Partagez
 

 Sous la pluie [pv — Lucas Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Esprit
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 259
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyVen 1 Nov - 9:54


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
La pluie glissait sur ses doigts blancs, roulait sur sa peau douce et lui échappait, tombant à terre pour se mêler aux autres, réunies en une flaque unique. Lou serra les doigts et essuya sa main droite mouillée contre son tablier. Elle gardait l’autre bien cachée derrière son dos, encore honteuse de cette affreuse blessure. Elle ne savait pas si elle guérirait un jour totalement, si elle retrouverait la douceur de sa peau, la couleur uniforme de ses doigts fins, ou si elle devrait vivre, à jamais, avec une cicatrice fripée, rugueuse, qui perdrait peu à peu sa teinte rosie mais resterait visible. Elle savait que cela se verrait, que les regards auraient tôt faits de se détourner devant la brûlure. Voudrait-on encore la toucher ? Soulever sa main, caresser ses doigts ? Devrait-elle la cacher pour le reste de sa vie ?

Louise jeta un coup d’œil au chat noir, à ses pieds, qui la fixait en retour, silencieux. La sorcière, derrière les grands yeux verts, pourrait-elle l’aider à retrouver la pureté de sa peau blanche ? Au fond d’elle, Lou se rebella, cracha qu’elle ne le pourrait jamais, que son hôte avait mérité cette blessure et qu’elle devait cesser de s’en plaindre. La blonde rejeta l’esprit et se détourna du chat.

Depuis cette nuit cauchemardesque, dans un cimetière de Hollywood, la collaboration entre les deux Lou battait de l’aile. Louise avait rejeté Luka qui avait erré quelques heures avant de revenir, inévitablement, voir l’humaine qu’il hantait depuis plus d’un an. S’il avait cru qu’elle ne voudrait plus jamais l’accepter, qu’il devrait, peut-être, forcer la cohabitation ou, pire, voler sa place, il n’en fut rien. La blonde l’avait accueilli sans un mot, sans qu’il ne se doute une seconde de la vengeance qu’elle avait préparée pour lui. Depuis ce jour, il restait plus calme, en retrait… jusqu’à ce que les deux Lou décident qu’ils ne pouvaient plus se supporter et qu’il était temps d’en finir.

La porte arrière du Béni s’ouvrit sur la salle vide. La pluie avait un don pour faire fuir les clients et la journée s’écoulait lentement. Lou se glissa derrière le comptoir et leva sa main gauche devant ses yeux. Le bandage cachait la peau brûlée qui la faisait, encore, souffrir. Elle essaya d’imaginer la perfection de ses doigts sous le tissu blanc, la beauté de ses mains qui ne connaissaient jamais la moindre blessure. Elle ne vit que la brûlure, la peau rouge, la chair à vif, les cloques. Un frisson lui parcourut le dos et Louise baissa la main pour s’occuper l’esprit en réarrangeant les pâtisseries dans la vitrine. Travailler lui faisait un mal de chien, mais la blonde ne disait rien, concentrée sur sa tâche. Elle devait endurer en silence, ce qu’elle savait faire avec brio, pour garder son travail et se vider l’esprit. Moins elle pensait à Xander, mieux cela serait.

Une fois qu’elle n’eut plus rien d’autre à faire que se poser dans un coin, un livre posé sur les genoux sans l’ouvrir pour en lire la fin, la blonde s’empara de son téléphone et caressa l’écran du bout du pouce. Elle hésita et le glissa dans une poche, incapable de se décider. À qui pourrait-elle envoyer un message ? Et pour quoi faire ? Lou sentait monter en elle le besoin d’avoir de la compagnie, quelqu’un pour l’empêcher de penser à Xander et la possibilité qu’il pousse la porte du Béni pour venir achever le travail qu’il avait commencé, cette fameuse nuit, dans la crypte.

Le carillon de la porte sonna soudain. Le cœur de Louise fit plusieurs bonds et elle releva des yeux apeurés sur le nouveau client, sa main droite glissée dans sa poche, prête à appeler son bel Orion au secours, si Xander était venu l’attaquer.

(c) ROGERS.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyVen 1 Nov - 12:03

Lucas n’aimait point son visage. Il ressemblait à un panda malade qu’on aurait caché de la lumière du soleil … Sa blancheur de peau n’était que des gênes du sud du monde…Normalement … mais là, il y avait aussi la couleur de la maladie, du manque de sommeil … et bien d’autres tracas. Xander lui avait expliqué cette histoire de Pandore …. Mais son reflet continuait de lui renvoyer un visage coupable …Ce n’était pas lui quand il avait pensé, très sérieusement, tuer ses parents biologiques… Ce n’était toujours pas lui quand il avait cramé les zombies … Ce mensonge était tel, que son ventre se retourna et il ne fut pas longtemps à Lucas pour vomir dans les toilettes du foyer.

- ARGH MONSIEUR LUCAS IL A VOMI !

Trop gentil pour pester contre la gamine de 10 ans qui venait de le faire remarquer … Déjà qu’on ne l’appréciait pas ici … autant bouc émissaire des jeunes que des responsables, il ne fallu pas longtemps avant que son rendu ne soit que de la bile. Vomissant, le responsable le disputa de sa maladie … Lucas n’était pas malade, ce n’était pas contagieux … C’était du stress, de la tristesse et du dégout qui le faisaient vomir. Le responsable lui demanda de se débarbouiller, ce que Lucas fit… Même si le passage au lavage des dents avait presque eu raison de lui … et il se déplaça jusqu’au bureau du proviseur… Les jeunes se moquaient de Lucas, de sa maladie, de son visage creux, de sa blancheur. Il entendait des bruits de couloirs. Drogué, bourré ? Nah, tout le monde savait que Lucas n’était pas le genre… mais faire passer les rumeurs étaient un jeu que les enfants du foyer appréciaient et très vite, Lucas se retrouva avec un passif d’addiction qu’il ne se connaissait pas.

Dans le bureau, le responsable lui passa de l’argent, trop peu pour payer un docteur, assez pour se prendre un café peut être ? Et lui dit d’aller se faire soigner … Et surtout de ne pas revenir tant qu’il n’allait pas mieux … ou que cela soit l’heure du couvre feu … Lucas parti donc avec a peu près 10 dollars et un bonnet sur la tête. Se déplaçant, il se demandait ce qu’il pourrait faire … Il avait été jeté dehors sans prendre son téléphone. Contaminé par la peste, seul sa veste avait été embarqué dans un mouvement rapide. Ses mains dans ses poches, il en sorti une feuille délicatement plié. L’ouvrant, il tomba sur le visage de Louise, la femme magnifique qui géré le Béni. Dans un sourire, il décida de trotter jusqu’à elle. Voir un visage amical, voir une amie, ça ne pouvait que lui faire du bien… et son responsable de foyer avait tant fait de le virer qu’il n’avait pas préciser à Lucas qu’il fallait un certificat. Bien sur ça lui retombera dessus mais tant pis.

Arrivant devant la devanture, trempé de la tête au pied, mais ayant caché son dessin sur son torse protégé par des couches de tissus, il entra dans le Béni. Sa tête blonde trouva instantanément la jeune femme et il se déplaça pour être à son niveau.

- Bon … Bonjour !

Pour une fois il l’avait dit en deux fois … Aussi c’était il entrainé pendant le trajet … Même si seul, il pouvait enchainer les répliques d’un monologue de Cyrano, quand en face de quelqu’un le moindre mot devenait affuté comme un couteau. Il sortit le dessin et le tendit à la jeune femme en espérant qu’elle apprécie. C’était elle, toute en longueur et belle comme un soleil. Lucas sourit doucement.

- Ca … Cadeau.

Il ne faisait que peu de cadeau comme son dessin. Souvent c’était sur un carnet qu’il offrait avec et la personne avait le droit de détruire ce dessin s’il le souhaitait … Cependant là, sur le dessin… Lucas trouvait qu’on pouvait sentir l’essence de la jeune femme, et surtout toute l’amitié que le petit phénix ressentait pour la jeune femme. Il sourit encore. Il comptait bien s’acheter un milkshake à la fraise et traîner un peu dans ses pattes pour la voir sourire encore. Ainsi sera t il soigné de sa solitude pour quelques heures, jusqu’à l’heure du couvre feu … Qu’il allait de toute manière loupé parce qu’il allait au foyer en reculons…



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 259
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyDim 3 Nov - 17:48


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Lou sentait en elle naître une peur qu’elle ne se connaissait plus depuis longtemps. Une peur que même la vue du véritable visage de son croquemitaine n’avait pas su réveiller. À l’instant où ce sentiment prenait racines en elle, elle plongea la main dans sa poche, déverrouilla le téléphone et patienta, le doigt figé au-dessus du clavier tactile, prête à appuyer sur le raccourci qui renvoyait au numéro d’Orion. Viendrait-il à temps pour la sauver des flammes de Xander ? Elle n’en était pas certaine, mais essaya de s’en persuader, la gorge sèche à la simple pensée qu’elle meurt brûlée, au beau milieu du Béni-boui-boui. Et s’il ne la tuait pas… Elle préféra ne pas y penser.

Dans son crâne, l’autre Lou se réveilla, gagné par la même frayeur que son hôte. Il lui hurla de le faire, d’appuyer sur la touche du téléphone sans attendre d’être certaine que la porte s’ouvrait sur Xander, de fuir immédiatement dans les cuisines. Louise s’étonna, un peu, de ce que l’esprit lui demandait de faire. Dans la peur de mourir, il en oubliait sa peur du croquemitaine et acceptait volontiers qu’elle l’appelle à l’aide. Luka pesta contre l’humaine et hésita, finalement, à l’abandonner à son sort pendant qu’il partirait se chercher un autre corps.

Ce fut à ce moment précis que des cheveux bleus passèrent l’entrebâillement de la porte et pénétrèrent dans le café. Les deux Lou se calmèrent à l’instant où ils posèrent leurs yeux bleus sur le visage de Lucas. Ni l’un ni l’autre ne s’attendaient à voir l’adolescent entrer et ils accueillirent la nouvelle avec un long soupir. Louise sortit sa main droite de sa poche, abandonnant le téléphone inutile, pour se passer les doigts sur la joue et masser l’une de ses tempes. Elle essaya de calmer les battements de son cœur, d’oublier la peur qui l’avait assaillie et d’accueillir son jeune client comme il se devait.

« Lucas, répondit-elle, avec un faible sourire. »

Le blond respirait toujours autant l’innocence et la gentillesse, ce qui eut le don d’attendrir Luka. Louise, elle, resta suspicieuse, les yeux rivés dans ceux de l’adolescent en se demandant ce qu’il venait faire ici. La dernière fois qu’il était venu, il n’avait pas été seul. Xander avait été avec lui. Lucas était un ami du démon de feu… cela pouvait-il dire qu’il était comme lui ? Le pompier avait peut-être, même, demandé à l’étudiant de venir finir le travail à sa place. Après tout, il devait bien se douter que Louise ne le laisserait plus jamais entrer dans le Béni. S’il voulait vraiment se débarrasser d’elle, il devait trouver quelqu’un d’autre pour faire son sale boulot. Mais n’importe quoi ! s’énerva Luka, crachant comme une chatte à laquelle l’on essaierait d’arracher un chaton.

Quand Lucas sortit la main de sous ses vêtements, Louise eut un mouvement de recul involontaire. Elle buta contre le tabouret derrière elle, sur lequel elle avait posé son livre. Néanmoins, l’adolescent ne dévoila pas une arme à feu, ni même de flammes semblables à celles de Xander, mais une feuille qu’il gardait sous ses couches de tissus pour la protéger de la pluie. Une feuille qu’il ne tarda pas à lui tendre en articulant difficilement qu’il s’agissait d’un cadeau.

La blonde esquissa un petit sourire, honteuse de s’être laissée avoir devant lui. Lou lui criait à l’oreille de prendre ce qu’il lui offrait, de cesser de faire la victime et de s’essayer, pour une fois dans sa vie, à un peu de gentillesse. Cela ne plut guère à Louise qui, pourtant, revint se coller au comptoir pour s’emparer du cadeau de Lucas. Elle découvrit alors, sur la feuille, un magnifique dessin d’elle, qu’elle frôla de sa main bandée, sans oser le toucher.

« Merci, il est sublime. »

Les yeux rivés sur le dessin, Lou détailla le regard, le visage, la posture de la femme dont il avait reproduit les traits. Plus elle observait ces yeux clairs qui la fixaient en retour, plus elle se demandait s’il s’agissait vraiment d’elle, s’il ne s’agissait pas plutôt d’une parfaite inconnue. Quelque chose, dans les traits noirs, dans les ombres et les lumières du croquis, respirait une bonté qui ne venait pas d’elle. Luka, lui, jura que cela ne pouvait être que grâce à lui et réclama la place qui lui était due pour parler avec Lucas. Évidemment, Louise se contenta de le rejeter et releva ses yeux sur l’adolescent.

« Je te sers un milkshake à la fraise ? » (Elle tendit sa main droite, la gauche bien cachée derrière le comptoir, pour attraper celle du blond.) « Tu vas bien ? Tu n’as pas l’air bien… Tu es malade ? »

(c) ROGERS.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyMer 6 Nov - 16:50

Lucas était tout à fait ignorant des pensées de la jeune femme … il n’avait pas pensé faire un tel effet, étant donné que ce n’est qu’un client en fin de compte … un client super mignon et gentil, mais qu’un client… Il ne pouvait pas comprendre ce qu’il se passait … alors tout ce petit paragraphe ne sert à rien en réalité que dire … que s’il l’apprends, notre petit oiseau s’en voudrait énormément..

Mais pour le moment, lui n’avait eu que l’idée de venir voir la jeune femme si gentille, ignorant son mouvement de recul ou la peur qu’il pouvait lui inciter … Il était Lucas, le petit Lucas, le tout petit bébé Lucas, il ne s’imaginait pas un seul instant pouvoir créer de la peur dans le cœur de qui que ce soit.

Une fois le cadeau tendu… Lucas se mit à se demander s’il n’aurait pas mieux fait d’envoyer un message … réalisant qu’il ne l’avait pas pris, il décida de faire celui qui était sur d’avoir bien fait, alors qu’il baissa la tête pour remonter seulement ses yeux sur la jeune femme.

Alors qu’elle regardait le dessin… Lucas vit une blessure sur main… Il se demandait d’où elle venait … Peut être de cette histoire de Pandore ? Tout le monde avait été victime de cette fichue boîte de tout évidence … et les gentils messieurs qui avaient récupérés le bout n’avait pas eu la gentillesse de prévenir les victimes de la résolution, ou non de cette affaire. Il sourit à son compliment. Il lui dirait bien que c’était elle qui était magnifique, pas le dessin, mais il ne pouvait le dire en ces mots … Mais Lucas ne trouvait jamais ses dessins beaux, d’ailleurs, il ne les voyait pas comme des dessins, mais comme ce qu’il faisait. Pour lui, le dessin n’était pas beau à cause de la délicatesse de ses traits de crayon, mais à cause de la jeune femme dessus.

- De .. de … de rien …

Observant la jeune femme, il pu voir qu’elle cachait sa main … pour une raison qu’il ignorait totalement d’ailleurs … Il l’avait vu, bandé, pourquoi ? Il observa la jeune femme, et un sourire radieux de bien heureux apparu sur son visage quand elle lui proposa un milkshake. Il fit oui de la tête dans une énergie que peu lui connaissait. Pour ses autres questions, il réfléchit. Pouvait il s’aventurer à dire ce qu’il s’était passé… Il la regarda, et décida que oui… parce que Louise était quelqu’un de confiance malgré tout ce qu’il aurait pu entendre sur elle. Elle lui avait laissé son parapluie, sans rien attendre en retour. Lucas n’avait rien à donné qu’un peu d’amour.

- ça .. ça … ça va … juste .. juste des …… cauchemars… à … à … cause … de …. Pandore.

Si la jeune femme ne comprenait pas qu’il parlait de la boite, mais d’une fille mal nommé Pandore, alors il saura qu’il ne doit pas parler des zombies … Reposant ses yeux sur elle, il lui fit un sourire penaud … parce que les cauchemars pourraient bien le rendre fou, s’il n’arrive pas à calmer son esprit.



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 259
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptySam 9 Nov - 11:01


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Lou n’aimait pas ces sentiments que la présence de Lucas réveillait en elle. La peur avait quelque chose de mauvais, un pouvoir sur elle qu’elle ne voulait pas accepter. La jeune femme aimait avoir le contrôle sur tout, absolument tout. La panique, elle, brisait ce contrôle, l’obligeait à faire des choses sous le coup d’une impulsion, d’un instinct de survie inscrit dans ses gênes. Pouvait-elle se laisser aller à des actes, des pensées sur lesquels elle n’aurait aucun pouvoir ? La question ne se posait même pas. La survie de la blonde, jusqu’à aujourd’hui, reposait sur ce contrôle de soi. Sans lui, elle sombrerait immédiatement, se laisserait submerger par le monde et n’en sortirait plus jamais. Elle ne pouvait pas laisser cela arriver.

Néanmoins, comment pouvait-elle reprendre la pleine possession de ses moyens ? Lou, au fond d’elle, ne faisait que se rebeller contre elle. Il était une diversion qu’elle ne pouvait pas se permettre et que, pourtant, elle ne pouvait empêcher. Tôt ou tard, elle le sentait, le sorcier reprendrait le dessus sur elle, fort d’une détermination que le jeune Lucas insufflait en lui à chaque seconde. Pouvait-on se laisser avoir de la sorte, aussi facilement, stupidement, sans se poser la moindre question ? Va mourir, Lou, il a rien fait de mal, s’énerva Lou, trop attaché à l’adolescent pour comprendre le danger.

Lucas représentait-il vraiment un danger ? La question se posa dans un coin de l’esprit de Louise. Elle fixa ses yeux bleus dans les siens, chercha une réponse dans ce regard qui respirait la bonté. Quel mal pouvait-il faire au monde ? Il avait l’air de ceux qui se laissent avoir, qui s’excusent lorsqu’on leur marche dessus, qui seraient prêts à s’accuser pour le bien d’un autre. Le genre de personnes à l’opposé de la blonde qui ne vivait que pour ses propres intérêts. Va mourir, Lou, y’a rien de bien chez toi, ricana l’esprit dans son crâne. Tu radotes comme un petit vieux, Lou, il faut croire que la sénilité touche aussi les morts, se défendit-elle en souriant à Lucas.

La blonde se concentra sur la préparation du milkshake de l’adolescent. S’occuper les mains, même blessée alors que cela lui faisait un mal de chien, lui permettait de penser à autre chose. Elle réfléchit à ce que cela voulait dire de vouloir, comme elle l’avait fait, appeler une personne précise quand elle se sentait en danger. Évidemment, il lui était déjà arrivé de se retrouver dans une situation compliquée et de devoir demander de l’aide. Néanmoins, habituellement, la blonde n’avait que l’embarras du choix et se permettait quelque temps pour trouver l’aide parfaite à réclamer. Là, la peur au ventre, elle n’avait pas hésité, le doigt levé au-dessus de la seule touche à laquelle elle avait assigné un raccourci. Écœurant, cracha Lou.

Puis les mots de Lucas la frappèrent de plein fouet et Louise faillit laisser tomber le verre qu’elle tenait dans sa main droite. Un peu de lait échappa au récipient et lui coula sur les doigts. Le nom de Pandore, dans la bouche de l’adolescent, ne pouvait pas être une coïncidence. Pas si peu de temps après ce qu’il s’était passé dans le cimetière avec Xander. Mais comment pouvait-il être au courant ? S’était-il passé autre chose, ailleurs en ville, pendant qu’elle-même était occupée avec le pompier ? La blonde se mordit la lèvre et finit de préparer la boisson. Parler de Pandore avait un don pour la déstabiliser, lui faire perdre ce contrôle qu’elle avait sur son corps, sur son esprit et sur l’esprit.

« Que t’est-il arrivé à cause de… la boîte ? demanda-t-elle, en glissant le milkshake sur le comptoir. »

Si la blonde essayait, tant bien que mal, de dissimuler sa main bandée dont elle avait honte, parler de Pandore lui fit oublier ce détail tandis qu’elle posait les doigts sur le comptoir. La vue du bandage lui ramena en tête le visage du démon de feu qui avait osé la brûler alors qu’elle n’avait, pour une fois, rien fait de véritablement mal. Elle s’était contentée de le toucher, de le repousser, et lui l’avait défigurée ou, en tout cas, cela s’en rapprochait aux yeux de la blonde.

« C’est Xander qui t’envoie ? Que t’a-t-il demandé de me faire ? Ça ne lui a pas suffi… ? »

Mais ta gueule ! La puissance du cri de Luka, dans son esprit, fit sursauter Louise. Elle recula un peu du comptoir, ses yeux bleus fixés sur l’adolescent aux cheveux bleus blonds. Lou détestait perdre le contrôle et, comme toutes les fois où cela arrivait, elle tentait donc de reprendre le dessus, de retourner la situation à son avantage, d’essayer de faire croire au monde qu’elle savait tout, qu’elle anticipait tout, qu’elle saurait se protéger. Face au cri de Lou, elle douta. Elle avait toujours été paranoïaque et aimait croire que le monde tournait autour d’elle, mais… si elle se trompait et qu’il s’agissait d’une pure coïncidence ? Elle n’arrivait pas à y croire, sa main bandée serrée contre sa poitrine.

(c) ROGERS.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyMer 13 Nov - 21:31

Lucas était toujours ignorant de tout … mais pour le moment, ça lui avait bien servit … Se jeter dans la gueule d’une meute de vampires ne lui avait pas encore appris à faire attention à son petit cul… Parce qu’il ne pensait pas que les autres puissent être un danger, quoi qu’il hurle s’il voit une ombre bouger …Mais c’était autre chose….

Pour notre Lucas, la jeune femme en fasse de lui n’était que son amie, et il ne comprenait pas le regard qu’elle pouvait lui lancer. Il penchait la tête, se demandant ce qu’il se passait dans la sienne… les gens normaux, que pouvait il penser de lui ? Parce qu’après tout, toutes les créatures qu’il avait rencontré comprenaient le caractère très spécial de notre phénix … mais la jeune femme était encore une humaine dans ses yeux chaleureux … il ne savait pas ce qu’elle aurait pu être d’autres.

Observant les gestes qui faisait sa boisson, Lucas souriait en battant des pieds… il était content d’être ici, et qu’ici, et là en ce moment même alors que la pluie tapait contre les vitres… Lucas fit un sourire alors qu’il prit un stylo et marqua sur une serviette un petit mot « Il pleut ». Il allait le tendre avant de le reprendre et d’y rajouter « Cela fait deux fois qu’on se voit tous les deux, et il pleut ». Lucas n’avait rien contre la pluie en réalité … elle pouvait calmer les flammes et les rendre plus douce pour quelques minutes… alors il sourit et ne s’attendit pas du tout à la voir lâcher le verre… il aurait bien voulu attraper le verre … mais il se souvient que trop tard qu’il n’était pas un super héros rapide, mais qu’une petit phénix inutile.

Il laissa le papier sur lequel il avait marqué les mots sur le coté. Ne le montrant pas à la jeune femme pour le moment. Sa question était un peu plus précise … et Lucas se demandait comment il allait lui répondre … alors qu’il eu l’idée de faire du recyclage … ou de la double utilisation en tout cas… Il prit son sac, pour se rappeler qu’il avait été jeté dehors sans avoir le temps de le prendre … Il prit alors une autre serviette, et au lieu de dessiner comme il l’avait fait dans son carnet, qui état dans son sac, et qui était certainement à côté de son portable dans sa chambre, il écrit.

« Je me suis retrouvé dans une rue, avec des envies étranges et pas gentilles. On est tombé sur une maison qui nous a enfermé … et on a dû se battre avec des zombies ».

Il tremblait en lui tendant le mouchoir… parler des zombies était difficile comme s’en souvenir ou le dessiner … les images étaient aussi fraiche dans son esprit que l’odeur de décomposition cramer qui en avait suivit… Alors qu’il tendait le mouchoir … Lucas se figea … avant de délicatement pencher la tête sur le côté … Xander qui l’envoie ? De lui faire ?

Il posa le papier sur la table et toucha ses poches pour chercher quelque chose, son portable. S’il devait faire passer un message de la part de Xander, il l’avait oublié … portable à coté de son sac dans sa chambre toujours. Il regarda la jeune femme et en tremblant pris une nouvelle serviette …. Avec Lucas à proximité, il faudrait peut être penser à augmenter le budget de serviette. Tapant sur le stylo, il finit par écrire.

«  Pourquoi Xander m’aurait-il envoyer ? Il ne m’a pas dit t’avoir vu … vous vous êtes disputé ? »

Il regarda la jeune femme, et une tête triste apparu sur le visage de notre boule d’amour. Il comprenait que … pour une raison qu’il ignorait … il lui faisait peur … et il n’aimait pas du tout cela … doucement alors des larmes perlèrent au coin de ses yeux, il les essuya rapidement. La peur, la fatigue, la tristesse, était un cocktail Molotov que personne ne voulait voir dans les yeux de Lucas … parce que ça pouvait déchirer même un coeur déjà en miette.

- … Qu … qu… Tu … tu … vas pas …. Bien ?

Il remonta ses yeux vers elle à la manière d’un chien que l’on bats mais qui continue d’aimer son maître… Il ne voulait pas être méchant avec elle … il ne voulait pas lui faire peur alors qu’il l’aimait beaucoup beaucoup…

- Tu … tu … tu veux … que … que … je parte ?

Parce que si elle le voulait … alors il partirait … ll ne voulait pas lui faire de mal … toutes les serviettes éparpillés en face de Lucas donnait l’impression qu’il mangeait comme un cochon …



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 259
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyVen 15 Nov - 10:36


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Les assauts de Lou sur Lou devinrent plus puissants, plus rapprochés. Cela leur rappela, inévitablement, la nuit au cimetière. Quand le corps de Louise, incapable de supporter l’alternance entre ses deux esprits, rampait à même le sol dans le but de rejoindre ce fragment maudit. Ce souvenir eut le don de calmer les deux Lou qui firent une courte trêve, comme une minute de silence accordée à la mémoire de l’honneur de la blonde. Une pensée qui, évidemment, appartenait à Luka et que Louise chassa avec colère. Elle ne pouvait pas le laisser prendre tant de place dans son esprit. Mais comment faire, alors que les souvenirs de la boîte de Pandore la déconcentraient ?

Heureusement pour elle, se concentrer sur la préparation du milkshake eut le don d’endormir un peu le sorcier qui n’était pas du genre à faire les choses méticuleusement. Elle garda donc un certain contrôle sur elle-même et sur lui, jusqu’à ce que la boisson soit tout à fait prête et qu’elle n’ait plus qu’à la pousser sur le comptoir, devant Lucas. Ce dernier s’affairait d’ailleurs sur une serviette du Béni et, à le voir faire ainsi, Lou pensa qu’il serait plus pratique, pour tout le monde, si elle lui donnait un carnet. Il lui semblait qu’on lui avait offert un agenda, une fois, sous prétexte qu’elle était une femme occupée à qui cela pourrait être utile. Évidemment, elle ne l’avait jamais utilisé. Mais où l’avait-elle rangé ?

Quand Lucas eut fini d’écrire son message, Louise se pencha sur le comptoir et s’empara de la serviette. Elle lut le mot rapidement. Luka s’attendrit des envies « pas gentilles » du blondinet et se demanda ce que cela pouvait être, pour un garçon comme lui. Rien à voir, assurément, avec les envies pas gentilles que les deux Lou avaient eues dans le cimetière. La fin du mot, elle, eut le don de faire fuir l’esprit. Il glapit dans le crâne de Louise et se terra aussi loin qu’il le put, comme si le simple fait de lire le mot « zombies » pouvait faire apparaître ces êtres décharnés au milieu du Béni-boui-boui.

Louise, elle, resta bloquée sur le mot, mais pour des raisons différentes. Elle se demanda si c’était cela, la bête que Xander avait tuée dans le premier sous-terrain. La créature n’avait pas semblé aussi décharnée que les zombies des films, mais elle mangeait, bel et bien, un cadavre. Évidemment, Luka était incapable de lui dire si oui ou non il s’agissait d’un zombie. Lui pensait que les zombies n’existaient que dans l’imagination humaine. Savoir que Lucas en avait vus pour de vrai aurait pu le tuer une seconde fois d’une crise cardiaque s’il lui avait resté un cœur à lui.

Néanmoins, les questions sur les zombies attendraient. En attendant, Louise avait besoin de réponses sur le lien entre Lucas et Xander. Elle n’en pouvait plus de s’effrayer du moindre geste de l’adolescent, sans savoir si, lui aussi, il était un démon de feu ou s’il resterait à jamais un innocent humain un peu trop sympa avec les pires créatures du monde. Alors elle posa les questions qui la dérangeaient et recula derrière son comptoir, agressée par la haine de Luka. Elle savait, au fond, que cette colère n’était pas entièrement tournée contre elle, mais aussi contre le pompier qui avait osé les blesser.

La deuxième note glissa sur le comptoir et Lou baissa ses yeux bleus sur les mots. Elle resta interdite devant la question de Lucas. Au fond de son crâne, Luka s’insurgea et revint à la charge. Cette fois, elle ne put rien faire contre lui et les deux Lou échangèrent leur place pour quelques instants que le mort mis à profit pour froisser la serviette dans sa main droite et baisser les yeux sur la gauche, bandée jusqu’au poignet.

« Disputés ? Il l’a brûlée et pouf, il a disparu sans un mot. T’y crois, toi ? Tu devrais pas rester auprès de lui, Lucas, c’est pas quelqu’un de bien. »

Pour appuyer ses mots, comme s’il craignait que Lucas ne le croit pas sur parole, Lou défit le bandage de sa main et le rangea dans la poche du tablier à sa taille. La peau rougie était parsemée de petites cloques inquiétantes et creusée jusqu’à la chair par endroit. Il n’arrivait pas à comprendre comment la blonde pouvait se persuader que sa main guérirait, que la brûlure ne serait bientôt plus qu’un souvenir. Vu l’état de ses doigts, il doutait que la peau se régénère parfaitement. La main lisse de Louise serait, très certainement, marquée à jamais par les flammes du pompier.

« Tu vois, je mens pas, il l’a vraiment fait, ajouta-t-il dans un souffle. »

Luka avait trop eu l’habitude, dans sa vie et dans sa mort aussi, de ne pas être pris au sérieux. Mais il se rendit soudain compte que la vérité était peut-être un peu trop brute pour le jeune Lucas. Apprendre que nos amis ne sont pas ce que l’on croit, cela fait toujours un choc. L’apprendre quand l’on est une boule de naïveté pure comme l’adolescent ? Lou s’en voulut instantanément, ce qui laissa la possibilité à Lou de revenir prendre le contrôle de son propre corps. Ses yeux bleus posés sur cette affreuse main qu’elle n’osait plus montrer à personne, Louise comprit que rien ne serait plus jamais pareil dans sa vie si la cicatrice s’emparait de ses doigts et ne la quittait plus.

« Si tu es de son côté Lucas, alors je veux que tu partes, dit-elle tout bas. »

Dans son esprit, Luka ne hurla pas. Cela l’étonna. Si le sorcier n’était pas d’accord avec ses mots, il n’en dit rien, conscient qu’il était temps de faire un choix, de prendre une décision. Aucun des deux Lou ne pourrait continuer de parler à Lucas sans s’inquiéter de voir, à tout moment, Xander passer la porte du Béni pour venir chercher son ami. Même si cela faisait aussi du mal à Luka, il comprenait et restait silencieux. De toute façon, si le jeune Lucas lui manquait trop, il se savait capable de le trouver sans avoir besoin de traîner le corps de Louise derrière lui. Après tout, s’il n’avait plus les traits de la blonde, alors le pompier ne lui voudrait aucun mal, non ?

(c) ROGERS.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyMer 20 Nov - 17:07

Lucas ne comprenait pas tout … après tout, n’était il pas le moins apte à comprendre les autres ? Certainement …. mais il penchait la tête sur le côté et ne suivait pas les états d’âmes de la blonde … Il ne pouvait les suivre, et préférait être un repère dans la tornade, qu’un déchet qui suis le mouvement. Il laissa la jeune femme prendre le mot et rapprocha le milkshake de sa position … avant de le repousser à nouveau… Il ne savait pas ce qu’il se passait …mais il ne pouvait pas boire alors qu’il sentait de la peur dans … l’aura ? … de la blonde …

S’il y a bien une chose que Lucas ne voulait pas inspirer, jamais, c’était la peur. Ou la colère … et il avait l’impression que les deux sentiments allaient apparaître devant lui… et ce qu’il ne tarda pas à arriver .. En plus de la colère .. Il y avait aussi une manière de parler différent… « Il l’a brûlé » … pourquoi la jeune femme fini par parler à la troisième personne …

Doucement, Lucas observa la jeune femme refaire son bandage et montrer sa brûlure… Lucas ne pu empêcher une grimace d’apparaître… même si le feu n’était plus, il pouvait sans difficulté imaginer la flamme qui avait pris possession de la main de la blonde … ainsi que de la douleur que cela avait causé… Il baissa les yeux… Xander n’avait pas parlé de ça … était ce pour ça qu’il quittera la ville plus tard sans lui dire ? Peut être comme peut être pas … en tout cas, sur le moment… Lucas ne pouvait pas croire que le phénix avait pu faire cela. Il n’avait pas de doute sur les paroles de la jeune femme …

Même si, pour lui, Xander ne pouvait avoir fait ça par méchanceté, Lucas savait que la boite lui avait faire des choses qu’il n’aurait jamais pu faire normalement … Peut être parce que c’était quelque chose en rapport aux anges … Peut être … mais en tout cas, il ne pouvait pas penser à mal de Xander, même s’il ne doutait pas de la blonde… il n’eut pas le temps de le dire qu’elle était déjà en train de parler encore.

- Je … je …

Il était du côté de personne dans cette histoire … mais avait l’impression d’être entre papa et maman qui se dispute … et être bien trop jeune pour comprendre quoi que ce soit… Alors, il descendit du tabouret où il avait pas pied …. Et non, il ne partit pas … jamais … Son cerveau réfléchissait pour prouver à la jeune femme que jamais il ne lui ferait du mal …

Sans l’avoir remarquer, sa phrase … sa demande de choisir l’avait bien plus blessé que le reste … et il pleurait doucement de ce choix qu’elle lui demandait quand lui voulait en faire aucun..Il ne pouvait pas faire de choix … et il voulait continuer à parler avec Louise, tout le temps, souvent, et à parler avec Xander, tout le temps et souvent …. Se retournant doucement. Il tendit sa main … montrant la main blessé de la jeune femme … il la tendit et attendait que la jeune femme mets ou non sa main dans la sienne.

- Je … je .. choisirais ….pas … Mais … mais … je … t’aime beaucoup … je … je te … ferais pas de mal …. Et … et … Xander … non … non plus.

Parce que si Xander veut faire du mal à la jeune femme, alors il y aura Lucas au milieu. Tendant la main, il attendait qu’elle lui laisse la chance de prouver ce qu’il disait … même s’il n’avait à ce moment là aucune idée de comment il allait utiliser ses larmes pour la soigner … Xander n’en était pas encore arriver là dans son apprentissage. Il inspira un grand coup pour continuer.

- Promis ! Juré ! Craché !

Trois mots à la suite sans bégaiement ... un manque certains de souffle cependant, mais on ne pouvait pas tout lui demander si ? Il prouverait à la blonde qu'il pouvait être son ami, et l'ami de Xander...



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 259
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyMar 26 Nov - 9:32


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Lou ne voulait plus voir Xander quand elle regardait Lucas. Se séparer de l’adolescent, inévitablement, lui faisait moins de mal que cela en faisait à Luka, mais il pouvait toujours retrouver le blondinet en s’emparant d’un autre corps. Elle, elle ne voulait plus rien avoir à faire avec le démon de feu aux cheveux châtains, presque roux. Louise n’était pas connue pour se laisser bouffer par ses émotions, mais la peur était quelque chose que, même elle, avait du mal à gérer. Sa peur à elle trouvait sa source dans d’autres principes que ceux des humains normaux. Néanmoins, cela ne l’empêchait pas de ressentir de la peur, quelque fois. Et cette peur-là, d’une puissance inimaginable, elle ne pouvait pas la gérer.

La blonde ramena sa main blessée contre elle et se demanda, maintenant que Lou avait été assez con pour retirer le bandage, ce qu’elle pourrait faire pour cacher à nouveau sa blessure aux yeux du monde. Cela ramena, à elle, le souvenir de son croquemitaine, des mots méchants que l’esprit lui avait offerts, des yeux du monstre qui l’avaient regardée à travers ses paumes, de la bouche aux dents acérées qui s’était approchée du cou frêle de l’humaine qu’elle était. Même sous l’emprise d’un monstre comme l’on en voyait rarement dans une vie, Louise s’était laissée emporter par une peur irrationnelle qui ne la quittait plus vraiment depuis, comme une étincelle qui continuait de brûler dans son cœur et que la vue de sa propre blessure ne faisait qu’attiser. Pour s’en débarrasser à jamais, il fallait qu’elle guérisse, elle n’avait plus le choix.

Face à elle, Lucas semblait perdu. Une intuition lui souffla qu’il ne ferait pas de choix. Pour une raison étrange, l’adolescent s’était pris d’affection pour la blonde et ne voudrait, certainement, pas avoir à choisir entre le pompier et la serveuse. Néanmoins, Louise ne lui demandait pas son avis. Il devait faire un choix. Elle ne voulait plus le voir passer la porte du Béni si, dans son sillage, il risquait de traîner Xander et ses flammes. Elle devait se débarrasser du démon à jamais, ne plus avoir à lui faire face. Elle était même capable, s’il fallait en arriver jusque là, de partir de Los Angeles, sans regarder en arrière. Ou presque. Mais elle préféra ne pas s’attarder sur ce presque qui ne lui ressemblait pas.

Louise sourit à Lucas, doucement, presque avec tendresse. Comme elle s’en doutait, l’adolescent ne voulait pas choisir son camp. Luka, au fond de son crâne, fut plus attendri encore par ses mots. Il était persuadé que si le blond ne voulait pas choisir et s’était pris d’affection pour la blonde, c’était en partie grâce à lui. Louise était nocive, elle s’en serait déjà prise à lui si Luka n’avait pas été là pour la retenir. C’était du moins ce dont il essayait de se persuader quand elle le repoussa loin dans sa conscience, pour pouvoir se concentrer sur Lucas.

« Xander l’a déjà fait, c’est trop tard, répondit-elle, tout bas. Même toi, tu ne peux pas savoir s’il recommencera un jour. Je ne veux plus avoir peur de le voir passer la porte pour venir te chercher, Lucas. »

La serveuse baissa ses yeux bleus sur la main tendue de l’adolescent et se demanda ce qu’il attendait d’elle. La brûlure, sur sa peau, lui faisait encore mal. Rien que l’air qui glissait dessus lui arrachait des frissons désagréables. Elle ne pouvait pas lui confier cette main sans le regretter immédiatement. Même sans le vouloir, Lucas ne manquerait pas de lui faire mal s’il touchait la peau brûlée. Elle fit néanmoins le tour du comptoir pour venir se placer devant le blond et tendre, inconsciemment, les deux mains vers les joues humides de Lucas. Les doigts de sa main gauche s’arrêtèrent juste avant de toucher la peau de son visage, tandis qu’elle essuyait les larmes de l’autre joue d’un geste tendre.

« Tu n’as rien fait de mal, Lucas. C’est injuste, je sais. Et je sais aussi que tu ne me feras pas de mal, tu es quelqu’un de bien, de bon. C’est pour cette raison que certains essaient de profiter de toi. » (Elle-même y avait pensé plusieurs fois depuis leur première rencontre et l’idée ne la quittait toujours pas.) « Mais tu ne peux rien faire pour cela. C’est entre Xander et moi. »

Surtout qu’elle ne doutait pas que Xander, désormais, ait rangé la blonde dans la case des personnes « indésirables » et qu’il ne tarderait pas à mettre Lucas au courant du danger qu’elle représentait. Elle ne pouvait pas laisser cela arriver. La voir essuyer les larmes de l’adolescent eut d’ailleurs le don de calmer un peu Luka, même s’il se doutait qu’elle ne faisait cela que pour ses propres intérêts.

« Ne pleure pas, ce n’est rien. »

(c) ROGERS.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 423

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] EmptyJeu 28 Nov - 1:16

Lucas ne comprenait toujours pas ce qu’il avait pu se passer entre la jeune femme et Xander, mais il était sur qu’il y avait une explication logique et qui pourrait faire que tout le monde s’apprécie à nouveau … Lucas n’allait pas mentir, il voyait bien Xander et Louise ensemble, alors savoir qu’ils se haissent … et même plus que Louise, son amie, en avait peur .. ça l’attrister plus que de raisons ..

Lucas voyait le monde comme les bisounours mais avec des soucis de communication … comme lui. Personne n’était comme lui… Il le savait. Et s’il connaissait ses défauts, il ignorait ses quelques qualités qui le rendait spéciale … comme le refus catégorique de choisir entre la jeune femme et Xander… et comme il refusera dans le futur de choisir entre Luka et Louise. Les deux étaient sont amis et bien qu’il n’eu pas compris la soudaine parole à la troisième personne de la blonde, ça ne changeait rien à sa choucroute.

Lucas secoua la tête vivement … si elle avait peur qu’il ne revienne, alors Lucas reviendra tout seul à chaque fois et ne ramènera plus jamais Xander. Pouvait elle le comprendre à ses yeux motivés de ne pas lui faire peur ? Lucas l’espérer. Il allait protéger Louise de Xander, et elle n’aura plus peur. Il allait la protéger, et il allait continuer d’être son ami jusqu’à jamais … et il ferait en sorte de lui faire oublier la peur. La peur c’était pour les faibles comme lui, pas pour elle…peut être pouvait elle le lire dans ses yeux ? Il pleurait mais voulait l’aider …

Et ce n’est pas dans la réaction de la blonde de faire le tour pour venir le voir sans obstacle qui allait lui faire changer cette idée. Elle lui faisait assez confiance pour ne pas avoir peur de lui, alors il fallait qu’elle le fasse en entier. Et elle arriverait à le faire en entier parce qu’il allait l’y aider. Alors que la jeune femme lui demandant de ne pas pleurer, il s’arrêta et releva les yeux sur elle.

- Les larmes !

Oui deux mots sans bégayer, il avait le droit à une médaille ? Certainement. Parce que ça n’arrivait pas souvent … quoi que de plus en plus depuis qu’il était arrivé ici. Alors qu’il pensait à ses larmes, il s’essuya les joues en faisant un gros « splash » disgracieux. Ses mains étaient pleine de larme qui recouvrait sa paume, et il prit délicatement la main blessé de la jeune femme entre ses deux mains. Attendant en pleurant toujours, il releva ses mains pour voir si quelque chose avait changé … Rien, peut être devrait il laisser agir plus longtemps ? Observant la jeune femme il sourit.

- Tu … tu … tu auras … auras plus … plus peur ! Je … Je te … protègerais … et … te … te soignerais ! Promis !

Un sourire plus tard, son regard se faisait tout fier. Là, il voulait un câlin au cas où le prompteur au dessus de sa tête n’était pas assez clignotant.. Même si cela ne fonctionnait pas, il avait fait sa promesse et sa mère lui avait appris à ne jamais défaire ses promesses !



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la pluie [pv — Lucas Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ North of L.A :: Béni-boui-boui-