Partagez
 

 Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Médium
Alexei Prizrak
⚝Paroles Échangées : 79

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyMar 29 Oct - 9:21

Alexei observait le fantôme dans un silence religieux. Religieux ? Peut être pas. Il était en train de tapoter sur la table dans un rythme plus ou moins régulier. Le fantôme venait de faire tout un long monologue, dans une langue autre que l’anglais mais qu’Alexei ne désirait pas définir… pour parler d’une exposition de personnes mortes qui avait lieu non loin de là… Alexei observait le fantôme, mangeant son repas dans un calme serein …. Mais ça c’était avant que son fantôme personnel, Shu, ne débarque dans l’équation.

- Tu comptes pas l’aider ?

Shu était un vieux chinois mort depuis 1500 et des brouettes. Suivant la famille des Prizrak depuis… Savoir comment le chinois avait fini en Russie avec la famille était un mystère qu’Alexei se gardait ben de résoudre… S’il venait à demander à Shu, il savait que ce mythomane de première aller lui raconter une histoire digne de la PUB Canal + avec le mec coincé dans une armoire …

- Tu comptes vraiment pas l’aider ?

Shu observait son petit protégé alors qu’il avait écouter, sans comprendre, ce que le fantôme disait. Shu ne parlait que chinois, bien qu’il puisse comprendre un peu de russe à force de rester avec la famille …pour ce qui état des autres langues … Il avait un filtre et ne préférait même pas essayer. Alexei soupira alors qu’il prit une bouchée de son repas…. Faisant une grimace sur ce « plat russe traditionnel » qui avait tout de la ratatouille écoeurante… Soupirant, il reposa le sachet sur le banc. Peut être pourrait il offre le repas à une personne dans le besoin qui serait « content » de la saveur de cet immondice ? Alexei soupira encore… Son pays lui manquait … Vraiment beaucoup. Alors qu’il posa ses yeux sur le ciel gris de cette journée, il ne vit pas Shu faire de grand signe au fantôme pour qu’il s’approche. Un dialogue de sourd commença alors que l’espagnol essayait d’expliquer à un chinois ce qu’il se passait.

Mettant ses écouteurs, Alexei finit par répondre à l’espagnol désespéré.

- Nous ne pouvons rien faire pour cette exposition. Elle existe tant pis.

L’espagnol, demi outré d’être contre dit et demi soulagé que quelqu’un lui réponde enfin reprit de plus belle avec un assez catalan prononcé.

- Un bout de moi est exposé là bas, je veux que vous l’enleviez. Tout de suite. Je ne suis pas consentant.

Alexei soupira et décida d’aller voir cette exposition par ses propres yeux. Proposant le reste de son repas à un inconnu bien malheureux qui sembla se régaler de la nourriture offerte, il s’approcha de l’exposition. Payant l’entrée alors même qu’il n’avait pas envie d’être là. Alexei cependant eu un mouvement de recul à la vue de tous les fantômes qui trainaient dans l’exposition … personne n’avait appris au propriétaire de se protéger des esprits ? Une migraine atroce, preuve d’un avenir avec prise de tête, commençait déjà à se former alors qu’il entendait d’autres gens râlaient de leur condition découpé. Alexei appris que l’espagnol était mort d’une overdose et que son corps avait été offert à un mec chelou qui l’avait découpé …. Au moins n’était il pas dans un musée de cadavre assassiné froidement …. Approchant toujours avec ses écouteurs, sans musique bien sur, il finit par écouter l’espagnol lui comptait son histoire de père de famille dans la misère… Alexei lui expliqua que l’exposition avait tout de plus légal alors que le fantôme était outré que son nom ne soit pas marqué.

- La moindre des choses non ?
- La moindre des choses en effet !


C’était Shu qui avait appuyé les dire de l’espagnol. Soupirant pour la trois millionième fois depuis le début de la journée, Alexei enleva ses écouteurs et chercha des yeux quelqu’un qui pourrait le renseigner, tombant sur un homme étrange, il s’approcha de lui pour lui parler. Son accent russe ressortant quand il n’avait pas envie de se mêlér des affaires des autres.

- Bonjour Monsieur, est ce que vous sauriez ou je pourrais trouver le propriétaire j’ai une …. Mh… requête à formuler…

HRP - Je vais pas plus loin dans les pensées et les paroles, c’est un peu long pour la mise en place désolée. L’homme peut être ton personnage ou un mec de la sécurité, ou même un homme qui visite bref, n’hésite pas à me dire si je dois changer quoi que ce soit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Jad Eltanin
⚝Paroles Échangées : 142
⚝Localisation : Los Angeles

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyMer 30 Oct - 15:21

A corps ouvertsAlexeï & Jad L'exposition anatomique de vrais corps humains "Our body, à corps ouvert" n'avait pas encore été interdite par les autorités, en dépit des efforts de certains élus. Cela faisait ainsi quelques semaines que Jad se réjouissait de présenter cet événement très controversé dans sa galerie d'art. En tant que nouveau propriétaire, il fallait bien marquer les esprits et faire parler de la Solaris Gallery. C'était une chose réussie : en bien ou en mal, on en parlait. Les visiteurs curieux affluaient et en voyant se remplir sa caisse de jolis dollars, Jad s'en frottait les mains de contentement.

Tout de noir revêtu - en dehors de la tête de mort argentée qui ornait son t-shirt - il arpentait les couloirs de l'exposition avec nonchalance, saluant sobrement les visiteurs tout en surveillant que tout se passait bien. Il était toujours possible que des hystériques sèment le trouble, surtout lorsqu'il exposait des choses jugées dérangeantes par le bon peuple. Bien évidemment, il avait engagé plusieurs vigiles qui veillaient au grain discrètement et se tenaient prêts à intervenir en cas de grabuge. Mais en tant que directeur, il n'hésitait pas à quitter régulièrement ses bureaux - situés à l'étage de l'immeuble – pour faire son petit tour.

C'est ainsi qu'au détour d'une allée présentant ses magnifiques écorchés, il croisa le regard d'un jeune homme brun qui ne tarda pas à l'accoster. Son accent russe le fit sourire doucement. Il y avait bien longtemps – quelques siècles sans doute – qu'il n'avait plus parlé cette langue. Ses parents étant originaires de Siberie, il en connaissait les rudiments mais cela faisait si longtemps à présent. Tout en songeant rêveusement à cela, il offrit un visage neutre au visiteur qui cherchait manifestement le propriétaire pour une requête. Quelque chose lui disait que ce n'était pas pour le féliciter de son choix d'expo, mais il n'en laissa rien paraître. Son propre accent était bien plus anglais qu'américain. Il avait perdu depuis longtemps toute trace d'accent Serbe.

« Une requête ? Si ça concerne l'achat de l'une de ces œuvres, j'ai bien peur que ce soit impossible. Elles ne sont pas à vendre. »


Pas en dessous d'un prix exorbitant en tous cas. Tout était vendable dans ce monde, bien entendu. Cela étant, Jad avait de gros doutes que ce soit la réelle requête de cet homme. Mais on ne pouvait jamais savoir, n'est-ce pas ? Il n'avait l'air de rien mais c'était peut-être un milliardaire slave en exil, dissimulé sous l'allure d'un type banal. Jad adorait se plonger dans des rêveries au grès de son imagination, cela le sauvait bien souvent de situations barbantes où il aurait pu mourir d'ennui s'il n'avait pas pu se réfugier dans son monde intérieur.
A propos d'intérieur, les cadavres exposés révélaient absolument tout des secrets de leur anatomie. Dans la grande salle au haut plafond où ils se trouvaient, les œuvres étaient disposées de manière à former des couloirs qui permettaient de suivre le sens de la visite et de ne rien louper. Juste à coté d'eux, on pouvait donc apercevoir les détails d'un écorché de haute taille, coupé en deux dans le sens de la hauteur. Tout y était, chaque muscle, chaque artère, chaque vaisseau, chaque viscère. Tous les systèmes - digestif, respiratoire, cardio-vasculaire, nerveux. Jad y jeta un coup d’œil satisfait.

« Ne sont-ils pas superbes ? Et tout est vrai. »

Au cas où cet inconnu se poserait la question, il ne s'agissait pas de reproduction. Jad se serait fait un plaisir de lui expliquer l'ingénieux procédé de conservation des corps par plastination. Quel que soit l'objet exact de sa requête, l'homme lui semblait assez séduisant pour mériter une once de son attention. S'il s'avérait trop rasoir par la suite, Jad s'arrangerait pour l'envoyer balader plus ou moins poliment. En attendant d'en savoir plus,  il se présenta donc dans un léger signe de tête.

« Vous avez devant vous le nouveau proprio, mon cher. Jad Eltanin. Et vous êtes ? »
:copyright:️ 2981 12289 0




Eltanin, the brightest star in Draco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Alexei Prizrak
⚝Paroles Échangées : 79

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyVen 1 Nov - 2:16

L’achat d’une des oeuvres ? Alexei fronça les sourcils … bien sur… Au delà d’avoir un cadavre dans sa maison, Alexei devrait supporter le propriétaire du corps et ses jérémiades… rien que d’y penser il en avait un frisson alors que d’un regard il pouvait voir que Shu s’était couché au sol pour regarder sous les jupes des femmes. De temps en temps, il criait en russe la couleur de la culotte, d’autres fois, il faisait des paris. L’espagnol fantôme se concentrait seulement sur notre médium, mais lui aussi avait vu l’énergumène en train de se rincer l’oeil. Shu disait toujours que le plus grand malheur de sa vie, c’est de ne pas pouvoir prendre dans un coin du bon temps…. Quoi que l’exhibitionniste qu’il était aurait certainement commencer à coucher devant Alexei …

De plus, même si Alexei lui laissait son corps pour aller se bourrer, de temps en temps, il avait du respect pour cet enfant et n’avait jamais fait le coup de se retrouver dans un lit avec une inconnu … Et encore heureux pour lui… C’était un coup à se faire exorciser sur l’instant … Mais revenons à nos moutons. Si Alexei faisait parti d’une famille bien aisé, elle était aussi le genre à ne pas étaler sa richesse. Notre russe avait tout d’un homme sans le sous, et pourtant … Acheter cette oeuvre pour mettre le nom de l’homme et lui rendre ensuite lui traversa l’esprit … Il chassa vite l’idée quand il entendit « ROUGE » en chinois.

- Non merci, je ne désire pas acquérir une oeuvre … elle me taperait trop sur le système.

Et là, il parlait d’une femme râlant que son bébé en foetus soit exposé …imaginer un instant un fantôme en plus lui donner vraiment des sueurs froides … Quand l’homme lui posa une question étrange, Alexei leva les yeux au ciel.

- J’imagine qu’il faut de tout pour faire un monde. Cependant pour la véracité, je ne peux qu’être d’accord. L’authenticité se trouve dans tous les mètres carrés.

Il y avait tellement de fantôme que cela allait lui donner mal à la tête… et l’espagnol, ne comprenant pas l’anglais, revient à la charge pour lui dire de se dépêcher … Il lui parlait … Alexei faisait tout pour que les autres fantômes ne remarquent pas qu’il l’entendait … sinon il aurait le droit à la file des problèmes à résoudre … surtout qu’Alexei était sur qu’il pouvait tous les exorcisé …. Moyennant finance, il pourrait peut être le faire pour l’homme avant que l’un des revenant ne comprennent comme lui faire regretter son exposition … N’oublions pas que les fantômes sont aptes à faire plus de dégâts que ce que l’on croit, quand ils comprennent comment faire …

Quand il se présenta, Alexei se pencha respectueusement pour le saluer. Patron ou pas, il savait qu’il aurait eu la même réaction … sauf que maintenant il se demandait comment il allait lui dire pour le faire de « mettre le nom des cadavres » sur leur oeuvre … Se relevant, il finit par se présenter.

- Alexei Prizrak.

Son accent ressortant encore. Alexei n’avait pas encore appris à dire « Prizrak » sans que les gens pensent qu’il est en train de se racler la gorge bruyamment …

- Je suis … là pour une requête étrange …

Un fantôme venait de comprendre qu’Alexei pouvait l’entendre et le voir … merde… Alexei pinça ses lèvres alors qu’il voulait à tout pris éviter qu’on le voit.

- Est ce qu’il y aurai un endroit moins … bondé pour parler ?

Parce que se taper une discussion entre grand, avec un fantôme chinois et un fantôme espagnol c’était assez ! Il n’avait pas envie de devoir leur parler à tous … et voir leur requête…

- S’il vous plait



Are U dead or not ?
Le problème de vivre avec les morts,
c'est qu'on en oublie de vivre sa propre vie Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Jad Eltanin
⚝Paroles Échangées : 142
⚝Localisation : Los Angeles

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyMar 5 Nov - 13:02

A corps ouverts@Alexei Prizrak & Jad A sa réaction, Jad cru d'abord que le russe hésitait. Il avait l'air préoccupé ou distrait par quelque chose. Pourtant, sa réponse était sans équivoque. Non seulement il ne désirait rien acheter mais ces œuvres ne lui plaisaient pas. Jad remarqua bien que ce visiteur était agacé mais il fit semblant de rien, attendant placidement qu'il s'exprime. Sa révérence avait quelque chose de très solennel. Tout comme l'était son expression grave, sans doute accentuée par la rudesse de son accent.

«  Взаимно. »


Vzaimno, qui signifie Enchanté en russe. Une formule de politesse que Jad prononça sobrement, se plongeant avec curiosité dans l'ambiance étrange de ces salutations. D'ailleurs, le dénommé Alexei lui confiait que sa requête était étrange, elle aussi. Vu les réactions de ce russe, Jad commençait à se douter que sa demande n'aurait rien de banal. Encore une fois, l'homme avait l'air ennuyé, comme mal à l'aise. Jad lança un bref regard interrogatif autour de lui. Il n'y avait pourtant personne qui risquait d'écouter leur conversation. Bien-sûr, il y avait des visiteurs mais ils ne semblaient pas du tout les espionner ni s’intéresser à eux, les gens se contentaient d'admirer les œuvres d'art.

« Vous êtes bien mystérieux, dites-moi. Et bien-sûr, je n'ai que ça à faire que d'écouter le premier farfelu venu, ça tombe bien.»

Ironique et pince-sans-rire, Jad le mesura du regard. Sa supplique montrait encore à quel point l'homme était pressé de lui parler, seul à seul. Jad ne lui posa pas plus de question, se contentant de le dévisager un léger moment avant de répondre.

« Les entretiens avec la direction se font sur rendez-vous, en temps normal. Je ne pourrai pas vous consacrer plus de dix minutes, j'en ai bien peur. »

Le dragon ne se montrait pas chaleureusement accueillant. Mais il n'était pas fermé non plus. Il fit signe à Alexei de le suivre, lui désignant les escaliers qui menaient à l'étage où se trouvaient les bureaux administratifs. Il n'avait aucune idée de ce que ce russe lui voulait. Jad avait déjà eu la désagréable visite de délégués de différentes organisations religieuses ou moralisatrices qui venaient avec des pétitions contre l'expo. Il n'avait plus qu'à espérer que cet homme venait pour toute autre chose, peut-être que c'était un artiste qui tenait à lui parler de son travail... Au pire des cas, l'homme était prévenu, il n'avait que dix minutes avant d'être mis à la porte.

Etant parvenus à l'étage, ils traversèrent le couloir où se trouvait ses collections privées de peintures avant d'arriver à son bureau. Jad ouvrit la porte et s’effaça galamment pour laisser l'homme pénétrer en premier.

« Nous y voici. Asseyez-vous. »

La pièce était spacieuse et lumineuse, décorée dans un style aussi moderne que confortable. Un bureau avec du matériel informatique et des sièges en vis à vis se trouvaient près des fenêtres mais il y avait également un coin salon, dans l'autre angle, avec fauteuil et canapé, pour les discussions moins formelles. Et plus, si affinité. Jad lui laissa le choix de son siège et l'invita ainsi à s'exprimer.

« A présent nous sommes tranquilles. Je ne vous garantis pas de céder à votre requête, bien entendu. Mais vous êtes libre de parler, en toute discrétion. »
:copyright:️ 2981 12289 0




Eltanin, the brightest star in Draco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Alexei Prizrak
⚝Paroles Échangées : 79

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyMer 6 Nov - 17:23

Alexei se demandait bien qui pouvait être les gens … qui avait découpé d’autre gens… Il n’avait pas envie de le savoir en réalité, de peur de finir, les tripes vidées dans une quelconque vitrine de cette exposition dérangeante… Il observait le propriétaire, il lui semblait tout à fait normal…. Shu était en train de le zieuter en mimant des yakuzas… Alexei avait du mal à ne pas rire quand il faisait semblant d’être un ganster avec sa tête de papy chinois… Il avait eu un sourire, bien qu’infiniment petit, quand le propriétaire avait parlé russe. Il ne pouvait pas être si mauvais que ça s’il connaissait cette langue si belle. Shu était déjà en train de râler en chinois, connaissant un peu trop son médium pour savoir qu’il pourrait se laisser avoir rien que par la langue.

- Le russe, c’est de la merde, et ce mec est un taré Alexei.

Le chinois parlait dans sa langue, toujours, et ne faisait pas l’effort d’apprendre les autres…Alexei sourit quand l’homme le traita de farfelue.

- Si vous saviez, vous ne jouerez peut être pas avec les mots.

Farfelus, barges, étranges, chelous. Les mots synonymes et traduits étaient simples à dire dans toutes les langues, mais peu pouvait comprendre leur porter. Shu c’était redresser pour voir l’expression d’Alexei. Il avait comprit que quelque chose de plus se passait… et bien qu’Alexei avait murmuré sa réponse, Shu avait pu l’entendre … peut être que l’homme aussi ? Toujours avec un sourire, Alexei hocha la tête pour lui dire qu’il était prêt à accepter les minutes offertes.

Il le suivit, non sans zieuter des yeux quelques fantômes qui trainaient aussi ici… Sérieusement ? L’homme se trimballait avec plus de fantôme que ce qu’il ne pouvait l’imaginer, et Alexei se retrouva avec une migraine rien que de les voir … Il n’observa pas les lieux plus que nécessaire, de peur d’attirer le regard d’un ectoplasme qui lui donnerait des envies de cordes à son cou… Alexei décida de s’assoir sur les fauteuils, pendant que Shu essayait de sauter par-dessus. Il se posait des questions bien étranges.

- Merci de m’écouter, cela sera peut être suffisant. Vous avez utilisé le mot « farfelu » tout à l’heure, vous n’êtiez pas trop loin de la vérité. L’homme dont le corps est exposé en bas, l’un des hommes en tout cas, Alejandro De La Vega (//Nom donné au pif), à fait une overdose il y a trois ans. Et il aimerait que vous notiez son nom sur la stèle bien que cela ne soit pas lui qui l’ai fait. En réalité, ils sont plusieurs à le demander. J’ai réussi à faire comprendre à Alejandro que vous ne fermez pas cette exposition, même s’il venait pleurer dans mes jupes tous les jours… Mais je lui ai dit que je vous le dirais pour que vous puissiez y réfléchir, et que j’aurais fait ma part du marché.

Alejandro qui les avait suivit, se mettait entre les deux pour pouvoir comprendre ce qu’il se disait. Alexei sourit et porta son regard sur lui. Dans un espagnol presque parfait, parce que son accent russe ressortait quand il était agâcé, il finit par dire.

- Si tu me laisses pas lui parler, en étant toujours au milieu, je vais passer les 10 minutes à me battre avec toi au lieu de lui parler, alors assis toi et reste calme.

Alexei soupira alors que le fantôme se mit à s’assoir sur la table. Il observa l’homme encore et reprit en anglais, sans accent cette fois ci…

- De plus, je pense qu’avec une exposition comme celle-ci, vous devriez fermer pour quelques heures le temps qu’on protège les environs de ce que vous ne pouvez voir. C’était mes deux requêtes.

Il n’avait plus rien à dire. L’homme pourrait le prendre pour un barge, après tout il venait de parler tout seul dans une autre langue comme un possédé… mais quelque chose lui disait qu’il ne le ferait pas … parce qu’il était autre chose de plus aussi… en tout cas c’était l’opinion de notre cher méduim.



Are U dead or not ?
Le problème de vivre avec les morts,
c'est qu'on en oublie de vivre sa propre vie Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Jad Eltanin
⚝Paroles Échangées : 142
⚝Localisation : Los Angeles

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyJeu 7 Nov - 17:04

A corps ouverts@Alexei Prizrak & Jad Ainsi, Alexei décida de s'installer dans l'un de ces fauteuils confortables et Jad s'assit à ses côtés.
Quand le russe prit la parole, il l'écouta avec sa patience coutumière, sans qu'aucune expression ne laisse deviner ses réelles pensées. Il n'avait pas l'air surpris, ni fâché, ni embarrassé. Jad demeurait impassible, d'une neutralité figée et presque robotique. Assis sur ce luxueux canapé, il avait croisé les jambes dans une posture délicieusement nonchalante et ses yeux ambrés étaient fixés sur ceux de son visiteur.
Alexei parlait des œuvres d'art comme s'il s'agissait de véritables personnes, douées de pensées, d'émotions et de désirs. Il s'interrompit à un moment pour s'exprimer dans une autre langue que Jad reconnu pour être de l'espagnol, même s'il n'y comprenait rien. Sans commentaire, il se contenta d'observer ce russe étrange qui l'observait si frontalement. Ce russe n'aurait pu formuler plus clairement ses requêtes.
Lorsqu'il eut terminé, le dragon toujours stoïque, se contenta de soupirer.

« Hum. »

Il ne prononça rien de plus dans l'immédiat et s'offrit une poignée de secondes de réflexion. Si Jad avait été un humain quelconque, peu réceptif au monde occulte, sans doute aurait-il prit cet homme pour un fou. Sans doute lui aurait-il rit au nez et l'aurait-il congédié sans scrupules, lui proposant d'aller se faire voir ailleurs, plus ou moins poliment.
Mais Jad n'était pas un être humain ordinaire. Il était un dragon de plus de six siècles et, au cours de sa si longue vie, il avait été exposé à des choses peu communes qui auraient été considérées comme délirantes pour la plupart des gens. Son ouverture d'esprit naturelle s'en était développée, au grès de ses découvertes. Aussi, il n'avait pas interrompu Alexei, il n'avait montré aucun signe de méfiance ni de moquerie et s'était contenté de son indifférence habituelle jusqu'à ce que l'homme ait terminé.

« Je ne peux pas fermer. » Prononça-il, sobrement, sans quitter le russe du regard. « Je ne le désire pas. » Précisa-t-il. « D'après vos paroles, j'imagine que vous vous prenez pour un  protecteur ? »

Le temps qu'on protège les environs de ce que vous ne pouvez voir. C'était ce qu'Alexei avait dit. Mais Jad n'était pas un être qu'on protégeait, il n'était pas un faible ni une victime. Et il se souciait bien peu des horreurs qu'il ne pouvait voir.
Assis tout à coté de lui sur le canapé, il fixait Alexei avec une part de curiosité, mêlée de condescendance, tout en poursuivant.

« J'ignore si vous n'êtes qu'un farfelu ou si vous êtes sérieux mais cela revient au même. Quel est votre problème, Alexeï ? »


Sa voix était calme, son ton serein et son expression impassible. Il dévisagea le russe comme s'il s'apprêtait à le déguster, avant de poursuivre.

« Pauvre de vous. N'est ce que pas vous qui avez besoin de protection ? N'êtes-vous pas qu'un malheureux, harcelé par les Alejandro et autres pleurnichards ? Pauvre Alexeï, vraiment.  »

Le sourire qui étira les lèvres de Jad fut si infime qu'on aurait eu peine à y croire. Il contemplait toujours son visiteur avec la même placidité, comme s'il abaissait un regard compatissant sur un martyre. Un regard qui n'était ni hautain ni miséricordieux. Un regard d'une neutralité blanche. Jad savait qu'il donnait l'air d'être prétentieux. C'était peut-être le cas. Son indifférence était si intense qu'elle le poussait peut-être à paraître snob, il n'en savait rien. En vérité, il s'en foutait vraiment. Mais il éprouvait malgré tout une certaine admiration pour Alexei, le farfelu, parce que rares étaient les gens qui osaient paraître fou, rares étaient les gens qui osaient être eux-même, sans se préoccuper du regard des autres. Rien que pour cela, Jad le trouvait sympathique. Mais il préférait le traiter de dingue, c'était plus amusant.

« Vous vous rendez compte que vous avez l'air d'un fou ou pas ? Simple curiosité. La même curiosité qui me pousse à ne pas vous chasser de mon bureau, séance tenante. J'aimerais bien savoir comment vous feriez pour protéger les environs. J'aimerais bien savoir si vous n'êtes qu'un vantard ou si vous avez plus de suite dans les idées.»
:copyright:️ 2981 12289 0




Eltanin, the brightest star in Draco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Alexei Prizrak
⚝Paroles Échangées : 79

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyJeu 7 Nov - 19:20

OK. Ce mec tapait sur le système de Shu .. et encore notre fantôme ne comprenait pas tout … Alexei gardait un visage sérieux et serein pendant que Shu expliquait à Jad comment il aimerait lui apprendre les bonnes manières … Sachant qu’il avait été un bourreau du 16 ème siècle … Vous ne voulez vraiment pas entendre cela … d’ailleurs Alexei préférerait ne pas l’entendre non plus … dommage qu’il ne puisse pas mettre un filtre pour la voix du chinois …  Le temps d’attente et le silence avait permis à Shu d’expliquer ce qu’il ferait de se petite tête de « champignon » s’il n’était pas un peu plus gentil avec son protégé … Bien que Jad ne puisse l’entendre lui …

Alexei releva les yeux au ciel… ll ne demandait pas de fermer milles ans… mais le temps de .. Il avait envie de dire qu’il n’était pas un protecteur, mais que lui était un emmerdeur … il se rattrapa aux derniers moments … A force de vivre avec Shu, il commençait à faire les mêmes commentaires que lui, ça le fatigue rien que d’y penser … Il soupira.

- Je suis pas un protecteur. Quoi que vous pourriez être en danger et cela vous évitera des soucis que de m’écouter … Je suis plus un altruiste, même quand j’essaie j’ai beaucoup de mal à dire non à une requête que l’on me demande. Le nom du mort sur la petite étiquette étant un de celle ci. Pour la suite, c’est plus pour vous… Mon problème, c’est que vous attirer plus de chose que vous ne pensez dans votre exposition, et que je n’ai pas envie que cela devienne un fait divers utilisé pour un quelconque film d’horreur barbant.

Alexei n’haussait pas le ton, gardant le ton le plus calme qu’il soit … Il avait Shu avait lui pour lui apprendre à être calme en tout circonstance et de ne jamais s’énerver sans réfléchir … Là, l’homme le prenait pour un con … et même si ça l’énerve, il ne pouvait qu’accepter le fait qu’il était difficile de voir un homme déboulé de nul part pour lui dire … UN. Quoi faire ? Deux. Comment le faire ? Cependant … Alexei savait avoir raison, que l’homme ne l’écoute pas était fâcheux … pour le moment aucun fantôme de l’exposition ne semblait avoir compris comment faire pour blesser les humains … mais ça arrivera .. Alexei sourit à l’homme … ll lui tapait aussi sur les nerfs voilà ….

- Ok. Alors je vais vous le prouver …. Mais ne venez pas râler ensuite parce que vous serez reçu avec la même antipathie ok ?

Il se tourna vers Shu et Alejandro … les deux hommes étaient en train de faire un pierre feuille ciseaux et Alexei eu à froncer les sourcils … tant qu’à garder l’espagnol avec lui qu’il soit au moins une personne que Shu apprécie .. Sachant que les fantômes ne pouvaient pas se toucher …

- Shu, Alejandro … Montrez lui ce que peuvent faire de fantôme qui s’énerve.

Alexei n’eu pas a traduire en chinois, l’espagnol avait suffit… Alejandro ne compris pas, et il observa Shu qui avait un sourire à faire peur à une statue … Se rapprochant du bureau … ll le montra du doigt et Alexei le laissa usé de sa force pour prendre le bureau, le soulever et l’envoyer s’éclater contre la porte.

- Si un peut le faire, imaginer ce qu’il adviendra quand tout ceux d’en bas comprendront qu’ils peuvent faire pareil… Vous ne voulez pas protéger votre exposition, et apaiser les esprits ? Je vous donne pas longtemps avant de faire faillite … et ça qu’importe le secret que vous cachez derrière votre tête trop grosse pour la couronne.

La dernière réponse était en russe, c’était l’expression pour dire qu’il avait la grosse tête, et que d’ignorer les mises en garde était de la connerie… Bien sur … Shu était un fantôme de plusieurs siècle … ayant l’habitude d’user de sa force et de la force des médiums pour arriver à ses fins … mais la subtilité de tout cela ne pouvait pas être expliquer à quelqu’un qui le prenait pour un fou, et pour … Un protecteur ?

- Venir vous protéger de votre connerie est peut être ce que je voulais faire mais la façon dont vous avez de me prendre de haut me donne envie de partir en expliquant à tous les esprits en dessous comment posséder les humains, ou comment faire exploser vos vitrines … Ce qu’ils peuvent faire.

Cependant il n’avait pas bouger alors qu’il se massait les tempes doucement.

- Je peux les repousser et mettre des protections tout autour de votre exposition … mais un, il faut fermer un temps pour ça … deux, ça ne les retiendra pas indéfiniment. Votre exposition ont un lien avec eu puisque vous montrer leur corps, et donc ils ont plus de force pour revenir … Alors que voulez vous faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Jad Eltanin
⚝Paroles Échangées : 142
⚝Localisation : Los Angeles

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyVen 8 Nov - 15:13

A corps ouverts@Alexei Prizrak & Jad Jad n'avait sincèrement pas eu l'impression d'avoir été antipathique. Il s'était montré à l'écoute et continuait à le faire, avec la même placidité, laissant le russe s'exprimer longuement. Sa façon de se justifier sur ses intentions ainsi que ses menaces à peine voilées furent cependant très éloquentes : Alexei était vexé. C'était pourtant lui-même qui avait précisé que des fantômes venaient pleurer dans ses jupes, chose qui n'avait pas trop l'air de lui plaire – bien que manifestement, le russe portait un pantalon.

« Je comprend la nuance, vous êtes donc un altruiste, j'en prend bonne note. »

Le sourire d'Alexei, bien que fort charmant, n'avait pas l'air très sincère, surtout associé à ces fameuses menaces d'antipathie. Jad n'en pensait pas grand chose mais il accepta d'un signe de tête.

« Allez-y, je n'en m'en plaindrai pas, je vous le promets. »

A présent qu'il avait accepté la discussion, autant y aller jusqu'au bout, Jad n'était certainement pas du genre à faire marche arrière. Néanmoins, il se demandait si Alexei parlait ainsi à tous les humains qu'il rencontrait. Son statut de dragon n'était pas écrit sur son front, il était censé n'être qu'un homme tout à fait ordinaire. Il agissait donc comme tel, pour soigner sa couverture, ce qui était devenu un réflexe de tous les instants. Comment Alexei pouvait s'attendre à ce qu'un humain le croie sur parole concernant l'existence des fantômes ? On ne pouvait pas faire autrement que de le traiter de farfelu.
Mais Jad sortit de sa distraction en voyant soudainement son bureau s'envoler et se briser dans un grand fracas contre la porte. C'était donc ainsi qu'il prouvait l'existence des fantômes aux humains ? Si c'était le cas, il y allait fort.

Jad ne bougea pas, se contentant de froncer les sourcils sans tressaillir. Il avait été un guerrier sanguinaire pendant des siècles et il avait vu tant d'horreurs que plus grand chose ne l'effrayait. Néanmoins, ses documents administratifs étaient éparpillés et il devrait recommencer certains travaux non sauvegardés, son portable ayant mal vécu l'envol - et surtout l’atterrissage - de son bureau. Bien qu'il soit très riche et que la réparation des dégâts ne soit pas un problème, ce genre de chose n'était jamais bien agréable. Mais Jad avait donné son accord et il en assumerait les conséquences sans se plaindre, comme promis. C'était de bonne guerre, sans doute.

Le dragon retourna son regard vers l'homme qui reprenait ses explications. Les nouvelles menaces ponctuées d'insultes qui suivirent expliquèrent la méthode brutale à laquelle Jad avait eut droit : Monsieur le russe ne l'aimait guère. Dommage, il était mignon. Mais Jad avait appris à recevoir les râteaux avec grâce sans jamais se laisser refroidir - même pour un dragon de glace.

« Pour un être altruiste, je vous trouve plutôt agressif. Vous sur-réagissez toujours ainsi pour prouver votre force ? Ma grosse tête n'a rien à envier à la vôtre, on dirait bien. »
Constata-il. « Mais je vous avais donné mon accord et puisque vous en avez profité pour vous défouler, j'espère que vous vous sentez mieux à présent. Au moins, la glace est brisée.»

Ce jeu de mot le fit sourire intérieurement. Certes, Jad aurait pu geler le canapé sur lequel ils étaient assis. Il aurait pu transformer Alexei en statue de glace avant de le briser en mille morceaux. Mais il n'était plus le monstre agressif qu'il avait été autrefois, bien des siècles auparavant. La surenchère ne lui apporterait rien, pas de concours de bite en perspective donc.
Il laissa le médium réfléchir sur ses prochaines actions. Continuerait-il sur la voie de la vengeance, en ordonnant aux spectres qu'il contrôlait de détruire entièrement sa galerie d'art, comme il l'en menaçait ? Jad resta silencieux, le laissant prendre sa décision à son aise. Lui-même portait en permanence une amulette, qu'un sorcier de ses amis lui avait offert dans son lointain passé. Il ne risquait donc rien personnellement. Pourtant, il devait avouer qu'il aurait été ennuyé que la galerie qu'il venait à peine d'acquérir soit déjà détruite. Beaucoup plus qu'ennuyé, même.

Jad en était venu à la conclusion qu'Alexei allait le planter là et pourtant, sa dernière phrase changea son impression. En gros, le russe lui posait un ultimatum.
Le directeur de la galerie n'eut pas le temps de répondre que déjà, l'un de ses employés, alerté par le vacarme du bureau volant, les interrompait en pénétrant dans le bureau. Les yeux écarquillés en voyant les dégâts, il dû pousser un peu la porte pour se frayer un passage, à cause du bureau démoli qui la bloquait et Jad se redressa pour l’accueillir, sans se soucier d'Alexei, dans l'immédiat.

« Tout va bien ? J'ai entendu... Mon Dieu ! Je... je vais appeler la police !!!? »
Le jeune collègue lança un regard choqué vers le russe mais Jad secoua la tête.
« Non, Jeremy, ce ne sera pas la peine, ne t'en fais pas. En revanche, nous devons fermer la galerie pour le reste de la journée. J'ai à faire avec monsieur. Demande à Natacha de faire évacuer la salle. Lorsque ce sera fait, dis aux membres du personnel de rentrer chez eux. »
« Mais je... »
«Reviens me prévenir quand ce sera fait et ensuite, tu rentreras chez toi aussi. »
« Très bien... »

L'employé s'effaça et Jad se retrouva à nouveau seul dans son bureau avec Alexei. Enfin, seul... en dehors des fantômes, bien sûr.

« Satisfait ? »
Il haussa un sourcil dans la direction du russe avant d'entreprendre de ramasser le contenu de son bureau, éparpillé sur le sol. Tout en faisant, il poursuivit, sur le ton de la réflexion.

« Pour l'instant, il n'y a bien que vos fantômes qui aient causé du grabuge ici. Je n'ai rien constaté d'anormal dans la salle d'exposition. Tous les corps exposés ici le sont avec l'accord des individus, de leur vivant. Je ne comprend pas pourquoi leurs esprits se révolteraient.»
Une pile de dossiers dans les bras, Jad se redressa pour regarder Alexei.
« Qu'allez-vous faire à présent  ? Un nouveau tour de passe-passe pour m’impressionner ? En revanche, si vous vous amusiez à détruire mes œuvres d'art, vous me décevriez beaucoup.»
:copyright:️ 2981 12289 0




Eltanin, the brightest star in Draco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médium
Alexei Prizrak
⚝Paroles Échangées : 79

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyDim 10 Nov - 19:49

Alexei savait être injuste avec son camarade de galère … Parce que justement il ne savait rien … mais il avait une migraine clairement pas normal qui était en train d’attendre qu’il explose … Il avait ses mains sur ses tempes … et avait dû mal à ne pas partir … Quoi qu’on en dise, qu’importe comment il avait été élevé dans le respect des esprits et leur gestion… avoir autant d’esprit à proximité ça lui donnait des difficultés … à être poli courtois, gentil ou avenant … C’était bien le soucis des migraines… Alexei réagissait un peu de manière exagérée …

- Je vous rembourserais les dégâts.

Ce n’était pas une demande mais une affirmation qui tomba comme un cheveux dans une soupe. Il ne précisa rien, ils auraient le temps après tout non ? Parce que sa migraine était en train de prendre ses yeux et Alejandro était en train de lui taper sur le système pour savoir comme il pourrait faire pareil pour tout casser … Se massant encore les temps, il fit un faible sourire à l’homme … on dit que le russe est agressif, la langue, mais personne n’avait eu des piaillements d’espagnol dans ses oreilles pour pouvoir le dire

- Non. Je ne réagis pas toujours ainsi. Mais vous m’aurez pris pour un fou si j’aurais expliquer sans preuve, et Shu, le fantôme qui a fait ce dégât, ne sait montrer sa présence qu’ainsi pour les hommes. Hors, votre exposition est dangereuse de bien des manières.

Pour les femmes c’était différent … il suffirait qu’elle aille prendre une douche un peu chaude avec une vitre pour les éclaboussures d’eau, pour voir à travers la buée le visage bavant d’un obsédé … mais ce n’était pas le cas de l’homme en face, et Shu montrait ses muscles inexistants depuis toujours et les embrasser comme s’il avait fait quelque chose d’incroyable.

- Et ma grosse tête va explosé, de tant de vanité à mon égard, vous êtes le corbeau ou bien le renard ?

Il sourit un instant de cette manière froide et étrange qu’avait les russes de le faire… la réfléxion sur la fable de la fontaine était en effet une tentative d’apaiser les moeurs et sa migraine, quoi que se logeant sous ses yeux, avait laisser un temps de repis à notre médium. Il ne prit pas cas de l’homme qui rentra se tournant vers Shu. Demanda au russe de repousser les fantômes le temps qu’il puisse repartir … parce que ça allait dépoté sinon.

- Satisfait. Shu va s’occuper de faire partir les autres fantômes. Je vais pas vous mentir, ils reviendront, peut être devriez vous penser à prendre des sorciers pour protéger les environs. Pour exorciser quelqu’un il faut brûler son corps, j’imagine que cela sera compris avec votre exposition. Mais donc en échange, le passage d’une sorcière pour vérifier les lieux ne seraient pas un compromis trop désavantageux.

Même si pour Alexei avoir des bouts de parties d’anciens êtres vivants exposaient …. Était quelque chose qu’il ne pouvait comprendre, il ne s’empêche que le mieux pour l’homme c’était d’avoir des sorcières qui passent.

- Quand les gens meurent, s’ils restent ce sont pour diverses raisons. Le fait est que d’avoir leur corps ici les empêchent d’aller là où ils devraient. Restant errant. Même si vous aviez l’acceptation des corps, ce qu’Alejandro m’a dit pour lui en tout cas, savoir que l’on donne son corps et le voir est différent, surtout dans le contexte où personne ne sait qui ils sont.

Alexei n’avait pas trop de mal à s’imaginer les pensées des fantômes, après tout, Shu était pareil… il était accroché à la famille des Prizrak .. et aucun ne pouvait savoir qu’est ce qu’il pouvait faire encore ici après autant de temps. Alexei se baissa et ramassa des feuilles. Les gardant dans ses bras.

- A présent, je vais vous aider à nettoyer. Je ne détruit pas les choses par plaisir. Sauf peut être les carreaux de chocolat mais c’est plus parce que je les mange que je les détruit …

Il tendit les feuilles qu’il avait remit dans un tas ordonnée, bien que l’intérieur soit tout à fait en bordel, ne préférant pas lire.

HRP - En faite je viens te voir avec deux propositions si tu le souhaites… déjà voudrait tu avoir connu Shu ? Il est mort en 1500 en Chine, je ne sais pas si ça irait avec ton personnage mais l’idée vient d’apparaître x’D Ensuite ton personnage est il curieux ? Peut être qu’une des oeuvres pourraient lui parler pendant le nettoyage et que ça amènerait à une « quête secondaire » ? Bref en tout cas n’hésite pas au besoin à ellipser le « repoussage » des fantômes, sauges et sel mit dans les lieux précis etc. En espérant que cela te convienne :D



Are U dead or not ?
Le problème de vivre avec les morts,
c'est qu'on en oublie de vivre sa propre vie Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Jad Eltanin
⚝Paroles Échangées : 142
⚝Localisation : Los Angeles

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) EmptyMar 12 Nov - 0:50

A corps ouverts@Alexei Prizrak & Jad Jad était un être bourré de défauts. Mais sa plus grande qualité – en dehors de son sens artistique – était sans conteste la patience. Il n'avait pas besoin de la forcer ou de la feindre, elle lui était naturelle. Ainsi, il se contentait de ranger le désordre, en attendant avec une certaine curiosité les réponses du médium. Ce dernier semblait au bout du rouleau et sa manière de se masser les tempes laissait deviner son malaise. Peut-être était-il victime de visions de la part des spectres, en l'instant même? Jad n'avait jamais côtoyé de médium, de manière personnelle. Il ignorait la façon dont les esprits se manifestaient à eux et comment ces médiums le vivaient sur le plan physique ou psychologique. Néanmoins, en voyant la tête du russe, l'expérience n'avait pas l'air très agréable.

Jad l'observa avec une vague incertitude, s'attendant à ce qu'il l'envoie bouler ou qu'il reprenne son ton menaçant. Mais il en fut tout autrement. Son affirmation de rembourser les dégâts paraissait décalée dans le contexte. Mais à son sourire fatigué, Jad cru comprendre que le russe ne maîtrisait pas forcément les réactions de son ami fantôme. Était-ce son ami d'ailleurs ? Shu. Un prénom chinois, semblait-il.
« Pas la peine de rembourser. J'étais d'accord. » Il lui offrit un signe de tête amical pour clore le débat.

Il n'en était pas sûr mais il semblait qu'Alexei ce soit essayé à une boutade avec son allusion à la fable. De l'humour russe, très probablement. Jad avait dû perdre l'habitude, il n'avait plus séjourné en Russie depuis des siècles.
« J'ai toujours adoré les corbeaux, ils sont magnifiques. Ce serait du gâchis de voir votre tête exploser. » Il se contenta de cette réponse sibylline, laissant son regard s'attarder sur ses traits un moment avant de continuer son rangement.

La curiosité de Jad était focalisée sur l'immédiat et il se foutait un peu du reste. La mise en garde concernant son exposition ne parvenait pas à l'inquiéter. Peut-être avait-il tort d'être aussi désinvolte. Il ne désirait quand même pas que des objets d'art soient détruits à cause de la folie furieuse de fantômes révoltés.
Jad hocha la tête aux conseils du spécialiste, le laissant parler. L'idée de brûler son exposition était impensable, pour plusieurs raisons, et il n'avait aucune envie de s'y résoudre. Mais il choisit de ne pas contredire le médium dans l'immédiat et le laisser s'exprimer jusqu'au bout.
Pendant qu'il lui fournissait ses explications, Alexei se résolu à l'aider à ramasser ses documents, et il lâcha un nouveau petit trait d'humour russe, encore une fois complètement décalé. Jad recueillit le tas de feuilles qu'il lui tendit et le fixa d'un air faussement réprobateur.

« Et gourmand avec ça. » Son ton aurait pu paraître grivois s'ils avaient parlé d'autre chose que de chocolat. Jad aimait lui aussi lécher certaines tablettes de chocolat, parfois.
Il fit volte face pour aller ranger les dossiers dans une armoire, tout en méditant sur tout ce qu'il venait d'apprendre.
Au bout d'un moment, Jeremy revint pour prévenir Jad que tous les visiteurs avaient été évacués, ainsi que les employés. Le directeur permit à son secrétaire de partir lui aussi et une fois seul, il invita Alexei à redescendre.

« Hé bien... On peut y aller. Vous aurez du boulot, la galerie est très grande.»

*

Le dragon ne voyait pas ce qui se passait au niveau du monde invisible mais il suivit les instructions du russe et ensemble, il déposèrent du gros sel à des endroits définis. Tout en s'occupant de cela, il discutait avec Alexei. Toujours ouvert et intéressé de découvrir de nouvelles choses ou d'autres façons de penser, le dragon voyait le bon coté des choses.

« Et donc, Shu n'aime pas les hommes, si je comprend bien. Est-ce qu'il vous est hostile ? » Jad ne saisissait pas le lien qui unissait ces deux êtres. Shu semblait remplir un rôle d'associé auprès du médium ? Mais Alexei avait également évoqué un fantôme espagnol. « Est-ce que ces fantômes vous agressent en ce moment ? Vous n'avez pas l'air au top de la forme. »

Il semblait fatigué et migraineux, ce qui ne l'empêchait pas de jouer les bons samaritains. Jad revint sur ses paroles précédentes. Alexei affirmait n'agir que par pur altruisme mais tout de même.

« Vous ne l'exigez pas mais vous avez tout de même proposé de faire flamber mon expo. Et au final, tous ces rabats-joie des bonnes mœurs, tous ces pudibonds chiants comme la pluie avec leur morale à deux balles, tous ces incultes qui ne comprennent rien à l'art... l'emporteraient ? Ce serait très désolant, un tel retour en arrière dans la liberté de l'expression des artistes. Bon, je suppose que vous vous en foutez. »

Et ce serait compréhensible. Jad se foutait du bien-être des fantômes, chacun son truc. Peut-être que l'expo choquait le russe. Ça aussi, il pouvait le comprendre. Tant qu'on ne l'empêchait pas de faire ce qu'il voulait, Jad était d'une tolérance infinie.

« Votre Alejandro était fâché que son nom ne soit pas affiché à coté de l'oeuvre. Mais le but de l'artiste était justement de préserver l'anonymat des corps exposés, par respect pour leurs vies privées ainsi que celles de leurs familles. Il trouvait ça plus éthique. Comme quoi, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'on ajoute son nom si ça lui fait plaisir. Je préférerais ça plutôt que de brûler une oeuvre...»

En attendant, le dragon n'avait toujours vu aucun fantôme. Tout en accompagnant Alexei dans la grande galerie d'art, il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre.


:copyright:️ 2981 12289 0


[HRP : Hello ! Pour Shu, Jad a pu le connaître de son vivant mais dans ce cas, il était sous forme de dragon. (Il a prit forme humaine en 1519). Et vivait en Serbie à ce moment là. Donc si Shu a pu faire un tour dans les pays de l'Est, c'est possible. Sinon, tu imaginais qu'il ait eu affaire à lui par la suite, sous sa forme de fantôme ?
Je suis d'accord pour la quête secondaire ! Jad est lunatique, des fois il s'en fout et des fois un truc peut brusquement attiser son intérêt donc c'est possible qu'il soit curieux !
Comme tu le proposais, j'ai fait une petite ellipse, tu me diras si ça te va (mp ou discord aussi si tu veux ^^)]




Eltanin, the brightest star in Draco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty
Message# Sujet: Re: Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)   Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un russe, un espagnol et un chinois sont dans une expo (avec Jad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfume of Blood :: Los Angeles :: ♰ South of L.A :: Solaris Gallery-