-28%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
265 € 369 €
Voir le deal

Partagez
 

 Curieux hasard feat. Keon Quill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyMar 12 Nov - 17:45

Curieux hasard

Le pauvre jeune homme était terrifié. De quoi avait-il peur exactement ? Je l’ignorais totalement. J’espérais que ce n’était pas de moi. Je n’avais pas souvenir d’avoir été méchant ou ignoble avec lui, loin de là. J’avais simplement été curieux et attiré. Je levais les yeux au ciel. Je ne voulais aucunement l’acheté. Ce n’était pas mon genre d’acheté les gens. Je préférais qu’ils viennent de leur plein gré, mais s’il ne me demandait de l’aide, il ne ferait plaisir de lui offrir mon soutient. Il semblait en avoir bien besoin et je ne parlais pas de monétairement, mais moralement.

-Je ne cherche pas à vous acheter. Retirez-vous cette idée de l’esprit mon jeune ami. Vous ne méritiez pas une telle torture … personne ne le mérite en fait pas même notre pire ennemi.

Je disais cela, mais en fait, j’aurais aimé voir le meurtrier de ma femme dans le même état que le jeune homme sur ma droite. J’aurais adoré le voir souffrir et hurler sa peur ou sa peine comme j’avais moi-même hurler la mienne lors du décès de ma douce et tendre Amelia. Je prenais une profonde inspiration en fermant les yeux. Je me tournais légèrement pour le regarder le plus en face possible. J’étais un homme sincère, le mensonge n’était pas dans ma nature. Je n’étais pas de ce genre-là.

- Je ne parlerai à personne de ce que j’ai vu cette nuit-là. Je vous en fais la promesse la plus sincère et croyez-moi, je ne romps jamais une promesse que j’ai faite.

Oh non, Scott Wilkins ne rompait jamais une promesse. Albert Muranov en revanche aucune idée, mais comme tous les hommes de la bourse il maniait le mensonge comme une arme redoutable. Mais, en ce moment j’étais Scott Wilkins … pas Muranov. Pas pour ce jeune médium. La porte du wagon s’ouvrait mais je ne descendais pas. Je me mettais à sourire gentiment.

- J’ai ma petite idée. Vous devriez apprécier l’endroit.


Le prochain arrêt ne se faisait pas attendre, je descendais du wagon pour marcher lentement dans le métro. Nous étions encore dans Hollywood. Je connaissais bien le quartier. Je prenais une grande inspiration d’air frais avant de me tourner vers Keon Quill.

- Vous aimez les grillades ? Musso and Frank Grill me semble tout indiqué pour discuter. Nous en sommes en semaine, le restaurant sera donc tranquille et je connais bien le propriétaire. Et comme je vous ai « dérangé » dans votre journée. Je vous invite. C’est un peu ma façon de m’excuser.

J’aimais l’ambiance de ce restaurant un peu western en plein cœur d’Hollywood. Ils servaient également des plats végétariens au besoin. J’espérais que mon jeune ami allait apprécier mon idée.
[/color]
lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 336
⚝Age : 31
⚝Localisation : Downtown

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyLun 18 Nov - 10:54


Keon se calme doucement, il n’irait pas jusqu’à dire qu’il fait confiance en l’homme, mais il commence à se dire que celui-ci ne lui veut pas de mal et puis l’idée que l’homme se sente seul lui tord les boyaux. Personne ne mérite la solitude d’après lui.

- D’accord…

La promesse de garder silence, il aimerait y croire, mais il se méfie. Les gens sont si menteurs, il en a beaucoup trop fait les frais. Keon hoche simplement la tête, cachant ses mains dans les manches trop longues de son sweat shirt. Il n’est pas particulièrement à son aise, mais il essaie de faire le tri dans ses pensées, de ne pas céder à la panique, à ne pas trop se faire d’idées négatives sur cet homme qu’il ne connaît pas.

Keon le suivit hors de la rame de métro, de toute manière, il a dépassé son arrêt. Il le suit, sans trop savoir ce qu’il fait. L’homme lui parle de grillage, d’un restaurant où il n’a jamais mis les pieds. Le canadien peine à ne pas sauter de joie, parce que le garçon a un appétit redoutable et que de la viande grillée, c’est un peu le luxe !

- ça à l’air… Vraiment incroyable.

Oui parce que lui, il n’a pas le loisir de se rendre à ce genre d’endroit, déjà les fast food sont hors de portée, à l’occasion un hot dog ou un tacos qu’il porte à son épouse, mais cela fait déjà quelque temps qu’il n’a rien acheté de tel.

Ils arrivent rapidement dans le restaurant ambiance western, les yeux d’enfant de Keon brillent un peu face aux décorations. Il en a déjà vu des restaurant comme ça, sans avoir pu en franchir la porte une seule fois. Les odeurs font déjà gargouiller son ventre vide depuis beaucoup trop longtemps ! Le jeune médium sort ses mains de ses poches pour en poser une sur son estomac bruyant et l’autre derrière sa nuque. Ses yeux lisent les prix sur les menus visibles du le comptoir et déjà son cerveau s'affole : c’est beaucoup trop cher !

Un serveur vint leur proposer une table et Keon suit docilement l’esprit sans contrôler son regard qui se hasard sur les chapeaux, les selles, les vieilles lanternes, les peaux de vaches, les cravaches, les bottes de cowboy… Il est si enfantin, il résiste malgré tout à l’envie de toucher, de mettre les chapeau sur sa tête, de courir voir le tipis pour les enfants.

Une fois seuls, Keon fixe le menu avec des yeux exorbités face aux prix. Il n’ose rien demander, il finit par relever le regard vers l’homme en face de lui.

- Vous savez… Je… Je ne me souviens vraiment pas de vous…

Pas le moins du monde et tout de même, il se souviendrait s’il avait conduit quelqu’un sur son corps non ? Ce serait bien trop étrange sans quoi ? Pourquoi lui ?

- Je… Je n’ai aucun souvenir de l’hopital. J’étais dans le noir. Il s’est passé des jours sans que je n’ai aucune pensée, rien du tout… Il n’y a rien pour moi.


Oui, rien après la mort, c’est ce qu’il s’imagine pour lui.
Son sort, sa malédiction. Le vide, le silence, l’obscurité.


|/ Ode à l'anxiété

≈ Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 1bbq
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyJeu 5 Déc - 21:28

Curieux hasard

Keon Quill avait l’air d’un petit garçon dans un magasin de jouet. Il avait les yeux grands, brillants et semblait s’émerveiller pour tous et pour rien. Ce n’était pas une mauvaise chose, loin de là. Je trouvais simplement ce comportement mignon, mais une certaine tristesse sans dégageais. Il ne semblait aps avoir la chance de profiter des joies d’une vie confortable. Je ne doutais pas un instant qu’il y avait de l’amour dans cette dernière, mais mon petit doigt me disait que les moyens du jeune homme était restreint. Les médiums avaient pourtant le potentiel de faire de l’Argent facilement. Lui, il ne semblait pas vouloir monétiser ses dons. Pour cela, je lui levais mon chapeau et il avait toute mon admiration.

Je souriais en remerciant le serveur habillé d’une chemise blanche et d’un veston rouge vif avec un nœud papillon noir. L’uniforme des serveurs donnait du caractère au lieu. Je voyais le regard de mon invité parcourir la carte sans vraiment faire de choix. J’en étais à choisir une bouteille de vin lorsque le jeune homme brisait le silence avec une approche plus craintive que je ne l’aurais voulu. J’espérais qu’il arriverait à se détendre sinon il allait trouver son repas pénible.

- Peu m’importe que vous vous souveniez de moi ou non monsieur Quill. Je ne vais pas juger ce qui vous a conduit dans cet état car ce n’est pas moi que cela regarde. Mais si vous désirez vous ouvrir sur le sujet vous aurez droit à une oreille attentive et à des lèvres scellées par le secret. Je vous en fais la promesse.

Je regardais le serveur revenir vers nous et je lui donnais le menu. Les prix, je m’en fichais complètement. Ma carte de crédit n’avait aucune limite tout comme mes revenus. Je faisais plus d’Argent que je n’en dépensais et c’était tant mieux. Je décidais donc de commander pour mon jeune ami pour éviter qu’il ne soit mal à l’aise et prenne l’article le moins cher du menu.

- Deux Terre et Mer avec frites. Les légumes grillés et non à la vapeur. La cuisson sera saignante pour ma part avec une queue de langoustine. La sauce à part. Mon jeune ami vous dictera sa cuisson et ses accompagnements. Pour boire, nous prendrons un Ninquen 2015 dans un sceau de glace. Ouvrez la bouteille devant nous.

Le serveur se tournait vers Keon pour écouter sa commande avant de partir en cuisine. J’étais un client exigeant, mais lorsque le service était à mon goût j’étais généreux avec le pourboire. Je prenais une gorgée d’eau froide. L’homme que j’avais en face de moi m’avait un peu fait de la peine avec la noirceur, l’absence de pensée et le néant. C’était un sentiment que je ne connaissais que trop bien.

- Vous n’êtes pas le seul à connaître de tels atrocités. Je les revis fréquemment … beaucoup plus souvent que je ne le souhaiterais, mais je m’accroche au petits plaisirs de cette vie. Les limbes sont sombres et dangereuses. Je suis un esprit plutôt pacifique. Je ne cherche pas à faire du mal aux autres à moins que des gens ne s’en prennent à ma propriété ou à un être qui m’est cher… Là les choses deviennent différentes. Vous semblez vous porter mieux cependant. La vie est-elle plus douce avec vous?

Le serveur ouvrait la bouteille dans un pop sonore et remplissait mon verre au 1/4. Je gouttais le vin avant de faire oui de la tête. Les deux verres furent remplis à moitié et je levais mon verre vers Keon.

- À notre rencontre hasardeuse.
lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 336
⚝Age : 31
⚝Localisation : Downtown

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptySam 7 Déc - 12:09

L’esprit ne s’offusque pas que Keon n’ait pas souvenir de lui. Dîner avec un esprit… Il n’aurait jamais imaginé une telle chose. Il en vient même à douter une seconde que les autres puissent le voir, mais quand le serveur s’adresse à celui-ci, il chasse ce doute.

Keon observe le serveur, son mignon petit noeud papillon noir, il voudrait bien le même ! Une fois à table, une fois devant le menu, ses yeux manquent de sortir de leurs orbites devant les prix. Il se dit qu’il doit manquer une virgule quelque part, et puis, il ne comprend pas la moitié des mots qui y figurent. C’est quoi un maigret ou de l’espadon ? Il se pince les lèvres avec concentration pour tenter de déchiffrer tout ça, tout en gardant malgré lui les sourcils dressés à chaque fois qu’il lit un prix. Le jeune homme en entendant parler de grillade, il s’était imaginé des merguez ou des brochettes, pas… Euh… Du gésier ? C’est quoi encore ça comme bestiole ? ! Il ne peut pas y avoir des plats normaux ? Comme des nuggets ?
Ah si là ! Menu pour enfant…

Albert prit les devant et commanda des frites, pour le reste… De la terre et de la mer. Non vraiment, ça ne le tente pas plus que ça ! Une queue de quoi ? Keon arrondis bien plus les yeux comme si cela était possible !

Le serveur plante son regard dans le sien et Keona aurait juste envie de s’enfuir ou se cacher sous la table pour échapper à cette conversation. L’homme lui sourit et lui demande si poliment : Donc pour vous la cuisson ?

- Euh… cuit ?

Son regard glisse vers l’homme en costume, il se demande si celui-ci a déjà entendu parler du roi du tacos ou du mcdo dans sa vie…

Une queue de langoustine pour vous aussi ? Des légumes ? Questionne avec bienveillance le serveur de toute évidence non habitué à voir autant d’ignorance chez un de ces clients qui ne soient pas justement un enfant.

- Ah non pas de légumes.

Il grimace comme un enfant, parce que les légumes il n’aime pas vraiment ça. En général il évite soigneusement d’en ingérer, laissant volontier sa part à Violet qui le force parfois en en prendre une bouchée en échange de bisous. Concernant la queue de il ne sait déjà plus quoi, faire, il désigne sur la carte un animal avec un oeil interrogateur, mais le serveur note sur son papier en reprenant le menu tout en ajoutant ; très bon choix.

-  Non… Non, attendez !

Mais le temps qu’il réagisse, le serveur est déjà parti en cuisine.
Albert lui adresse la parole pour recentrer la conversation sur un thème moins ravissant que la nourriture, bien que Keon était sincèrement inquiet de savoir ce qu’il avait eut le malheur de commande et surtout au vue de l’imagine, comment est-ce que ça se mange ?!

- Oui, je crois que ça va… Mais vous dites que vous retournez dans les limbes ? Je… Est-ce que j’y suis allé ? J’vous ai rencontré là bas ? Mais comment je m’y suis retrouvé ? Comment est-ce que j’en suis sorti ? Vous m’avez aidé ?

Pourquoi est-ce qu’il ne s’en souvient pas ? Ses doigts se posent sur sa gorge parce qu’il a malheureusement sa petite idée.

- Et… L’homme qui… Qui avait ce corps ? Il est… Mort ?


Puis il eut cette bouteille de vin qui accapare toute son attention. Keon n’a jamais goûté de vin de luxe, ça jamais. Mais ça le hante terriblement à cet instant. Alcoolique notoire en plein sevrage, est-ce qu’il peut se permettre de boire ne serait-ce qu’un verre ? Peut-il se permettre de refuser ? Il tend la main vers son verre qu’il prend finalement entre ses doigts pour le soulever de la table…

- Hasardeuse oui…


Le dé :

Oui : Il résiste à l'envie de boire et repose doucement son verre sur la table, déviant le regard vraisemblablement géné.

Non : Il trempe d'abord ses lèvres, bois une gorgée, puis achève cul sec son pauvre verre !


|/ Ode à l'anxiété

≈ Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 1bbq
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des lieux
Hell
Hell
Maître des lieux
⚝Paroles Échangées : 624
⚝Localisation : Partout

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptySam 7 Déc - 12:09

Le membre 'Keon Quill' a effectué l'action suivante : Lancés de dés


'Oui ou Non' :
Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 8iFYyuN


I am the master of hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyLun 9 Déc - 2:39

Curieux hasard

Je ne pensais pas que nous rendre dans un restaurant de grillade rendrait le médium aussi mal à l’aise. Sans doute un petit café aurait-il été plus approprié? J’en avais décidé autrement et je sentais que j’allais en payer le prix tôt ou tard. Je regardais le jeune homme commander en étant totalement perdu. Je me disais que c’était une chance que j’avais restreint les choix, sinon son temps de réponse au serveur aurait été encore plus long et pénible pour ce dernier. Je l’observais avec attention. Il était nerveux et la bouteille de vin semblait accentuer une certaine détresse chez lui. Avait-il des problème de consommation? Il me posait des questions sur « Albert Muranov ». Je fixais la coupe dans mes mains en poussant un long soupir. Je n’avais pas vraiment envie de parler de ce qui c’était produit la nuit où j’avais pris possession du corps de l’immigrant russe.

Je réfléchissais à une réponse lorsque la coupe de vin de mon invité heurtait la mienne dans un tintement caractéristique. Je lui rendais son sourire avant de rire un tantinet. À peine les lèvres de Keon avaient-elles toucher la boisson rouge, qu’il terminait son verre avec un empressement peu mesurable. Je ne connaissais que trop bien cette façon d’Agir. Cet empressement lorsque la dépendance nous prenais au tournant. L’alcoolisme étant une maladie sournoise et permanente. On ne guérissait jamais vraiment. La moindre goutte pouvait nous faire chuter. Je déposais mon verre en évitant de remplir celui du jeune homme en face de moi.

- Doucement sur la descente mon jeune ami. Il faut savourer un cru comme celui-ci. Capturez les arômes et les sous tonalités. Humez les parfums qui se dégagent du verre. Il faut profiter de chaque millilitres et non les engloutir comme de l’alcool frelater de la prohibition.


Je lui faisais un clin d’œil poli avant de prendre une seconde gorgée de mon verre. J’étais fin prêt à lui répondre et je le regardais les yeux.

- Pour ce qui est de monsieur Muranov … Nous dirons qu’il n’avait plus envie de vivre réellement. Il avait acheté mon bâtiment et j’ai profité d’une opportunité. Ce pauvre homme était à deux doigts du suicide et ne tolérait plus la vie mondaine. J’ai pris son corps et il n’a jamais cherché à coexister avec moi. Il est partie tout simplement dans les limbes ou ailleurs pour prendre le repos qui lui était dut. J’ai repris sa vie et chasser ce qui restait de nuisible. Je suis désormais Albert Muranov, bien que mon véritable nom reste un mystère pour vous. Vous n’avez pas à savoir ma véritable identité, elle est mienne et jalousement gardée.

Un potage se posait devant chacun de nous et je remerciais le serveur avant de prendre ma cuillère pour goûter. Une crème de maïs avec du paprika. C’était absolument délicieux et je fermais les yeux. Doux souvenir que la crème de maïs que faisais ma mère de son vivant dans la petite cabane qui nous servait de maison. C’était une autre époque. Je m’essuyais la bouche et posais ma serviette de tissus avec douceur.

- Pour répondre à vos questionnements sur les limbes … Je ne serais pas vraiment en mesure de vous en fournir. Vous y êtes effectivement allé, nous nous sommes croisés dans cet endroit froid et rempli d’écho. Vous sembliez perdu si ma mémoire ne me joue pas de tour et je vous ai simplement accompagné jusqu’à votre corps dans cet hôpital. Nous n’avons pas réellement conversé.

J’aurais aimé lui fournir plus de réponses. Je remplissais son verre à demi avec lenteur. Je l’observais attentivement.
lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 336
⚝Age : 31
⚝Localisation : Downtown

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyDim 15 Déc - 20:49

Keon englouti son verre après avoir savouré la première gorgée, il ne pouvait pas s’empêcher d’agir de la sorte, il ne peut pas se contrôler. Lorsque l’homme lui demande d’y aller doucement, Keon baisse les yeux, ravagé par la honte. Il n’est pas en capacité de savourer chaque gorgée, parce que le besoin de se sentir imbibé de cette molécule merveilleuse est trop fort. Il en garde cependant le goût sur la langue, l'arôme reste en bouche et il est presque déçu à l’idée de la nourriture qui viendra dérober sa place.

Keon relève le regard vers l’homme pour entendre la version de l’esprit. Un échange de bon procédé, il ne pensait pas cela possible. Le médium a toujours imaginé la possession comme étant une mauvaise chose, pas l’offrande d’une mort… Douce ?

Cela le fit réfléchir à sa propre situation.
Ce pauvre fou suicidaire.
Il commence à comprendre pourquoi les esprits lui tournent autour.

Quand l’homme veut lui taire son véritable Nom, il hoche la tête, loin d’être aussi stupide qu’il en à l’air, aussi incompétent, non, il apprend petit à petit, au fil de ses erreurs.

- Je comprends, votre nom serait une menace surtout dans ma bouche.


Oui, il pourrait aussi bien le bannir ou pire, le soumettre à ses ordres s’il connaît son nom d’âme, logique que cet esprit ne souhaite en rien cette situation. Pourtant Keon n’est pas un médium dangereux, il n’est cependant pas à sous estimer.

Son regard dévisage le potage, et là, il se dit que la torture va commencer. Keon regarde l’homme goûter et semble trouver cela délicieux, lui a de sérieux doute dès que ce qui se trouve dans son assiette concerne des légumes, mais vu le prix des plats, il se voit mal refuser, bien qu’il jurerait que cela ait une petite ressemblance avec de la diarrhée de bébé… Il fait tourner sa cuillère entre ses doigts, vraisemblablement peu joueur quand il est question de son estomac, heureusement, il a entendu le mot frites plus tôt et a l’espoir d’avaler quelque chose de potable.  

Heureusement l’homme le tira de sa “contemplation” pour parler des limbes. Le médium aurait tant de question à poser mais de toute évidence, l’esprit n’en aurait aucune à lui porter ! Il est parcouru d’un frisson en imaginant cet endroit qui lui arrive parfois d’entrevoir avec beaucoup de concentration, en particulier lorsqu’il tente d'appeler sa mère.

- Je croyais…. Qu’il n’y avait rien, mais j’ai oublié. Je ne me souviens pas de ça, est-ce que le temps est différent dans les limbes ? Est-ce que… Est-ce que je peux me souvenir ? Y retourner ? J’ai…

Est-ce qu’il en a envie ? Cet endroit à l’air terrible…
Il fit maladroitement tomber sa cuillère dans le potage provoquant des éclaboussures sur la table. Il attrape rapidement une serviette en papier pour effacer les dégâts. Il récupère sa cuillière chargée de la substance qu’il porte à ses lèvres en retenant son souffle. Si Violet le voyait faire, elle soupirait tout en le trouvant probablement adorable. Il finit par enfermer la cuillère dans sa bouche et le goût n’est pas aussi ignoble qui ne l’a imaginé, il se risquerai même à dire que c’est… Plutôt mangeable. Il déglutit sans grimacer, se disant même qu’il peut avaler une autre bouchée ! Keon relève ses yeux vers l’homme qui semble l’observer, mais son attention ne peut se retenir de dévier vers la bouteille d’alcool qui siège au centre de la table, la tentation et pourtant, il reste dans le contrôle…

- Pourquoi… Est-ce que vous refusez la mort après ce que vous avez fait ?

Après tout, il s’est égorgé pour mourir, alors pourquoi rester ?
Keon aimerai le regarder, mais cette bouteille… Bon sang, il en veut encore.


|/ Ode à l'anxiété

≈ Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 1bbq
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyMar 17 Déc - 17:58

Curieux hasard

Ce jeune homme cherchait plus de réponses que je ne le croyais. Ce que je pensais être une simple conversation anodine prenait des mesures plutôt sérieuses. Je m’en voulais de lui avoir offert de l’alcool. Je n’allais pas passer par quatre chemins et je comptais lui poser directement la question sur son état. Il était clair qu’une seule goutte pouvait faire une grande différence dans la sobriété d’une personne ou non. Je ressentais mon malaise face à ma remarque et je me retenais de soupirer. Même mes investisseurs japonais étaient plus subtils que lui lorsqu’ils consommaient du saké.

Je passais outre son commentaire concernant ma véritable identité. Je n’avais pas envie de m’attarder sur un tel détail et lui, il n’avait pas besoin de le savoir. Je mangeais mon potage lentement en savourant chacune des gorgées. C’était parfait. J’adorais l’équilibre des saveurs tout comme j’appréciais l’équilibre dans ma vie personnelle autant que possible.

- Les limbes sont à la fois un vide sans fin et terme, mais également remplis de lumière diverses avec les âmes qui y circulent. Elles ne sont pas toutes bienveillantes et j’ai eu le loisir de croiser même certains démons … Si vous souhaitez y retourner… J’irai avec vous. Il n’est pas prudent de s’y aventurer seul et encore mois lorsque l’on en a pas l’habitude. Vous pourriez vous perdre et ne jamais revenir dans votre corps.


L’aider me semblait naturel, même si au fond, je savais que c’était fortement dangereux. Il fallait prendre de nombreuses précautions si nous nous retrouvions avec une telle activité à notre horaire. Je l’écoutais me poser une autre question et je laissais d’abord le serveur retirer nos potages terminés pour amener le plat suivant dans quelques minutes. Je prenais une gorgée de vin avant de lui répondre également.

- Je ne voulais pas vraiment mourir. La situation était particulière et difficile. J’ai été impulsif et violent envers moi-même. Un mélange d’alcool déraisonnable et de détresse psychologique avec une promesse à tenir. Je compte bien tenir la promesse que j’avais fait à ma défunte femme … Elle mérite que je prenne soins de ce lieu pour elle et que je le garde intact le plus possible. Personne ne le ferait sinon c’est bien trop onéreux et ambitieux comme projet.

J’évitais de mentionner le bâtiment Wilkins. Le simple fait de révéler l’identité du bâtiment pourrait lui mettre à puce à l’oreille.

- Où vivez-vous monsieur Quill.

Nos terres et mers se posaient devant nous. Je commençais par la queue de langoustine qui était cuite à la perfection.

lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Keon Quill
Keon Quill
Médium
⚝Paroles Échangées : 336
⚝Age : 31
⚝Localisation : Downtown

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyJeu 19 Déc - 22:37

Plus il en apprend au sujet des limbes, plus il en est effrayé. Keon pense cependant, il en est persuadé même, que quelque chose l’y attend. Il a besoin de voir, de se souvenir. Il y a beaucoup de choses qu’il a étouffé dans son cerveau ces dernières années, il a besoin de se libérer, de se libérer de ses pensées douloureuses et il les a laissé quelque part… Il sait qu’il manque des éléments, des éclaircissements sur certains faits. Est-ce que c’est possible que ce soit quelque part ? Il a terriblement envie et besoin d’y croire.

- Je comprends… J’ai… J’ai l’intuition que je dois y aller.


Il y a trop longtemps que son regard caresse la surface des limbes, il y a vu des choses terrifiantes, mais il n’a jamais été plus loin que jeter un oeil dans un étrange reflet différent du monde réel. Il n’a jamais eu le courage de s’aventurer dans cet inconnu.

Le médium a avalé peu de son potage, il est soulagé de voir le serveur l’en débarasser même si c’est bon, il se réserve pour les frites, parce que ça, il sait qu’il aime ! Son regard reste scotché au verre de vin de l’homme qui se vide si lentement, l’envie de le boire, de se jeter sur cette bouteille comme un vaurien le torture.

Il écoute cependant respectueusement les circonstances de la mort de l’esprit. Keon baisse les yeux, il sait à quel point l’alcool est destructeur, rend le comportement… Inhabituel. Pourtant, il estime en avoir besoin. Ce malheureux verre de vin est trop peu pour le satisfaire, oui, vraiment insuffisant, ça le ronge affreusement.

- Pas loin d’ici et vous ?

Il retourne la question, sachant que l’homme ne lui fait aucune confiance. C’est un étrange bras de fer qui se passe ici, sans que personne ne veuille forcément gagné, juste se préserver, à se protéger de l’autre comme étant une potentielle menace.

Son regard se reporte sur leurs assiettes et Keon se réjouit devant les frites comme un enfant ! Il en picote une directement avec les doigts, observant avec curiosité les bestioles dans l’assiette d’Albert. Keon attrape le flacon gigantesque de moutarde pour en mettre dans un coin de son plat, mais entre ses mains les choses virent si facilement à la catastrophe. Il provoque une explosion du bouchon, engendrant un flot de moutarde sur son assiette avec des projections un peu partout sur la table et sur ses vêtements. Keon reste figé, les sourcils dressé, la moutarde continuent d'inonder ses frites puisqu’il restait particulièrement figé, jusqu'à ce qu’un serveur vienne lui ôter des mains.

- Non, laissez mettez pas ça à la poubelle !

S’exclame-t-il outré alors que le serveur lui propose de remplacer son assiette.

- J’vais les manger, regardez !

Et ça pour regarder, ils furent nombreux à observer le spectacle, Keon qui enfonce ses doigts dans la moutarde pour attraper un frite complètement imbibée. Il l'enfourne dans sa bouche, lui explosant littéralement le palais, provoquant quelques larmes qui roulèrent le long de sa joue, s’efforçant d’afficher un sourire à celui qui l’eut invité ici.

- Sinon… De… De quoi vouliez vous parler ? Vous devez en avoir assez de toutes mes questions.

Il renifle, s’efforçant d’ignorer le serveur qui insiste pour reprendre son assiette. Jeter lui fait bien trop mal à coeur, il n’est pas assez important pour se permettre de discuter ?


|/ Ode à l'anxiété

≈ Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux.
Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres !
Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau.
Et quand ils vous donnent un coup de bec,
Vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 1bbq
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 EmptyMar 31 Déc - 16:36

Curieux hasard

Le jeune homme portait une certaine obsession pour les limbes. J’étais ouvert à l’aider dans le cas où il voudrait s’y aventurer. Il valait mieux ne pas y aller seul. On pouvait facilement se perdre dans ce lieu ou encore se faire voler son corps et ainsi se retrouver pris pour toujours. Je ne voulais pas qu’une telle chose arrive à Keon Quill. Il était trop jeune et naïf pour ça. Il me demandait ensuite où je vivais sans répondre lui-même à la question. Avait-il honte? Je haussais un sourcil en le regardant tout en commençant à manger mon repas. Je répondais à ce dernier avec autant d’évasion.

- Entre les hôtels et ma demeure privée il y a une certaine distance. Principalement je circule dans Downtown et Hollywood pour la commodité ainsi que le travail. N’empêche que vous n’avez point répondu à la question monsieur Quill. Avez-vous honte de l’endroit où vous vivez? Vous ne devriez pas. Le lieu où nous vivons nous forge bien que parfois ce dernier soit temporaire. Je n’ai pas toujours été riche même de mon premier vivant. J’ai vécu pauvrement de nombreuses années avant de voir une opportunité qui a changé ma vie. Parfois, il faut se jeter dans le vide pour changer les choses. L’argent n’apporte pas tout … Non … Elle nous enlève parfois nos biens ou la personne qui nous ait le plus précieux au monde.

Je fermais les yeux et je revoyais le moment où l’homme était entré dans le magasin général. Quand le coup de feu avait retentit et qu’Amelia était morte dans mes bras. Je chassais ce souvenir plus que douloureux pour me concentrer sur le jeune homme en face de moi. Il était heureux du repas que l’on venait lui apporter. Ses réactions me faisaient sourire. Il était comme un grand enfant. Cependant, il se produisait une chose que je ne m’attendais pas. Il prenait le flacon de moutarde pour en mettre dans un coin de son assiette. Qui mange ses frites avec de la moutarde pour commencer? Je savais que les goûts ne se discutaient pas mais là … Le bouchon du flacon explosa. Il avait sans doute trop appuyé sur ce dernier. Un flot de moutarde avait envahie son assiette et m’avait fortement éclaboussé au passage.

Je me retenais de soupire. J’adorais ce tailleur Armani. Le nettoyeur allait se faire un sacré plaisir à essayer de le nettoyer. Ma chemise blanche était également recouverte de tâches jaunes. Le serveur voulait lui retirer son assiette, mais l’inconscient insistait pour la garder. Il mangeait ses frites en tentant de cacher son malaise. Plusieurs clients s’étaient retournés et je faisais totalement abstraction de ces derniers. C’était le genre de bourde qui pouvait arrivé … quand on était enfant.

Les larmes coulaient sur les joues de Keon. La moutarde avait un goût prononcé. Je retirais les gouttes de moutarde avec une serviette humide que m’avais apporté le serveur à ma demande. J’avais voulu me faire discret pour ne pas rendre le jeune homme encore plus mal à l’aise. Je levais les yeux vers lui alors qu’il me posait des questions. De quoi je voulais parler? De tout et de rien à la fois. Je continuais de retirer les surplus de moutarde de ma chemise et mon complet en parlant calmement.

- Vos questions ne me dérangent aucunement monsieur Quill.


Je faisais signe au serveur de laisser le jeune homme tranquille. Il était suffisamment mal à l’aise comme ça.

- Comme je vous ai dis plus tôt. Si vous désirez parcourir les limbes plus en profondeur, je suis enclin à vous dirigez dans ses dernières. Il faudrait cependant protéger votre corps. Je ne serais pas en mesure le faire.


Je prenais finalement une bouche de langoustine avec de la moutarde. Mes yeux grandirent contre ma volonté de rester discret. La moutarde était excessivement puissante. Je prenais une gorgée de vin plus grande avant de remplir le verre de mon invité. Il ne pouvait pas endurer cette douleur sans arrêt.

- Cette moutarde pique un peu non? C’est original avec la langoustine.

lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Curieux hasard feat. Keon Quill   Curieux hasard  feat. Keon Quill - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Curieux hasard feat. Keon Quill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ Downtown of L.A-