Partagez
 

 Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampire
Alessandro A. Wright
⚝Paroles Échangées : 443
⚝Localisation : Derrière toi bitch !

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty
Message# Sujet: Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]   Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] EmptyDim 6 Oct - 11:38


Sous le soleil brûlant du désertAlessandro & Esteban Plus de 2000 ans de vie c'est long même pour un vampire. Certains humains souhaiteraient être éternel, mais ont ils la moindre idée de ce que veut dire le mot éternité ? L'éternité c'est une vie que l'on passe la plupart du temps seul et lorsque enfin on trouve la bonne personne elle fini toujours par nous échapper. La mort est la plus grande ennemie d'un être immortel. Je pensais depuis le temps être blindé, je pensais m'être forgée une armure si épaisse que même les bras glacés de la mort ne sauraient me faire frisonner et pourtant... Mark, mon doux amour, mon ange n'est plus et j'en ai perdu le gout de tout. Je n'avais pas ouvert mon cœur à qui que ce soit depuis au moins un millier d'années lorsque je l'ai rencontré. D’abord ennemis, nous avons finis avec le temps par unir nos cœurs, nos corps et nos âmes. Il était ma vie, mon souffle d'air dans la nuit, le soleil éblouissant de mes journées. A présent qu'il n'est plus là je n'ai plus l'impression d'avoir le droit de vivre. J'ai toujours trouvé le suicide lâche ! Mais aujourd'hui, je n'ai plus que cette solution pour partir le rejoindre. J'ai laissé deux lettres chez moi pour expliquer mon geste. Une pour mon père Stefano et l'autre pour Esteban mon jeune protégé. Ils sont les seuls qui me semblaient digne de recevoir une explication à mon geste.

Debout au milieu du désert, je retire ma bague de jour et je la jette au loin devant moi. Cette bague m'a été offerte par mon créateur Setesh un ancien vampire qui m'a pris mon humanité et créer contre mon grès ! Oui, de ça aussi je m'étais remis mais là, mon cœur est en mille morceaux et je n'ai plus le gout de vivre et encore moins d'affronter l'éternité à nouveau seul.

Voilà, la lune disparaît doucement derrière les montagnes. Je le sens ça arrive. Les vampires sentent toujours le levé de soleil c'est instinctif, chaque parcelle de leur corps leur crient danger. Mais aujourd'hui je ne les écoute pas. Au contraire je me laisse totalement envahir par cette sensation de peur instinctive qui s'empare de mon être. C'est effrayant et agréable à la fois. Les premiers rayons ne vont pas tarder et j'affronte cette arrivée imminente les yeux grands ouverts vers l'horizon. Il n'y aura aucun retour en arrière pas cette fois.

:copyright:️️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Esteban Hamilton
⚝Paroles Échangées : 86
⚝Age : 73

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty
Message# Sujet: Re: Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]   Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] EmptyDim 6 Oct - 17:26



Sous le soleil brûlant du désert
Alessandro ξ Esteban

Pour la première fois depuis un nombre incalculable d'années, je commençais à me sentir en paix avec moi-même, en paix avec l'être que j'étais devenu. Cette sensation de paix intérieure, je la ressentais grâce à une seule et unique personne, Alessandro. Si je ne l'avais pas rencontré, si il ne m'avait pas pris sous son aile, je n'aurais jamais réussi à me maîtriser comme je le fais maintenant, je ne serais probablement plus en vie à l'heure qu'il est, j'aurais certainement péri sous les armes d'un chasseur de vampires ou bien dans un combat que j'aurais engagé, mais que je n'aurais pas gagné. Quoi qu'il en soit, je n'aurais jamais imaginé dépendre de quelqu'un comme ça et surtout, je n'aurais jamais imaginé aimer cette sensation. Bien des fois j'aurais pu partir, Alessandro ne me retenait pas, il avait été clair dès le départ, si je voulais partir, je pouvais le faire quand je le voulais. Oui, bien des fois j'aurais pu, mais je ne l'ai pas fait. Pour être exact, j'ai essayé une fois, mais je ne suis pas allé jusqu'au bout, je ne suis même pas sûr que Alessandro se soit rendu compte de mon absence parce que je n'étais même pas parti une journée complète, rien d'anormal en somme. J'avais réalisé sur le chemin que je ne voyais plus ma vie sans lui auprès de moi. Je sais c'est stupide. Après tout, qu'en avait-il à faire de moi ? Certes il m'aimait bien, comme un ami, mais rien ne nous oblige à habiter de manière définitive avec ses amis. J'ai voulu partir quand j'ai commencé à me rendre compte que je développais des sentiments autres qu'amicaux pour Alessandro. Oh je sais, je n'en avais pas le droit, Mark était là, mais cela ne se commande pas. Je n'en avais rien dit à Aless bien sûr, ne voulant pas le mettre dans une position inconfortable. Lorsque j'étais rentré, j'avais repris mon existence auprès d'eux l'air de rien.  Je préférais taire mes sentiments pour Alessandro et pouvoir continuer d'être auprès de lui plutôt que tout lui avouer et le voir s'éloigner de moi.

Depuis quelques temps cependant, Alessandro m'inquiète. La mort de Mark l'a profondément touché. Il semble couler complètement et je ne sais pas quoi faire pour l'aider. Je me contente d'être là pour lui, mais je me sens si impuissant, j'aimerai tellement l'aider. Je rentrais d'une promenade nocturne, le jour allait bientôt se lever et je n'avais pas l'intention de jouer les toast en plein soleil, donc j'étais revenu me mettre à l'abri. Déposant mes affaires dans l'entrée, je parcourais les pièces du Manoir en appelant pour voir si personne n'était là.


- Aless ? Je suis rentré. Aless, tu...


Je m'étais figé. Tandis que j'arrivais dans le salon, je vis une enveloppe posée sur la table basse. Une angoisse sourde se saisit de moi. Je me saisis rapidement du papier et vis qu'il était à mon nom. Je reconnaissais cette écriture, c'était celle d'Alessandro. Pitié, faites qu'il n'ait pas agit bêtement. Je sortais la lettre que contenait l'enveloppe et la parcouru rapidement. J'ouvris de grands yeux et ne pus m'empêcher une exclamation de peur et de colère mêlée.

- Oh le con.

Je froissais la feuille de papier dans mes mains et ne perdis pas un instant de plus. Je fonçais en direction du désert, endroit idéal pour un vampire suicidaire. Je n'avais pas de temps à perdre, je sentais l'aube se pointer et je n'avais pas l'intention de mourir, je ne comptais pas non plus assister à la fin d'Alessandro. Tandis que je courais, je sentais le sang couler sur mes joues. Merde, je l'essuyais d'un revers de la manche, ce n'était vraiment pas le moment de pleurer.
J'arrivais dans le désert et ne mis pas longtemps avant de voir Alessandro qui s'offrait à l'astre du jour. Profitant de l'effet de surprise que j'allais probablement créer, je fonçais sur lui et le poussais violemment jusqu'à le faire atterrir derrière un rocher. Je n'avais pas vraiment le choix, des coins à l'ombre, il n'y en avait pas beaucoup. Je faisais les cent pas devant Alessandro.


- Cela ne se voit peut-être pas, mais je fais tout mon possible pour garder mon calme là...mais ce n'est pas facile.

Je plongeais ensuite un regard mi-triste, mi-colérique dans celui de mon mentor.

- Merde Alessandro....quel que soit le degré de ta souffrance face à cette perte...t'as pas le droit...non, t'as pas le droit de crever....t'as pas le droit de me laisser.

J'avais murmuré les derniers mots, cela faisait certainement gamin égoïste, mais sincèrement je m'en moquais complètement.


What do I feel for you ?
First i was angry against my proper species. ▬ And then i met you. I am not the friend of all vampires, but you make me feel so calm, so peaceful. Thank you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Alessandro A. Wright
⚝Paroles Échangées : 443
⚝Localisation : Derrière toi bitch !

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty
Message# Sujet: Re: Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]   Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] EmptyDim 10 Nov - 13:05


Sous le soleil brûlant du désertAlessandro & Esteban Le désert est calme. La froideur de la nuit s'évanouie peu à peu pour laisser place à la chaleur de la journée. Une larme coule en douceur sur ma joue que j'essuie d'un revers de main. Je suis triste et apaisé à la fois. Ce mélange de sensations qui s'emparent de moi sont étrange, mais je n'ai pas le temps de m'attarder plus que cela sur mes sentiments que je me sens projeté derrière un rocher. Un instant je reste les yeux fermé ne prenant pas vraiment en compte ce qu'il venait tout juste d'arriver. Portant, cette voix qui raisonne je la reconnais bien, Esteban. Je l'avoue je suis surpris qu'il soit là, je voudrais lui dire de partir, de respecter mon choix mais au fond de moi je sais bien que c'est peine perdu. Il est évident qu'il ne va pas me laisser mourir sans mourir avec moi et la preuve en est, il est là en pleine journée au cœur du désert alors qu'il n'a même pas de bague de jour !

Mon cœur se serre à cette pensée. Par tous les dieux mais qu'est-ce que j'ai fait ? Ma bague de jour est je ne sais où dans le désert et nous allons surement périr ici tous les deux fautes d'abris. Je soupire en prenant ma tête entre mes mains. J'ai peur d'affronter son regard. Je suis effrayé à l'idée d'y lire la peur, la déception et la colère ! Je l'entends déjà dans sa voix et c'est bien suffisant pour moi.

Malgré ma réticence à regarder mon protégé, mon regard fini tout même par croiser le siens et par s'y plonger entièrement. Ce que j'y vois est encore pire que ce que je pensais y voir. Je n'ai pas le droit de le laisser ce cris du cœur me réveil quelques peu. Je soupire alors en collant mon dos à la parois de pierre derrière moi alors qu'une nouvelle larme coule sur ma joue. Puis enfin les mots viennent : "Je sais que mon acte peut te paraître cruel et lâche et je suppose que oui ça l'est... Mais je n'ai plus la force d'affronter cette vie." Ma voix est si douce et faible que même moi même je peine à l'entendre alors je monte de quelques note pour être sur qu'il entende, puis je dis ensuite en le regardant droit dans les yeux à mon tour : "Tu n'aurais jamais dû venir ici ! Tu n'as même pas de bague de jour. Tu es suicidaire toi aussi ? Ma bague de jour est je ne sais où dans le désert et je ne vois pas comment nous allons sortir de cette situation en vie." Je suis fatigué, le soleil apparaît et je devrais être touché par ses rayons et mourir à présent au lieu de cela je suis encore en vie. Bien sur je pourrais me jeter dans les bras brûlants du soleil sans l'instant, mais Esteban me suivrait surement et je refuse de l’entraîner avec moi dans la mort.

La tristesse s'abat alors sur moi comme le monde sur les épaules d'Atlas et soudainement je me sens vidé de toute énergie. "Pourquoi es-tu venu ? Je t'ai donné toutes les armes dont tu avais besoin pour survivre dans ce monde. Je n'ai plus rien à t'apporter à présent." Dis-je tristement...

:copyright:️️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Esteban Hamilton
⚝Paroles Échangées : 86
⚝Age : 73

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty
Message# Sujet: Re: Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]   Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] EmptyDim 8 Déc - 15:36



Sous le soleil brûlant du désert
Alessandro ξ Esteban

Vision d'horreur, Alessandro qui s'offrait aux rayons du soleil. Non, je ne pouvais le tolérer, je ne pouvais l'accepter. Je n'avais jamais levé la main sur Alessandro, mais là, je n'avais pas d'autres choix, je l'avais donc violemment repoussé derrière un rocher qui nous offrait un abri de fortune. Inutile de dire que bientôt cet abri allait devenir quelque peu inutile, mais sincèrement je m'en moquais complètement.  La seule chose qui comptait actuellement pour moi, c'était d'ôter à Aless ses idées stupides de suicide. Je me doutais qu'il souffrait, mais bon sang, il n'y avait vraiment rien qui pourrait le raccrocher à la vie ? Oh je ne parlais pas de moi, non, je n'avais pas cette prétention, mais son père peut-être, enfin celui qu'il considérait ainsi, Stefano qu'il s'appelait. Est-ce que Stefano ne pourrait pas être une des raisons qui retiendrait Alessandro à la vie ?  Un poignard m'arriva en plein coeur lorsque j'entendis la tristesse et la lassitude dans sa voix. Je savais qu'il allait mal, mais je n'imaginais pas que c'était à ce point.

Ensuite il me reprocha presque d'être venu ici, me faisant comprendre que j'allais finir par brûler avec lui si je restais ici puisqu'il avait balancé sa bague de jour dans le désert et qu'il faudrait du temps pour la retrouver puisqu'il l'avait lancé assez fort. Enfin il n'avait pas dit tout ça, mais c'était sous-entendu en quelques sorte. Je balayais ses mots d'un revers de la main et d'un haussement d'épaules, je n'en avais rien à faire.

- Je ne suis pas suicidaire Alessandro...juste impulsif.

Je fronçais les sourcils lorsqu'il reprit la parole. Un sourire triste se dessina sur mes lèvres lorsqu'il eut finit de parler. Je me laissais tomber à genoux et je m'approchais de lui, prenant ses mains dans les miennes, je plongeais mon regard dans le sien. Ma voix était très faible tandis que je parlais, mais je savais qu'il pouvait m'entendre.

- Alors tu n'as rien compris n'est-ce pas ? Je suis donc un très bon acteur. Tu ne t'es jamais demandé pourquoi je suis toujours resté auprès de toi...enfin auprès de vous ? Une fois j'ai failli partir, oui, mais tu ne t'en es jamais rendu compte parce que je ne suis jamais allé au bout de mon geste. Je n'avais même pas atteint l'entrée de la ville que je faisais demi-tour parce que j'avais réalisé que je ne pouvais plus vivre sans que tu sois à mes côtés. Je sais que je n'avais rien à attendre de toi, tu étais avec Mark et je n'avais pas l'intention de semer la zizanie entre vous, mais si un amoureux transi n'avait pas sa place auprès de vous, l'ami que j'étais l'avais. Alors je suis revenu et j'ai repris ma place auprès de vous, enfouissant les sentiments que j'avais pour toi parce que je sais qu'ils ne seront jamais partagés. Aujourd'hui encore, je ne te demande rien de plus que rester en vie. Je t'en supplie Alessandro...ne m'abandonne pas. A quoi ça me servirait d'avoir les armes pour mener mon existence si c'est une vie où tu n'es plus ? Je n'en vois vraiment pas l'intérêt. Il n'y a vraiment rien qui pourrait te retenir ici ?

Baissant la tête pour ne pas qu'il me voit pleurer, je déposais un baiser sur le dos de sa main droite et eut un petit rire étranglé.

- Suis-je si détestable pour que tout ceux qui ont croisé mon chemin finissent par me laisser ?  Je sais que ma demande est incroyablement égoïste, mais...tu ne peux même pas imaginer à quel point tu comptes pour moi. Je n'ai jamais demandé à être vampirisé. Mon Créateur m'a fait pour réparer l'erreur d'un autre vampire, mais il m'a abandonné ensuite, sans m'expliquer ce que j'allais être et comment j'allais devoir vivre. Je ne sais même pas qui haïr parce que je ne connais même pas son visage, mais c'est à cause de lui si je hais les vampires en général. Oui, je haïssais tous mes semblables...jusqu'à ce que je te rencontre. Mark et toi étiez les deux seuls vampires que j'appréciais.

Jamais encore je n'avais raconté à Aless comment s'était passé ma transformation, mais j'étais prêt à le lui dire si cela pouvait le faire changer d'avis. Je plongeais mon regard dans celui d'Aless.

- Tu m'as sauvé à une période où j'étais dans une spirale auto-destructrice...je t'en prie Alessandro...laisse-moi te sauver à mon tour.


What do I feel for you ?
First i was angry against my proper species. ▬ And then i met you. I am not the friend of all vampires, but you make me feel so calm, so peaceful. Thank you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Alessandro A. Wright
⚝Paroles Échangées : 443
⚝Localisation : Derrière toi bitch !

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty
Message# Sujet: Re: Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]   Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] EmptyMer 1 Jan - 16:31


Sous le soleil brûlant du désertAlessandro & Esteban Impulsif le petit oui on dirait bien qu'il est. Je me sens tellement coupable de le plonger dans une telle situation... Il est fâché et enfin le flot de parole qui s'échappe de sa bouche m'en apprends plus sur ses réelles motivations à mon égard. Il est resté auprès de moi car avec le temps des sentiments à mon égard se sont développé en lui. Il n'a jamais rien dit pour ne pas briser ma relation avec Mark. Par l'enfer rien que d'entendre à nouveau prononcer son nom mon cœur se serre. A présent il est mort et rien ne le ramènera. Enfin il y a surement des choses qui pourraient le ramener, mais aucune n'est respectueuse de la beauté d'âme de mon amour disparut. Je l'aime trop pour le ramener et le condamner à une vie de souffrance... Esteban ne me demande rien, si ce n'est de vivre ! Mais le puis-je ? Si je me pose les bonnes questions je dois me rendre aussi à l'évidence que certains sentiments envers Esteban se sont aussi développé en moi. Rien que de le voir ici risquer sa vie pour moi me fait trembler plus que je ne le devrais pour un simple protégé. Je me sens encore plus perdu qu'à mon arrivée ici. Tout était si claire lors de mon arrivée dans le désert. Je voulais mourir pour rejoindre Mark. Mais à présent je doute...

Je suis accablé. Je voudrais rentrer chez moi pour réfléchir. La mort est un état définitif et je ne voudrais pas mourir sans avoir explorer toutes les possibilité et pour cela je dois sérieusement me poser les bonnes questions ! Mais voilà je n'ai plus ma bague de jour et il est impossible de quitter le désert sans elle et cela même si ma vitesse vampirique était utilisée. Sa main placée dans la mienne est rassurante et lorsque ses lèvres se posent à la surface de ma main je frisonne tellement ses lèvres sont froide en comparaison de la chaleur qui commence à régner ici derrière ce rocher.

Je n'arrive pas à dire un seul mot de plus mais Esteban comble le silence. Il pense que c’est lui qui cause la mort de ses proches que personne ne pourra jamais l'aimer. Cela me rend tellement triste. Et là je me rends alors compte à cet instant que je l'aime ou du moins je ressens pour lui plus qu'une forte amitié et un sentiment paternel. Mon dieu, si je n'avais pas été aussi stupide nous aurions pu découvrir ensemble de quoi étaient réellement fait nos sentiments ! "Je te demande pardon... Crois moi tu n'es pour rien dans mon geste. Je suis un égoïste je l'ai toujours été et je m'en excuse." Je l'attire ensuite à moi et je le serre dans mes bras.

Je ne vois pas comment nous sortir de cette situation, les rayons solaire se rapprochent de nous, je m'apprête à mourir serrant celui qui aurait pu guérir mon cœur contre moi quand une idée me vient ! Je relâche mon étreinte et je le force alors à me regarder : "J'ai une idée pour nous sortir de cette situation. Nous devons faire comme les anciens vampires. Creusons le sol pour nous ensevelir. La terre est le seul endroit qui nous procurera ombre et protection jusqu'à ce que la nuit se lève." Oui, Setesh mon créateur m'avait parlé des premiers temps de son immortalité ou traqué par les hommes lui et les premiers vampires s'enterraient sous le sable du désert d’Égypte ! C'est ainsi qu'ils survécurent et que Esteban et moi allons survivre !

Je commence donc à creuser. Ma force vampirique millénaire m'aidant grandement en un rien de temps un troue de plus de 2 mètres de profondeur est fait et nous y entrons à présent ensemble. Blotti l'un contre l'autre, nous attendons ainsi que le jour tombe. Comme tous les vampires je sens arriver le jour et la nuit et c'est ainsi qu'une fois la nuit tombée nous ressortons.

Ni Esteban, ni moi n'avons prononcer le moindre mot dans le sol, mais à présent nous allons devoir à nouveau parler. J’époussette mes vêtements et mes cheveux, puis je me tourne vers mon sauveur et je le remercie : "Je te remercie d'être venue me sauver. Honnêtement je ne sais pas où pourra mener une relation entre nous, mais je voudrais le découvrir si tu veux toujours de moi comme potentiel partenaire ?" Je me sens très vulnérable face à mon jeune compagnon et j'ignore ce qu'il pense en ce moment et ça m'angoisse un peu...

:copyright:️️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty
Message# Sujet: Re: Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]   Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous le soleil brûlant du désert [ft Esteban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Un été brûlant [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Around the city :: ♰ Le désert Californien-