leur chemin. Du coin de l’œil, elle voit Lucas fouiller dans ses poches à la recherche d’un truc pour écrire si la conversation devient trop laborieuse pour tous les deux. Il était, d’habitude, beaucoup plus prévoyant que ça, mais elle l’avait un peu pris de court apparemment. Elle sourit en baissant la tête pour ne pas qu’il voit son amusement comme une insulte. C’est que, c’était incroyablement mignon.

« Le refuge. Je travaille et il donne un lit. »

Pas le meilleur arrangement du monde, mais ça lui laisserait le temps de se trouver un truc mieux, quelque chose qui lui donnerait au moins un peu d’argent sans qu’elle ne doive voler. Le jeune homme enfoui ses mains dans ses poches. Elle le regarde toujours faire, se demandant comment elle pouvait lui donner ce qu’il voulait réellement sans se compromettre. Les contacts physiques, ce n’était pas du tout sa spécialité. Elle les craignait même. Katya voulait faire une exception pour son ami. Elle ne se dirigeait pas vers le refuge immédiatement mais plutôt vers un parc où des lanternes et une petite foule s’était rassemblée. Elle avait vu les affiches et il y avait un petit évènement qui se préparait. Un mini festival de glaces de tout genre. Elle savait que les sucreries plaisaient à son ami et voulait lui offrir un petit moment spécial avant que leurs chemins ne se séparent momentanément.

« Avant, on va ici. »

En prononçant ces mots, elle utilisa sa main libre et, du bout des doigts, sortie une des mains des poches du blondinet pour enrouler son petit doigt avec le sien. Sa main était anormalement chaude mais elle ne s’en préoccupa pas. Elle serra son petit doigt, c’était tout ce qu’elle pouvait lui donner pour l’instant. Ce simple geste lui demandait déjà un effort surhumain et les poils de son bras se redressaient, sa peau toujours en défensive même si elle combattait ce sentiment du mieux qu’elle le pouvait. Elle le dirigeait vers un stand de glace. Elle avait économisé tout ce qu’elle avait gagné en revendant des babioles qu’elle avait volé aux touristes. Ils étaient tellement faciles à voler, certains que les États-Unis étaient plus sécuritaires que leur pays.

« Je suis triste de toi aussi, Loukass. »

Elle avait traduit littéralement l’expression Ukrainienne pour dire qu’une personne nous manquerait. Je suis triste sans toi, je suis triste de ton absence. Même si l’absence serait de courte durée, il allait lui manquer, certainement. Ils s’arrêtèrent devant un stand, Katya libéra ses deux mains pour mettre son sac en mode bandoulière sur son épaule pour se libérer un peu et pointa un item sur le menu, fit un signe de deux puis remis son petit doigt à sa place, lové, enroulé, retenant fortement celui de Lucas. La vendeuse au joli sourire leur servi à chacun un petit cornet gauffré remplis d’une glace verdâtre. L’ukrainienne pris le sien après avoir payé, laissant un généreux pourboire, trop généreux probablement mais elle n’avait absolument pas envie de faire des mathématiques. Elle se retourna vers son ami, un grand sourire habillant ses lèvres soigneusement maquillées.

« À l’avocat! »

Dit-elle en rigolant. C’était absurde comme saveur de glace, mais elle se devait de goûter. Elle voulait vivre cette expérience avec son sauveur et personne d’autre. Le soleil se couchait et les lanternes accrochées aux arbres s’illuminaient, créant une ambiance festive dans le petit parc entre son futur chez elle et son chez lui.

DEV NERD GIRL



HRP - On verra si l'aventure devient magique puisque la Katya elle est humaine. À moins de zombies, c'est pas elle qui va se faire embêter par des esprits hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyLun 25 Nov - 20:25

Lucas ignorait être la « personne préféré » de qui que ce soit. L’avenir lui prouvera que donner son coeur trop vite, à son ami Banshee ou à son mentor Phénix, ne faisait que faire de la souffrance. Mais pour le moment, il ignorait les déménagements des deux, et ne pouvait pas y penser… Ne voulait pas y penser … jamais en réalité. Il serait juste surpris d’apprendre qu’il était la personne préféré d’une autre personne … et surtout d’une personne aussi géniale que la jeune femme …

Suivant la jeune femme, il avait un peu de mal à la suivre en fouillant ses poches vides, il remarqua son sourire mais ne pouvait rien dire. C’était vrai qu’il pouvait paraître comique, puis s’il pouvait la faire rire et sourire un peu, il n’allait pas la priver. Il nota l’information sur le refuge … peut être pourrait il faire des heures aussi pour voir plus souvent la jeune femme ? Il grimaça malgré lui. Entre son travail en alternance, l’université, le foyer qui le fliquer et ses petits soucis de combustions… Il aimerait pouvoir la voir tout de même et espère qu’il ne la dérangera pas avec des horaires peu réguliers. Lucas ne savait pas quoi faire pour exprimer ses sentiments … l’écrit était une technique mais qu’il ne pouvait utiliser tout de suite…

Il ne remarqua même pas les lanternes et la foule avant qu’il ne soit trop prêt. Observant les environs, il posa ensuite les yeux sur la jeune femme. C’était un piège dans lequel Lucas se laissait tomber sans soucis … un festival de glaces … Y avait pas de quoi se poser trente six milles questions. Il regardait les environs en souriant de toutes ses quenottes, puis senti la main de la jeune femme. Il ne baissa pas ses yeux pour voir ce qu’il se passait. Son sourire heureux parlait pour lui et il ne voulait pas que la jeune femme se sente obliger de l’enlever en prenant ça pour de la gêne …

A force de ne pas communiquer les deux allaient avoir des problèmes mais pour le moment leur amitié fonctionnait assez bien. Lucas la suivait et sourit encore.

- Je … je … pas que triste. … Je … je … je suis con.. content pour toi…

Parce que c’était la vérité, se retrouver enfermer avec lui dans une chambre trop petite était un calvaire et n’était pas une vie alors il était content qu’elle puisse avoir une possible ailleurs. Même s’il était triste. Lucas observa son amie qui se débrouillait très bien, comme lui, de ne parler sans aucun son, et prit la classe à la couleur étrange. Ce n’était pas de la pistache et encore moins de la fraise… S’il avait su qu’il viendrait ici…. Peut être aurait il prit ses sous … certainement même mais ce n’était pas tant d’y penser … Il sourit.

- A …a l’avocat !

En deux fois dire cette phrase c’était déjà un grand pas… tout sourire, il mit ses lèvres sur la glace avant de faire une grimace. Pas de dégout, de surprise. Le goût de l’avocat n’était pas si mauvais en glace, il était plutôt … surprenant. Il sourit alors à la jeune femme en lui montrant d’essayer en souriant.

Regardant les lumières il eu un petit cri de stupeur … quand il voyait ce genre de lumière, cela lui donnait envie de peindre ou de dessiner avec des couleurs. Depuis la mort de ses parents, il ne dessinait plus qu’avec un crayon gris et ne pouvait plus faire autre chose … Il posa ses yeux sur les alentours… avant de tomber sur une petite fille qui semblait seul parmi la foule … Elle pleurait en silence et n’osait bouger d’un pouce. Lucas tira le doigt de son ami dans la plus grande des tristesses pour lui montrer et ensuite prendre son mouchoir qu’on lui avait donné en même temps que la classe.

HRP - Je te propose que Lucas et Eka empêchent un kidnappng (de la gamine) d’une manière ou d’une autre (ou en étant kidnappé aussi) et qu’il se retrouve à devoir la ramener dans son manoir ? C’est une aventure non magique (et oui en ce moment je mate des films de Noel)



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
Ekaterina Kovalski
⚝Paroles Échangées : 60

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyVen 29 Nov - 21:15

You stay on my mind

@Ekaterina Kovalski & @Lucas Smith

Katya lécha sa glace en faisant une grimace semblable à celle de Lucas et en éclatant de rire. Le goût était surprenant. L’avocat rendait la glace encore plus riche et crémeuse. Elle se cacha son sourire derrière son cornet pour se donner une chance d’avaler sa boucher avant de partager son impression avec son ami. Elle ne riait pas souvent, pourtant, avec lui, c’était plus simple, plus naturel. Elle savait qu’il y avait quelque chose qui clochait. Elle l’avait entendu se réveiller en sursaut pendant la nuit. Elle l’avait vu se tourner et se retourner en sueur froide. Elle ne savait juste toujours pas pourquoi, qu’est-ce qui pouvait tourmenter une âme aussi pure que la sienne.

« Je sais pas si j’aime! C’est… Bizarre? »

Dit-elle en rigolant toujours, l’hilarité la rendant incapable de prendre une autre bouchée. Elle essuya le coin de ses lèvres avec son pouce en regardant d’un œil bienveillant Lucas s’émerveiller devant les lanternes. Elle avait eu un bon flair en se disant qu’il apprécierait ce petit moment intime tous les deux avant qu’elle ne déménage officiellement. Il aimait les jolies choses même si ses dessins ne le montraient pas toujours. Ils étaient pleins de douleur et de désir. Il ne lui avait pas tout montré mais elle avait bien fait le ménage de sa chambre de fond en comble et peut-être s’était-elle permise de regarder un peu ce qui lui avait été interdit. L’absence de conversation rendait la découverte l’un de l’autre complexe.

Elle le regardait toujours lorsqu’elle vit son expression changer et qu’une légère tension se fit sentir sur son petit doigt. Katya regarda sa main, puis celle de Lucas, puis la direction vers laquelle il regardait. Son estomac se retourna lorsqu’elle vit la petite fille seule, perdue, pleurant. C’était difficile de ne pas se reconnaitre, de ne pas projeter sa propre image sur celle-ci. Elle regarda autour, personne ne semblait lui porter attention. D’un air paniqué, elle leva les yeux vers son ami, serrant sa main entière dans la sienne. On voyait tellement d’affiches, d’alertes Amber, des centaines d’enfants disparaissaient chaque année aux États-Unis. Moins du quart étaient retrouvés, et de ce quart, ceux que l’on retrouvait, était souvent morts. Ils ne pouvaient pas laisser cette enfant risquer ce sort. Ekaterina aurait voulu que quelqu’un vienne à son secours aussi.

« Viens. On peut pas rester comme ça. On aide! »


Dit-elle avec de l’urgence dans sa voix avant de laisser glisser la main de Lucas de la sienne et de courir vers la jeune fille alors qu’un homme semblait marcher rapidement dans la même direction qu’elle. Et s’il cherchait à la voler? À l’enfermer chez lui comme elle l’avait été? Elle était beaucoup trop jeune pour vivre cet enfer. Ekaterina s’élança entre les deux en faisant face à la fillette, s’agenouillant devant elle avant de lui tendre son cornet de glace à l’avocat. Voulant faire comme s’il lui était destiné. Elle essuya une de ses larmes et lui dit un sourire, il était difficile de mettre en ordre les mots dans sa tête. Sa respiration était erratique mais elle voulait paraitre calme dans l’espoir de calmer la crise de larmes. En même temps, n’avait-elle pas l’air tout aussi menaçante que n’importe qui d’autre de ce parc à se lancer vers une fillette seule? Elle n’avait pas réfléchi, visiblement et avait agis impulsivement. Elle lança un regard à Lucas qui se dirigeait vers elles aussi.

« Pour toi. Elle est où ta maison? Tu sais? Ou maman? Papa? On les trouve. »


Il fallait que Lucas vienne la secourir le plus vite possible. Katya avait peur que ce qu’elle disait n’avait pas ou peu de sens. Ou que son ton incertain ne soit confondu pour des menaces. Elle n’avait pas non plus l’accent le plus sympathique à entendre.

HRP : OWIIIIIII Une aventure semi magique de Noël au pire? J’suis tellement down pour quelque chose d’ultra cuuuuuuute!!!! <3<3<3<3<3<3<3<3<3

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] EmptyMar 3 Déc - 22:30

Avocat … qui avait donc eu cette idée … mais la jeune femme lui avait payé avec tant de gentillesse qui ne comptait pas en laisser une goutte. Goutant plusieurs fois pour essayer de se faire une idée … Mais ne dit on pas qu’il faut gouter trois fois pour être sur d’aimer ou non quelque chose ? Il a une blague comme ça … Sa mère lui disait cela … Même si pour Lucas, il n’avait pas besoin d’autant de temps pour savoir s’il aimait quelque chose ou non … L’avocat était différent car nouveau … mais les choux de Bruxelles, une bouchée avait suffit. Oui, le cliché, mais tant pis.

- Bi … bizarre … en .. en effet.

Parce que ça se laissait manger… Lucas se fit la réflexion qu’il devait un peu vivre le même genre de ressenti que Simba, quand il mangea son insecte pour la première fois … Lucas avait le papier dans sa main encore quand il avait montré la fille perdue d’un regard… Mais il ne se doutait pas de la panique que ça allait susciter pour la jeune femme. Elle lui prit la main, et étrangement, Lucas compris cela comme … une demande de soutien ? Bien sur qu’il était là, et il ne comptait pas la lâcher. Avant qu’il ne puisse proposer d’aider l’enfant, avant que la jeune femme ne le dise, et ne le fasse. Ne laisse nulle place à une réponse, mais ce n’était pas grave. Lucas pouvait ne pas répondre, et les actes avaient été depuis longtemps plus importants que la parole pour lui. Laissant la jeune femme s’élancer, il prit une autre serviette et un papier.

Courant pour rejoindre son amie, il en fit une cocotte. Pour la mettre dans ses doigts. S’agenouillant au côté de son ami, il se mit à sourit alors que la cocotte, qui faisait un bec d’oiseau, venait manger les larmes de la jeune femme en faisant des bruitages. Puis, il prit sa serviette dans son bec et essuya à nouveau ses larmes.

- Calme … cal…calme toi.

Il reprit la serviette mouillé et se présenta alors … fin .. pas réellement. Il sourit en cachant son visage derrière le bec et penchant la tête.

- Je … je … suis kot kot … et … et toi ?

Remontant le visage pour observer aux alentours… Lucas essayait de trouver une idée pour ne plus se faire remarquer …. Sauf par les parents de l’enfant en question… reposant les yeux sur son amie, … la cocotte/bec d’oiseau vient lui faire un bisou à elle aussi… C’était pour apaiser sa panique, pour lui dire de se calmer. Rien de mauvais lui arrivera, ni à elle, ni à l’enfant. Se relevant, il proposa sa main à l’enfant alors que le bec était toujours dans l’autre… Pour le coup … La jeune femme aura plus de faciliter que Lucas à demander où était ses parents, mais d’abord calmer les troupes. Il proposa d’un mouvement de tête qu’ils aillent s’assoir un peu plus loin.

HRP - tu as une idée particulière ? Peut être l’enfant pourrait avoir des parents qui l’oubli et faire le voeu d’avoir une famille pour la soirée. Et hop un frère et une soeur … et comme elle voudrait pas partir d’avec eux…. Bah … voilà x’D



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty
Message# Sujet: Re: You Stay On My Mind [Ft. Lucas]   You Stay On My Mind [Ft. Lucas] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You Stay On My Mind [Ft. Lucas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ Institutions publiques-