Partagez
 

 Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampire
Esteban Hamilton
⚝Paroles Échangées : 86
⚝Age : 73

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 EmptyDim 6 Oct - 18:14



Laissez-moi vous aider.
Clionestra ξ Esteban

Ma journée avait été bien remplie. J'avais un petit cabinet en ville qui fonctionnait vraiment bien. J'étais content parce que ce n'était pas gagné à la base. Je suis un simple médecin généraliste, mais je soigne tout le monde, même ceux qui ne peuvent pas payer. Je ne suis pourtant pas riche moi-même, mais j'estime que chacun devrait avoir le droit de se soigner lorsqu'il est malade, même si il ne peut pas se payer une mutuelle. Heureusement, j'ai aussi une clientèle un peu plus fortunée et cela me permet de pouvoir soigner les autres qui le sont moins.  J'avais appris une mauvaise nouvelle. La mère d'une de mes jeunes patientes était venu me voir aujourd'hui. La pauvre femme était effondrée, elle avait dû admettre sa fille en urgence à l'hôpital et malheureusement, ils n'ont pas réussi à la soigner. Oh bien sûr elle savait que son enfant était condamnée, mais elle avait tellement espéré pouvoir changer les choses. Elle avait, m'avait-elle dit, prié chaque jour très fort, allant à l'église pour allumer un cierge, mais le Tout Puissant, comme elle l'appelait, est resté sourd à ses paroles. Elle me demandait si elle avait raison de croire en une puissance supérieure. Que voulez-vous que je réponde à cela ? Elle avait fini par me remercier pour la gentillesse dont j'avais fait preuve envers sa fille et elle. Elle avait ajouté que son enfant m'avait fait un dessin pour me remercier.

La femme venait de partir de mon bureau et j'avais le dessin dans les mains. J'en étais tout chamboulé. Oh ce n'était pas la première fois qu'un enfant me faisait un dessin, mais normalement, ils venaient me les remettre en personne. J'avais demandé à sa mère l'autorisation d'être présent à l'enterrement et elle me l'accorda bien volontiers. La pauvre enfant n'avait que sept ans. C'était véritablement injuste. Je crois que c'est une des facettes de mon métier à laquelle je ne m'habituerai jamais. Poussant un soupir de tristesse, j'accrochais le dessin bien en évidence sur le mur derrière mon siège puis je m'installais à mon bureau afin de mettre la touche finale à certains dossiers de mes patients. Lorsque j'eus terminé, je relevais la tête pour regarder l'heure et constatais qu'il était déjà vingt-et-une heure. Bon, il était temps que je rentre chez moi. Ma secrétaire était parti depuis longtemps, je lui laissais néanmoins quelques instructions pour son début de journée demain puis je pris la route pour rentrer chez moi.

Arrivé près de ma voiture, j'entendais du bruit dans les buissons non loin d'où j'étais garé. Normalement, je n'aurais pas prêté attention et je serai monté dans ma voiture puis rentré chez moi où j'aurais dîné, mais une sorte de pressentiment me fit m'avancer en direction du bruit. J'écartais doucement les buissons pour découvrir...une jeune femme allongée et blessée.


- Oh seigneur. Attendez, ne bougez pas. Je suis médecin, je vais vous aider. Rester calme, tout va bien. Je vais chercher ma trousse dans ma voiture là-bas, je reviens.


Je parcourais rapidement la distance qui me séparait de ma voiture et après avoir pris ma trousse, je retournais vers la jeune femme et commençais à observer l'étendue des dégâts.

- Je suis le Docteur Hamilton, Esteban Hamilton, pouvez-vous me dire votre nom ?


What do I feel for you ?
First i was angry against my proper species. ▬ And then i met you. I am not the friend of all vampires, but you make me feel so calm, so peaceful. Thank you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 160

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Re: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 EmptyLun 7 Oct - 2:59

Clionestra n’aurait jamais du sortir cette nuit … Ce n’était pas une nuit de pleine lune, mais elle avait eu un pressentiment qui lui disait de ne pas sortir, de rester cloîtrer dans sa tanière le temps que cela passe … mais la faim avait eu raison d’elle … après tout, même si elle était une louve, et une louve avec très peu de contrôle … la chasse qu’elle autorisé à sa bête n’était pas suffisante pour lui faire tenir le mois entier … elle devait bien se nourrir autrement les autres jours du mois …

Et c’était ainsi qu’elle était sortit … en cette fin de soirée de 1987 … cela faisait bientot 35 ans qu’elle était une louve … Oh … en réalité, elle était une louve depuis bien plus longtemps … mais avant, le village d’elfe blancs dont elle faisait parti l’avait enfermé dans un sanctuaire magique empêchant la lune de l’atteindre … et dont elle n’avait jamais été soumise à l’astre stellaire … Mais depuis 1953 elle errait … dans les villes, se déplaçant et remarquant avec horreur que la bête en elle n’avait pas apprécier d’être tenu en laisse autant de temps.

La bête de Clionestra était violente, méchante, vicieuse, et … pour ne la décrire que d’un mot … elle était la colère personnifié … Elle détestait le monde, et le monde pouvait bien la détestait … Cependant, Clionestra elle, n’avait jamais été pour son peuple qu’une douce jeune femme, futur reine et lumière de sagesse … Quand elle avait été transformé, son village et même le roi avaient désirés qu’elle reste enfermé … Puis le temps avait passé … et les elfes l’on oubliés …

Il fallait savoir que normalement, une elfe blanche qui devient un être de la nuit était tué tout de suite … elle était une anomalie que la plupart des villages d’elfe blancs n’auraient jamais autorisés … dans le meilleur des cas, on lui aurait proposé de choisir sa mort … et donc quand tout son village fut tué, et qu’elle s’état retrouvé dehors … L’annonce de l’existence d’une pareille anomalie avait eu le temps de faire le tour des villages … et les elfes blancs voulaient l’éliminer … pour ce qu’elle était … en vie.

C’était ce qu’il s’était passé cette nuit … un groupe d’elfe blanc l’avait retrouvé, et ils s’étaient battus … ne pensez pas notre douce louve démuni … elle avait reçu des coups mais eux aussi, surtout avec sa force bestiale qu’elle détenait maintenant … Elle avait réussi à fuir et à se cacher dans un buisson ;.. les armes d’argents l’avaient affaiblie … elle se sentait mal… que cela soit physiquement, ou moralement …

Ce fut qu’en des pensées noires visités son esprit qu’un homme apparu, sa panique de vouloir l’aide la déconcentra de son envie que les elfes blancs la retrouve pour mettre fin à son existence… Non. Le monde était vraiment trop beau, et trop bon pour le quitter comme l’on quitte un bar. Elle ne voulait pas quitter ce monde, pour des hommes comme l’inconnu qui voulait la soigner. Elle avait des coups de couteau sur ses jambes, une stratégie pour l’immobilisé ainsi que plusieurs dans le ventre. Ses bras et son dos avaient miraculeusement survécu à l’assault.

Un sourire franc sur le visage alors qu’elle avait du sang sur celui ci, pas le sien mais elle se voyait mal lui dire alors que ses mains compressés les blessures de son ventre.

- Je suis … Clionestra.

Elle ne voulait pas tenter le diable en utilisant son nom de maudite. Carcharoth, ou « mâchoire de sang » était le surnom qu’on lui avait donné pour qu’elle n’oublie jamais le monstre qu’elle serait à jamais. Dans un sourire empli de douleur, elle posa ses yeux sur l’homme.

- Doc… docteur Esteban, pouvez-vous m’ai… m’aider à …

Elle ne savait pas vraiment comment lui demander de la mettre dans une maison … Ses frères de races ne pourraient venir la tuer dans la maison d’un humain, parce qu’ils ont une haine farouche envers les elfes noirs qui le font, et faire pareil serait pour eux pire que laisser la jeune femme en vie…

- Bouger.

Elle pourrait partir d’elle même une fois que les blessures sur ses jambes auront diminués … mais pour le moment, elle se trouvait bien embêter à dépendre d’un homme qu’elle ne connaissait pas … et prier les Dieux qu’elle connaissait, mais dont elle ne croyait pas, que cet homme soit l’homme bon qu’elle espère et la sorte de là avant que les elfes blancs ne la retrouve… Pour elle, comme pour lui, cela serait préférable…

HRP - En espérant que ça t’aille, j’ai préféré pas trop avancer dans leur histoire, mais tu peux dire qu’il la déplace sans soucis si tu le désires.


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
You smile, but you wanna cry.
You pretend like you’re happy, but you aren’t.
©️️CandyApple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Esteban Hamilton
⚝Paroles Échangées : 86
⚝Age : 73

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Re: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 EmptyDim 8 Déc - 16:18



Laissez-moi vous aider.
Clionestra ξ Esteban

Lorsque je suis sorti de mon cabinet, je n'avais pas imaginer que je tomberai sur une jeune femme ayant besoin de mes services. Je ne pouvais décemment pas la laisser dans cet état. J'ignorais contre qui elle s'était battu pour avoir de telles blessures et il ne m'appartenait pas de le savoir, mais je devais absolument lui porter secours. Je m'étais naturellement présenté et si je lui avais demandé son nom, c'était tout simplement pour savoir si elle était toujours consciente, si une amnésie ne la guettait pas. L'assurance avec laquelle elle me répondit m'informa qu'elle avait "toute sa tête", ce qui était une excellente chose.

- Clionestra ? C'est un prénom ravissant. Il est de quel origine ?

Bon Esteban reste professionnel, d'accord, tu n'es pas là pour faire la conversation avec cette jeune femme. Tandis que je lui parlais, je regardais également ses blessures pour en évaluer l'étendue. Seigneur, elle avait véritablement "dégusté". Il n'y avait plus beaucoup de centimètre carré de sa peau qui soit intacte. Je plongeais mon regard dans le sien et hochais la tête en lui faisant un sourire rassurant. Je n'allais pas pouvoir la déplacer très loin, mais heureusement mon cabinet avait tout le nécessaire pour la soigner et avait même un lit dont je me servais lorsque je devais veiller tard et travailler toute la nuit. Personne ne m'attendait chez moi, j'allais donc pouvoir m'occuper de Clionestra tout le temps qu'elle aurait besoin de moi.

- Appelez-moi juste Esteban. Bien sûr que je vais vous aider. Ecoutez, vos blessures sont importantes et vous bouger de trop n'est pas recommandé, nous ne pourrons pas aller très loin, cependant, j'ai mon cabinet à quelques pas d'ici et il contient tout ce qu'il faut pour vous soigner en plus d'un bon lit pour vous remettre et reprendre des forces. Donc, si vous l'acceptez et si vous excusez mes manières quelque peu cavalières, je vais vous porter jusque là-bas et ensuite je pourrais m'occuper de vous.

Sans véritablement attendre de réponse, je la pris délicatement dans mes bras telle une jeune mariée et je l'emmenais rapidement à mon cabinet, je n'avais pas de temps à perdre. Je l'installais ensuite le plus confortablement possible sur le lit et, avant de commencer les soins, je lui posais une dernière question.

- Voulez-vous que je prévienne quelqu'un que vous êtes ici ? De la famille, ou un ami peut-être ? Il serait bon que vous ne restiez pas seule cette nuit.

Je pourrais rester si elle n'avait personne, mais je n'allais pas me substituer à l'un de ses proches si elle en avait ici.


HRP:
 


What do I feel for you ?
First i was angry against my proper species. ▬ And then i met you. I am not the friend of all vampires, but you make me feel so calm, so peaceful. Thank you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 160

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Re: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 EmptyMer 11 Déc - 0:13

HRP - Ne t’en fais pas c2 prends ton temps tant que tu t’amuses

Elle observa l’inconnu … dans son état, rien n’était sur …. Ni la bonne foi de l’homme qu’elle sentait pourtant comme un être humain normal … mince … Un elfe l’aurait tué, un loup garou aussi … Un vampire peut être lui aurait été d’un secours contre ses poursuivants … mais un homme était une personne à protéger. Souriant malgré les blessures, elle répondit.

- C’est Gaélique, ça ne veut rien dire en particulier.

Clionestra était en faite la mauvaise orthographe du prénom de sa mère, lorsqu’elle avait rencontre son père. Une histoire d’amour des plus banales et qui aurait très certainement tourner en boucle sur M6 à l’époque de Noel si on aurait pu la filmer … Une histoire d’amour que personne n’envie mais que personne ne crois … Le nom de Clionestra lui venait de là… de cette étrange histoire qui n’avait de signification que pour les protagonistes du conte. Observant le bon samaritain rapidement, Clionestra se dit que l’homme ne méritait certainement pas de mourir sous les crocs perdus.

La douleur de ses blessures étaient en dent de scie, comme si certaines de ses respirations lui faisaient plus mal que d’autres … pourtant l’intérieur de son organisme était immobile.

- Merci Esteban.

Plus facile à dire et surtout plus facile à retenir … si elle essayait de se marquer le nom de l’homme dans la tête, son prénom et son visage devaient lui rester plus profondément… si elle s’évanouie, et qu’il la recueille comme la personne de bon coeur qu’il semble être … alors Clionestra ne voulait pas risquer que sa louve ne se réveille pour le manger. Elle avait hocher la tête pour dire oui, pas de soucis d’être porté … elle n’était pas comme la plupart des gens, hommes ou femmes, qui se risqueraient de trouver cela déplacé, après tout, s’il ne le fait pas, elle se retrouvera a devoir souffrir encore plus.

Elle passa ses bras derrière la tête de l’homme pour essayer de lui « faciliter » son transport … en louve, elle était lourde, et elle possédait des muscles que peu avait pu voir, mais elle restait légère. Sa force se trouvait dans sa rapidité et dans son agilité … pas dans le reste … Alors qu’elle finit dans un lit, elle entendit la réponse.

- Je n’ai personne.

Et heureusement … Elle avait beau réfléchir, elle ne voyait personne à appeler … peut être son amie faée ? Mais les pigeons avaient été tué l’empêchant de la contacter …. Elle avait quelques connaissances, mais personne à qui elle donnerait le fardeau si grand de la protéger … non elle n’avait personne.

- Je… j’ai l’habitude d’être seule.

Et personne ne pouvait savoir à quel point cette phrase était criante de vérité … elle avait été seule depuis tellement longtemps qu’elle en oubliait souvent la chaleur d’un repas en famille, ou la raison de son existence de parias …

- Vous êtes quelqu’un de bien Esteban.

Bien peut lui aurait porté secours. Bien peu lui aurait donné un coup de main. Surtout à cette époque, on l’aurait laisser mourir pour ensuite dire « pauvre fille » et Clionestra le savait … c’était pour cela que maintenant, comme avant, elle mettait un point d’honneur à prouver aux hommes bons qu’ils l’étaient véritablement.


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
You smile, but you wanna cry.
You pretend like you’re happy, but you aren’t.
©️️CandyApple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
Esteban Hamilton
⚝Paroles Échangées : 86
⚝Age : 73

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Re: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 EmptyMer 1 Jan - 11:41

HJ:
 



Laissez-moi vous aider.
Clionestra ξ Esteban

J’aimais mon métier au-delà de tout. Peut-être un peu trop diraient certains. La preuve, je n’ai personne qui m’attend à la maison, je n’ai rien construit sentimentalement parlant. Bon il est vrai que le fait que j’aime les hommes ne plaide pas en ma faveur. Entendons-nous bien, je n’en ai pas honte, seulement à l’époque où nous vivons, les gens ayant les mêmes préférences que les miennes doivent se cacher. Je n’ose imaginer ce que diraient mes patients si ils connaissaient mes préférences. Je pense que je perdrai une grande partie de ma clientèle. Cela peut sembler cruel, mais c’est ainsi, ce sont les règles du jeu et je les ai accepté. Je préfère donc mettre toute mon énergie dans mon travail plutôt que de courir après un bonheur que je ne connaîtrais peut-être jamais. Oh et si cela peut vous rassurer, je ne suis pas sans « rien faire », j’arrive à trouver quelques histoires d’un soir, mais cela ne va jamais plus loin.  
J’adressais un sourire à Clionestra.


- Il n’y a pas besoin que cela signifie quelque chose pour que ce soit joli. J’aime beaucoup le gaëlique.

Je tentais de la bouger le plus doucement possible afin de ne pas accentuer ses douleurs. Elle devait déjà beaucoup souffrir. J’allais pouvoir lui administrer quelques calmants une fois à mon cabinet, cela sera mieux pour elle et beaucoup plus confortable que dans ces buissons. Je hochais la tête lorsqu’elle me remercia. Elle ne pesait vraiment pas lourd, mais je m’en doutais un peu, elle était de constitution plutôt fine. Une fois qu’elle fut allongé dans le lit, je lui avais demandé si elle avait des proches que je pouvais prévenir. Elle me répondit qu’elle n’en avait pas et qu’elle avait l’habitude d’être seule. Entendre ces mots de sa bouche me fit de la peine. Oui, j’étais triste pour elle.

- Oh...alors dans ce cas je vais rester auprès de vous. Je ne veux pas que vous restiez seule, vous pourriez avoir besoin d’aide pendant la nuit et j’habite un peu trop loin pour pouvoir arriver rapidement. Autant que je sois sur place. De toute façon, j’ai des dossiers à terminer, donc cela ne m’ennuie pas.

Je lui fis un sourire aimable et arrangeais son oreiller et les draps pour qu’elle soit le plus confortable possible.

- Merci. Je fais simplement de mon mieux, je fais ce qui me semble le plus juste.

Je continuais ensuite de l’examiner. Au bout d’un moment, je lâchais mon verdict.

- Bien vous n’avez rien de cassé, il faudrait confirmer cela par des radios, mais je suis confiant. Il faut cependant que vos os se remettent en place. Celui de votre genou droit est sorti de son logement, il va falloir que je le remette en place et cela va être douloureux sur le moment, mais ensuite cela ira mieux.

Je tendis à Clionestra un autre oreiller.

- Si vous voulez, vous pouvez mordre dans cette oreiller le temps que je remette votre genou en place. Ensuite je vous donnerai des calmants pour la douleur, une pommade pour vos contusions et après un peu de repos, il n’y paraîtra plus.

J’attendais qu’elle soit prête avant de lui remettre son genou. Les mains sur son genou, je levais le regard vers elle.

- Vous êtes prête ? Je peux y aller ?


What do I feel for you ?
First i was angry against my proper species. ▬ And then i met you. I am not the friend of all vampires, but you make me feel so calm, so peaceful. Thank you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garou
Clionestra Carcharoth
⚝Paroles Échangées : 160

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Re: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 EmptyMer 1 Jan - 20:01

Clionestra avait toujours était celle qui aide … au delà de tous les soucis qu’elle avait pu avoir dans sa vie … elle était d’une nature altruiste … toujours à vouloir aider son prochain … même quand son prochain n’était pas forcément une personne très …. Bien ? Cependant cette proportion à être une bonne personne lui permettait de sentir les bonnes personnes … et le docteur en face d’elle faisait parti de cette espèce rare de super personne.

Elle l’écoutait, voulant comprendre mais ayant du mal à cause du sang qui pulsait dans ses tempes… la peur faisait beaucoup de choses. Elle sourit au fait qu’il aimait le gaélique … elle pourrait lui parler en sa langue ? Mais elle n’était pas en état de le faire pour le moment. Elle se dit juste qu’elle allait le faire plus tard. Elle se releva un peu quand il dit qu’il allait rester. Ne voulant pas déranger ses plans.

- Vous … vous alliez rentrer chez vous. Ne vous en faites pas …Je peux rester seule

En faite, une bonne nuit de sommeil, et un peu de régénération miracle venant de sa capicité Lycan, et elle n’aurait qu’à disparaître au matin … Elle observait l’homme … en sachant qu’elle était une louve, c’était normale que ses blessures ne paraissent pas … heureusement que la plupart avait été fait avec des armes d’argent … sinon elle se serait retrouvé sur pied déjà … et l’homme aurait du prendre de plein fouet la réalité du surnaturel dans ce pays.

- Vous … …

Elle laissait tomber de le prévenir … elle se laisserait soigner et disparaîtrait dans la nature … et il n’aurait plus à se faire de soucis pour elle… C’était le mieux à faire dans cette histoire … le mieux pour tout le monde. Elle prit ce qu’il lui tendait et le mit entre ses dents pour éviter de se les briser pour éviter de crier. Elle hocha la tête pour affirmer qu’il pouvait y aller … tant qu’à faire de souffrir, de le faire le plus tôt possible pour passer à autre chose le plus rapidement possible aussi …. Souriant elle s’attendait à souffrir comme d’habitude … mais surtout à contrôler sa louve qui va certainement vouloir venir par la douleur et la colère.

HRP - Tu peux dire qu’il le fait, qu’elle hurle, mais qu’elle garde étrangement les yeux fermés c2


“And in the end all I learned was how to be strong… Alone.”
You smile, but you wanna cry.
You pretend like you’re happy, but you aren’t.
©️️CandyApple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty
Message# Sujet: Re: Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987   Laissez-moi vous aider  [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Laissez-moi vous aider [PV : Clionestra Carcharoth] - Avril 1987

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: RPS spéciaux :: Flashback-