Partagez | 
 

 What a bloody awful mess (Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Sorcier
avatar
⚝Paroles Échangées : 5

MessageSujet: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 14:54


 
Alexandre, Silas Blackwell

 
I'm untouchable darkness, a dirty black river to get you through this. In the mouth of madness, down in the darkness


 
Nom : Blackwell.
Prénom : Alexandre (protecteur des hommes) et Silas (de la forêt), deux prénoms bibliques que sa mère, excessivement croyante, aimait beaucoup.
Âge : 37 ans.
Date de naissance : Le 13 juin 1981 à Chester, Angleterre.
Situation familiale : Célibataire, anciennement fiancé.
Orientation sexuelle : Bisexuel.
Métiers : Sorcier, il offre ses services contre de l'argent. S'il est spécialisé dans la guérison, il se vante de pouvoir ramener l'amour d'un être cher, converser avec les esprits aimés, provoquer la chance pour gagner beaucoup d'argent ou pour décrocher un travail. Autant de mensonges destinés à lui faire gagner encore plus d'argent en manipulant les plus faibles d'esprit. Ancien barman.
Habitudes/particularités : Sorcier usant de magie naturelle ○ Fort accent anglais ○ Alcoolique depuis la mort de sa fiancée.
Groupe : Les sorciers.
Avatar : Matt Ryan.

 
Caractère & Physique
Depuis la mort de sa fiancée et de leur enfant à venir, le caractère d'Alexandre s'est modifié, jusqu'à le faire devenir l'homme qu'il est aujourd'hui. Autant le préciser tout de suite, le sorcier n'a pas un mauvais fond. Mais traumatisé par des périodes de son passé, il a tendance à ne plus faire confiance aux autres et de rejeter leur présence. Curieusement, il n'est pas insociable et aime faire de nouvelles rencontres. Cependant, il ne désire pas s'investir trop loin dans ses relations, afin d'éviter les mauvaises surprises (ce qui, malheureusement, l'empêche aussi d'en avoir des bonnes). D'extérieur, Alexandre passe pour un "enfoiré de première" aux yeux de beaucoup de gens. Ce n'est pas si vrai que cela. En fait, le sorcier se cache derrière ses sarcasmes, son cynisme, son humour douteux et sa vulgarité pour se protéger, et préserver sa santé mentale relativement instable. Loin d'être hypocrite, l'homme est très franc et sort tout ce qui lui passe par la tête, au risque de dire des vérités blessantes. Il est aussi sans-gêne, moqueur, très charmeur (les coups d'un soir sont à ses yeux moins éprouvants qu'une relation sérieuse) et a tendance à prendre les gens de haut, surtout lorsqu'ils sont, comme il le dit souvent "plus inutiles qu'un sort de changement de couleur." Bref, il n'a pas sa langue dans sa poche. Aux premiers abords, il peut aussi sembler très égoïste, mais au final, il fera toujours tout son possible pour sauver la vie de quelqu'un. Et lorsqu'il laisse une personne entrer dans son cercle intime, composé de très rares élus, Alexandre se montre excessivement loyal et protecteur. Cependant, il n'est pas du genre à dire à quelqu'un qu'il l'aime et ne parle jamais de ses sentiments et de ce qu'il ressent.  

Physiquement, Alexandre n'est pas le genre d'homme à faire tourner les têtes, grâce à un corps somptueusement sculpté et un visage parfait. A vrai dire, le sorcier est un homme banal, doté cependant d'un charisme certain. L'aura qu'il dégage ne laisse presque personne indifférent, que ce soit en bien ou en mal. Ses sourires sarcastiques qui déforment constamment ses lèvres fines ont tendances à énerver son entourage. Il possède un regard incisif aux yeux marrons foncés, qui semble sonder les personnes qu'il observe sans aucune gêne. Mais c'est surement sa taille qui se remarque le plus. Grand dadais d'1m93, Alexandre domine la plupart des gens. Même s'il n'est pas très sportif, l'homme possède un corps athlétique aux muscles finement dessinés. Côté look, il porte constamment les mêmes habits, à savoir une chemise blanche, une cravate rouge très souvent desserrée, un pantalon de costard sombre ainsi qu'un trench-coat beige.
 

 
Histoire

Nous sommes des victimes condamnées toutes à la mort; nous ressemblons aux moutons qui bêlent, qui jouent, qui bondissent, en attendant qu'on les égorge.

Voltaire, ce visionnaire.

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été confronté à la mort, aux ténèbres et aux ombres insondables. Lorsqu’on a un père médium et une mère sorcière, on attire rapidement toutes ces choses-là. Quand j’étais gosse, j’avais l’habitude de pleurer dès qu’il était temps d’aller au lit. Comme tous les enfants de mon âge, je prétextais qu’un monstre se cachait sous mon lit et qu’il n’attendait qu’une seule chose : me dévorer les pieds. Allongé dans mon lit, j'avais l'habitude de serrer la couette contre mon menton, celle-ci soigneusement enroulée autour de mes pieds, afin de berner le monstre. Ce n’était qu’un moyen d’attirer l’attention de mes parents, de leur montrer que j’avais besoin d’eux avant de m’endormir. Mais mon père n’était pas le genre d’homme à rassurer mes angoisses enfantines. Un jour, las de mes caprices, il m’a assuré qu’il n’y avait pas le moindre monstre sous mon lit. Alors qu’il quittait ma chambre, me laissant à moitié rassuré, son visage s’est étiré d’un sourire moqueur. Selon lui, l’esprit d’un petit garçon de mon âge résidait dans mon armoire. Une armoire que j’ai refusé d’ouvrir durant de nombreux mois. Pour me rassurer, et sous les menaces de ma mère, mon père a purifié ma chambre avec de la sauge et l’a complètement protégée grâce à du bois de sorbier en poudre, disséminé sur tout le périmètre. C’est ainsi que j’ai été confronté très jeune au surnaturel.

Mais je n’ai pris conscience de mes propres pouvoirs que des années plus tard, vers l'âge de 12 ans. J’étais en colère ce jour-là, suite à une dispute avec ma mère, et j’ai déplacé un verre jusqu’à le projeter contre le mur de la cuisine. Maman ne m’a même pas engueulé. On s’est installé dans le salon et elle m’a raconté l’existence des sorciers, me montrant au passage le grimoire de sa famille dans lequel des centaines de formules s’entassaient. Je pense que mon père a été très déçu lorsqu’il a découvert que j’étais un sorcier, en rentrant du travail. Durant mon adolescence, j’ai développé mes pouvoirs sous les conseils de ma mère, qui masquait le plus possible sa douleur suite à l’apparition de son cancer. Afin de la soigner, je me suis tourné vers la magie naturelle et les potions curatives. Malheureusement, je n’ai pas été assez rapide. Elle est morte à l’aube de mes 15 ans. Mon père a très mal accepté son décès. Il ne quittait plus son bureau, essayant sans cesse de contacter son esprit grâce à ses pouvoirs de médium. Mais ça n’a jamais fonctionné. Encore aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi elle a refusé de se manifester. Peut-être qu’elle voulait que mon père passe à autre chose, qui sait. Plus seul que jamais, je me suis consacré de plus en plus à la magie, devenant au fil du temps un sorcier relativement doué.

A mes 18 ans, j’ai quitté la maison de mon père pour prendre mon indépendance. Je n’arrivais plus à supporter son attitude, son alcoolisme et son apathie. J’ai essayé de l’aider durant des années, sans succès. Je ne pouvais pas sacrifier toute ma vie pour rien, alors je me suis barré sans regarder en arrière. A Londres, j’ai rencontré un groupe de sorciers, aussi inexpérimentés que moi malgré nos talents théoriques certains. Nous avions tous perdu un proche, et nous avons commencé à élaborer un sortilège très complexe pour ramener les morts à la vie. Chacun d’entre nous possédait un pouvoir bien précis. Il y avait Laura, l’élémentaliste de l’eau, Joshua, l’élémentaliste de feu, Jackson, l’élémentaliste du vent, Peter, l’élémentaliste de la terre, Samantha, la sorcière de sang et moi-même, le guérisseur. A nous tous, nous représentions des forces essentielles du corps humain. Je me suis énormément rapproché de Samantha, qui était pourtant mon opposée. Cela ne nous a pas empêché de sortir ensemble, à mon plus grand bonheur. Elle est tombée enceinte quelques mois plus tard. J'étais le jeune homme le plus comblé du monde. Nous étions encore jeunes pour être parents, mais on s'en foutait. On le voulait, ce petit bout de chou, fruit de notre amour infini.

Elle en était à 7 mois de grossesse quand nous avons décidé de commencer le rituel de résurrection. Comme c'était la première fois, Joshua a proposé de ramener le corps d'un inconnu à la vie. Certains, comme Laura et Jackson, n'étaient pas très fans de cette idée. Mais puisque nous étions majoritaires à accepter l'idée, nous nous sommes lancés. Peter a concentré son pouvoir pour donner une consistance au cadavre, Laura s'est occupée de lui fournir des fluides corporels, Jackson l'air pour lui permettre de respirer, Joshua l'étincelle pour relier ses neurones  et Samantha et moi de la vie. Le cadavre s'est animé, sous nos yeux ébahis. Cependant, il n'avait rien du tout d'humain. Il s'est jeté sur Laura, qu'il a tué en lui arrachant le cœur, et s'est tourné vers Jackson avant de lui briser le crâne contre un mur. Impuissant, j'ai vu mes amis se faire massacrer un à un.

Quelques minutes plus tard, il ne restait plus que trois personnes encore en vie : Samantha, Joshua et moi-même. Le cadavre s'est approché de moi, mais Samantha a utilisé la magie du sang pour prendre temporairement le contrôle de son corps. Immobilisé, le cadavre ne représentait qu'une menace ridicule. Mais elle ne pouvait pas le retenir très longtemps. Selon elle, il fallait le retenir le temps de l'incinérer. Joshua s'est aussitôt proposé d'allumer le feu, grâce à ses pouvoirs. Samantha m'a lancé un regard d'excuse avant de souffler quelques mots à l'oreille de notre ami pyrokinésiste. Alors qu'une larme coulait sur la joue de Sam, Joshua s'est avancé vers moi, le regard sombre, avant de me prendre le bras pour m'emmener hors de la pièce. Sur le coup, je suis resté figé, me laissant entrainer. Et puis j'ai réalisé. Samantha se sacrifiait. Elle avait besoin de rester près du cadavre pour l'immobiliser afin que Josha allume le feu. Je savais que c'était le seul moyen, qu'on ne pouvait pas laisser ce monstre s'échapper hors du bâtiment. Malgré cette certitude, je ne voulais pas laisser ma fiancée mourir pour nous 2. Pour moi. Je ne voulais pas perdre notre enfant. Alors j'ai essayé de repousser Joshua pour la récupérer. Mais il était plus massif que moi, plus fort aussi. Il m'a trainé à l'extérieur du bâtiment avant de m'envoyer valser contre le sol. Je l'ai regardé balancer de l'essence sur les murs, et allumer son briquet pour contrôler la flamme de celui-ci, qu'il a projeté contre l'essence. Aidé par son pouvoir, le feu s'est rapidement propagé, réduisant tout en cendre.

Je ne sais pas comment je suis rentré, après ça. Je crois que Joshua m'a raccompagné, parce que j'étais traumatisé par ce qu'il venait de se passer. Je n'ai jamais oublié cette sombre nuit. Suite à ça, je me suis plongé dans l'alcool, afin d'éteindre la douleur qui brûlait dans mes veines comme un feu impitoyable. Je suis devenu plus cynique, plus sarcastique, moins souriant. Sans Sam, j'ai perdu tout ce qui faisait de moi l'homme que j'étais. J'ai perdu toute motivation, mon humour, ma joie de vivre. J'ai rejeté la magie durant 15 ans, me contentant de vivre une vie plus ou moins normale. J'ai été embauché dans un bar, ce qui me permettait de picoler à volonté gratuitement. Je suis devenu l'ivrogne du quartier, un type à la réputation douteuse aux vêtements dégueulasses et à l'hygiène douteuse.

5 ans plus tard, alors que j'avais 34 ans, Joshua est venu me voir, m'expliquant que ce n'était pas notre magie qui avait été responsable de la perte de nos amis, mais une force démoniaque. Selon lui, nous n'étions même pas assez puissants pour ramener à la vie une simple fourmi. Toujours selon ses sources, cette force démoniaque s'était déplacée jusqu'à Los Angeles, aux États-Unis. J'ai donc décidé de quitter l'Angleterre en vitesse pour enquêter sur cette force maléfique. Je voulais savoir qui m'avait privé de la femme de ma vie, et qui s'était amusé à faire de ma vie un enfer sans nom. Aujourd'hui, mes recherches continuent. Si j'ai diminué ma consommation d'alcool, je reste une épine dans le pied de beaucoup de gens. Un anglais aussi vulgaire que moi à Los Angeles, je dois avouer que ça détonne. Je passe de bras en bras, de draps en draps et de femmes à hommes tel un jongleur maladroit. Mais quoique je fasse, mon cœur ne s'ouvre pas. Qu'importe, seule la vérité m'intéresse. Le monde entier peut bien brûler dans les flammes de l'enfer. Tout ce que je demande, c'est d'avoir des réponses.

 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Sorcier
avatar
⚝Paroles Échangées : 5

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 14:54


 
Derrière l'écran

 

 

 

  Salut je suis Dieu ( :Grumpy: ) J'ai connu le forum grâce à PRD Je suis un inventé Je serais là 4-5/7 Je tiens à dire que j'autorise en cas de départ le staff a faire mourir mon personnage pour la bonne continuité du forum. Sinon je voudrais ajouter que j'aime beaucoup le forum et son contexte, qui m'inspire beaucoup ! Par contre, j'ai du mal à lire les mots quand c'est sur du noir, et je vois pas du tout le truc pour scroller, que ce soit dans les messages ou sur le forum en général. Mais après, c'est pas une critique parce que j'ai des yeux nuls wat

 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Medium
avatar
⚝Paroles Échangées : 1144
⚝Age : 34

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 14:58

Hahaha les deux Constantine sur le même forum mdr en tout cas bienvenue ici. J'ai vraiment hâtes de te lire c1 et si tu as la moindre question je suis là alors hésite pas à me mp.

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

I'm not afraid of my demons
I fight them !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Sorcier
avatar
⚝Paroles Échangées : 5

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 17:57

Coucou le moi d'un autre média et d'une autre réalité alternative dr
(en vrai ça va, nos persos sont super différents yes )
Merci beaucoup pour la bienvenue en tout cas fess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Vampire
avatar
⚝Paroles Échangées : 30
⚝Localisation : sûrement à son bureau...

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 17:58

Bienvenue Monsieur le Sorciers !

J'ai hâte d'en lire plus sur ton perso ^^

Bonne chance pour ta fiche :)

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

woman's game


No war is not a woman’s game but I know how to play yes I can play no war is not a woman’s game  but I know how to play just watch me play FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Medium
avatar
⚝Paroles Échangées : 1144
⚝Age : 34

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 18:00

Alexandre Blackwell a écrit:
Coucou le moi d'un autre média et d'une autre réalité alternative dr
(en vrai ça va, nos persos sont super différents yes )
Merci beaucoup pour la bienvenue en tout cas fess

PTDR je t'avoue que sur le moment j'ai eu un coup de chaud en voyant ton vava mais j'ai lu le début de ta fiche et tout va bien mdr

- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

I'm not afraid of my demons
I fight them !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Sorcier
avatar
⚝Paroles Échangées : 5

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 2 Juil - 18:33

Merci beaucoup Makeba brille
(ton pseudo est beaucoup trop cool sisi )

Ez, si tout va bien, c'est bon alors dr
lang2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Medium
avatar
⚝Paroles Échangées : 1144
⚝Age : 34

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   Lun 16 Juil - 16:54

C'est une très belle fiche ♥️ je te valide avec grand plaisir ! J'ai hâtes de jouer avec toi pous



Tu es Validée !

Félicitation à toi, tu es à présent validé. A présent les portes de l'aventures te sont ouverte. Tu peux dés à présent recenser ton avatar ICI, créer ta fiche de liens LA et ta fiche de RPS à cet endroit. Si tu as besoins d'en savoir plus sur le forum, nos annexes sont également là pour t'aider. N'hésite donc pas à les consulter ICI. Allez hop, à présent place au jeu c2


- - - -☽ ⚝ ☾- - - -

I'm not afraid of my demons
I fight them !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What a bloody awful mess (Alex)   

Revenir en haut Aller en bas
 

What a bloody awful mess (Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Bloody London

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfum of Blood :: ⚝ From Dusk till dawn :: ♰ Tombez le masque :: Présentations Validées-