Le CrocoDeal du moment : -59%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
61.74 €

Partagez
 

 Un délicieux repas... [PV Albert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit
Amarante Byron
⚝Paroles Échangées : 409
⚝Age : 29
⚝Localisation : Hotel Lux

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptySam 28 Déc - 0:58

Amarante Byron avait appris à déléguer avec le temps, mais elle n’aimait pas vraiment ça, elle aimait garder un œil sur ses milliards dispersés sur assez de compte pour que personne ne s’interroge sur leurs véritables origines. C’est pour cela qu’elle aimait chaque trimestre prendre le temps de discuter autour d’un bon dîner de ses biens avec ceux qui les géraient. Ce soir elle avait rendez-vous avec Albert Muranov un courtier diablement efficace qu’elle aurait souhaité engager à plein temps, mais visiblement ce dernier n’aimait pas mettre tous ses œufs dans le même panier. En toute objectivité elle le comprenait, elle aussi avait multiplié les investissements dans des domaines parfois fort différents, enfin bon cela ne l’empêcherait pas de tenter sa chance. Ama était têtue et obstinée, quand elle avait une idée derrière la tête il n’était pas aisé de lui faire changer d’avis. Ce soir elle avait revêtu son tailleur jupe favori, c’était un tailleur blanc Dior, en dessous elle portait une chemise en mousseline blanche si fine qu’elle en était presque transparente. Sa chevelure de princesse était lisse et ramené an arrière, deux peignes en or blanc et en forme de lotus habillaient chaque côté de son crane un peu au-dessus de ses oreilles. Elle ne portait que comme autre bijoux des pendant en or blanc aussi fort simple. Ses lèvres étaient comme bien souvent d’un rouge carmin, sa signature presque. L’esprit était installé à une table à l’écart de toutes les autres, elle avait réservé toute la salle VIP du lieu pour pouvoir discuter tranquillement. Elle sirotait un bordeaux en attendant son invité, ce dernier n’était pas en retard, c’était elle qui était simplement en avance ce qui était ma foi fort exceptionnel, habituellement c’était elle qui arrivait en dernière toujours obsédé par son apparence. Albert arriva enfin et elle se leva pour lui serrer poliment la main.

- Albert c’est toujours un plaisir de vous voir, et pour une fois elle ne mentait pas, elle appréciait le personnage.

Comme toujours il était charmant, mais elle était une dame, elle ne sautait pas non plus sur tous les hommes qu'elle trouvait attractif. De plus par expérience avec Sigvard, elle avait bien vu qu'amour et affaire ne faisait pas bon ménage, alors elle préférait éviter les romances avec ses collaborateurs.

-Il parait que c’est le meilleur chinois de la ville c’est une sorte d’hommage à ma nouvelle maison.

Quand elle parlait de maison, c’était bien entendu pour désigner son nouveau corps Eve Carter qui était d’origine chinoise.


Un délicieux repas... [PV Albert] Tumblr_psyni2JU5l1vqfmslo1_500

« Balzac lui a fait comprendre une chose:
la beauté d'une femme est un trésor qui n'a pas de prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptyMar 31 Déc - 19:06

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Mon travail avait pratiquement toujours passé en premier. Du mois, depuis que j’étais Albert Muranov. Comme Scott Wilkins c’était Amelia qui passait en premier et ensuite la tenu de notre fructueux magasin général. J’étais dans mon bureau et ma secrétaire entrait dans ce dernier en posant des documents sur mon bureau de verre aussi froid que la personne que j’étais au travail. Je lui faisais un signe de tête, mais la femme restait là. Je levais les yeux vers elle en haussant un sourcil.

- Je peux vous aider madame Francis?


- Vous avez un repas avec mademoiselle Byron dans 45 minutes monsieur Muranov. Vous désirez que j’appelle votre chauffeur?


J’avais l’esprit tellement occupé par un contrat en cours que j’avais oublié mon rendez-vous avec une de mes clientes les plus importantes. Je fermais immédiatement mon dossier et mon ordinateur et j’enfilais mon veston de complet. Ma secrétaire avait compris et était déjà aller aviser mon chauffeur. Je descendais la tour à bureau en prenant l’ascenseur. J’espèrais que je ne serais pas pris dans les embouteillages. Los Angeles avait ce don pour mettre les gens en retard même en se mettant en route d’avance. Là, je serais plus que juste et j’avais horreur de ça. Je préférais arriver d’avance. Je regardais mon téléphone intelligent dans la voiture. Les investissements de la jeune femme avait doublé depuis que je m’occupais de ses comptes. Elle serait sans aucun doute satisfaite. J’avais toujours eu du flair en ce qui concernait les investissements.

J’arrivais devant un restaurant asiatique. Je n’étais pas étonné. Amarante Byron avait toujours eu un don pour choisir des restaurants magnifiques et qui offraient des plats plus que savoureux. Je portais une chemise noire avec un veston gris et mon pantalon était assorti à ce dernier. De mémoire il s’agissait d’un Armani, mais je n’en était pas certain. Je ne regardais plus ce genre de chose depuis de longues années. Je souriais en voyant la jeune femme. J’approchais doucement d’elle et lui serrait la main. J’étais en avance de 3 minutes. Aucun retard.

- Le plaisir est également partagé mademoiselle Byron.


Je m’assoyais en face de la jeune femme asiatique en prenant mon temps. Elle était chic et ses vêtements étaient de bon goût comme chaque fois que j’avais la chance de la voir. Je continuais de lui sourire.

- C’est à votre honneur de rendre hommage à votre nouvelle maison. Vous semblez parfaitement à l’aise dans cette dernière et vous m’en voyez ravi. Comment allez-vous? Vous avez voyagé dernièrement?

J’aimais mettre les gens à l’aise et je détestais expédier les affaires comme un vulgaire courtier. Prendre son temps était un art et j’étais très doué dans ce dernier. Au art qui me valait l’une des meilleures réputation dans le milieu et également les clients à la hauteur de cette réputation. Bien ou mal, peu importe. Les affaires étaient les affaires.
Code by Silver Lungs


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Amarante Byron
⚝Paroles Échangées : 409
⚝Age : 29
⚝Localisation : Hotel Lux

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptyJeu 2 Jan - 15:04

Amarante avait bien vite découvert le plaisir d’une ivresse légère, pas celle qui vous mettez à terre, non celle-ci était fort désagréable et plutôt pitoyable, surtout quand on tenait à garder une image sérieuse de femme d’affaire. Non plutôt celle qui vous fassiez sentir toute puissante, celle qui égayait votre journée, celle qui avec le temps on n’atteignait qu’au bout de deux ou trois verres selon la puissance du breuvage consommé.  Quand son invité arriva elle était à la moitié de son premier verre, donc à peine exaltée dirons-nous, cela ne l’empêcha pas d’accueillir chaleureusement son interlocuteur, en avance comme à son habitude contrairement à elle. En plus de le revoir, ils allaient pouvoir manger et Ama était comme un homme si on rendait heureux son estomac elle était conquise, deux raisons donc de commencer cette journée du bon pied. Ses yeux pétillaient donc de bonne humeur lorsqu’il la questionna.

- Depuis que je suis installée Sigvard et moi sommes juste aller au Brésil pour le carnaval de Rio. C’était fantastique et je n’exagère pas du tout, les brésiliens sont des personnes incroyables, souriants, festifs, désinhibés… et sensuel songea-t-elle sans cependant prononcer le mot, elle était en dîner d’affaire pas avec un camarade de beuverie… en gros peu hypocrite et cela est fort rafraîchissant.  Sinon je vais bien, je dois avouer que je suis contente que nos casse-pieds favoris soient de retour… elle parlait des anges… le chaos total ce n’est pas bon pour toutes les affaires. Je suis vraiment contente de vous voir aujourd’hui, les choses ont un peu stagné et il est temps pour nous (elle parlait du quator Lux) de reprendre les affaires plus sérieusement pour ne pas seulement nous reposer sur de vieux investissements, certes encore rentables, mais pour combien de temps encore qui le sait ? Commandons d’abord cependant, je suis affamée et j’ai la peau sur les os.

Ce n’était pas peu dire, son corps actuel ne pesait que 46 petits kilos pour presque un mètre 70, peut-être que cette finesse quasi aérienne était plaisante en Asie, mais pour sa part même si elle aimait la minceur, elle préférait être un peu plus robuste ne serait-ce que pour mieux se défendre. Depuis un regrettable accident qu’elle avait subi avec son premier corps, elle s’entraînait à l’art de se battre quotidiennement deux à trois heures selon son emploi du temps. Amarante n’aimait pas se reposer sur autrui et préférait assurer sa protection toute seule, ainsi même pour un simple dîner d’affaire elle avait sur elle sous sa veste de t’ailleurs deux dagues en argent et dans son sac à main birkin Hermès un petit revolver. Welcome in America ! Elle fixa sa carte, laissa son interlocuteur faire de même et héla le serveur.

- Je voudrais un meilleur vin que ce bordeaux d’abord. Crispant comme remarque ? Oui, mais Ama n’avait jamais sa langue dans sa bouche quand cela concernait le plaisir de son palais. Des dim sun caramélisé à l’agneau, du canard laqué, un plat à toujours goûter chez un asiatique notamment pour le comparer à d’autre, du bouilli au légumes et des ramens sautés.

L’esprit avait volontairement évité le piège des plats exotiques mais en en réalité insipide tel que les nids d’hirondelle ou les concombres de mer.

- Avec deux paires de couvert si mon ami veut y goûter…

Ama était généreuse et de toute façon aussi gourmande qu’elle puisse être, elle ne mangerait probablement pas tout. Du gâchis ? Pas vraiment, ici dans ce pays, on pouvait ramener ce que l’on ne mangeait pas chez soi et chez elle il y avait toujours une personne pour manger ces restes.

- Et vous comment allez-vous ? Quelles sont les nouvelles ?


Un délicieux repas... [PV Albert] Tumblr_psyni2JU5l1vqfmslo1_500

« Balzac lui a fait comprendre une chose:
la beauté d'une femme est un trésor qui n'a pas de prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptyDim 5 Jan - 14:21

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


Amarante avait voyagé et je n’étais pas surpris. Le carnaval de Rio était un événement très prisé et le vol était plutôt court entre Los Angel et Rio de Janeiro. Elle parlait ensuite des anges. Je devais avoué que je n’avais pas vraiment fait attention à ces derniers, j’étais trop occupé. Trop occupé par mes affaires, mon travail, la finalisation des rénovations du bâtiment Wilkins et ma chère Elisabeth. La jeune brune prenait de plus en plus de place dans ma vie et je n’en étais que plus heureux. Je ne lâchais pas mon attention de l’esprit en face de moi. Elle commençait à parler affaire pour changer son fusil d’épaule. Elle avait faim et une femme qui avait faim était une femme dangereuse.

Je la laissais donner sa commande au serveur alors que je fermais la carte du restaurant pour la donner au serveur. Ce dernier notait les demandes de la femme en face de moi. Il devait trouvé que nous formions un drôle de duo à cette table. Elle lâchait une remarque sur le vin et je souriais. J’étais pointilleux aussi sur ce détail également, j’avais horreur des vins peu goûteux en bouche. Par chance, j’avais pris soin de regarder ce qu’ils avaient. Je commandais alors à mon tour.

- Des dumplings aux arachides simplement et une bouteille de Beaujolais. Je suivrai mademoiselle dans son repas avec les couverts que vous apporterez.

Les arômes fruités de ce vin irait sans aucun doute mieux avec le repas. Il était important de ne pas aller vers un vin trop corsé ou épicé. Il changerait complètement les arômes du repas au lieu de les rehaussés. Je souriais finalement à Amarante après le départ du serveur.

- Je vais particulièrement bien mademoiselle Byron. Un peu de fatigue, mais rien qui ne se réglera avec une bonne nuit de sommeil. Les fin trimestrielles sont toujours agités, mais ce n’est que temporaire. Je dis vous avouer que je n’ai pas vraiment fait attention au retour des chérubins. Je suis un peu pris par les temps qui courent, mais j’ai remarqué un calme plus grand. J’espère simplement que ce n’est pas le calme avant la tempête.

J’avais déjà vécu une guerre. Les démons avaient gagné et les anges avaient déserté. Le monde avait besoin de calme et d’équilibre. Je laissais le serveur ouvrir la bouteille devant nous. Il me servait un verre, que je goûtais, avant que je n’accepte d’un signe de tête. Il était parfait. Une coupe neuve était rempli pour Amarante et la mienne également.

- Je lève mon verre à la femme ambitieuse et talentueuse que vous êtes ainsi qu’à notre collaboration. Vous serez satisfaite des résultats de ce trimestre je n’ai aucun doute.

Je buvais une seconde gorgée de vin avant de poser ma coupe. Je sortais alors une enveloppe de la poche interne de mon veston et je la glissais avec douceur sur la table à ma cliente. Les résultats de ses investissements. Je ne parlais jamais des montants à haute voix. Je trouvais cela fort mal poli sauf en lorsque j’étais dans mon bureau. Les chiffres parlaient d’eux-même. Les investissements avaient doublé. J’étais assez fier de mon coup, c’était un gain de 100% de l’investissement de la jeune asiatique. Je n’avais visiblement pas perdu la main. Je regardais le jonc dans ma main et je jouais un peu avec ce dernier en attendant la réaction de la femme en face de moi. Elisabeth me manquait beaucoup en cet instant.
Code by Silver Lungs


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Amarante Byron
⚝Paroles Échangées : 409
⚝Age : 29
⚝Localisation : Hotel Lux

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptyLun 6 Jan - 14:32

Du beaujolais, quelle évidence ! Amarante avait tellement l’habitude de tout tester qu’elle en oubliait parfois de revenir à ses classiques. C’était comme ça qu’elle était avide de découverte, depuis que ses yeux d’ancienne aveugle s’étaient ouverte sur le monde elle courait après la perfection. Elle écouta Albert, pour savoir comme il allait. Un manque de sommeil ? Rien de bien surprenant ou de grave chez des personnes comme eux Ama manquait toujours de temps, littéralement, elle n’avait pas le temps de s’ennuyer c’était impossible. L’esprit avait toujours une tâche à effectuer et si elle n’avait rien à faire, c’était qu’elle oubliait quelque chose forcément.

- Hé bien si la tempête se profilait vous aurez vous et vos proches une place dans ma demeure.

C’était sincère et même pas calculé le concernant.  Parfois certes les invitations d’Amarante avaient un but caché, mais pas là.  Le beaujolais arriva et deux coupes fut servi, Ama observa la robe rouge rubis du breuvage. C’était une très belle couleur, le duo trinqua alors. Ama leva les yeux au ciel.

- Vil flatteur ! Pas besoin de ça avec moi.

Amarante n’était pas méchante, ni agacée, juste franche. Les compliments ne marchaient pas très bien chez elle car elle avait une conscience aiguisée de ses qualités et de ses défauts.  Elle n’était pas narcissique, elle pouvait le paraitre surtout quand on voyait à quel point elle était coquette, mais rien n’était plus faux. Si publiquement elle montrait toujours une figure assurée, au fond de son cœur elle était toujours la petite adolescente aveugle et défigurée.  Elle but une gorgée de vin et attrapa l’enveloppe qu’elle ouvrit délicatement. Ses yeux survolèrent ses résultat trimestriaux, c’était fort plaisant, vraiment. L’argent avait toujours été pour elle une chose importante, l’argent permettait d’assurer sa sécurité et celle des siens.

- Excellent… Merci beaucoup. J’ai débuté avec des études d’économies, « j’hantais » les amphithéâtres. Mais je n’ai plus le temps de m’occuper de tout personnellement, je continue à me renseigner en lisant des revues, mais votre aide m’est infiniment précieuse.

Elle but une autre gorgée de son breuvage.

- Avez-vous toujours été dans le domaine ? demanda-t-elle avec une certaine curiosité il faut avouer. Les gens comme nous pouvons facilement changer de domaine.  Vous n’êtes pas obligé de répondre si c’est trop personnel. Si vous souhaitez esquiver ma première question vous pouvez simplement m’annoncer mes futurs investissements ?

Amarante savait qu’elle pouvait se montrer trop curieuse alors elle laissait toujours une porte de sortie en cas où.


Un délicieux repas... [PV Albert] Tumblr_psyni2JU5l1vqfmslo1_500

« Balzac lui a fait comprendre une chose:
la beauté d'une femme est un trésor qui n'a pas de prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Albert Muranov
⚝Paroles Échangées : 112
⚝Localisation : Los Angeles

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptyDim 26 Jan - 2:36

Rufus & Albert
Rencontre Indésirée


J’écoutais les paroles de ma cliente en commençant à manger tranquillement. J’ignorais exactement son âge réel. Elle savait que j’étais un fantôme tout comme moi je savais qu’elle en était un. Elle semblait satisfaite des résultats trimestriel. Il était difficile pour un homme comme moi de faire mieux sans élever les soupçons du gouvernement. Je devais me la jouer discret et j’avais un don pour bien camoufler les montants ensuite. Je prenais une gorgée de vin ensuite en écoutant sa question. Elle pouvait bien me poser toutes les questions du monde, je m’en fichais un peu. Tant qu’elle n’allait pas trop loin. Je secouais négativement la tête en posant ma coupe sur la table avant de lui répondre à mon tour.

- Je suis heureux que mon aide vous soit bénéfique. Il faut parfois mettre notre méfiance de côté et faire confiance aux gens. Je ne le sais que trop bien. Même notre pire ennemi peut parfois se révéler une source intéressante de ressources.


Je savais de quoi je parlais. Rufus Clayton était sans aucun doute l’homme que j’avais le plus maudit intérieurement avant de lui faire signer un contrat en bonne et due forme. Il me devait désormais une servitude éternelle. Il était mon arme que je gardais bien cacher. Un jour, il me serait vraiment utile, mais pour l’heure je n’avais rien d’important à lui confier. Je répondais ensuite à la question qu’elle m’avait posé.

- J’ai toujours été dans le domaine en quelque sorte. Si la vente de Whisky de contrebande est un domaine que vous considérez comme « financier » alors oui, j’ai toujours eu un don pour les affaires. Je savais comment dissimuler mon argent adéquatement et en profiter au maximum le moment venu. Malheureusement, je n’ai pas eu le loisir de profiter de mes fonds durement travailler autant que je l’aurais souhaité. Je suis mort trop tôt. Les choses sont désormais différentes.

Est-ce que je devais me méfier de cette femme au fond? Je l’ignorais. Je ne voulais pas trop me dévoiler à cette dernière. J’avais toujours été un homme qui aimait avoir son jardin secret pour lui. Je regardais ma bague et mon coeur se serrait fortement. Bientôt se serait l’anniversaire de la mort de ma douce et tendre Amelia. Elle avait mis Elisabeth Black sur ma route, mais je ne pouvais me retenir d’être triste et nostalgique. Le premier amour est souvent l’un de ceux qui sont les plus marquants.

- Pour … Pour ce qui est de vos investissements, j’ai quelques idées intéressantes qui devraient vous plaire, mais cela dépend du niveau de risque que vous souhaitez prendre mademoiselle Biron.

Je jouais avec mon alliance. Je n’étais pas nerveux de parler affaire. C’était simplement une habitude lorsque je pensais à ma défunte épouse.

Code by Silver Lungs


Albert Muranov
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit
Amarante Byron
⚝Paroles Échangées : 409
⚝Age : 29
⚝Localisation : Hotel Lux

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] EmptyDim 26 Jan - 20:48

Amarante n’avait pas de grand ennemi, le seul qui put s’approcher de la définition était mort et brûlait probablement aux enfers, c’était son meurtrier, mais aussi son frère ainé il l’avait empoissonné. L’esprit avait souffert le martyre avant de décéder. Aujourd’hui et bien elle faisait tout pour éviter les ennemis, c’était un de ses impératifs de vie, se montrer aussi discrète qu’une souris, plaire au puissant sans plier le genou, continuer d’accumuler argent, connaissance et puissance. Damaris sa descendante la poussait à prendre plus d’initiative, mais ce n’était pas pour l’instant dans ses projets et elle tentait vainement d’éteindre la flamme de la sorcière de sang.

- Un ennemi, répéta-t-elle songeuse avant de savourer une gorgée de vin.

Il y avait bien ses 4 hommes à NYC qui l’avait souillée, mais eux aussi devaient être mort et faire le plaisir des démons. Amarante n’avait au final rien d’un esprit frappeur, elle n’avait jamais tué pour se venger, elle avait tué pour un semblant de justice, pour protéger et pour aider. Même si elle avait vengé des gens, sa propre colère n’avait jamais été à l’initiative de ses bains de sang. Elle avait juste agi quand personne ne pouvait ou avait le courage de le faire. Elle mangea un peu de son canard laqué, il était exquis, avec délicatesse elle saisit une seconde bouchée tout en écoutant les propos d’Albert. Il lui racontait son histoire, un contrebandier donc.

- Nous les esprits mourons toujours trop tôt et c’est pourquoi nous restons, déclara-t-elle l’air grave avant de poursuivre plus légère. Le canard laqué est divin et croyez moi j’en ai gouté, des centaines même… Ce n’est pas le meilleur, mais il n’est pas mauvais du tout.

Il lui parla alors d’investissement et de risque. Ama observatrice remarqua qu’il jouait avec sa bague. Était-il nerveux ? Ça ne lui ressemblait pas vraiment. Elle le fixa droit dans les yeux assurés.

- Je ne prends aucun risque, vous avez refusé de vous occuper de l’ensemble de mes portefeuilles, j’ai donc de grande marge de manœuvre, fit-elle remarquer cartésienne.

Je vous l’avez bien dit qu’elle tenterait de le débaucher. Quand Ama avait une idée en tête elle pouvait être têtue et n'était pas du genre à perdre le nord. Elle se devait d’essayer au moins encore une fois, elle ne lui avait demandé qu’une fois de travailler à plein temps pour elle. S’il disait non une seconde fois, elle renoncerait peut-être, mais pas avant. Tranquille elle but une gorgée de vin, suivie d’un dim sun qu’elle croqua du bout des dents.


Un délicieux repas... [PV Albert] Tumblr_psyni2JU5l1vqfmslo1_500

« Balzac lui a fait comprendre une chose:
la beauté d'une femme est un trésor qui n'a pas de prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Un délicieux repas... [PV Albert] Empty
Message# Sujet: Re: Un délicieux repas... [PV Albert]   Un délicieux repas... [PV Albert] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un délicieux repas... [PV Albert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ Downtown of L.A-