Partagez
 

 Rencontre indésirée (Pv Albert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 146
⚝Localisation : Derrière vous.

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyMar 1 Oct - 3:38

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Sous mon regard complètement estomaqué, les traits de la silhouette se clarifiait en laissant apparaître un homme. Non, ce n'était pas une personne quelconque, mais bel et bien ma victime qui hantait mon subconscient, à cet instant précis. Cet être brisé par le meurtre dont j'étais l'auteur. Oui, cette fois, n'ayons pas peur de dire les mots justes, j'étais terrorisé. La surprise avait malheureusement, pour mes nerfs, laisser la place à l'horreur.

Avec une attention un peu plus réceptive, la présence, pas si étrangère que cela, formait un homme dans la cinquantaine. Il avait été certainement fauché que peu de temps après son entré parmi les quinquagénaires. Sa coupe poivre et sel encadrait un visage à la mâchoire carré. Cet être fantomatique était le portrait craché de l'homme vivant étendu sur le lit... C'était complètement et purement dingue à mes yeux!

Puis, je détaillais ses vêtements; une chemise blanche maculée de sang, un pantalon noir et des bretelles retenant son bas. Mon regard se posait sur son cou atrocement mutilé. Il avait la gorge tranchée, sa mort n'avait pas dû être des plus douces et clémentes!

Le spectre s'approchait de moi dans un mouvement lent. Le sol remuait fortement à son approche à tel point que j'en perdais presque l'équilibre. Puis, une voix remplie de rage et de haine à mon égard brisait le silence. Ses paroles amères faisaient monter en moi encore ce douloureux regret et un mal-être indescriptible. Tout cela me pétrifiait sous le choc devant cette scène. Et je ne devais pas être au bout de mes peines! Aucune tirade ne me quittait. Je ne possédais rien pouvant me défendre face à ces accusations puisqu'il avait entièrement raison. J'avais été la seule et l'unique source de son tourment en brisant cette famille!

J'ai été envahi par mes pensées. Deux puissantes envies contradictoires se démarquaient du lots... l'une prendre mes jambes en mon coup à fuyant les lieux sans plus tarder et l'autre affronter ce cauchemar afin de tirer une croix sur ce passé trouble.


À la fin de son monologue, il se tenait qu'à quelques millimètres de mon visage en me crachant dans toute sa hargne ardente et sa douleur dans sa dernière phrase: « - ET CET HOMME C’EST MOI! »

À nouveau, l'entité spectrale passait à travers moi laissant une fois de plus impression terrifiante de froid et de terreur vive... Je fermais les yeux sous l'immense frisson qui parcourrait durement mes membres à l'instant. J'ouvrais ensuite mes yeux. Le "corps" du fantôme, dos à moi, était ravagé par la colère et l'amertume avant de s'adresser à moi le bras tendu devant lui. Il désignait une porte close non loin de nous.

Comme en transe, j'avançais vers l'endroit pointé par le mort et ouvrit la porte en le traversant une énième fois. Mes yeux scrutaient l'endroit en quête de réponse. La pièce était impeccable et moderne, la restauration était complètement achevée ici... Étrangement, je me rendais au lavabo comme si une étrange énergie s'en dégageait en m'interpellant. Qu'allais-je découvrir cette fois?

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 105
⚝Localisation : Los Angeles

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyJeu 10 Oct - 20:05

Rencontre indésirée.

Il avançait lentement, le cadavre ambulant qu’il était semblait complètement sous le choc de me voir ainsi. Si j’avais pu vomir mon dégoût concernant cet être, je l’aurais fait.  Il entra dans la salle de bain complètement rénové comme à l’époque. Rufus Clayton poussa même la chose jusqu’à s’approcher du lavabo. Une envie soudaine de prendre son corps en otage quelques instants faisait irruption dans mon esprit. Je n’avais absolument rien à perdre. Les charognes de son espèce doivent comprendre le mal ainsi que la terreur qu’ils influent aux gens de ce monde.

Je prenais, inutilement, mon élan pour pénétrer son corps.  L’effet de possession était instantané. J’avais le dessus sur lui en cet instant et je laissais son âme suffisamment consciente pour voir les visions que je me décidais à lui offrir en provenance direct des Enfers. Ce qu’il voyait ? Son corps remplacé par le mien de l’époque. Mes cheveux étaient en bataille, mes cernes profondes, j’étais ivre et j’avais visiblement pleurer de longues heures. Une bouteille de whisky traînait sur le rebord du lavabo. Je me passais une main dans le visage en fermant les yeux avant de les rouvrir. Amelia … comme elle me manquait en cet instant. La douleur du deuil était intense et l’envie de mourir également. Je me sentais au bord du gouffre avec une anxiété qui atteignait des sommets.

Ce mélange intense d’émotions était difficilement gérable. Je respirais rapidement, j’hyperventilais même avant de m’asseoir au sol en haletant et en me prenant la tête en pleurant et en hurlant ma douleur.

- AMELIAAAA


Je criais son nom en boucle. Ma femme était morte. Je n’avais rien pu faire. Le remord, la culpabilité, la colère et une soif de vengeance sans fin me prenait de force tout en consumant mon être. J’étais un homme brisé. L’homme qu’elle avait construit n’était plus. Je me relevais après un temps d’une longueur inestimable. Des minutes, des heures ou une journée entière, je ne savais plus. Je me regardais de nouveau dans le miroir et regardait ensuite mes mains. Je n’arrivais plus à respirer de nouveau. Mon angoisse était trop intense et douloureuse. Je regardais la bouteille et un couteau de cuisine bien acéré qui était apparu dans mes mains comme par magie. Avais-je eu une absence ? Sans aucun doute. La douleur qui me prenait était désormais ultime. Sans me poser de question, je levais le couteau en me regardant dans la glace.

- Respirer…

Je faisais ainsi le mouvement ultime en appuyant fortement sur la lame. Je me coupais la gorge d’une oreille à l’autre. Le sang gicla dans le miroir et coula abondamment sur ma chemise beige pâle. Je tentais de respirer sans succès. Ma trachée et mon œsophage y étaient passé, tout comme mes carotides. Je laissais tomber le couteau, bousculais la bouteille de whisky qui tombait au sol en se brisant en mille et un morceaux. La mort arrivait, je pouvais la sentir, elle était tout près. Mes genoux cédaient sous mon corps qui devenait de plus en plus mous. Ma main glissait dans le sang chaud et épais sur le rebord du lavabo blanc. Je tombais ensuite sur le côté en continuant de me vider de mon sang. Mon regard était fixe sur les débris de verre au sol.

- Pardonne … moi … Amelia …

C’était les derniers mots que j’avais poussé dans un souffle court. La vie m’avait ensuite quitté.  Il avait fallu pratiquement une semaine avant qu’un homme ose venir voir si j’étais toujours ne vie. L’odeur avait dérangé plus qu’autre chose. Les mouches volaient et se promenaient sur mon cadavre avec des asticots alors que le sang rouge foncé avait coagulé depuis un long moment. Je redonnais ensuite la vision normale des choses à Rufus Clayton mais, je restais dans son corps. Je ne partais pas … pas pour l’instant.
lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 146
⚝Localisation : Derrière vous.

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptySam 12 Oct - 6:22

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Un mouvement derrière moi me faisait me retourner vers l'entité. Il me traversait à nouveau, mais cette fois, une sensation étrange me prenait. Une puissance extérieure envahissait mon être subitement. Je tentais de combattre cet envahisseur, mais en vain, il gagnait du terrain. Alors, presque instantanément, je perdais le contrôle de mon corps ne conservant que la conscience des événements futurs. La panique, déjà bien présente vu la situation précaire, montait d'un cran. Mais que se passait-il? Que m'avait-il fait? Était-il en moi? Ses questionnements résonnaient dans mon esprit perturbé.

Une vision claire faisait son apparition. Je me retrouvais dans la même pièce dans ma position initiale cependant, quelque chose clochais. Tout semblait étrange à mes yeux. Cette bouteille, était-elle là à l'instant. Mon regard se posait sur mes membres supérieurs. Ces mains... ce n'était pas les miennes! Où étais-je? J'avais peine à croire ce que les images me dépeignaient. Je n'avais plus le même reflet! Je possédais le visage du spectre. Comment était-ce possible? Étais-je dans ses souvenirs de l'époque?

Un fait m'interpellait. Son expression et sa douleur émotionnelle... je pouvais le ressentir dans son horrible intégralité! C'était si étouffant que j'avais peine à respirer. Il s'asseyait au sol la tête entre les mains en hyperventilation. L'homme hurla le nom de sa défunte femme en pleurant. Sa voix hurlait encore en encore le prénom d'Amelia. Depuis combien de temps vivait-il cette détresse?

Puis, un enchaînement d'émotions négatives m'ensevelissaient. C'était simplement invivable pour moi. Il était... il avait été complètement détruit par la mort de sa femme que j'avais fauchée avant l'heure! Ce tumulte émotif appartenant à l'esprit semblait durer une éternité. Je n'étais pas épargné, je pouvais encore une fois tout ressentir la déchéance de l'homme. Je devais sortir maintenant... Je n'en pouvais plus!

L'homme pris par ses démons se regardait une nouvelle fois dans la glace avant de descendre son regard vers ses mains. Comment le couteau de cuisine avait-il fait son apparition ainsi?! Avais-je manqué un moment? Apparemment non! Le souffle court par la crise, il se dictait de respirer... Non, il n'allait tout de même pas...

Il retournait la lame contre lui et se lacérait la gorge avec force. La douleur... insupportable et tout ce sang qui s'en libérait! Aussitôt, la nausée me gagnait durement. Puis, le mort en devenir laissait tomber son arme blanche en faisant tomber la bouteille d'alcool fort au sol et s'écroulait mollement près des bris de verre. Le souffle de la vie semblait tranquillement quitter son corps. Il utilisait sa dernière bouffée d'air pour s'excuser auprès de sa défunte épouse. Au final, cloîtrant cette horrible mémoire, je voyais le corps pourrir pendant une semaine avant que quelqu'un entre dans le commerce.

Lentement, la vision me quittait et je reprenais le contrôle absolu de mon corps. Je m'agrippais au lavabo et par instinct je fermais les paupières. Tout cela se faisait dans un bref moment afin, de reprendre le contrôle sur mes esprits troublés par les émotions vivants toujours en moi! Ensuite, je revoyais sa mort sanglante. La nausée me nouait à nouveau l'estomac. Pourquoi la vu de ce sang me faisait cet effet?

Ouvrant les yeux enfin plus calme, je me pressais de sortir de la pièce dans le but de quitter définitivement l'établissement. Je faisais alors, le chemin contraire qui m'avait permis d'en arriver là! Je terminais de dévaler les dernières marches lorsque j'aperçus enfin mon objectif, la sortie! Le soulagement montait tranquillement. Je pourrais enfin quitter ce lieu maudit!

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 105
⚝Localisation : Los Angeles

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyLun 14 Oct - 14:36

Rencontre indésirée.

Rufus Clayton semblait avoir complètement oublié, volontairement ou non, le fait que j’étais toujours dans son corps. Certes, je m’étais mis en sourdine. J’avais éviter de me poser à l’avant de l’âme pour lui permettre de reprendre le dessus et respirer un peu. Je souriais intérieurement, le vampire semblait être mort de peur avec un profond dégoût. Je pouvais ressentir les nausées qui lui nouaient l’estomac alors qu’il tentait de reprendre son souffle, appuyé sur le lavabo de porcelaine blanc immaculé de ma salle de bain.

La suite de ses actions ne me surprenais aucunement. Il avait rouvert les yeux et une envie primitive de sortir de cet endroit maudit l’avait envahi comme jamais. Je rigolais dans un coin de son esprit avec un sourire diabolique. Pas si vite que cela monsieur Clayton. J’avais encore quelques petites choses à lui montrer. Alors qu’il arrivait dans le magasin, je reprenais une seconde fois le contrôle de son corps pour le stopper net.

- Vous oseriez me quitter déjà monsieur? Vous méritez de rester un petit moment encore. Les souvenirs sont tellement des choses merveilleuses non?

Je le narguais volontairement sans aucun remord. En avait-il eu le jour où il avait abbatu Amelia? J’avais des doutes. Il était partie comme si de rien n’était. Il m’avait pris la chose la plus précieuse que Dieu m’avait offert. Il avait détruit mon univers et qui j’étais. J’avais envie de lui montrer mon point de vue cette fois. La joute entre nos deux âmes allaient être intense, mais j’avais envie de lui montrer mon point de vue.

- Faisons d’abord demi-tour et remontons à l’étage. Vous êtes partie bien trop vite de cet endroit somptueux que sont mes appartements privés mon cher ami.

Le sarcasme coulait en moi comme jamais. Je remontais à l’étage en lui montrant ma vision des lieux à l’époque. C’était calme, le soleil se levait à la fenêtre lentement. Les rayons venaient réchauffer les cheveux bruns foncés de ma femme. Elle les avait laissé lousse ce matin là. Ma main gauche, avec mon alliance doré, se posait avec délicatesse sur le grain délicat de la peau d’Amelia. Je caressais son épaule en retirant doucement ses cheveux au passage. Mes baisers se nichaient dans son cou alors qu’elle gémissait un peu dans son réveil. C’était un doux souvenir aimant.

- Bonjour charmante dame. Que faites-vous dans mon lit en cette heure?

Amelia ne me répondait absolument rien et se tournait pour me faire face. Je passais une main dans ses cheveux en regardant chaque partie de son visage. Ses yeux étaient magnifiques, son nez délicat, ses joues un peu rosies et ses lèvres charnues. Je n’hésitais pas une seconde et embrassais ses dernières dans un baiser aimant et doux. Il ne nous avait fallu que quelques minutes ce jour là pour nous retrouver sans chemise de nuit et unir nos corps dans la passion charnelle. J’avais goûter chaque centimètre de son corps sans détour et profiter de son odeur avant de me lever pour me faire une toilette rapide et m’habiller. Nous étions amoureux, nous étions heureux. Que pouvait-il nous arriver de mal? Amelia aidait toujours les autres. Je souriais en la regardant revêtir sa robe et ensuite son tablier blanc de travail. Elle coiffait ses cheveux en posant un magnifique peigne en ivoire que je lui avais offert deux Noël auparavant. Une grande extravagance, mais je ne l’avais jamais retrouvé étrangement. Les objets de valeurs ont cette fâcheuse tendance à disparaître.

Elle avait cuisiner ensuite comme d’habitude alors que je remplissais les étalages du magasin et montais les nombreuses caisses qui se trouvaient au sous-sol. Sa voix mélodieuse m’avait demandé de venir manger. Nous avions pris notre temps et je savourais chaque petit moment de cette conversation hautement banale. J’étais loin de me douter que se serait mon dernier matin avec cette femme extraordinaire qui avait changé l’homme que j’étais jadis. Nous avions ouvert le magasin ensemble comme d’habitude. Les clients allaient et venaient dans la bonne humeur et je discutais avec plusieurs hommes en rigolant. Nous étions des gens aimé à cette époque. J’étais justement dans une grande conversation avec un de mes clients. Nous discutions du prix de plus en plus élevé du sucre et j’agaçais ce dernier en lui disant que l’alcool de contrebande était également un bon revenu pour lui.

Rufus Clayton était entré à ce moment. Je m’étais retourné. Amelia était juste à côté de la caisse et il l’a menaçait avec une arme. J’avais l’impression de cesser de respirer et je me mettais à courir derrière le comptoir pour prendre le fusil à pompe que nous gardions sous ce dernier en cas de besoin. Amelia avait toujours dit qu’il était inutile, que les gens ne viendraient jamais nous faire du mal. Elle se trompait. Elle s’était trompé sur toute la ligne. Le coup de feu mortel avait retentit.

- AMELIAAAA! NON!

Je lâchais l’arme à feu sur le sol directement. J’aurais pus tuer Rufus Clayton sur le champ, j’aurais pus le poursuivre, mais Amelia avait besoin de moi. Je soutenais le corps de ma femme qui ramollissait comme jamais dans mes bras jusqu’à se retrouver au sol. J’avais été trop loin. J’aurais dut rester près d’elle en tout temps. Quel idiot j’avais été. Quel homme négligent j’étais d’avoir laissé ma femme seule avec la caisse pour discuter avec un vulgaire client sans importance. La panique m’envahissait alors que je tentais de contenir le sang qui s’échappait du corps de l’amour de ma vie. Sa robe bleu pâle en était pleine, tout comme ma chemise blanche et le haut de mon pantalon. Je caressais son visage frénétiquement en la regardant dans les yeux. Son regard était vitreux et je paniquais de plus en plus.

- Non … non, non, non… Amelia regarde moi … Je vais trouvé de l’aide. ALLEZ CHERCHER UN MÉDECIN DE L’AIDE PITIÉ!


J’avais hurler sur les clients en regardant ma femme. Mes yeux s’étaient remplis de larmes et mes mains tremblaient de plus en plus. Je ne pouvais lâcher son regard qui s’éteignait de plus en plus. Du sang sortait désormais de sa bouche et une toux envoyait des gouttelettes sur son visage. Je fermais les yeux une fraction de seconde en la regardant agoniser. La main d’Amelia c’était posée avec douceur sur ma joue et elle m’avais regardé dans les yeux pour me dire ses derniers mots.

- Je t’aime.

La vie l’avait ensuite quitté, son regard c’était éteint et son coeur avait cessé de battre. Les larmes coulaient sur mes joues dans un torrent immense. Je hurlais ma douleur et ma peine en tenant le corps de ma femme contre moi. Je le berçais pratiquement une heure avant que finalement j’accepte de le rendre au croque-mort. Je me relevais en regardant le sol quelques secondes après m’être approché de la porte double du magasin. Le corps d’Amelia était recouvert d’un tissus beige et épais. Sa main pendait de la charrette et je me rendais à celle-ci pour prendre son alliance avant de les laisser partir. J’entrais de nouveau dans le Bâtiment Wilkins et tournait le panneau de bois pour indiquer « Fermé ». Je me rapprochais ensuite du comptoir et fixais le sang sur le sol. La douleur et le deuil m’envahissait comme jamais. Je n’avais pas été en mesure de donner une description précise de l’assassin. Je me souvenais seulement de sa silhouette et de son chapeau.

C’est devant la tâche de sang, le regard fixé sur celle-ci, que je laissais Rufus Clayton reprendre le contrôle de son corps. Cette fois, je sortais de ce dernier pour me mettre de l’autre côté de la tâche de sang. Je fermais les portes à double tour avec ma télékinésie. J’étais furieux comme je ne l’avais jamais été. La chance semblait me sourire.

- Comptez-vous, vous enfuir de nouveau comme le lâche que vous êtes?

lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 146
⚝Localisation : Derrière vous.

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyMar 15 Oct - 5:49

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Mes pas arrivaient à l'étage qui servait pour le de magasin général. À peine avais-je eu le temps d'atteindre le seuil de la pièce qu'un rire démoniaque envahissait mon esprit! " ET MERDE... SORTEZ DE LÀ! QUITTEZ MA TÊTE! " Lâchais-je dans une pensée en colère mélangeant l'horreur. Mes pires craintes étaient fondées, l'esprit était toujours là... en moi! Puis, l'intonation de sa voix résonnait dans une raillerie accentuée par une immense rage dédaigneuse. Ces mots ne présageaient rien de bon ! Il n'avait certainement pas envie de me quitter... Non, mon tortionnaire avait certainement d'autres supplices sous la manches à me faire expérimenter. Qu'allais-je subir maintenant?

Encore une fois, l'esprit parasite reprenait les rênes de mon corps dans un contrôle des plus absolus. Il gardait ma conscience éveillée, comme la première fois, certainement dans le but d'accentuer mon tourment. Qu'allait-il me montrer cette fois? J'étais complètement horrifié par la situation et j'appréhendais la suite. Je tentais de lutter pour reprendre le dessus et l'expulser de mon corps. Mon esprit troublé ne supportait plus ce petit jeu, il fallait y mettre un terme! Évidemment, ces efforts étaient vains... j'étais impuissant dans cette situation!

Mon marionnettiste me ramenait à l'étage. L'image qui m'apparaissant, se déroulait pendant la journée. La lueur du soleil s'immisçait par la fenêtre. Tout était calme et serein, la douce chaleur apportée par les rayons caressaient la peau et les cheveux d'une femme à mes côtés. Encore une fois, ce spectacle m'était inconnue! Ces souvenirs ne m'appartenaient pas... je devais revivre à nouveau un passage de la vie du fantôme. Cette main, étrangère à mon véritable corps, se posait sur l'endormie à ces côtés, avant de venir lui déposer des légers baisers sur le cou. Celle-ci laissait ouvertement son appréciation de cette petite attention. Pour le moment, l'image semblait douce et agréable... Alors, oui, plus de doute possible, j'étais encore, bel et bien, dans ses souvenirs. Qu'allais-je être témoins cette fois? Je sentais que le pire restait à venir!

La voix de l'homme retentit en s'adressant à sa femme. La dame ne répondit rien, mais se retournait vers lui. Je pouvais détailler sans gêne la femme qui me faisait face. Elle était d'une beauté radieuse. L'homme l'embrassait et rapidement, leur amour réciproque les unit... littéralement. Après leur ébat et un moment de tendresse passée, le propriétaire du bâtiment s'occupait de son hygiène et se vêtait. La femme faisait de même de son côté. Encore une fois, tout était qu'amour et pure joie... Je savais où cela me conduirait, puisque j'étais le seul et unique coupable qui l'avait privé de cette douce vie de couple!

Toute cette matinée se réalisait dans la banalité la plus agréable qui soit. Ils vaquaient à leur occupation quotidienne dans une tranquillité presque irréelle à mes yeux!

Évidemment, le moment que je craignais, arrivait... mon entrée ébréché par l'alcool fort dans ce charmant commerce. Une multitude d'action se succédait par ma faute; mon braquage à main armée, le refus d'obtempérer de l'épouse téméraire, mon énervement et mon doigt qui appuyait sur la détente portant la balle meurtrière à la caissière. Tout ceci se déroulait en spectateur puisque je me trouvais dans le corps du mari paniqué qui courait attraper son arme dissimulée, mais c'était en vain. Le mal était déjà fait!

Il me voyait quitter les lieux en trombe. Puis, une immense tristesse et inquiétude envahissait son esprit lorsqu'il accourait au secours de sa tendre en la prendre contre lui. À mon grand malheurs, je pouvais à nouveau tout ressentir, mais à travers ses yeux et émotions. Juste horrible!

L'inquiet faisait de son mieux pour la soutenir et la maintenir en vie. C'était trop tard, elle ne tenait pas longtemps avant que son dernier souffle de vie quitte ses lèvres en lui offrant un dernier: " Je t'aime." dans cet ultime soupire.

La suite était complètement déchirante... Ce spectacle que je ne souhaitais plus revoir, se produisait à la première loge. Je pouvais ressentir toutes les gammes d'émotions étouffantes qui défilaient chez le rescapé de mon crime. Toute cette douleur, toute cette peine le faisait basculer. De terribles minutes passèrent toujours dans la même position. Lentement, l'être brisé laissait le croque-mort prendre le corps de la défunte. Il prenait l'anneau du doigt, de son épouse morte, avant qu'il ne l'apporte hors de sa portée.

L'homme en deuil rejoignait le comptoir et s'arrêtait au niveau de la trace de sang. Je pouvais sentir la haine envahir son être en se rappelant ma silhouette.

Je revenais à moi devant la trace de sang. La nuit ambiante m'annonçait que nous étions de retour dans le présent. L'entité sortait de mon corps et me faisait cette fois face. Il usait de son pouvoir pour fermer les portes. Ainsi, impossible de m'échapper à nouveau! Instinctivement, je me mettais en position de défense. J'étais pris au piège dans ce bâtiment avec un esprit hostile et je n'étais clairement pas armé pour l'affronter. Là, j'étais vraiment mal!!! Cependant, plus j'y réfléchissais, plus j'étais perdu... Avais-je vraiment envie de détruire cet homme... je ne le savais plus, le remord me possédait entièrement.

L'être fantomatique s'adressait à moi une fois de plus et son sourire faisait monter ma rage due à cette impuissance advenue surpassant momentanément ma peur subsistante.


- Que me voulez-vous à la fin... Crachais-je sous l'émotion débordante. Puis, je prenais un moment afin de me calmer et je continuais plus lentement. Vous désirez mes excuses... ou simplement mon tourment?

Maintenant, j'attendais sa réponse... prêt en découdre! " Qu'importe ce qui se passera ensuite... tout doit terminer ce soir! " Résolu à mettre un terme à mon remord.

   
Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 105
⚝Localisation : Los Angeles

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyMar 12 Nov - 18:47

Rencontre indésirée.

Rufus Clayton avait pris une position défensive. Visiblement, il avait peur pour sa vie et je ne pouvais que le comprendre. Je n’y étais pas allé de main morte en l’attirant et en l’attaquant ainsi. Le corps d’Albert Muranov me convenait mieux. Je me sentais étrange dans celui de mon pire ennemi. On dit de rester proche de ses amis et encore plus de ses ennemis. C’était une citation que je comptais bien mettre en pratique dès maintenant. Je le regardais me poser mille et une questions. Je n’avais pas envie de lui répondre en fantôme. Je disparaissais de sa vue pour monter au troisième et dernier étage. Là, je reprenais le contrôle du corps d’Albert Muranov. J’étais torse nue, vulnérable dans ce corps d’humain sans particularité. Même si Rufus Clayton décidait de mettre fin à mes jours, il ne le ferait pas réellement. Je réintégrais un autre corps et je recommencerais sans cesse.

Je descendais donc lentement les marches pour me rendre au rez-de-chaussée. Je m’appuyais le dos au cadre de la porte pour le regarder. Je souriais comme jamais et mes bras restaient croisés sur ma poitrine. Il devait avoir l’impression de revivre la scène. Il avait commis un meurtre inutile et il devait en payer le prix. Je rigolais en laissant mon regard sur lui. Il était si étrange et surtout, il ne semblait pas avoir évolué plus qu’il ne fallait.

- Tu as d’autres questions charmant meurtrier ?


Je m’avançais derrière lui et donnais une claque à son chapeau pour le faire retomber vers l’avant. Je m’avançais lentement vers les larges fenêtres commerciales en mettant les mains dans mes poches. Je sifflotais une vieille chanson western du temps de la conquête vers l’or avant de me tourner en faisant un pivot sur mes pieds.

- Ce que je veux est bien simple mon cher ami … Votre tourment le plus violent et le plus long possible. 150 ANS ! 150 ANS! Vous n’avez pas pris une seule ride. Je sais parfaitement reconnaître un homme lorsque j’en vois un et vous … IMPOSSIBLE de vous oublier!


Des milliers de questions me brûlaient ardemment les lèvres. Pourquoi ? La cause, le moment et l’impulsion. Je voulais tous savoir. TOUS! Je me rendais vers une trappe dans le plancher et je l’ouvrais pour descendre mon bras et en ressortir une bouteille de whisky maison de la prohibition. Les réserves cachées sont toujours les meilleures. J’amenais deux verres par télékinésie qui se posèrent sur le comptoir de bois du rez-de-chaussée. Ces petits pouvoirs avaient leurs efficacités, je devais en convenir. Je m’approchais lentement et je remplissais les verres en posant la bouteille poussiéreuse comme jamais dans un bruit sourd.

- Vos excuses ne seront pas nécessaires. Vous ne pourrez jamais me rendre ce que vous m’avez pris. Vous m’avez dérobé mon bien le plus précieux. La seule et unique personne qui me donnait la force de ne pas succomber dans la folie. Pourquoi … Pourquoi avez-vous tué Amelia Wilkins ?

Je poussais un verre vers Rufus Clayton et je prenais le mien en prenant une petite gorgée. La brûlure était intense, mais hautement satisfaisante en cet instant.

[/color]
lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 146
⚝Localisation : Derrière vous.

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyVen 15 Nov - 2:29

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Sous mon attention qui devait frôler l'exagération maladive, l'entité disparaissait de mon regard observateur. Que comptait-il faire cette fois? Me réservait-il une nouvelle vision cauchemardesque? Les yeux fixés sur l'entrée en arborant une expression grave, je conservais ma défense, prêt à toute éventualité qui pouvait survenir. Donc, après un court instant, je sentais l'arôme de l'être humain qui s'approchait de moi. Il venait de reprendre le corps de l'ensommeillé. Alors, la silhouette du mortel se dessinait lentement dans l'embrasure de la porte menant à l'escalier.

Ce regard, ce sourire et cette posture, Arg... C'était complètement enrageant! Tout son non verbal suintait le mépris et cela me ramenait à ma vulnérabilité advenue plus tôt. Malgré le trouble qui demeurait encore en moi, ne pouvant plus tolérer ce genre de situation, une sombre pensée émergea... l'éliminer sur-le-champ et sans me retenir! Simplement, passer mes crocs dans sa chair en le renvoyant au néant en charpie... d'où il était venu! Cependant, plus ma pulsion faiblissait, plus je réalisais que ce n'était pas le bon choix à faire! Cet être avait assez souffert à cause de moi et il était en droit de demander justice. Puis, son rire m'extirpait de mes pensées en me ramenant durement à l'instant présent. Le mortel me lançait en rigolant un commentaire qui ne me laissait, évidemment, pas de marbre. Mon regard s'assombrissait sous la colère sourde qui remplaçait lentement ma peur...

Ses pas le menaient derrière moi et mon ancienne victime faisait valsé mon couvre-chef vers l'avant. Instinctivement, mon corps se mouvait afin de le rattraper avant qu'il ne touche le sol. Avais-je usé de la vitesse accrue de ma race? Peut-être... je ne pouvais en être sûr! Ensuite, machinalement, je le reposais sur ma tête d'un geste fluide lorsque l'être vivant possédé s'adressait à nouveau à moi.


- ... Cela s'explique par une longue, très longue histoire!

Sa dernière phrase me faisait vivre une toute nouvelle pulsion de violence. Mon regard n'exprimait que la rage et l'amertume à ce moment. Momentanément, mes attraits vampiriques avaient fait apparition. Mon désir de méchanceté prenait la force de réponse brutale à lui cracher. Un sourire à glacer le sang étirait mes lèvres et mes prunelles prenaient une couleur carmin et mes crocs allongeaient. " Oh, vraiment... Avais-je été si mémorable à notre rencontre que, même après ce siècle passé, ma silhouette le... hante toujours?" Ah, je brûlais de lui réfuter ce commentaire acerbe à ce moment. J'avais envie de le faire souffrir mentalement en lui déversant ma colère. Mais... pourquoi je ne parvenais pas à prononcer ces mots que me brûlaient tant la langue?! Plutôt, pourquoi je me refusais de lui jeter cette pensée?
 
Alors, là... la suite me troublait plus que je l'aurais voulu. L'amoureux solitaire me demandait des explications sur le crime que j'avais perpétué... Avais-je simplement une raison à lui donner afin expliquer ce geste, autre que la fureur passagère advenue après le refus de collaborer de sa précieuse épouse? Non malheureusement... je ne me souvenais pas précisément des motivations qui m'avaient poussé à appuyer sur la détente autrefois. Je regardais le verre qu'il poussait vers moi, un moment, avant de le prendre, mais sans en boire une seule gorgée petite gorgée... pour l'instant!

- ... Une... regrettable erreur qui fut poussée par un futile désir d'argent. Je l'ai commis sous la colère envenimée par l'effet déplorant de l'alcool. Cependant, je conçois que cette réponse ne vous satisfera certainement pas entièrement!

Disais-je en levant le regard vers celui-ci. Mon visage n'exprimait rien, mais mon esprit était plus que troublé.

Puis, j'observais mon verre gracieusement offert par l'homme que l'on pouvait désigner comme mon pire ennemi... Devrais-je en boire et ainsi enterrer la "Hache de guerre"? Un peu hésitant, je trempais mes lèvres dans le breuvage de contre-bande datant de la prohibition. La force de l'alcool me brûlait légèrement l’œsophage à son passage preuve qu'il devait être plus corsé que les distillations dites légales! Suite à cette découverte, je fronçais les sourcils en relevant le verre faiblement en conservant le regard sur celui-ci.

- Ouais... ils n'ont pas lésiné sur le pourcentage d'alcool avec celui-ci! Disais-je tout bas car, ce commentaire était davantage pour moi.

Ensuite, je retournais mon attention entière sur l'homme devant moi en lui laissant le cette question. Autant, tout lui révéler ce qu'il souhaite savoir... je n'avais rien à lui cacher, car il connaissait une partie de mon passé.

- Alors, que désirez-vous savoir... sur l'homme qui a gâché votre existence... Dites-moi! Mon ton de voix était presque froid, mais il cachait un sentiment véritablement désagréable!

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 105
⚝Localisation : Los Angeles

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyJeu 5 Déc - 20:09

Rencontre indésirée.

« Une regrettable erreur poussée par un désir futil d’argent ». Ce type me prenait clairement pour un imbécile. Il était une vermine et il en serait une jusqu’à sa mort. Je ne retirais cependant pas mon sourire de mon visage. J’avais pris cette habitude hautement déstabilisante pour mes adversaires. Recevoir un sourire lorsque l’on ne s’y attendait pas était beaucoup plus perturbant que d’entendre une personne hurler sa colère. Je levais les yeux au ciel en l’écoutant parler. Seigneur… Il lui arrivait d’arrêter de parler et de marmonner.

- Ils n’ont jamais lésiné sur le pourcentage d’alcool et le vieillissement de l’alcool n’a fait que l’amplifier. Je ne donnerais pas cette boisson à un vulgaire humain.

Certes, j’étais un vulgaire humain en quelque sorte. Je restais cependant un fantôme et je savais parfaitement qu’un seul verre de cet alcool était plus que suffisant pour la carrure d’Albert Muranov. Un homme de plus petite carrure ou avec une tolérance moindre aurait sans doute déjà la tête qui tournerait. Je posais mon verre et mettais mes mains dans les poches de mon pyjama. Qu’est-ce que je désirais savoir sur Rufus Clayton? À la fois tous et rien.

- Changez de ton avec moi être de la nuit. Vous êtes chez moi ici et vous êtes rentrer de vous-même.

Mon regard était froid et hautement sévère. Mon sourire c’était effacé de mon visage, je n’allais pas me faire marcher sur les pieds et intimidé par un être de la nuit. Je m’avançais vers lui lentement. Je n’avais pas peur étrangement et mon instinct humain aurait dut me pousser à prendre la fuite ou encore à me débarrasser de ce type, mais j’avais attendu beaucoup trop longtemps pour me sauver de la sorte.

- Votre nom … Déclinez votre véritable identité et pourquoi VOUS, vous êtes encore en vie alors que des milliers des gens beaucoup plus favorables que la racaille que vous êtes sont décédés. Je me doute qu’Amelia n’était qu’une morte de plus sur une liste qui doit faire des milliers de kilomètres.

Si Rufus Clayton était bel et bien immortel … il allait m’être redevable très longtemps.

- Qui êtes-vous réellement? Qu’est-ce que vous êtes? Et pourquoi vous vous êtes présenté devant ma porte ce soir.
lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Rufus Clayton
⚝Paroles Échangées : 146
⚝Localisation : Derrière vous.

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyJeu 5 Déc - 21:21

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Son expression... son sourire faisait monter en moi mon ahurissement en accentuant le malaise advenu plus tôt! Tout ceci était, à la fois, étrange et fortement déstabilisant. Non clairement ce comportement devait cacher quelque chose de peu plaisant... Que me réservait-il à présent?

Il répondait à mon commentaire purement instinctif sur l'alcool mais... je conservais le silence prudent. Et je posais également le verre vide avant de conserver l' entière attention sur l'homme à mes côtés.

Son regard changeait radicalement suite à ma question sortie froidement et le curieux sourire se volatilisait. Une fois de plus, mes mots avaient été très mal reçu! Évidemment... L'homme formulait son avertissement avec une approche hautement sévère. Non... cet être ne me portait guère en respect et... je pouvais le comprendre!

" Et puis d'abord, il a entièrement raison... pourquoi ai-je franchi le seuil de cette fichu porte pour commencer?! "
Donc, en reprenant lentement le contrôle de mes esprits en serrant les dents, je répondais simplement.

- Soit... je tâcherai d'être plus... cordiale à l'avenir!

À sa première question, un léger soupire sortait de mes lèvres avec une mine lasse. " Ah... que j'ai horreur de cette question sur mon nom entier! " Allais-je devoir vraiment lui révéler aussi facilement? Ah après tout... j'étais déjà si redevable envers cet humain.

- Mon nom est... Rufus Clayton... Ancien hors-la-loi converti!

Dis-je avec difficulté sur le prénom. Cet horrible nom venant de ma bouche, dans une telle situation, me semblait encore plus écœurant! Puis, je lui répondais à son interrogation sur ma nature surnaturelle. Après tout pourquoi lui cacher... il devait bien se douter que je ne suis plus un humain et ce depuis un bon moment déjà!

- Et ma route croisa un vampire qui me transmit l'immortalité...

Sa dernière question faisait grimper en moi l'accablant malaise qui m'avait enseveli lors des souvenirs que nous avions agréablement partagés.

- Je... J'ai recroisé une femme dans un petit commerce à fleurs qui était le portrait craché de... votre défunte femme!

Code by Silver Lungs



L'adaptation est le seul moyen de survivre dans ce bas monde...
Croyez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 105
⚝Localisation : Los Angeles

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 EmptyJeu 5 Déc - 21:48

Rencontre indésirée.

Je l’écoutais divulguer son identité et son statut et j’éclatais tout simplement de rire. RI-DI-CU-LE. Ce rire me faisait un bien fou. Il me prenait clairement pour le dernier des imbéciles ce charmant clébard de bas étage. Lui, il avait mérité l’immortalité? Pourquoi? C’était un impulsif totalement déconnecté de la réalité! Je me reprenais et je le regardais dans les yeux avant d’ouvrir la bouche. Lorsque je le voulais, je pouvais devenir vachement méchant et là j’étais près du summum de insultes gratuites.

- Un nom qui convient parfaitement au chien de bas étage que vous êtes. Un vulgaire animal de ruelle sans aucune considération pour qui que se soit mise à part ses propres désirs. J’ignore également qui est l’imbécile qui vous a offert l’immortalité mais il n’avait clairement pas toute sa tête! Qui diable voudrait offrir l’immortalité à une sous-merde tel que vous?

Je n’avais pas mâcher mes mots et j’avais repris mon air mauvais. Là, il mentionna quelque chose qui fit hérisser tous les poils de mon corps. Élisabeth. Il avait croisé Élisabeth Black! Sans comprendre pourquoi j’agissais ainsi je le prenais par le col de son manteau pour le soulever et le pousser fortement contre le mur avec toute la force dont j’étais capable. J’étais enragé et clairement furieux.

- Si vous avez osé toucher à un seul cheveux d’Élisabeth Black, je vous jure que même Dieu, ou pire le diable, ne pourrons vous venir aide avec les tortures que je vous infligerez à ce moment! Je me suis bien fait comprendre j’espère Ru-Fus Clay-Ton?

Je ne lâchais pas ma prise sur le lui et je lui parlais fortement à quelques milimètres du visage. Qu’il soit un vampire ou non ne me faisait pas peur. La rage au ventre et mon côté protecteur avait pris toute la place. Je continuais de lui parler fortement en serrant les dents. Mes jointures avaient blanchis tellement je le maintenais fortement.

- Et puis d’abord que faisiez-vous à la boutique de mademoiselle Black? Visiblement vous n’êtes pas du genre à collectionner les roses et les fougères et encore moins les ficus d’amour!


lumos maxima


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Rencontre indésirée (Pv Albert)    Rencontre indésirée (Pv Albert)  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre indésirée (Pv Albert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ Downtown of L.A :: Bâtiment Wilkins-