Partagez
 

 Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] Empty
Message# Sujet: Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]   Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] EmptyVen 24 Mai - 17:20



Le dompteur de vague
ft. Eden & Karl.



Cela fait quelques années que je suis sur terre et j'ai pris l'habitude de me rendre tous les matins au bord de la plage pour m'y baignée. C'est quelque chose dont j'ai besoin. L'eau est pour moi une question de vie ou de mort et je l'ai pris à mais dépend au début quand je suis arrivés sur le sable fin. Je n'aurais pas imaginé souffrir au temps, la douleur est encore présente et elle est pire que celle que j’éprouve quand je me transforme. J'ai gardé un mauvais souvenir de cette aventure. Jamais plus je ne commettrais cette erreur parce que j'ai bien failli mourir. Je pensais pouvoir vivre loin de l'eau, comme les humains. Je me suis lourdement trompé. Certes en sortant de l'eau j'ai découvert que ma queue se transformait en ses choses que les humains appellent jambes. Apprendre à les utiliser ne fut pas facile, les premières fois. Je me suis retrouvés au sol avec difficulté à me relever. J'ai eu du mal mais j'ai fini par y arriver, au bout de beaucoup, beaucoup d'efforts. Je suis très fière de mon parcours.

C'est suite à cela que tous les matins, j'ai ce rituel. Je dois admettre que je n'ai pas eu difficile à m'y habituer et au fil du temps, je ne peux plus m'en passer. J'ai besoin de sentir l'eau sur ma peau, sentir les vagues contre mes nageoires. Sans oublier les décors que m'offrent tous les matins, le lever du soleil. Le ciel peut être Orange et parfois violacer. C'est incroyable comme c'est beau. Je n'ai pas de mot pour vous dire ce que je ressens quand je me retrouve face à cette beauté. Il y a aussi le vent qui s'amuse dans mes cheveux, je prends une heure pour les coiffer alors qu'il lui faut quelques minutes, pour les entrelacer et me retrouve avec des mèches folles. Cela ne me dérange point, j'adore ce que cette brise fait de ma coiffure, chaque jour j'en ai une nouvelle.

Après avoir observé silencieusement le spectacle du lever du jour. Je me dirige à mon endroit secret où je me déshabille et cache mes vêtements pour éviter qu'aient me les voles. Une fois nue, j'avance dans l'eau jusqu’à ce que je n'aie plus pied et là je plonge pour laisser les poissons joués avec moi et profité du tableur sous-marin. C'est un endroit aux mille couleurs, c'est là aussi que je trouve ma maison. Parfois quand je lève les yeux, je peux apercevoir les surfeurs, les danseurs de vagues comme j’aime les appeler. Je m'arrête et nage sur place pour regarder ces individus joués avec l'océan.

À chaque fois, je suis impressionné par leurs prouesses, notamment comme aujourd'hui. Je ne peux pas expliquer pourquoi mais à chaque fois que celui-là fait sont entrés dans l'eau pour vaguer sur les vagues, je suis poussé par une envie d'aller le rejoindre. Seulement je n'ai jamais eu le courage de le faire. Peut-être ai-je peur de le faire fuir ? Je ne sais pas. Cependant quelque chose m'attire vers lui, un désir étrange comme celui qui m'a poussée à sortir ma tête de l'eau pour vivre sur terre. Devrais-je suivre mon envie ou rester à continuer à la regarder sans le déranger ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier
Karl Fitzgerald
⚝Paroles Échangées : 438
⚝Age : 43
⚝Localisation : quelque part à LA

Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] Empty
Message# Sujet: Re: Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]   Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] EmptyLun 3 Juin - 23:08




Le dompteur de vagues



Karl & Eden

...

Il était tôt, une heure indécente pour les couche-tard, une habitude pour Karl Fitzgerald qui n'était pas le genre de personne à faire des grasses matinées. Présent dans son bureau dès la première heure, il recevait son fidèle conseillé. La conversation venait à peine de débuter et face à Matthew Crawford, le régent de Red House ne put se retenir de pousser un long soupir. Il n'y avait rien à signaler, ni à Black Stone Street, ni aux alentours des quartiers les plus chauds du tout Los Angeles. Aucune trace d'Arthur Fitzgerald, comme toujours. « Karl, il ne veut pas être retrouvé ! Tu devrais aller de l'avant » lâcha Matthew sans prendre de pincettes. Il savait, au vu de son rang, qu'il pouvait se le permettre. Le régent de Red House se leva de ce siège qu'il trouvait tout d'un coup plus inconfortable et acquiesça avant de faire signe à son conseiller de s'en aller. Il avait sûrement des cours à donner à l'académie. À nouveau seul, Karl put laisser éclater sa frustration en envoyant valdinguer contre le mur, le premier livre qu'il avait à portée de main. « - Où est-ce que tu es ? » Et sans surprise, aucune réponse ne se fit entendre. C'était dur pour Karl qui ne ménageait pas ses efforts pour retrouver son père, mais qui au vu de ses échecs répétés, commençait à désespérer de le revoir un jour. Il ramassa le livre et posa son regard sur la fenêtre.Le soleil irradiait de toute son intensité, un temps radieux en somme, assez pour profiter de la douce quiétude matinale et de la plage, désertée par les lèves tôt. Il faisait du surf depuis peu. Loin d'être un pratiquant confirmé, il aimait toutefois plonger sans trop réfléchir, à la recherche de la première vague à portée de main. Petits, grands rouleaux, rien ne semblait l'effrayer. C'est donc sans se faire prier qu'il quitta son domaine, récupéra ses affaires et sa planche, avant d'embarquer dans sa fidèle Corvette, direction la plage la plus proche et dans la cité des Anges, ce n'est pas ce qui manquait.

Arrivé sur le parking, à l'abri des regards, le régent du coven de Red House se déshabilla pour enfiler sa combinaison. Récupérant sa planche dans la foulée, il pénétra la plage presque déserte. Le spectacle était à couper le souffle. Le soleil pas encore à son apogée, se parait de sa teinte, oscillant entre la douceur d'un rose pâle et la chaleur d'un orange incendiaire. Les nuages eux-mêmes adoptaient cette teinte, ne sachant que choisir. Les premiers goélands virevoltaient déjà dans le ciel, tandis que la mélodie des vagues venant mourir sur le rivage, remontait aux oreilles du sorcier qui ferma les yeux pour profiter de cette douce musique. Maze, le familier de Karl, rejoignit son sorcier sur le sable profitant lui aussi de ce spectacle. « - Si la vie était aussi simple, nous n'aurions pas à souffrir autant. » Le loup colla sa truffe contre le bras de son maître exigeant de ce fait une caresse. « - C'est ta façon à toi de me dire que tu ne veux pas m'entendre me morfondre ? » Et sans se faire prier, le sorcier leva ses fesses du sable et planche sous le bras, regagna la mer tandis que son familier s'éloignait à nouveau. D'abord hésitant, Karl entra progressivement et commença par se mouiller la nuque et le visage avant d'avancer. Il était peut-être un peu trop tôt cette fois, pour avoir de bonnes vagues, néanmoins l'apprenti surfeur ne boudait pas son plaisir d'être là. Il s'assit donc sur sa planche et se laissa bercer par les vagues avant que son attention ne soit attirée par une forme humaine non loin de là. « - Hey ! » lança-t-il intrigué avant de tenter de se rapprocher. « - Ce n'est pas très poli de fixer les gens comme ça ! »
(c) DΛNDELION


I'm in love and always will be



color=#186157
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] Empty
Message# Sujet: Re: Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]   Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] EmptyJeu 6 Juin - 23:15



Le dompteur de vague
ft. Eden & Karl.



J'étais si intrigué par le surfeur que je n'avais pas fait attention que j'étais remontée à la surface pour l'admirer. Les vagues jouaient avec mes nageoires, quant au vent lui c'était avec mes cheveux. Mon regard se posa sur l'homme qui venait de s'assoir sur sa planche et se laissait bercer par le vont et viens des vagues. J'avais du mal à détacher mon regard de sa silhouette. C'était peut-être ma curiosité qui me poussait à l'observer ainsi ? Je ne pourrais le dire, cependant tout ce que je savais c'est que j'étais en admiration a chacune de ses prouesses. Pourquoi lui ? Encore, une fois je ne pouvais le dire. Il y a des choses que l'on fait sans vraiment en connaitre les raisons, néanmoins quelque chose vous poussait à agir de la sorte. Comme si une main invisible prenait votre vie en main, comme si cette main décidait pour vous et agissait à votre place et vous ne pouvez plus rien faire que vous laissez aller.

D'un seul coup, l'individu me remarque, je me sens gêné. Intimidé de l'avoir regardé de la sorte sans son autorisation. J'aimerais aller m'enfoncer dans la profondeur de l'océan et ne plus remonté ou du moins pas avant qu'il ait disparu. Seulement ce ne serait pas correct via à vis de l'homme. Il m'adresse la parole tout en se rapprochant doucement de moi et je l'écoute sans bougé. Je sens naître un léger sourire sur mon visage, je dois dire que c'est bien la première qu'un dompteur de vague m'aperçoive et veut converser avec moi. Je suis curieuse de nature et ce vilain défaut prend souvent le dessus sur le reste.

"Je suis désolé, je ne voulais pas me montrer indiscrète mais seulement je n'ai pas pu m'empêcher…de vous admirer" lui répondis-je gentiment.

Délicatement tout en me laissant guider par les vagues qui tanguent sur mon corps, je m'approche de lui et timidement je lui demande

" Puis-je venir m'assoir prés de vous ?"

D'ordinaire je n'aurais jamais osé demander un truc pareil. Seulement, je pense que je lui dois bien un lui accorder ma confiance. J'ai été indiscrète et si je veux lui montrer que mon intention n'était pas mauvaise, un petit rapprochement ne serait pas une mauvaise idée et puis, il est le premier à l'avoir fait. Il est donc normal, je pense à en faire autant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier
Karl Fitzgerald
⚝Paroles Échangées : 438
⚝Age : 43
⚝Localisation : quelque part à LA

Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] Empty
Message# Sujet: Re: Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]   Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] EmptySam 22 Juin - 23:32




Le dompteur de vagues



Karl & Eden

...

Il ignorait beaucoup de choses de ses parents, mais plus encore les origines de son père. Il faut dire que l'ancien régent était resté très mystérieux sur son passé. Un mystère qu'il entretenait même avec son fils. Ainsi, Arthur Fitzgerald était né en Irlande, un jour de pluie. La pluie, Dieu qu'il adorait cet élément de la nature, autant que la mer. Il n'était d'ailleurs pas rare de le voir sortir les jours de pluie, pour rejoindre les imposantes falaises qui bornaient l'horizon. Il aimait s'asseoir dans l'herbe humide, fermer les yeux et se laisser bercé par le bruit des vagues venant titiller la roche et les gouttes de pluie qui glissaient malicieusement sur son visage enfantin. Karl ignorait tout de ces anecdotes, mais partageait avec son père, l'attrait de la mer, sûrement un truc d'Irlandais. L'actuel régent de Red House avait de ce fait, l'habitude de venir surfer, mais plus encore, il ressentait le besoin de se rapprocher de l'océan lorsqu'il se sentait mal. C'était un peu comme sa forteresse de solitude, le seul endroit au monde où lorsqu'il était seul, il pouvait se défaire de sa carapace et de son masque pour être lui, juste un gars normal, sans rôle à jouer et sans aucune responsabilité. Il était donc seul, du moins c'est encore ce qu'il croyait. Assis sur sa planche, il guettait l'horizon. De toute évidence, il fallait encore naviguer un peu plus pour avoir de quoi se mettre sous la dent en termes de vague. Il entreprit donc de se laisser porter par le courant et fit quelques brasses avant d'attendre à nouveau. Toutefois, avant que la vague adéquate ne l'approche, il remarqua une forme humaine fine et féminine.

Il n'aimait pas être pris au dépourvu et encore moins observé de la sorte. Son approche sembla donc un peu abrupte de prime abord, moralisatrice même. Mais bien décidé, à éluder le mystère, Karl se rapprocha de la jeune femme, qui lui parût soudainement très jeune et sans planche, sûrement une adepte de la natation pensa-t-il avant de poursuivre la conversation avec un peu plus de bienveillance cette fois. « - Il n'est jamais très agréable de se sentir observer. Et puis-je donc savoir pourquoi vous m'admiriez ? Je n'ai encore rien fait et de vous à moi, je ne suis pas le plus expérimenté des surfeurs. Vous risquez donc de vous ennuyer. » répondit-il toujours dans la bienveillance. La demoiselle semblait sympathique, il ne voulait pas la faire fuir. Le sourire aux lèvres, Karl observa un peu plus dans le détail la jeune femme, se surprenant à la trouver terriblement attirante, malgré le jeune âge d'apparence. Il se surprit d'ailleurs à répondre par l'affirmatif à sa demande et sans réfléchir. « - Bien sûr, l'océan est à tout le monde et puis aucune vague n'est venue me titiller alors j'imagine que je peux vous faire ... la conversation » Puis lorsqu'elle eut achevé de s'approcher, le sourire aux lèvres, il demanda : « - Voilà, on peut plus facilement discuter. Mais je pense qu'il serait plus facile de commencer par les présentations. Moi c'est Karl et vous ? »


(c) DΛNDELION


I'm in love and always will be



color=#186157
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] Empty
Message# Sujet: Re: Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]   Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dompteur de vague [Karl Fitzgerald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Archives :: ♰ Archives :: Sujets abandonnés-