Partagez
 

 Sous la pluie [pv — Lucas Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Humaine
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 285
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 EmptySam 7 Déc - 10:01


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Le jeune Lucas était un être d’une pureté comme Louise en avait rarement vu dans sa vie. Pouvait-on être si plein de bonnes intentions, de naïveté et d’innocence ? Elle, elle avait du mal à y croire. Parce qu’elle avait passé sa vie à côtoyer des gens qui ne pensaient qu’à eux, des esprits qui s’étaient détraqués avec le temps et les mauvais sentiments. Parce qu’elle refusait de croire qu’un monde comme celui-ci puisse abriter des créatures comme lui, sans jamais réussir à noircir leur âme. C’était impossible. Le monde était trop mauvais pour que le jeune Lucas soit préservé de son influence. Elle-même s’était plongée dans le mal sans un regard en arrière. L’innocence, elle ne l’avait qu’à peine connue et ne la cherchait plus depuis longtemps. Si elle s’en paraît, c’était seulement pour attendrir le monde et refermer ses griffes sur ceux qui s’y laissaient prendre.

Luka, lui, crevait d’envie de trouver un moyen de réduire Louise au silence. Évidemment que l’innocence existait et heureusement ! Il ne voulait pas imaginer un monde exclusivement peuplé de femmes comme Lou et d’hommes comme Lou. Le sorcier n’avait pas une grande opinion de lui-même et n’était pas assez con pour se berner lui-même. Il n’était pas vraiment quelqu’un de bien et ne l’avait peut-être même jamais été. Mais il faisait des efforts pour l’être ! Notamment avec le jeune Lucas, qui méritait de rester loin de la douleur, de la peur, de la tristesse, de toute forme de souffrance. Parce qu’il était un être d’une rareté exceptionnelle, si plein de bons sentiments qu’ils suintaient de chacun de ses pores et roulaient sur ses joues avec ses larmes.

Ces larmes qui, d’ailleurs, réveillèrent le jeune Lucas. Les deux Lou se demandèrent ce qui lui arrivait, d’un seul coup. Le blond avait réussi à dire deux mots sans bégayer ce qui, inévitablement, fit naître un peu de fierté chez Luka, mais laissa Louise indifférente. Elle essayait de comprendre, elle, ce qui avait pu illuminer l’esprit de l’adolescent. Qu’y avait-il avec ses larmes ? Mais avant qu’elle ne puisse réagir et l’en empêcher, le blond s’empara de sa main gauche et appliqua ses paumes humides dessus. Elle écarquilla les yeux et se prépara à subir une souffrance comme elle n’osait même pas l’imaginer.

Sauf qu’elle ne sentit rien. Les mains de Lucas lui semblèrent presque douces, sur la sienne. Elle fronça les sourcils et essaya de comprendre ce qu’il se passait. Quand il retira ses doigts, elle ne vit pourtant aucun changement sur sa main brûlée. La laideur continuait de s’emparer de sa peau, de libérer la vue sur sa chair rouge, les cloques inquiétantes. Qu’essayait-il de faire ? Et pourquoi n’avait-elle pas eu mal, au contact de sa peau sur sa chair à vif ? Louise ne comprenait pas. Et comme toute chose qu’elle ne comprenait pas, elle réveilla Lou et exigea des explications qui, fidèle à lui-même, ne vinrent pas.

« Tu ne peux pas me soigner, Lucas, dit-elle d’une voix douce, un sourire presque maternel aux lèvres. Personne ne le peut. »

Lou se perdit un instant entre son envie de découvrir ce qui avait pu calmer la douleur de ses doigts et son envie de s’écarter du blondinet pour qu’il ne lui saute pas à la gorge. Elle n’avait pas tant peur qu’il essaie de la tuer, désormais, que de le voir s’accrocher à son cou, contre son gré, pour lui faire un câlin. Car la blonde ne s’y trompait pas, avec ses yeux de chien battu, Lucas réclamait qu’elle le prenne dans ses bras. Ce qu’elle ne fit pas. Louise n’aimait pas le contact humain et s’en tenait le plus loin possible, tant qu’elle le jugeait nécessaire. Ce qui ne l’empêcha pas de tendre les doigts vers les joues de l’adolescent pour essuyer les nouvelles larmes sur ses joues, sans s’inquiéter, cette fois, de la brûlure qu’elle ne sentait plus sur sa main gauche.

« Tu es mignon. Ton attention me touche, mais tu ne peux rien faire pour tout ceci. La peur, cela ne se contrôle pas et tu es bien trop gentil pour me protéger de qui que ce soit. » (Ses yeux bleus fixés dans ceux de Lucas, elle prit un faux air autoritaire.) « Bois plutôt ton milkshake avant qu’il ne soit plus bon. »

(c) ROGERS.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 461

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 EmptyMar 10 Déc - 15:22

Lucas ne pouvait entendre les pensées de la jeune femme, sinon, il ferait en sorte de lui dire qu’il n’est pas aussi pur que ce qu’elle ne peut le dire …ou le penser … mais il n’entendait pas ses pensées, ce qui changer tout à la choucroute. Observant, regardant sa main …. La brulure était à vive, et Lucas avait juste envie de pleurer à nouveau pour la soigner. Pourquoi ça ne marchait pas ? Peut être fallait il du temps ? Peut être devrait il directement pleurer dessus ? Il ne savait pas, et son manque de connaissance était dangereux .. et nul. Pathétique.

Lucas observait sa main et ne savait pas quoi faire pour qu’elle se soigne… Il avait envie de recommencer, et Dieu seul sait qu’il pouvait pleurer sans soucis lui.. les larmes n’avaient jamais été quelque chose qui lui faisait peur … Pleurer était juste une expression de sentiment, passer son temps à les refouler n’empêcher pas la douleur intérieur, et empêcher de se concentrer sur le reste. Il pleurait de son coeur pur, et ne comprenait pas pourquoi la main de la jeune femme était toujours blessé … peut être était il corrompu après ce qu’il avait fait ? Peut être ses larmes ne marchaient pas quand on avait tué ? Il ne savait pas. Baissant la tête devant son inutilité … il ne pu que reposer des yeux de chat botté sur la jeune femme quand elle dit qu’il ne pouvait pas la soigner…

OK. Il fallait du temps, mais il réfléchissait à tout allure… iil allait la soigner foi de phénix. Il pleurait alors encore quand elle vient essuyer ses larmes qui ne la soignaient pas. Il pleurait parce qu’il ne voulait pas qu’elle souffre, qu’elle puisse avoir peur, de lui comme de Xander bien que pour le dernier cas, il ne pourrait rien faire. Relevant les yeux vers elle, elle pouvait y voir la flamme de la détermination, qui pouvait se voir souvent avec les personnages de Virginie. Aussi il faut dire que les personnages comme la créa sont parfaits et géniaux .. mais on ne va rien dire parce que ce n’est pas le moment de déclarer mon amour pour la créa.

Lucas posa les yeux sur la jeune femme donc, et laissa ses larmes coulaient sur ses mains. Il se maudissait d’être un phénix aussi inoffensif MAIS.

- Je … je réussirais … par … parce que … que ma mère … ma mère … elle disait que … qu’il… qu’il faut tou… toujours protégé les gens qu’on aime.

Et Lucas aimait Louise. Pas comme un amour de grande personne. Pas comme un amour qu’il avait pour Anela, ou qu’il avait pu avoir pour sa mère … Non cet amour c’était de l’amitié. Louise était une bonne personne … et personne ne pourra lui dire le contraire… On allait pas lui dire qu’elle avait prêté son parapluie pour avoir quelque chose de lui…il n’avait rien à apporter. Il observa son milkshake avant de sourire à nouveau. D’abord la soigner. Prenant sa main à nouveau, il la prit délicatement entre ses doigts pour lui faire un baise-main des plus respectueux. Faisant tomber des larmes sur le dos de la main de la jeune femme. Foi de phénix, ça marchera, ou il ne s’appelait pas Lucas Smith.



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 285
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 EmptyLun 16 Déc - 11:55


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Louise était incapable de comprendre le jeune Lucas. Il y avait quelque chose en lui qui la dépassait, une innocence qu’elle n’avait jamais eue, côtoyée, observée. Pouvait-on être si plein de bons sentiments, au mépris total de la vérité ? Mais quelle était la vérité ? En quelques années, à peine, Lou avait appris l’existence de tant de choses qu’elle ne soupçonnait même pas ! Et s’il existait, en ce monde, des êtres capables de soigner tout et n’importe quoi avec quelques larmes ? Cette pensée eut le don de réveiller Lou qui hurla presque dans son esprit. Les phénix ! La blonde prit le temps de repousser l’esprit et de se demander s’il avait raison ou s’il avait regardé trop de films.

Lucas pouvait-il être un phénix ? Les phénix existaient-ils ? Pouvaient-ils soigner les blessures de quelques larmes ? Elle eut du mal à le croire. Un gamin comme Lucas devait pleurer constamment, trop sensible pour résister. Alors comment aurait-il pu cacher de telles propriétés « miraculeuses » aussi longtemps ? Si le monde savait qu’il pouvait soigner grâce à ses larmes, ne serait-il pas déjà enfermé dans un laboratoire pour observation, exploitation et reproduction (des larmes, évidemment) ? Elle ne voulait pas croire que dans ce monde-là, une telle chose puisse être rendue possible sans tomber entre les mauvaises mains. Elle-même serait capable d’en faire une très mauvaise utilisation, alors les intellectuels du pays… ?

Luka se rebella un peu. Il ne voulait pas croire que Louise puisse refermer ses griffes sur le blondinet et exiger de lui qu’il la soigne si, d’aventure, elle se trouvait blessée à nouveau. D’habitude, elle faisait attention à ce que ce ne soit jamais le cas. La brûlure sur sa main n’était qu’une erreur de parcours influencée par la boîte de Pandore. Une grave erreur de parcours. Quelque chose dont elle ne pourrait jamais se débarrasser. Et elle le savait pertinemment, même si elle essayait de se persuader du contraire. Une brûlure comme la sienne laissait toujours une trace indélébile. Sa peau parfaite serait tachée à jamais et elle n’oserait plus, de toute sa vie, montrer cette main au monde qui l’entoure.

Les mots de Lucas, sur sa mère, arrachèrent un petit sourire à Louise. Elle le cacha derrière un faux attendrissement mais, au fond d’elle, existait un sentiment beaucoup plus amer, comme une moquerie qui ricanait de la bêtise de l’adolescent. Sa propre mère, à elle, n’aurait jamais dit des choses pareilles. Jamais. Lou ne lui en voulait pas. Elle avait compris que c’était ainsi, le monde n’était pas amour, joie et détente. Un monde comme les enfants le voient, dans la naïveté de leur jeune age. Elle, elle avait été confrontée à la vérité très tôt, à la violence, la haine, la jalousie. Elle savait ce qu’il en était véritablement et elle n’en voulait à personne. Elle était passée au-dessus de cela. Qu’une mère puisse dire des choses pareilles à son fils, cela ne lui fit ni chaud ni froid. Il verrait, le moment venu, que la vérité n’était pas aussi simple.

Puis, une nouvelle fois, Lucas lui prit sa main et Lou le laissa faire, consciente que le contact du gamin ne lui faisait aucun mal. Peut-être avait-il raison, l’autre Lou. Un humain aurait dû lui arracher des cris de douleur, une brûlure intense, mais les doigts de Lucas étaient aussi doux que la soie et elle ne sentait plus cet échauffement perpétuel sur ses doigts, sa paume, le dos de sa main. C’était comme si la brûlure s’était calmée, qu’elle n’était plus qu’un vilain souvenir. Un souvenir qui se voyait toujours sur ses doigts, malheureusement.

« Ne force pas, Luc-… s’interrompit-elle, les yeux écarquillés. »

Les larmes du blondinet s’insinuèrent dans sa peau, effaçant, peu à peu, les traces de la brûlure. Elle n’arrivait pas à y croire, mais elle ne pouvait plus le nier. Lucas était un phénix et il avait le pouvoir de guérir la blonde de sa blessure. Évidemment, elle ne l’en empêcha pas et attendit que les larmes du phénix aient totalement guéri sa main. Il s’agissait là d’une occasion qu’elle ne pouvait pas laisser passer et dont, en belle connasse qu’elle était, de l’avis de Luka, elle devait profiter. Quand la brûlure ne fut plus qu’un vilain souvenir, Louise donna à Lucas ce qu’il semblait désirer. Elle glissa ses bras autour de son cou et le serra contre elle.

« Merci, Lucas, chuchota-t-elle. Personne n’avait jamais rien fait de si gentil pour moi. » (Ce qui n’était pas totalement faux.) « Tu es quelqu’un de bien. »

La peur de Lou, pour Xander, semblait s’envoler à l’instant-même. Elle s’en rendit compte en se séparant de Lucas pour le regarder dans les yeux. Quelque chose de profondément mauvais, en elle, lui soufflait à l’oreille qu’elle n’avait plus besoin d’avoir peur. Avec un phénix à ses côtés, elle pouvait guérir de tout, même du feu du démon. Alors, elle ne pouvait pas laisser Lucas lui échapper. Ces motivations, obscures, nocives, firent hurler Luka. Mais il n’arriva pas à s’emparer de Lou. Pas maintenant qu’elle avait retrouvé la pleine possession de son esprit et qu’elle était débarrassée de cette peur irrationnelle au fond de son cœur.

« Tu peux revenir ici quand tu veux, Lucas. Je ne pourrai jamais rembourser la dette que j’ai envers toi, mais je t’offrirai autant de glaces ou de milkshakes que tu voudras. » (Un bien maigre sacrifice pour accéder à la protection du phénix.) « À une seule condition : sèche tes larmes et finis ce milkshake ! ajouta-t-elle avec un faux air sévère. »

(c) ROGERS.


HRP : Ce RP se passe avant la séparation de Louise et Luka.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phénix
Lucas Smith
⚝Paroles Échangées : 461

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 EmptyMer 1 Jan - 19:52

Oui. On pouvait être avec autant de bons sentiments au mépris total de la vérité .. mais Louise n’aura qu’à le voir plus tard. Plus tard, elle comprendra que Lucas est exactement ce qu’il parait, et qu’il ne ment pas sur ses sentiments. Jamais. Si le monde est noir, alors il sera rouge feu. Telle était la croix d’un altruiste pur sang. Et pour ce qui était de ses larmes …. La jeune femme semblait douté qu’il lui offre, ce qui était pourtant le cas. Lucas avait beaucoup pleuré dans sa vie, mais jamais au dessus de blessures, jamais en pensant à soigner … peut être était ce là toute la différence ? Peut être était ce là où résider le pouvoir ? L’envie de soigner par les larmes. Et les larmes devenaient soignantes. Cela pourrait expliquer pourquoi ses premières larmes n’avaient pas eu d’effet … parce qu’il avait pensé après les avoir fait, qu’il pouvait soigner la jeune femme… trop de question, et plus un seul phénix pour lui répondre dans l’avenir (puisque Xander ET Kit n’étaient plus de ce rpg).

Lucas ne savait plus quoi faire, mais il savait que la volonté pouvait primer sur le reste si on restait concentré … et Concentré, il l’était. Alors que la jeune femme s’interrompit, il sourit. Il avait réussi. Le câlin qui s’en suivit le fit sourire de toutes ses dents alors qu’il posa sur elle un regard d’amitié puissant. Il n’y avait pas de sous entendu, de demande en échange, ou même une quelconque envie d’avoir quelque chose, comme une dette. Non. Lucas avait fait ce qu’il devait, et il l’avait fait parce qu’il appréciait Louise malgré tout ce qu’elle pouvait être derrière son sourire d’ange. Sauf que Lucas était crédule, et ne vit pas le sourire faux de la jeune femme.

Quoi que … et même s’il l’avait vu qu’est ce que ça changerait. Il se remit à sa place et commença à boire dans son milkshake alors qu’il fit un sourire à la jeune femme. Mordant dans la paille en plastique pour ne pas en mettre partout. Il regarda la jeune femme.

- Tu … tu … tu as … plus … plus mal ?

Il s’en inquiétait parce qu’il n’avait jamais fait cela avant… est ce que cela guéri aussi l’intérieur ? Les muscles touchaient par les flammes ? Ou juste superficiellement ? Il ne savait pas exactement. Il n’avait jamais fait ça. Il s’inquiétait aussi de l’état de la jeune femme dans son cœur… pensant impossible que sa seule guérison efface la peur que Xander lui insufflait. Il voulait savoir ce qu’il pouvait faire de plus pour être avec elle. Il ne voulait pas être un boulet pour elle, mais une protection, une aide, un ami… et l’amitié commence par le partage de secret non. ?

- Je ... je veux ... veux ... être ... ton ami !



Team Héricendre

Merci je vous aime  ohoh :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine
Louise Duval
⚝Paroles Échangées : 285
⚝Localisation : Nord de L.A.

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 EmptyLun 13 Jan - 19:09


Sous la pluie
Lucas Smith & Louise Duval



Tu caches tes larmes
Lou se sentait bien, parfaitement bien, comme elle ne s’était plus sentie bien depuis un bon bout de temps. Même l’esprit, au fond de son crâne, n’arrivait plus à la déranger. Elle se sentait invincible, protégée par un être unique, un mythe qui n’existait que dans les bouquins. Comme les fantômes, au final. La guérison de sa main, inévitablement, amena d’autres questions. Que pouvait-il faire d’autre ? Quels étaient ses pouvoirs ? Pouvait-elle croire les légendes du monde sur les phénix ou autres oiseaux de feu ? Elle en doutait. Évidemment, Luka ne lui donna pas plus de réponses à ses questions. Elle ne sut même pas s’il était au courant de quoi que ce soit, le sorcier se contentait de… bouder. Comme un gros bébé.

La blonde avait du mal à détacher son regard de ses doigts blancs. Elle n’osait pas, non plus, toucher sa peau lisse, ses ongles polis. Pouvait-elle y croire ou n’était-ce qu’un mirage ? Cette pensée-là eut le don de réveiller Lou. Il cracha qu’elle était ingrate de douter ainsi de son petit Lucas, il méritait mieux que ça ! D’un revers de main mental, elle le chassa à nouveau et regarda le phénix, entre ses doigts ouverts en éventail. Elle avait encore du mal à comprendre ce qu’il venait de se passer, ce que cela faisait de lui, et d’eux. Renaissait-il vraiment de ses cendres ? Jeune et beau à nouveau ? Une part d’elle se pinça à cette question. Elle aurait bien aimé, elle aussi, pouvoir renaître de ses cendres, garder à jamais son corps, son visage, son esprit, au mépris total du temps qui passait sur l’univers. Mais ses parents n’avaient été que deux humains comme les autres, bourrés de vices jusqu’au cou.

La question de Lucas recentra l’attention de la serveuse sur l’adolescent. Elle ouvrit et ferma la main plusieurs fois, testa ses articulations, pinça même la peau de ses doigts. Rien ne changeait. La brûlure ne revenait pas s’emparer de son corps, la douleur avait disparu dès les premières larmes du phénix et, jusqu’à la moelle de ses os, il ne semblait plus rester aucune trace de sa brûlure. Même dans le cœur de Louise, bien que Lucas en doutait, le souvenir commençait déjà à s’estomper. La blonde avait cette faculté étonnante de pouvoir mépriser tous les dangers, tant qu’on lui offrait une porte de sortie.

« Non, ne t’inquiète pas, je ne sens plus rien. C’est comme s’il n’y avait jamais rien eu du tout. C’est incroyable ! »

Louise offrit un grand sourire à Lucas, teinté d’honnêteté, pour une fois, mais non pas envers le phénix, plutôt envers la joie qu’elle ressentait à l’idée d’être redevenue celle qu’elle était. Sans aucun doute, la blonde s’empresserait de montrer ce miracle à son croquemitaine, même si elle se garderait bien de lui donner le nom de son bienfaiteur. Aussi longtemps qu’elle pourrait garder ses pouvoirs pour elle, Lou serait muette comme une tombe. Cela ne se voyait peut-être pas, mais quand elle le voulait, elle savait parfaitement garder un secret. Celui du phénix serait jalousement gardé. Et la jalousie… Ce n’était pas cela qui manquait chez la serveuse du Béni.

La demande de l’adolescent surprit la blonde qui haussa les sourcils. D’un geste doux, elle posa sa main sur l’épaule du blond. S’il lui suffisait de cela pour rester à portée de mains, au cas où elle aurait besoin de lui, Louise pouvait bien faire ce petit « sacrifice ». Elle sourit donc au phénix et le rassura :

« Mais tu l’es déjà, Lucas, et je prends grand soin de mes amis. »

Le Luka en elle hurla toute sa haine pour la blondasse qu’il habitait. Il essaya de se rebeller, mais soignée, Louise était trop concentrée pour se laisser avoir. Plus rien ne pouvait la distraire, désormais, et elle recala le sorcier de la même manière qu’elle le faisait jusqu’à maintenant. Alors que la blonde laissait traîner une main amicale (un poil possessive du point de vue de Luka) sur l’épaule du phénix, un nouveau client entra dans le Béni-boui-boui, dégoulinant de pluie. Louise le salua, comme elle le faisait d’habitude, et se pencha une dernière fois à l’oreille de Lucas avant de s’enfuir faire ce pour quoi elle était payée :

« Merci pour le dessin. Je te revaudrai ça, ajouta-t-elle, en secouant sa main blessée. Prends ton temps pour finir et reviens aussi souvent que tu le souhaites. Je serai ravie de t’accueillir. »

(c) ROGERS.


HRP : Ce RP se passe avant la séparation de Louise et Luka.



YOU LOOK LIKE AN ANGEL - DEVIL IN DISGUISE
ANAPHORE - Zuz'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty
Message# Sujet: Re: Sous la pluie [pv — Lucas Smith]   Sous la pluie [pv — Lucas Smith] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la pluie [pv — Lucas Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ North of L.A :: Béni-boui-boui-